• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#ARAGONGP RÉACTIONS
Paris, le 19 octobre 2020

Les pilotes MotoGP s'expliquent après le Grand Prix d'Aragon 2020

Les pilotes MotoGP s'expliquent après le GP d'Aragon 2020

La descente aux enfers de Fabio "El Diablo" Quartararo, l'extraordinaire remontada d'Alex Rins, la nouvelle dimension d'Alex Marquez, la récompense du métronome Joan Mir, etc. Moto-Net.Com revient sur les faits marquants du GP d'Aragon à travers les déclarations des pilotes... et quelques notes.

Imprimer

1er : Alex Rins, Suzuki n°42 (P10 en qualif)

"Je suis plein d'émotions ! J'ai vraiment eu beaucoup de mal en début de saison, mais l'équipe et moi n'avons jamais cessé de travailler très dur. Nous venons de gagner et c'est incroyable ! Je n'étais pas sûr de pouvoir gagner en partant de la 10ème place sur la grille, mais j'ai réussi ! En poursuivant les pilotes devant moi, je sentais bien que j'avais un bon rythme et que la moto fonctionnait vraiment bien. Je me sentais vraiment détendu malgré la présence de (Alex) Marquez et Joan (Mir) tout près derrière, et j'ai réussi à gérer la pression. Il sera difficile de reproduire cela le week-end prochain, mais je vais certainement faire de mon mieux ! C'est super d'être de retour sur la plus haute marche du podium !"

 Les pilotes MotoGP s'expliquent après le GP d'Aragon 2020

Note MNC : Pilote-la comme Rossi, à la grande époque ! En effet, le dernier pilote à s'être imposé en MotoGP en partant au-delà du troisième rang sur la grille est le "Doctor" : son exploit remonte à 2007, lors du Grand Prix des Pays-Bas. C'était à Assen, où dix ans plus tard le n°46 remportait son 89ème et dernier succès en catégorie reine...

À l'instar du doyen des Grand Prix moto, Alex Rins a toujours été meilleur le dimanche que le samedi. L'officiel Suzuki nous l'a démontré à nouveau hier en décrochant sa troisième victoire en MotoGP malgré une qualification passable. Un départ canon, une course impeccable et un final solide... À le regarder évoluer, on pourrait croire que c'est simplissime. N'est-ce pas la marque d'un - futur - champion ?

2ème : Alex Marquez, Honda n°73 (P11 en qualif)

"Honnêtement, je ne m'attendais pas à terminer sur le podium en partant de la 11ème place, mais j'ai pu remonter. Je me suis retrouvé en bonne position, alors nous avons fait ce que nous pouvions ! Je savais que je pouvais prendre bien soin de mes pneus n vue de fin de course. J'ai apprécié chaque dépassement, mais j'étais vraiment à la limite avec le pneu avant. C'est malgré tout génial de revenir sur le podium et de le faire sur le sec, nous avons vraiment montré notre potentiel tout le week-end. Nous devons encore travailler sur les qualifications, mais nous pouvons profiter de ce que nous avons réalisé aujourd'hui. Je tiens une nouvelle fois à remercier l'équipe Repsol Honda qui croit en moi, me soutient, me guide et ne renonce jamais Ils m'ont donné une moto incroyable et j'ai adoré toute la course".

 Les pilotes MotoGP s'expliquent après le GP d'Aragon 2020

Note MNC : Ca y est, Alex Marquez s'est fait un prénom dans la catégorie ! Pistonné par son frangin au sein du team officiel Honda Repsol, le champion de Moto2 en titre prouve à ses détracteurs qu'il mérite bel et bien le guidon de sa RCV d'usine...

Sur une moto réputée très caractérielle et délicate à manier, le n°73 est parvenu à monter deux fois de suite sur le podium : sur le tracé "stop-and-go" et trempé du Bugatti au Mans, puis sur l'ondoyant et sec circuit d'Aragon. En se qualifiant mieux samedi prochain, le "rookie" Alex pourrait-il remporter son premier GP en catégorie reine ? Ce serait un bel exploit, accompli en MotoGP (4-temps) par Pedrosa en 2006, Lorenzo en 2008, "Marc-quez" en 2013 et Binder cette année !

