• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
FORCE ROUGE
Paris, le 23 décembre 2016

Honda RCB1000 : (re)découvrez l'histoire de l'invincible Honda

Honda RCB1000 : (re)découvrez l'histoire de l'invincible Honda

Dans la section Endurance de son site officiel "Worldwide", Honda revient sur l'un de ses plus grand succès en compétition moto : la RCB1000 qui a dominé la discipline durant quatre saisons, en compagnie de grands pilotes français... Souvenirs, souvenirs.

Imprimer

Une fois par semaine, dans la section EWC (Endurance World Championship) de leur richissime et officiel site Honda Worldwide, les Rouges nous racontent en détail - et en anglais, "sorry" ! - la fabuleuse histoire de leur engagement en endurance, au coeur des turbulentes années 70. Honda a ouvert hier son quatrième chapitre, MNC vous résume les deux premiers...

Pour Honda, tout débute en 1975, alors que la discipline vient tout juste d'obtenir son statut officiel de "championnat" par la FIM (cool !) et que le monde vient à peine de sortir de son premier choc pétrolier (pas cool). En fin d'année, la firme de Tokyo décide de se lancer dans la compétition, pour deux raisons...

D'une part, le succès grandissant des épreuves : "rassemblant de nombreux spectateurs et concurrents, le championnat d'Endurance est rapidement devenu une catégorie populaire et célèbre", rappellent les japonais. Avec près de 200 000 spectateurs, le Bol d'Or éclipsait alors complètement les Grand Prix !

Les Verts chauffent les Rouges...

D'autre part, les succès sportifs et commerciaux de Kawasaki : "on croisait encore fréquemment dans les rues européennes des modèles de grosses cylindrées Kawasaki victorieuses en Endurance". D'après Honda, ce lien évident entre réussite en compétition et affluence en concessions légitime son retour sur la scène internationale, neuf ans après son retrait des GP (moto, pas auto).

En novembre 1975 donc, le HERT (Honda Endurance Racing Team) est constitué autour de Michihiko Aika. Pressés par le temps - et par le vice-président Kihachiro Kawashima qui leur intime de "gagner, tout simplement" ! -, de jeunes ingénieurs se mettent au boulot.

Honda RCB1000 : (re)découvrez l'histoire de l'invincible Honda

"La première épreuve consistait à participer aux 600 km de Zandvoort en Hollande, le 25 avril, se remémore Honda. "À ce stade, il ne restait plus que six mois pour concevoir et construire la nouvelle machine de course". Trop longue et coûteuse, la conception d'un inédit V4 est vite abandonnée au profit d'un 4-en-ligne sur base de la CB750 Four, le révolutionnaire - pour l'époque - roadster dévoilé en 1969.

Si le bas moteur est conservé et renforcé, tout le haut est entièrement refondu : le moulin à air est réalésé (68 x 63 mm, soit 915 cc pour commencer), doté d'un double arbre à cames et d'une distribution partielle par chaîne, affublé d'un échappement 4-en-1.

Honda RCB1000 : (re)découvrez l'histoire de l'invincible Honda

Au final, le moteur développe la bagatelle de 100 chevaux et doit pouvoir parcourir 5000 km sans entretien, soit "1,7 fois la distance effectuée lors des courses de 24h", calculent les japonais. Côté partie cycle, un cadre double berceau est spécifiquement dessiné et les périphériques (jantes en magnésium, freins à disques, suspensions) sont sélectionnés parmi les plus cotés à l'époque.

En mars 1976, la première moto est assemblée et testée au Japon, juste à temps pour officialiser le retour de Honda aux affaires. Début avril, une seconde machine est envoyée - par avion ! - en France pour une nouvelle batterie de tests... La RCB1000 (RCB pour Racing CB) est née !

Honda RCB1000 : (re)découvrez l'histoire de l'invincible Honda

Notons pour conclure qu'en octobre dernier, Honda a dégourdi les bielles d'une RCB1000 de 1976 à l'occasion de son "Track Test" annuel. La redoutable bête de course Honda, invaincue en 1977 et 1978, forte de quatre titres consécutifs et de 24 victoires en 26 courses (!), était accompagnée d'autres prestigieuses machines de course Honda à deux et quatre roues. 

Pour connaître la suite des aventures du HERB, mais aussi de ses nombreux et glorieux pilotes (Christian Leon, Jean-Claude Chemarin, Christian Huguet, Hubert Rigal, René Guili, Alex George, Charlie Willams, Roger Bowler, Stan Woods, etc !), rendez-vous sur le site officiel Honda ! N'hésitez pas à vous rendre sur la page des exhibitions du "Honda Collection Hall", pour voir - et surtout entendre ! - tourner ces fabuleux engins. Bonne lecture... et joyeuses fêtes !

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

Bilan annuel de la sécurité routière : la mortalité routière se stabilise en 2016

L'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) vient de publier ses premières estimations qui font apparaître une stabilité globale de la mortalité routière en 2016, notamment chez les motards.
Interview Pierre Audoin (Indian/Victory) : la notoriété d'Indian a fait un réel bon

Avec 773 et 360 immatriculations, Indian et Victory affichent des hausses de +15,7% et +15% sur le marché moto français. Pierre Audoin, responsable des marques américaines en France, établit pour Moto-Net.Com leur bilan 2016 et dévoile les objectifs d'Indian en 2017 suite à l'arrêt de Victory. Interview.
Interview Eric Antunes (KTM) : nos 1290 Super Duke ont surperformé

Avec 7218 immatriculations, KTM affiche un bond de +22,3% sur le marché moto français (+29,4% pour Husqvarna). Éric Antunes, président de la marque autrichienne en France, établit pour Moto-Net.Com son bilan 2016 et dévoile ses objectifs pour 2017. Interview.
Interview Guillaume Vuillardot (Suzuki) : une évolution fondamentale de stratégie

Avec 7760 immatriculations, Suzuki affiche une chute de -22,1% sur le marché moto français. Guillaume Vuillardot, directeur commercial de la marque japonaise en France, établit pour Moto-Net.Com son bilan 2016 et dévoile ses objectifs pour 2017. Interview.
Interview Maxime Loiseau (MV Agusta) : la stratégie de la direction italienne en 2017 est de vendre moins, mais de vendre mieux

Avec 388 immatriculations, MV Agusta affiche une chute de -38,3% sur le marché moto français. Maxime Loiseau, responsable de la marque italienne en France, établit pour Moto-Net.Com son bilan 2016 et dévoile ses objectifs pour 2017. Interview.
Marché français moto et scooter : le bilan annuel 2016

Le marché français du motocycle est en hausse pour la troisième année consécutive : 151 761 motos et scooters de plus de 50 cc ont été immatriculés en 2016 (+7,5% Vs 2015). Enthousiasmants, ces résultats spectaculaires sont toutefois à modérer... Chiffres, graphiques et analyse : voici le bilan annuel complet de Moto-Net.Com.
Pas de salon de la moto à Paris cette année : quelles pistes pour 2018 ?

Le prochain Salon de la moto de Paris, qui aurait dû se tenir en fin d'année, n'aura pas lieu. Les constructeurs examineront vendredi une proposition de l'organisateur pour un salon au Bourget en mars 2018, qui si elle n'est pas retenue pourrait ouvrir la voie à un salon mixte auto-moto sur le modèle du salon de Bruxelles. Quels sont les enjeux dans un contexte économique difficile ? Qu'en pensent les principaux constructeurs ? Explications.
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.