• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ENGIN DE LA MORT QUI TUE
Paris, le 22 novembre 2019

Kenzo, la GoldWing des samouraïs par Death Machines of London

Kenzo, la GoldWing des samouraïs par Death Machines of London

On ne la reconnaît plus du tout... Une GoldWing de 1977 en parfait état (!) a été intégralement remodelée par le préparateur anglais Death Machines of London. Baptisée Kenzo en l'honneur du premier pilote japonais au Tourist Trophy, cette machine s'inspire des samouraïs et de leur tenue... Découverte !

Imprimer

En 2018, lors du rassemblement Bikeshed à Londres, le préparateur Death Machines of London (DMOL) avait dévoilé un impressionnant custom nommé Kenzo. Un hommage à Kenzo Tada, importateur Velocette qui, en 1930, avait mis 40 jours pour rejoindre l'Ile de Man et était devenu le premier pilote asiatique à participer au Tourist Trophy.

Les lecteurs de Moto-Net.Com - qui, comme chacun sait, sont un peu plus "moto-culturés" que les autres - auront immédiatement reconnu la base de cette étonnante machine en repérant son 4-cylindres à plat : celui de la toute première Honda GoldWing, la "GL1000"...

 Kenzo, la GoldWing des samouraïs par Death Machines of London

Contraint de terminer hâtivement sa préparation afin de l'exposer au public, le patron de DMOL n'était toutefois pas satisfait du résultat : James Hilton s'est donc remis au travail et débarque cette année avec la version finale et fignolée de sa Kenzo...

"La machine, bien qu'intéressante, était malheureusement plutôt inutile - et comme l'a dit William Morris (et plus tard Tony Wilson), "rien de vraiment inutile ne peut être beau". C'est pour cette raison qu'elle est revenue à l'atelier DMOL pour être reconstruite à partir de zéro", explique Mister Hilton sur son site officiel.

À partir d'une GoldWing GL1000... impeccable

"Donc, en résumé : on a tué une machine (taquin envers les amoureux de vieilles GoldWing, James précise que la GL1000 d'origine était nickel... mais ne l'était plus du tout quatre minutes plus tard, NDLR !). On en a fabriqué une autre, qu'on a tuée. Puis nous en avons créée une nouvelle"... toujours dans l'esprit Samouraï.

Le carénage multicouches s'inspire directement des armures portées par les guerriers nippons, tandis que le monumental habillage de la fourche évoque leur Katana. Malin, le préparateur a laissé apparente la paire d'étriers Brembo M4 activés par un levier fait maison, via un maître-cylindre BMW.

 Kenzo, la GoldWing des samouraïs par Death Machines of London

La Kenzo fourmille d'ailleurs de pièces uniques qui font à la fois son charme et son prix : compteur avec dragon incrusté, éclairage "Full LED" du californien Luminit, éléments conçus par ordinateur et imprimés en 3D, panneaux en alu faits main, matériaux composites... L'ensemble a valu de nombreux maux de tête à son créateur... et vaut aujourd'hui 56 000 livres sterling, soit un peu plus de 65 000 euros.

Le "flat-four" peint en noir satin n'est pas - uniquement - là pour faire joli : il fait aussi du bruit ! Totalement démonté, inspecté, remonté et réglé par DMOL, le moulin de 40 ans semble tourner rond et chante fort grâce à ses échappements (voir et écouter la vidéo en bas d'article).

Le châssis a été copieusement retravaillé : la colonne de direction a été avancée de 10 cm (100 mm !) et redressée de 7°, "non seulement pour augmenter la stabilité de la moto à haute vitesse, mais pour lui donner une attitude plus agressive", assure le préparateur.

 Kenzo, la GoldWing des samouraïs par Death Machines of London

À l'arrière, le bras oscillant aux lignes modernisées est relié au cadre par deux amortisseurs Öhlins affublés de ressorts spécifiques Hagon. Également d'origine suédoise, la fourche - car il y en a bien une ! - a été retravaillée par "Engins de Mort de Londres"...

"Petite précision au cas où vous vous demanderiez : nous ne fabriquons pas des machines pour vous tuer, vous ou qui que ce soit d'autre", rassure James Hilton. "Toutes nos préparations respectent les normes les plus élevées et la sécurité mécanique prime avant tout". Pourquoi avoir choisi ce nom alors ?

À 12 ans, James a fait son premier tour à moto derrière son oncle. Ce dernier lui a conseillé de ne rien dire à son père mais le gamin, naturellement, s'est empressé de tout raconter à son paternel pour connaître sa réaction : "les motos sont des engins de mort, fils". De la mort qui tue ? Trop bien !