3ème : Joan Mir, Suzuki n°36 (P6 en qualif)

"Je suis vraiment heureux ! Tous les efforts que nous déployons chaque week-end de course ont porté leurs fruits et je suis maintenant en tête du championnat. D'une certaine manière, cela ne signifie pas grand chose car il reste quatre courses et beaucoup de choses peuvent encore se passer, mais c'est une bonne situation pour le moment. En fait, j'attendais un peu plus de la course d'aujourd'hui parce qu'au début, mon rythme était vraiment bon et je gérais bien tout, mais dans les derniers tours j'ai commencé à lutter un peu avec le pneu avant. J'avais plein de grip à l'arrière, mais au final, il valait mieux terminer troisième plutôt que prendre un risque. J'ai vraiment hâte d'être au week-end prochain et j'espère pouvoir obtenir un résultat encore meilleur".

 Les pilotes MotoGP s'expliquent après le GP d'Aragon 2020

Note MNC : Avec Alex Marquez désormais, Joan Mir figure en haut de la liste des pilotes en mesure d'ajouter leur nom à la liste des vainqueurs en MotoGP 2020. Pour s'imposer dimanche prochain lors de la seconde course d'Aragon (le "GP de Teruel" officiellement), il lui faudra davantage économiser son pneu avant tendre... ou chausser un medium, plus endurant ?

Une victoire viendrait à point nommé pour le pilote n°36 du team Suzuki, nouveau "numéro un" au classement provisoire ! Des observateurs commencent effectivement à critiquer le fait que le jeune espagnol (23 ans) n'a pas gagné de course alors que son principal rival français en a remporté trois. Sans doute les mêmes qui traitaient Nicky Hayden d'épicier l'année de son sacre face à un Rossi au sommet de son art !?

4ème : Maverick Vinales, Yamaha n°12 (P2 en qualif)

"Je suis tellement heureux d'avoir pris un bon départ. J'avais une avance de 0,7 s sur le peloton après le premier tour, j'en était très content. Le pneu tendre à l'avant m'a également donné une bonne confiance ce week-end. Mon problème, c'était l'arrière. Après cinq ou six tours, il y a eu une grosse usure sur le côté gauche. Je perdais du temps dans les secteurs avec beaucoup de virages à gauche, mais dans les virages à droite, j'étais assez rapide, ce qui était bien. Nous avons exploité le maximum de la moto aujourd'hui. Nous devons travailler pour le week-end prochain. Notre moto a ses points forts et ses points faibles. Nous ne pouvons pas réduire ses points faibles, mais nous pouvons renforcer ses points forts en travaillant dans la direction qui convient à la Yamaha. L'objectif est de repartir en tête la semaine prochaine et d'adopter un rythme plus rapide qu'aujourd'hui. En fin de course, j'ai de nouveau pu faire des tours rapides. J'ai fait ces tours les yeux fermés. J'ai attaqué à fond car je voulais avoir la possibilité de chahuter Joan. J'ai essayé honnêtement, et c'était bon parce que je sais maintenant que j'ai un petit bonus dans les derniers tours, je pourrais en avoir besoin lors des prochaines courses".

 Les pilotes MotoGP s'expliquent après le GP d'Aragon 2020

Note MNC : Bien trop souvent, Maverick Vinales a gâché une excellente qualification et compromis un prometteur rythme en course en loupant son départ et en sombrant dans le classement dans les premiers virages voire les premiers tours de course...

Cette fois, le "Top & only Gun" du team Yamaha officiel - en l'absence de Valentino Rossi testé positif au Covid-19 jeudi dernier - a parfaitement décollé de sa deuxième place sur la grille. Malheureusement pour lui, une mystérieuse baisse de régime en milieu de course lui vaut le podium qui semblait réservé aux pilotes espagnols : excellent finisseur - comme Rins -, Vinales termine à un quart de seconde de Mir !

