• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Barcelone (Espagne), le 12 juillet 2015

Les 24H de Barcelone vues de l'intérieur : rebondissements et tribulations

Les 24H de Barcelone vues de l'intérieur : rebondissements et tribulations

Vers 21h30, alors que le soleil se couche, la Honda officielle CBR 1000 RR SP n°11 du Honda Racing Team passe en troisième position : rentrée au box pour un ravitaillement, une fuite d'essence est décelée au réservoir.

Imprimer

Vers 21h30, alors que le soleil se couche, la Honda officielle CBR 1000 RR SP n°11 du Honda Racing Team passe en troisième position : rentrée au box pour un ravitaillement, une fuite d'essence est décelée au réservoir.

Le temps pour les mécaniciens de le remplacer permet à la Suzuki GSXR 1000 de Suzuki Catala Truck Express 89 de prendre les commandes devant la Yamaha R1 n°4 de Yamalube Folch Endurance 1.

24 heures de Barcelone : rebondissements et tribulations

En Superstock, alors que le bal est toujours mené par la Kawasaki ZX10-R du Monlau Repsol Technical School 2, l'équipe du CC Motos Racing Endurance est bien installée en cinquième position.

Tout se passe bien pour le team de Mathieu Ferret, à quelques légers inconvénients près comme la nécessité de purge le frein avant, Clovis Chevalier signalant une poignée spongieuse lors d'un relais. Cet incident fait perdre quelques places à la Kawasaki ZX10-R n°43 qui reprend la course en 17ème position.

La bataille est acharnée à tous les niveaux et la Honda officielle n°11 ne tarde pas à revenir aux avant-postes pour reprendre la tête de la course peu avant minuit.

En catégorie Open Superbike, c'est la Yamaha R1 de Yamalube Folch Endurance 2 qui mène la danse : passée quatrième du général à la septième heure de course, elle ravit la place au premier Superstock.

D'autres équipages sont moins chanceux et les abandons commencent à décimer les troupes : 73, 74, 99, 37, 15...

24 heures de Barcelone : rebondissements et tribulations

Vers une heure du matin c'est au tour de la Ducati 1199 panigale n°91 de Promorest de déclarer forfait sur casse moteur. Pendant ce temps, la Yamaha R1 n°4 passe devant la Suzuki n°3 et occupe la deuxième position derrière l Honda n°11. L'équipage de la Kawasaki n°43 est remonté à la seizième place...

Dans la profonde nuit du pays catalan, il ne se passe rien de vraiment significatif, les tours s'enchaînent et la mi-course se passe en douceur.

24 heures de Barcelone : rebondissements et tribulations

La Honda officielle conserve la première place, dans le même tour que son poursuivant : l'équipage de la Yamaha R1 n°4 Yamalube Folch Endurance 1.

La Suzuki 1000 GSX n°3 reste en troisième position un tour plus loin après la quatorzième heure de course.

Dans la 15ème heure, on continue à jouer avec les pneus chez CC Motos Racing. Il faut optimiser avec les moyens qu'on a !

24 heures de Barcelone : rebondissements et tribulations

24 heures de Barcelone : rebondissements et tribulations

24 heures de Barcelone : rebondissements et tribulations

Mais 45 minutes après être sortie du box suite à un remplacement de pneu, la Kawasaki n°43 revient au stand : Ludovic Mau au guidon signale une défaillance du tirage rapide.

Action - réaction : les mécaniciens du CC Motos Racing se jettent sur la moto et remplacent la pièce en moins de temps qu'il ne faut pour le dire... mais l'intervention lui fait cependant perdre quasiment deux tours... !

24 heures de Barcelone : rebondissements et tribulations

24 heures de Barcelone : rebondissements et tribulations

24 heures de Barcelone : rebondissements et tribulations

24 heures de Barcelone : rebondissements et tribulations

Peu après 7 heures, la Suzuki 1000 GSX-R n°3 aux mains de Lucas de Carolis effectue une sortie de piste dans le dernier virage avant la ligne droite des stands : la moto part en tonneaux et s'enflamme intégralement  ! Le pilote est indemne, mais la course s'arrête là pour l'équipage numéro 3...

Coup de tonnerre dans l'équipe 43 !

8h00 : la 17ème heure de course est à peine débutée lorsque l'équipe du CC Motos Racing est informée de la chute de Ludovic Mau, reparti quelques minutes avant pour un nouveau relais au guidon de la Kawasaki n°43.

24 heures de Barcelone : rebondissements et tribulations

La moto endommagée et le pilote légèrement secoué sont tous deux immobilisés quelques centaines de mètres après les stands.

C'est le branle-bas-de-combat dans le team : les pilotes s'habillent pour aller chercher la moto tandis que le team manager part aux nouvelles auprès des officiels qui l'informent qu'un seul pilote doit partir à pied récupérer la machine.

24 heures de Barcelone : rebondissements et tribulations

24 heures de Barcelone : rebondissements et tribulations

24 heures de Barcelone : rebondissements et tribulations

24 heures de Barcelone : rebondissements et tribulations

Pour le coup, c'est Clovis Chevallier qui s'y colle. Il reviendra en poussant la Kawasaki une quinzaine de minutes plus tard. Le temps passe très vite dans ce genre de situation et il est déjà presque 8h30 quand les mécanos se ruent sur la moto pour tenter de la réparer et continuer !

Pour l'instant le diagnostic est assez lourd mais ne semble pas irréparable : guidon cassé, réservoir qui fuit, fourche tordue et câble d'accélérateur cassé. "Le reste est à voir", nous confie un mécanicien.

Finalement pas blessé, Ludovic Mau est ramené au stand. "J'ai fait un high side mais je n'ai pas vraiment compris ce qui s'est passé", nous explique le pilote du CC Moto Racing : "peut-être que c'est le pneu qui a décroché mais ça a plutôt fait comme si la roue arrière s'était bloquée, c'est parti puis ça a raccroché et je suis monté au moins à 3 mètres... Je me demandais même à quel moment j'allais retomber !"

Au bout d'une heure de maintenance sur la moto pour tenter de la reconditionner, Matthieu Ferret réunit les pilotes pour prendre une décision : l'équipage du CC Motos Racing Endurance décide de jeter l'éponge et d'abandonner la course.

La course continue...

Mais la course continue : durant l'intervention chez CC Motos Racing Endurance, la Yamaha n°4, du Yamalube Folch Endurance 1 a pris la première place à la Honda n°11, reléguée 9 tours plus loin !

24 heures de Barcelone : rebondissements et tribulations

24 heures de Barcelone : rebondissements et tribulations

Chute ? Casse ? Non ! Comme le précise un membre du team : "nous ne sommes pas ici pour gagner absolument, mais à titre de test pour la suite du mondial. Après 17 heures de course, nous voulions simplement contrôler le moteur, nous avons donc ouvert le carter pour contrôler et mesurer, nous avons préféré vérifier si tout était OK avant d'aller plus loin et solliciter davantage la machine".

Une aubaine donc pour la R1 de Yamalube Folch Endurance 1 qui est sur le chemin de la victoire des 24 Heures de Barcelone 2015 !

24 heures de Barcelone : rebondissements et tribulations

24 heures de Barcelone : rebondissements et tribulations

Les deux machines qui suivent le duo de tête ne sont autres que la première Open Superbike (Yamaha R1 n°5 Yamalube Folch Endurance 2) et la première du classement Superstock, la Kawasaki ZX10-R n°71 de la Monlau Repsol Technical School 2.

Fin de la course à suivre prochainement sur MNC : restez connectés !

.

.

.

Les derniers essais MNC

Essai trail X-Cape : Moto Morini "s'é-Chine" avec succès !

Moto Morini - sous capitaux chinois depuis 2018 - revient aux affaires avec un inédit trail de 649 cc plein d'ambitions et de qualités, comme MNC a pu le découvrir lors d'un bref galop d'essais organisé en Corse par l'importateur français SIMA. Test du nouveau X-Cape. 
Essai GSX-S1000GT : une Suzuki pour mettre du Gaz et se mettre au Tourisme

Le Sport GT ne séduit plus les motards ? Faux, répond Suzuki en lançant en 2022 la remplaçante de sa GSX-S1000F ! Une moto aux gènes de bonne vieille Superbike et de récent maxiroadster, aux lignes futuristes, au système embarqué sophistiqué et aux orientations Grand Tourisme. MNC teste la GSX-S1000GT... sous la pluie.
Suzuki GSX-S1000GT : le bilan de notre essai en vidéo 

Les premiers exemplaires de la GSX-S1000GT ne sont attendus dans les concessions françaises que pour les fêtes de fin d'année. Mais MNC a déjà testé cette importante nouveauté Suzuki 2022 qui entend concurrencer la meilleure vente de moto Sport GT, l'une des dernières aussi, la Ninja 1000 SX... Essai !
Essai veste moto RST Adventure-X avec airbag intégré In&Motion

MNC a testé pendant un an la veste Adventure-X du manufacturier anglais RST (groupe Bihr) dans sa configuration avec airbag autonome intégré. Quelles sont les forces et les faiblesses de cet équipement trail et de son coussin gonflable fourni par In&Motion ? Réponses dans notre essai longue durée.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Aprilia fait le plein de vidéos sur son nouveau trail Tuareg 660

Dévoilée en plein été, la Tuareg 660 a peut-être échappé à certains motards qui se la coulaient douce en vacances... En deux semaines donc, Aprilia a publié une série de cinq vidéos concernant son futur trail de moyenne cylindrée. Moto-Net.Com les relaie et les décortique...
Gold Line Edition : Triumph enrichit sa gamme Modern Classics en 2022

Suite au succès de sa première Street Twin Gold Line cette année, Triumph décline le concept à huit de ses motos néo-rétros : les Street Scrambler, Bonneville T100 et T120 ("tout court" et Black), Speedmaster et Bobber, Scrambler XC et XE ont droit à leur petite touche dorée pour 2022. Et seulement 2022, attention !
Fabio Quartararo est champion du monde MotoGP 2021 ! 

Fabio Quartararo n'a pas craqué sous la pression, à l'inverse de son dernier rival pour le titre Francesco "Pecco" Bagnaia, parti à la faute en tête du Grand Prix d'Emilie Romagne. La chute de l'officiel Ducati concrétise l'évidence : #ElD1ABLO est le patron de la saison 2021 et coiffe sa première couronne mondiale en Grands Prix moto à 22 ans ! Compte rendu et résultats.
GP d’Emilie Romagne 22 commentaires
MV Agusta rend hommage à Agostini avec 311 Superveloce Ago

Samedi dernier en marge du Grand Prix d’Emilie Romagne - du duel Quartararo Vs Bagnaia, des adieux de Rossi, du souvenir de Simoncelli -, MV Agusta présentait une nouvelle série limitée de sa Superveloce. Après les 75 anniversario et 110 Alpine, place aux 311 Ago qui célèbrent les 311 succès du champion Agostini !
Business 1 commentaire
Essai GSX-S1000GT : une Suzuki pour mettre du Gaz et se mettre au Tourisme

Le Sport GT ne séduit plus les motards ? Faux, répond Suzuki en lançant en 2022 la remplaçante de sa GSX-S1000F ! Une moto aux gènes de bonne vieille Superbike et de récent maxiroadster, aux lignes futuristes, au système embarqué sophistiqué et aux orientations Grand Tourisme. MNC teste la GSX-S1000GT... sous la pluie.
Essai trail X-Cape : Moto Morini "s'é-Chine" avec succès !

Moto Morini - sous capitaux chinois depuis 2018 - revient aux affaires avec un inédit trail de 649 cc plein d'ambitions et de qualités, comme MNC a pu le découvrir lors d'un bref galop d'essais organisé en Corse par l'importateur français SIMA. Test du nouveau X-Cape. 
Un salon de la moto à Paris en 2022, marchand, francilien et branché ?

Annulé en 2020 à cause de la pandémie de Covid-19, le Mondial de la Moto à Paris Porte de Versailles pourrait être de retour en 2022. Une majorité de filiales françaises y serait favorable, mais sous certaines conditions car selon la CSIAM, les grands salons d’antan sont terminés... Explications et réflexions.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...