• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ESSAIS PHILLIP ISLAND
Paris, le 2 décembre 2010

Laverty roule plus vite que Biaggi !

Laverty roule plus vite que Biaggi !

Cette nuit en Australie, le vice champion du monde Supersport Eugene Laverty a réussi à battre le champion du monde Superbike Max Biaggi ! Certes, l'irlandais a profité seul de gommes tendres... Mais pour un rookie, la performance reste remarquable !

Imprimer

Alors que les sept mercenaires de Portimao goûtaient enfin un repos bien mérité (lire MNC du 2 décembre 2010 : Xaus et sa Honda surfent à Portimao), quatre autres engagés du Mondial Superbike 2011 poursuivaient leur joute à l'autre bout du monde...

C'est sur le non moins joli tracé de Phillip Island que les pilotes officiels Aprilia (Biaggi et Camier) et Yamaha (Laverty et Melandri) s'étaient donné rendez-vous en ce début de semaine pour tester, peaufiner, corriger et éprouver leur motos de la prochaine saison 2011.

Laverty-se-ment ?

Leader les deux premiers jours (avec des chronos en 1'32.4 lundi puis 1'32.3 mardi), Max Biaggi s'est fait surprendre ce troisième et dernier jour par la pluie... et par le prometteur Eugene Laverty !

En effet, "Youdjin" a été le seul homme à dégainer suffisamment tôt les gommes tendres pour en profiter. Ainsi, le nouveau venu dans la catégorie devance ses petites camarades sur la fiche des temps - non officielle, mais tout de même publiée !

En bouclant le circuit australien en 1'31.5 seulement, soit à une demi seconde du record détenu par notre Régis Laconi national, le pilote irlandais confirme sa rapide adaptation à la catégorie Superbike. Laverty avouait avoir des courbatures dès la fin de la première journée, mais elles en valaient la peine !

Selon lui, la deuxième journée de test a véritablement permis de franchir une étape : "jusqu'à maintenant, nous n'avions eu que "deux fois" une journée d'essais, donc le deuxième jour ici m'a vraiment permis de m'approprier la moto", remarque le n°50.

Contrairement à sa version commerciale qui ne bougera pas d'un iota entre 2010 et 2011, la "nouvelle" R1 de Mondial Superbike proposait en Australie une nouvelle répartition des poids et se dotait de la toute dernière fourche Öhlins, de nouvelles pièces moteur, d'une nouvelle selle et d'un nouveau dessin de réservoir.

En revanche, "la moto adoptait les injecteurs de carburant et la pompe à essence standards, en accord avec la nouvelle réglementation", nous assure le team officiel Yamaha.

Au final, la Yam' 2011 semble déjà parfaitement affûtée : "nous avons confirmé que la moto est assez bonne et possède un grand potentiel", prévient Andrea Dosoli, le nouveau manager des Bleus, e "nous sommes heureux de la voir maintenir ses temps en simulation de course".

Melandri apprend vite !

Dernier du classement, Marco Melandri n'est pas pour autant perdu puisqu'il ne cède à son ancien acolyte des Grands Prix Moto GP, Max Biaggi, que trois petits dixièmes de seconde. Après une journée d'essai à Valence le mois dernier, le n°33 a visiblement vite intégré le fonctionnement d'une Superbike et de ses pneus Pirelli !

Pourtant, "les différences entre une MotoGP et une Superbike sont énormes", signale le Hérisson de Ravenne : "la moto bouge beaucoup, les virages les plus rapides se prennent différemment mais, pas à pas, tout cela s'améliore".

Illustration "éclatante" de ses difficultés rencontrées dans les courbes rapides : au guidon de sa R1, Marco s'est blessé au doigt en chutant dans le long gauche qui commande la ligne droite, cette même courbe qu'il dévorait en glisse à une seule main sous la pluie lors de sa victoire au GP d'Australie en 2006 avec la RC211V...

"La piste est difficile et nous nous en sommes bien sortis, je pense que nous serons très forts lors de la course d'ouverture l'an prochain", se persuade le rookie - tout de même champion du monde 250 et vice champion de MotoGP en 2005...

Les Aprilia sont déjà prêtes

De son côté, le team officiel Aprilia testait lui aussi de nouveaux éléments sur sa moto : une nouvelle fourche Öhlins - testée et approuvée par l'Empereur romain himself ! -, un nouveau bras oscillant, un nouveau réservoir et d'autres menus détails.