Kenzo - Death Machines of London : vidéo

Kenzo - Death Machines of London : galerie photos

 Kenzo, la GoldWing des samouraïs par Death Machines of London

 Kenzo, la GoldWing des samouraïs par Death Machines of London

 Kenzo, la GoldWing des samouraïs par Death Machines of London

 Kenzo, la GoldWing des samouraïs par Death Machines of London

 Kenzo, la GoldWing des samouraïs par Death Machines of London

 Kenzo, la GoldWing des samouraïs par Death Machines of London

 Kenzo, la GoldWing des samouraïs par Death Machines of London

 Kenzo, la GoldWing des samouraïs par Death Machines of London

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Lancée avec succès en 2017, la Kawasaki Z900 évolue en 2020 : le roadster change de musique et passe à l'électro avec écran couleur, connexion Bluetooth, éclairage à LED et surtout, modes de puissance et antipatinage. MNC prend la route avec la nouvelle Kawa... et son vieux K-way, aussi...
Essai Yamaha MT-03 2020 : A2 doigts d'une grande moto

Le roadster MT-03 adopte pour 2020 le "grand méchant look" propre aux motos Yamaha de la gamme Master of Torque (MT), ainsi qu'une nouvelle fourche inversée et une ergonomie revue. Cette évolution par petites touches renforce les nombreuses qualités de cette attachante moto naturellement compatible avec le permis A2. Essai.
Roadster 3 commentaires
Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

La Yamaha MT-125 lancée en 2014 reçoit une nouvelle face avant menaçante inspirée de la MT-09 et le moteur à distribution variable découvert l'an dernier sur l'YZF-R125. De quoi légitimer son statut de roadster 125 cc le plus cher du marché ? MNC est allé vérifier à Malaga (Espagne) pour un premier essai. 
Essai Yamaha Tmax 560 2020 : roi de la jungle urbaine !

Avec le permis moto et 14 000 euros en poche dans une concession Yamaha, vous pouvez opter pour l'excitante sportive YZF-R6, le crapuleux roadster MT-10 de 160 ch... ou le nouveau Tmax 560 dans sa luxueuse version Tech Max ! MNC vous explique pourquoi choisir le scooter est loin d'être insensé... même pour un motard ! Essai.
Scooter 11 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marché moto et scooter en novembre 2019 : le meilleur antidépresseur

La météo particulièrement chagrine de novembre 2019 n'a nullement freiné le marché français du motocycle : ses 9814 immatriculations représentent au contraire une hausse de +7,5% par rapport à l'an dernier. Les gros cubes tractent, les 125 suivent. MNC dresse le bilan.
Jusqu'à 500 ch et 362 km/h pour la moto 8-cylindres Eisenberg V8 !

Zef Eisenberg, préparateur britannique de motos et de voitures extrêmes, met la touche finale à un roadster aux performances sans équivalent : l'inédit 8-cylindres en V de 3000 cc de son "EV8" revendique entre 480 et 500 ch et jusqu'à 362 km/h de vitesse de pointe ! Présentation.
Découverte 3 commentaires
Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Lancée avec succès en 2017, la Kawasaki Z900 évolue en 2020 : le roadster change de musique et passe à l'électro avec écran couleur, connexion Bluetooth, éclairage à LED et surtout, modes de puissance et antipatinage. MNC prend la route avec la nouvelle Kawa... et son vieux K-way, aussi...
Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

La Yamaha MT-125 lancée en 2014 reçoit une nouvelle face avant menaçante inspirée de la MT-09 et le moteur à distribution variable découvert l'an dernier sur l'YZF-R125. De quoi légitimer son statut de roadster 125 cc le plus cher du marché ? MNC est allé vérifier à Malaga (Espagne) pour un premier essai. 
Le Grand Prix de France MotoGP 2020 met en place un Espace tranquille

Ras le casque des concours de rupteurs et des chants d'ivrogne dans les campings du GP de France Moto ? L'organisateur propose une solution pour savourer la fête sans subir ses débordements : sa nouvelle aire d'accueil "Espace tranquille", à côté de l'entrée sud du circuit Bugatti-Le Mans.  Explications.
Essai vidéo de la nouvelle Yamaha MT-03 2020

En complément de notre essai complet de la Yamaha MT-03, voici notre vidéo tournée dans les environs de Málaga (Espagne).
Zarco signe directement avec Ducati pour rouler chez Avintia en 2020

Cette fois, c'est officiel : Johann Zarco disputera bien la saison MotoGP 2020 sur une Ducati au sein du team Avintia, comme prévu depuis le GP de Valence mi-novembre. Mais attention : ce contrat d'un an lie davantage le pilote français au constructeur italien qu'à l'équipe espagnole. Explications. 
Pilotes et équipes 11 commentaires
Clément Villet au comité exécutif de Yamaha Motor Europe

Le français Clément Villet, directeur de la division deux-roues au siège européen de Yamaha à Amsterdam depuis cinq ans, intègre le comité exécutif de Yamaha Motor Europe. Explications.
De Puniet et Rossi sur la Panigale ERC en endurance mondiale

Deux français et un tchèque sur une italienne dans une équipe allemande : le team ERC Endurance, qui passe sur Ducati pour les 8H de Sepang et le reste de la saison FIM EWC, vient d'annoncer son trio de pilotes.
8H de Sepang 2 commentaires

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...