• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
VIVE LA FRANCE (3)
Paris, le 22 décembre 2016

Le GP de France Moto sur France 3 en 2017 et 2018

Le Grand Prix de France Moto sur France 3 en 2017 et 2018

Ce n'est pas encore Noël, mais le service public apporte déjà un joli cadeau à tous les passionnés français de Grands Prix moto : France 3 retransmettra les deux prochaines éditions du GP de France au Mans (72) ! Une meilleure couverture de toute l'actualité MotoGP est également annoncée par les supports de France Télévisions.

Imprimer

France Télévisions a décidé de poursuivre sa retransmission gratuite du Grand Prix de France Moto après que France3 a diffusé cette année en direct l'intégralité de la course MotoGP au Mans (72) et les meilleurs moments des épreuves Moto3 et Moto2. 

Rappelons que les courses MotoGP sont exclusivement retransmises en France par la chaîne payante Eurosport, confortablement installée en position de monopole payant malgré quelques tentatives gratuites de médias concurrents comme NT1 de 2008 à 2012. La reconduction de la diffusion par France Télévisions pour les saisons 2017 et 2018 est donc à saluer, même si elle ne concerne que l'étape française.

Les chaînes du service public annoncent aussi une couverture de "toute l'actualité du circuit MotoGP" pour les deux saisons à venir dans ses différents journaux télévisés et magazines sportifs, en particulier Stade 2  et Tout le Sport, "ainsi que sur le site et les applications francetvsport".

Pour mémoire, le GP de France 2017 se déroulera le dimanche 21 mai. Johann Zarco, champion du monde Moto2 en titre, y pilotera pour la première fois la Yamaha M1 Tech3 devant son public... et les téléspectateurs de France 3 !

.

  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

Bilan annuel de la sécurité routière : la mortalité routière se stabilise en 2016

L'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) vient de publier ses premières estimations qui font apparaître une stabilité globale de la mortalité routière en 2016, notamment chez les motards.
Interview Pierre Audoin (Indian/Victory) : la notoriété d'Indian a fait un réel bon

Avec 773 et 360 immatriculations, Indian et Victory affichent des hausses de +15,7% et +15% sur le marché moto français. Pierre Audoin, responsable des marques américaines en France, établit pour Moto-Net.Com leur bilan 2016 et dévoile les objectifs d'Indian en 2017 suite à l'arrêt de Victory. Interview.
Interview Eric Antunes (KTM) : nos 1290 Super Duke ont surperformé

Avec 7218 immatriculations, KTM affiche un bond de +22,3% sur le marché moto français (+29,4% pour Husqvarna). Éric Antunes, président de la marque autrichienne en France, établit pour Moto-Net.Com son bilan 2016 et dévoile ses objectifs pour 2017. Interview.
Interview Guillaume Vuillardot (Suzuki) : une évolution fondamentale de stratégie

Avec 7760 immatriculations, Suzuki affiche une chute de -22,1% sur le marché moto français. Guillaume Vuillardot, directeur commercial de la marque japonaise en France, établit pour Moto-Net.Com son bilan 2016 et dévoile ses objectifs pour 2017. Interview.
Interview Maxime Loiseau (MV Agusta) : la stratégie de la direction italienne en 2017 est de vendre moins, mais de vendre mieux

Avec 388 immatriculations, MV Agusta affiche une chute de -38,3% sur le marché moto français. Maxime Loiseau, responsable de la marque italienne en France, établit pour Moto-Net.Com son bilan 2016 et dévoile ses objectifs pour 2017. Interview.
Marché français moto et scooter : le bilan annuel 2016

Le marché français du motocycle est en hausse pour la troisième année consécutive : 151 761 motos et scooters de plus de 50 cc ont été immatriculés en 2016 (+7,5% Vs 2015). Enthousiasmants, ces résultats spectaculaires sont toutefois à modérer... Chiffres, graphiques et analyse : voici le bilan annuel complet de Moto-Net.Com.
Pas de salon de la moto à Paris cette année : quelles pistes pour 2018 ?

Le prochain Salon de la moto de Paris, qui aurait dû se tenir en fin d'année, n'aura pas lieu. Les constructeurs examineront vendredi une proposition de l'organisateur pour un salon au Bourget en mars 2018, qui si elle n'est pas retenue pourrait ouvrir la voie à un salon mixte auto-moto sur le modèle du salon de Bruxelles. Quels sont les enjeux dans un contexte économique difficile ? Qu'en pensent les principaux constructeurs ? Explications.
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.