5ème : Takaaki Nakagami, Honda n°30 (P7 en qualif)

"Je suis assez content de finir meilleur pilote indépendant, c'est bien d'accéder au Parc Fermé. C'était une course difficile et c'était dur de gérer les pneus, mais nous avons fait de notre mieux et je félicite Alex (Marquez, qui a terminé deuxième) : il s'est plutôt bien débrouillé aujourd'hui et sa performance était belle. Nous ferons de notre mieux pour nous battre pour le podium lors de la prochaine course ici à Aragon, mais je suis déjà content de cette course. Je tiens à remercier mon équipe, elle a fait un excellent travail tout le week-end et nous pouvons être satisfaits de terminer cinquième".

 Les pilotes MotoGP s'expliquent après le GP d'Aragon 2020

Note MNC : Ils ne sont plus que deux. À l'instar de son collègue Alex Marquez, Takaaki Nakagami a franchi la ligne d'arrivée de toutes les courses 2020 disputées à ce jour. "Plus fort" encore que l'espagnol, le japonais s'est toujours maintenu dans le Top 10 à chaque rendez-vous. Grâce à ses 92 points consciencieusement engrangés, "Taka" figure même dans le Top 5 provisoire.

Pour monter au classement et espérer jouer le titre jusqu'au bout toutefois, le n°30 du team LCR doit impérativement marquer de plus gros points en grimpant sur le podium. Il n'en était qu'à une demi-seconde au GP d'Andalousie (Jerez 2). Ce dimanche, il se trouvait à deux petites secondes, soit un dixième de seconde au tour. Cela semble dérisoire, et pourtant...

7ème : Andrea Dovizioso, Ducati n°04 (P13 en qualif)

"Aujourd'hui, nous sommes parvenus à obtenir le meilleur résultat possible compte tenu de notre 13ème place sur la grille. Nous n'avons malheureusement pas la vitesse nécessaire pour nous battre avec les pilotes de tête, et peut-être qu'en raison des températures plus élevées ce dimanche par rapport aux derniers jours, le pneu moyen ne s'est pas comporté exactement comme nous l'avions prévu. Nous avons maintenant quelques données à étudier avant le prochain week-end de course, qui se déroulera toujours ici à Aragon. Nous espérons que les conditions météorologiques nous permettront de commencer à travailler correctement, dès la première séance d'essais libres du vendredi".

 Les pilotes MotoGP s'expliquent après le GP d'Aragon 2020

Note MNC : Furax contre son coéquipier "Petrux" qui lui a sucé la roue en Q1 samedi après-midi et lui aurait ainsi piqué son ticket pour la Q2, Andrea Dovizioso avait à son tour deux lièvres de choix à pister dimanche : la Suzuki n°42 et la Honda n°73 s'élançaient devant la roue avant de sa Desmocedici !

Malheureusement pour lui, sa remontée en course s'est limitée à six places, contre neuf pour les deux Alex (Rins et Marquez). Septième de cette première course à Aragon, "Desmodovi" reste en lice pour le titre mondial. Mais attention dimanche prochain : lors des trois précédents doublons (Jerez, Spielberg et Misano), le n°04 Ducati a toujours moins bien performé la seconde fois...

10ème : Johann Zarco, Ducati n°5 (P16 en qualif)

"Aragon est un circuit difficile pour moi. Samedi après-midi j'ai engrangé de la confiance en vue de la course dimanche. C'était une super course ! Je termine dixième avec un bon rythme. J'ai pris beaucoup de plaisir et j'ai aussi beaucoup appris".

 Les pilotes MotoGP s'expliquent après le GP d'Aragon 2020

Note MNC : Auteur d'une lointaine 16ème place sur la grille, puis d'un inquiétant 18ème chrono au Warm-Up, Zarco peinait à Aragon... Les supporters de Johann Zarco n'en menaient pas large à l'extinction des feux rouges, ce dimanche à 15 heures. Mais 42 minutes plus tard, l'ambiance était plus détendue, à défaut d'être festive.

Certes, la dixième place et ses cinq petits points sont dans l'absolu et pour notre double champion de Moto2, de maigres résultats. Mais le fait que le n°5 du team Ducati Avintia passe le drapeau à damier moins de dix secondes après le vainqueur - qui a du attaquer jusqu'au bout - et dans le sillage de ses camarades rouges Dovizioso et Miller - séparés par le courageux Crutchlow - rassure autant le bonhomme que ses fans.

18ème : Fabio Quartararo, Yamaha n°20 (P1 en qualif)

"C'était une course vraiment étrange. Nous savions que notre rythme n'était pas le meilleur mais nous ne nous attendions pas à terminer à cette place. Je m'attendais à être plus haut, mais nous avons rencontré un problème avec le pneu avant. C'est la première fois que nous utilisons ce pneu, il était bien pendant les trois premiers tours, mais la pression est devenue trop élevée. C'était impossible de rouler, je n'avais aucune sensation à l'avant. Je suis déçu car sans ce problème, je pense que nous aurions pu nous battre pour un meilleur résultat. Ce ne sera pas facile, mais nous allons chercher à comprendre et nous préparer pour le week-end prochain, de nouveau ici".

 Les pilotes MotoGP s'expliquent après le GP d'Aragon 2020

Note MNC : Fabio Quartararo risque des problèmes de mâchoires ! Dimanche dernier, il avait du serrer les fesses dents pour ne pas se faire piéger au Mans sur le mouillé. Samedi, il a du serrer les dents pour vaincre la douleur due à sa chute en FP3 et signer une nouvelle pole position. Idem hier pour tenter de marquer des points... puis faire bonne figure devant les journalistes !

Victime d'une irrémédiable chute de grip du pneu arrière durant le Warm-Up dimanche matin, "El Diablo" a vécu un véritable calvaire l'après-midi... à cause d'un pneu avant en béton ! Dans le rythme au tout début - troisième meilleur chrono de la course dans son 3ème tour -, notre savoureux "20 français" n'a pu empêcher sa course de tourner au vinaigre. Il a une paire de jours pour s'aérer, avant de chercher trouver une solution à son problème de pression et récolter de gros points.

Résultats MotoGP du GP d'Aragon 2020

 GP d'Aragon MotoGP 2020 : Rins nouveau vainqueur, Mir nouveau leader

Classement provisoire MotoGP après Aragon

 GP d'Aragon MotoGP 2020 : Rins nouveau vainqueur, Mir nouveau leader

.

.

.

Les derniers essais MNC

Essai X-Ride 650 (17 et 21 pouces) : attention à la Mash !

Mash, marque française de motos construites en Chine, grimpe une marche supplémentaire via un monocylindre de 644 cc qui propulse notamment un attirant Scrambler en 17 pouces : la X-Ride 650. MNC l'a brièvement testé, ainsi que le prototype de présérie dans son inédite configuration trail en 21 et 18 pouces.  Essai.
Essai vidéo Honda NT1100 2022

Cap sur Tarragone (Espagne), ses routes sinueuses et ses villages pittoresques pour découvrir la nouvelle Honda NT1100. Cette moto routière inédite, extrapolée de l'Africa Twin, tiendra-t-elle toutes ses promesses ? Réponses dans notre bilan vidéo en complément de notre essai complet à lire sur MNC. 
Routière 2 commentaires
Essai Z650RS : Kawasaki lance sa petite Rétro Sport et confort !

