• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ESSAI
Paris, le 18 mai 2009

L'Aprilia RSV4 Factory se taille la part du Lion !

L'Aprilia RSV4 Factory se taille la part du Lion !

Belle à se damner, dotée des meilleurs composants et d'un incroyable V4, la nouvelle Aprilia RSV4 Factory est la cinglante revanche du Lion de Noale chez les Hypersports. Ames sensibles s'abstenir : c'est une bête de course à peine civilisée... Essai !

Imprimer

Tonnerre mécanique dans les Cévennes !

Posées sur des béquilles de stand sur le tortueux tracé du Pôle mécanique d'Alès, les quatre RSV4 Factory mises à notre disposition par Aprilia France attirent immédiatement la rétine. Dessinée par Miguel Galluzzi - l'homme à l'origine du Monster -, la RSV4 affiche clairement ses ambitions par des lignes effilées et un design radical : la bête transpire la course !

L'Aprilia RSV4 se taille la part du lion !

Selon Aprilia, le design de la machine n'a pourtant pas été une fin en soi : chaque pièce aurait ainsi été étudiée "pour n'être pas seulement unique et belle, mais aussi et surtout efficace !". Une phrase lourde de promesses, tant la qualité de réalisation et l'agressivité dégagée par le triple phare avant et l'arrière ultrafin et épuré placent la barre très haut...

Magnifiquement mise en valeur dans son coloris rouge et noir, la RSV4 Factory laisse apparaître une finition de haut rang : les pièces en carbone glissées le long du superbe cadre alu se marient à merveille avec les suspensions Öhlins et les magnifiques platines repose-pieds… malheureusement non réglables.

L'esthète appréciera sans doute la présence d'une visserie estampillée "Aprilia Racing", de carters en magnésium, des jolis rétros-clignotants - chipés à la RSV1000 -, des impressionnantes prises d'air situées sous les phares et ce moteur, compact et très étroit, à peine dissimulé par des carénages à la coupe réussie et aux volumes minimalistes...

L'Aprilia RSV4 se taille la part du lion ! L'Aprilia RSV4 se taille la part du lion !

Aussi fine et attirante qu'un mannequin d'Europe de l'Est, la moto cultive le même dédain pour les moins d'1m75 : la selle est perchée à 845 mm et affiche la même finesse qu'une tranche de carpaccio ! Cependant, le réservoir de 17 l s'enserre avec une facilité déconcertante, tandis que les repose-pieds assez hauts et reculés, ainsi que le poste de conduite typé course, plongent - mais sans excès - le pilote dans la courte bulle.

Basculée sur l'avant - la répartition des masses est de 52% à l'avant et 48% à l'arrière -, la position est entièrement tournée vers la course mais sans sombrer dans une radicalité exacerbée. Ainsi, le gabarit digne d'une 600 Supersport permet de se sentir rapidement à l'aise et de se mouvoir avec facilité autour de la moto. La planche de bord - dont le dessin rappelle celle de la RSV 1000 - regorge d'informations et indique le rapport engagé - peu lisible en roulant -, la température, l'heure, la vitesse moyenne et maxi et la consommation.

L'Aprilia RSV4 se taille la part du lion !

Le compte-tours à aiguilles côtoie aussi un témoin de réserve, un rappel de béquille, un totalisateur, un shift-light, la cartographie sélectionnée et un seul trip kilométrique. Complète, l'instrumentation est plutôt sobre, mais possède le mérite de se gouverner au commodo gauche : grazie Signore Aprilia !

Comme à l'entame d'une manche Superbike, les techniciens acheminent les motos dans la voie des stands et le responsable Pirelli vérifie une dernière fois la pression des redoutables Diablo Supercorsa SP… La tension monte et les quelques spectateurs présents retiennent leur souffle lorsque le V4 Aprilia s'ébroue et commence à donner un aperçu du sien : mazette, quel bruit !

Rauque, puissant et enchanteur - alors qu'il n'en est qu'au stade de l'échauffement ! - le son délivré par l'imposant silencieux prend littéralement aux tripes et son intensité laisse songeur : combien de caisses de Chianti sont-elles nécessaires pour que les services d'homologations ferment les yeux sur ce barouf rappelant la Suzuki GSV-R de MotoGP ?!

L'Aprilia RSV4 se taille la part du lion !

"Nous avons énormément travaillé sur le silencieux de la moto afin que le bruit soit unique ! Grâce à un catalyseur et à une soupape d'étranglement, la RSV4 répond parfaitement aux normes en vigueur", nous assure cependant Alain Roger, responsable communication de la marque en France.

Devant tant de promesses à peine voilées, la remontée des stands s'effectuera comme dans un rêve, bercé par la symphonie d'un V4 réglé sur le mode "Road" qui délivre déjà 140 ch avec la douceur et la disponibilité d'une 750... Légère - 179 kg à sec - et instinctive, la RSV4 Factory se laisse emmener du bout des doigts, tandis que le moteur commence son récital : peu amène sous les 4 000 tr/mn - sans cogner pour autant -, la mécanique Aprilia allonge ensuite la foulée avec conviction jusqu'à 7 000 tr/mn, avant de lâcher une bonne louche de puissance entre 10 000 tours et les 13 600 tr/mn du rupteur !

En trois virages à peine, les dernières enveloppes Pirelli - ni plus ni moins que des slicks retaillés ! - sont déjà à température ! La Superbike de Noale fait alors montre de l'incroyable potentiel de son châssis : au bout de quelques enchaînements, l'Aprilia RSV4 procure déjà une confiance absolue à son pilote, qui profite d'un train avant aussi tranchant et précis qu'un scalpel !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

 
  • Modèle : d'origine avec moins de 1 000 km au compteur
  • Pneus : Pirelli Diablo Supercorsa SP neufs
  • Parcours : 8 sessions de 20 min sur le tracé de 2,5 km du pôle mécanique d'Alès
  • Conso moyenne : entre 8,5 l et 9 l d'après l'ordinateur de bord
  • Problèmes rencontrés : devoir rendre la machine...
 
 
 

POINTS FORTS

 
  • Ligne générale et qualité de réalisation
  • V4 plein, onctueux puissant : une réussite !
  • Agilité et précision sur circuit
  • Son d'origine
 
 
 

POINTS FAIBLES

 
  • Point mort délicat à trouver sur les quatre motos essayées
  • Orientation circuit à fleur de peau : quid sur route ?
  • Prix : celui de l'excellence ?
 
 
 
Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !