• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
RETOUR EN ARRIERE
Paris, le 8 février 2021

Front commun motard contre le nouveau Conseil national de sécurité routière

Front commun motard contre le nouveau Conseil national de sécurité routière

La Fédération française de motocyclisme (FFM), la Fédération française des motards en colère (FFMC), le Collectif de défense des loisirs verts (Codever) et l'assurance Mutuelle des motards (AMDM) s'élèvent contre la façon "peu constructive" d'aborder la sécurité des motards et des scootéristes du nouveau Conseil national de sécurité routière (CNSR). Explications.

Imprimer

L'année commence sur les chapeaux de (deux)roues en matière de sécurité routière : les principales associations motardes et l'assureur moto la Mutuelle des motards dénoncent "la façon peu constructive d’aborder la sécurité routière en général, et surtout celle des deux-roues motorisés" exprimée dans un rapport présenté lors de la première séance plénière du nouveau Conseil national de sécurité routière (CNSR) début février (voir la liste des membres en fin d'article).

La FFM, la FFMC, le Codever et l'AMDM fustigent un "rapport à charge" établi par des "pseudos-experts" qui présentent de "profondes méconnaissances des motards et du monde de la moto" et se désolent de constater "un retour en arrière de 15 ans" concernant les propositions sur la sécurité routière des motards et des scootéristes.

"Dès de titre du rapport qui concerne les deux-roues motorisés, l'angle choisi est évident : "Vers un usage adapté à leur vulnérabilité", s'agacent-ils avant de reprocher aux "experts" de la Sécurité routière de vouloir "notre bien mais ne nous estiment pas capable d'en avoir nous-mêmes conscience".

"Vivre ensemble"... sans les deux-roues motorisés ?!

"Le nouveau slogan de la Direction à la sécurité routière (DSR), c'est "vivre ensemble", mais apparemment, pour ces  "experts", ce serait sans les deux-roues motorisés qui sont des gens dangereux, responsables dans tous les cas de leurs accidents, mal formés, mal équipés, inconscients de leur propre sécurité".

Et de fustiger un rapport dont le premier axe s'articulerait autour de la "répression à tous les étages", alors qu'a contrario "rien, absolument rien de nouveau" n'est proposé en matière d'Équipements de protection individuel (EPI) et de mécanismes d'améliorations de la visibilité et de la détectabilité des usagers deux-roues.

"Tout a déjà été proposé, étudié, abordé, rejeté, depuis le rapport Guyot en 2008 jusqu'à dernièrement dans les commissions de ce Conseil, en passant par les Etats Généraux et la Concertation sur le 2RM", se désolent la Fédération française de motocyclisme, la Fédération française des motards en colère, le Collectif de défense des loisirs verts et la Mutuelle des motards.

De même, ce rapport évoque un recours accru à la technologie en faveur de la sécurité des motards et des scootéristes... Une gageure pour les acteurs de la moto dans la mesure où il se vend "2,5 occasions pour une neuve !", ce qui entraîne mécaniquement un vieillissement du parc.

Moratoire immédiat

"Comme si rien n’avait changé alors que l’accidentalité moto ne cesse de baisser et que le parc ne cesse d’augmenter, et qu’en expliquer et renforcer les raisons serait sans doute une excellente piste", constatent les associations motardes qui estiment que l'amélioration de la formation et des infrastructures devraient être les priorités. 

"Plus de 1000 tués par an pour 300 000 usagers à la fin des années 70, à 600 tués pour 3 millions d'usagers de nos jours (même si, bien-sûr, c'est toujours trop !). Soit vingt fois moins : et nous sommes les mauvais élèves de la Sécurité routière ?", s'interrogent-ils.

+"C'est la pratique qui donne l'expertise : c'est la raison de notre présence au CNSR, parlement de la Sécurité routière. Nous sommes pratiquants, nous sommes les experts, nous sommes 3 millions et personne ne décidera de l'avenir de la moto sans nous", préviennent les principales figures de la moto en France en demandant un "moratoire immédiat" et une "remise sur le métier de l'ouvrage avec une réelle concertation".

Les membres du nouveau CNSR 2021

Par décret en date du 26 janvier 2021, M. Yves GOASDOUE est nommé président du Conseil national de la sécurité routière. Sont nommés membres du Conseil national de la sécurité routière :

1° En qualité de personnalités désignées en raison de leurs compétences en matière de sécurité routière :

  • M. Antonio AVENOSO
  • Mme Sylvie BANOUN
  • Mme Barbara CHARBOTEL
  • M. Jean-Paul GAILLY
  • Mme Anne GUILLAUME
  • M. Jean TODT

2° En qualité de membres de l'Assemblée nationale :

  • Mme Valérie BAZIN-MALGRAS
  • M. Thomas RUDIGOZ

3° En qualité de membre du Conseil économique, social et environnemental :

  • Mme Catherine FOUCHER, membre titulaire, et M. Bernard SAGEZ, membre suppléant, en remplacement de Mme Catherine FOUCHER