Trois ans après la Z900RS, Kawasaki revisite plus succinctement sa Z650 afin de compléter son offre vintage. Très proche de la Z650 d’origine et accessible aux permis A2, la Z650RS (Rétro Sport) propose un look délicieusement "Zeventies", une conduite plus décontractée... et un tarif de néo-rétro chéro. Essai !
Roadster 1 commentaire
Essai Honda NT1100 2022 : la tête de l'exploit

Combien peut valoir une moto routière confortable mais dynamique, rigoureuse mais pas ennuyeuse, sophistiquée mais évidente à piloter ? Pour Honda, la réponse est 13 999 euros et prend le visage - qui ne plaira pas à tout le monde - de la nouvelle NT1100. Essai de cette déclinaison GT de l'Africa Twin qui a littéralement "tout compris".
Routière 5 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les caractéristiques de la Moto Guzzi V100 "Mande-l'eau" !

Moto Guzzi dévoile au salon EICMA de Milan (Italie) la plupart des caractéristiques de sa nouvelle V100 Mandello, première moto du constructeur de Mandello del Lario propulsée par un V-twin à refroidissement liquide. Présentation.
Routière 1 commentaire
Vidéo embarquée de la Triumph Speed Triple 1200 RR à Ascari

Moto-Net.Com a été convié par Triumph à tester le tout nouveau Speed Triple 1200, dans sa version RR : un inédit et inattendu Café Racer basé sur le Speed RS, avec semi-carénage tout mignon à phare tout rond, aux demi-guidons bien bas et en avant, et aux suspensions Öhlins électroniques ! En piste.
[Vidéo] Une Yamaha R1 GYTR pour le dernier tour de Valentino Rossi

Valentino Rossi était la vedette de l'événement "One more lap" organisé par Yamaha au salon de la moto EICMA de Milan 2021, où le jeune retraité des Grands Prix s'est vu offrir une superbe YZF-R1 entièrement équipée des meilleures pièces du catalogue Genuine Yamaha Technology Racing (GYTR).
La Suzuki Katana un peu plus moderne et bien plus classe en 2022

Étroitement dérivée de la GSX-S1000, la Katana 2022 disposera d’un 4-cylindres de dernière génération plus propre, plus costaud et plus sophistiqué, tandis que sa partie cycle et ses lignes ne bougent pas. Les deux nouveaux coloris en revanche se veulent plus "premium". Découverte.
Roadster 4 commentaires
Honda refait "Forza" avec son nouveau scooter ADV350

Honda ajoute un nouveau scooter dans sa gamme 2022 avec l'ADV350, qui associe le look baroudeur apprécié du X-ADV 750 et le moteur du Forza 350. Présentation.
Scooters 3 commentaires
La Yamaha MT-10 SP à suspensions électroniques repart pour un tour 

La patronne est de retour. La MT-10 SP qui chapeaute la gamme des roadsters MT chez Yamaha profite pour 2022 des mêmes évolutions que la MT-10 "tout court". Elle intègre la dernière génération de suspensions semi-actives Öhlins, conserve ses durits de freins tressés et se pare d’un sabot moteur. Présentation.
Roadster 4 commentaires
La Versys 650 continue son bonhomme de route en 2022

L’un des trails - routiers - préférés des motards français évolue en 2022 : la Versys 650 conserve l’essentiel de sa mécanique largement éprouvée et se concentre sur la cosmétique et l’électronique : la petite Kawasaki reçoit une nouvelle tête et une nouvelle bulle, ainsi qu’un écran couleur et un antipatinage. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2021

Covid : premiers reports

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
Intersaison : Tests MotoGP

Courses 2021

GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 16 mai : GP de France
GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande11 juillet : GP de Finlande
GP moto d'Autriche 8 août : GP de Styrie
GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
GP moto des Amériques 3 octobre :  GP des Amériques
GP moto du Japon3 octobre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande17 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie24 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie24 octobre : GP de Malaisie
GP moto de San Marin 24 octobre : GP d'Emilie Romagne
GP moto du Portugal 7 novembre : GP d'Algarve
GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence
GP moto d'Argentine  Annulé : GP d'Argentine


SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...