Malgré le fort vent et la pluie, "nous avons réussi à passer en revue 90% des choses que nous souhaitions tester", explique Max Biaggi. Sans doute déçu de ne pas avoir pu exploiter ses gommes tendres, le champion du monde en titre se satisfait pleinement de son rythme sur celles de course.

"Il reste sans doute encore un peu de travail, mais nous avons saisi certaines choses et je pense que nous reviendrons en février (la semaine précédant la course, avec toutes les autres équipes) avec un ensemble compétitif", prévient Max !

Enfin, Leon Camier est gratifié du même temps que Melandri : plus que ses chronos, le jeune - mais grand, il mesure 1,88 m ! - anglais souhaitait "continuer à travailler sur l'ergonomie, pour voir si je peux me sentir plus confortable sur la moto".

Récemment remis d'une blessure au poignet et ralenti son premier jour à Phillip Island par des RSV4 récalcitrantes, le n°2 d'Aprilia a percuté une mouette le deuxième jour ! Mais rien de tout cela n'a suffi à entamer la motivation du champion britannique !

Cette dernière mission 2010 désormais remplie, Leon a prévu de rester un peu en Australie afin de s'entraîner avec un certain Casey Stoner - excusez du peu -, avant de revenir en Europe passer les fêtes en famille.

Chronos non officiels des essais à Phillip Island (29-30/10 et 01/12)

  1. Eugene Laverty (IRL) - Yamaha YZF-R1 : 1' 31.5 (gommes tendres)
  2. Max Biaggi (ITA) - Aprilia RSV4 Factory : 1' 32.1
  3. Leon Camier (GBR) - Aprilia RSV4 Factory : 1' 32.4
  4. Marco Melandri (ITA) - Yamaha YZF-R1 : 1' 32.4

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Le concept Scrambler DesertX se transforme en vrai trail Ducati !

Le concept de DesertX basé sur le Scrambler 1100 va être commercialisé... dans une configuration différente ! Les italiens annoncent  que leur trail adoptera le moteur de l’Hypermotard 950, plus performant. Toutes les infos arriveront le 9 décembre, en conclusion d’une nouvelle série de présentations Ducati en vidéo...
Nouvelle GSX-S1000GT, la moto sportive enfin routière de Suzuki !

Suzuki ne l’admettra qu'à demi-mots : sa GSX-S1000F faisait fausse route ! Étroitement dérivée du maxiroadster - dernière génération - et toujours sportive dans l’âme, la GSX-S1000 GT qui la remplace prend un virage routier afin de concurrencer les appréciées Ninja 1000 SX ou Tracer 9... Présentation.
Routière 1 commentaire
Essai R18 B : BMW cherche la bagarre aux baggers américains

Was ist das ? Harley-Davidson lance un maxitrail pour concurrencer la R1250GS ! C’est comme si BMW partait chasser sur les terres des baggers Street Glide ou Chieftain... Or c’est justement le défi que relève la R18 B, nouveau gros membre de la famille Heritage, tout récemment testé par Moto-Net.Com.
Nouvelle Triumph Speed Triple 1200 RR : la crème anglaise du café racer !

Triumph greffe comme prévu un semi-carénage et un phare rond à son énergique roadster Speed Triple 1200 pour livrer une interprétation bigrement chic et sacrément sportive du genre néo-rétro. Présentation de la Speed Triple 1200 RR à 20 490 euros.
Roadster 1 commentaire
Un V6 de 250 ch célèbre les 60 ans de Yamaha en Grand Prix moto

Non, Yamaha ne va pas jeter de FJR 6-cylindres dans la mare des Honda GoldWing et BMW K1600. Le V6 de 250 chevaux qui porte le coloris historique de Yamaha en Grand Prix moto (Rouge et Blanc, pas Bleu !) est un moteur de bateau hors-bord de 4,2 litres de cylindrée pesant 255 kg. Du - trop - lourd, donc !
Grands Prix 2022 : quel pilote sur quelle moto en MotoGP ?

Le Journal moto du Net fait le point  sur la grille MotoGP 2022, première saison sans Valentino Rossi en catégorie reine depuis 2000 ! Le guide du mercato moto avec tous les contrats signés ou en passe de l'être, ainsi que nos dernières informations mises à jour sur les ultimes guidons à pourvoir. 
Comment et pourquoi se protéger du bruit à moto

La pratique de la moto expose fréquemment l'ouïe à un niveau sonore supérieur au seuil recommandé pour conserver une bonne audition. Bruits du moteur, sifflements du vent et autres turbulences aérodynamiques doivent être filtrés, surtout sur longs trajets. MNC fait le point et compare plusieurs bouchons d'oreilles.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...