4° En qualité de représentant des régions :

  • M. Frédéric PECHENARD, membre titulaire

5° En qualité de représentants des départements :

  • M. Patrick WEITEN, membre titulaire, et Mme Laurence LAMY, membre suppléant

6° En qualité de représentant des communes ou des groupements de communes :

  • M. Frédéric CUILLERIER, membre titulaire

7° En qualité de représentants des personnes morales et gestionnaires de la voirie publique :

  • Mme Christine ALLARD, membre titulaire, et M. Thomas MALAGIÉ, membre suppléant, représentant l'Association des sociétés françaises d'autoroutes
  • Mme Frédérique VENAT, membre titulaire, et M. Yann LE GOFF, membre suppléant, représentant l'Association des ingénieurs territoriaux de France
  • M. Claude LASHERMES, membre titulaire, et Mme Céline BIBARD, membre suppléant, représentant l'Association des directeurs des services techniques des métropoles, départements et régions

8° En qualité de représentants des entreprises et institutions intéressées par la sécurité routière :

  • M. Gaël BOUQUET, membre titulaire, et Mme Stéphanie de SAINT-GERMAIN, membre suppléant, représentant le Comité des constructeurs français d'automobiles
  • M. Patrice BESSONNE, membre titulaire, et Mme Marie-Françoise LE BERRE, membre suppléant, représentant le Conseil national des professions de l'automobile (Éducation et Sécurité Routières)
  • Mme Nadine ANNELOT, membre titulaire, et M. Bertrand MACÉ, membre suppléant, représentant le Conseil national des professions de l'automobile (Filière 2-roues)
  • M. Pascal JUSSELME, membre titulaire, et Mme Nélia PALMAS, membre suppléant, représentant la Confédération française des experts en automobile
  • Mme Nora BENNOUR, membre titulaire, et M. Bruno GARANCHER, membre suppléant, représentant les réseaux Centres d'éducation routière et Écoles de conduite françaises
  • Mme Florence BERTHELOT, membre titulaire, et M. François GUITTON, membre suppléant, représentant la Fédération nationale des transporteurs routiers
  • M. Jean-Sébastien BARRAULT, membre titulaire, et Mme Ingrid MARESCHAL, membre suppléant, représentant la Fédération nationale des transports de voyageurs
  • Mme Ludivine DANIEL, membre titulaire, et M. Alexis MERKLING, membre suppléant, représentant la Fédération française de l'assurance
  • Mme Julie BASTARD, membre titulaire, et M. Thierry FASSENOT, membre suppléant, représentant la Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés
  • Mme Armelle BALVAY, membre titulaire, et M. Thierry MARTIN-LASSAGNE, membre suppléant, représentant la société MICHELIN
  • M. Jérôme MARLIER, membre titulaire, et Mme Sandrine COMBRES, membre suppléant, représentant la Société nationale des chemins de fer français (SNCF)
  • Mme Hélène BILLON, membre titulaire, et M. Patrick MARTINOLI, membre suppléant, représentant le groupe ORANGE
  • Mme Nathalie DA SILVA, membre titulaire, et Mme Laurence ACERBO, membre suppléant, représentant le groupe ONET
  • M. Jean-Claude ROBERT, membre titulaire, et Mme Brigitte STEINMETZ, membre suppléant, représentant le groupe Promotion et suivi de la sécurité routière en entreprises
  • M. Jean-Philippe MONNATTE, membre titulaire, et Mme Cathy BRIFFA, membre suppléant, représentant le Groupement des préventeurs du risque routier

9° En qualité de représentants d'associations agissant dans le domaine de la sécurité routière :

  • Mme Anne LAVAUD, membre titulaire, et M. Stéphane DAESCHNER, membre suppléant, représentant l'association Prévention routière
  • M. Patrick JACQUOT, membre titulaire, et Mme Nathalie IRISSON, membre suppléant, représentant l'association Assurance prévention
  • Mme Céline KASTNER, membre titulaire, et M. Didier BOLLECKER, membre suppléant, représentant l'Automobile club association
  • M. Philippe LAUWICK, membre titulaire, et Mme Marie-Thérèse GIORGIO, membre suppléant, représentant l'Automobile club médical de France
  • M. Daniel QUERO, membre titulaire, et Mme Laetitia HOOGHIEMSTRA, membre suppléant, représentant l'association 40 millions d'automobilistes
  • M. Nicolas ROUGEON, membre titulaire, et Mme Claire FLORET, membre suppléant, représentant la Fédération française de cyclisme
  • Mme France WOLF, membre titulaire, et M. Marc BERTRAND, membre suppléant, représentant la Fédération française des motards en colère
  • M. Serge MORELLI, membre titulaire, et Mme Marie-Emmanuelle SCHILTZ, membre suppléant, représentant l'association Club 14
  • M. Olivier SCHNEIDER, membre titulaire, et Mme Geneviève LAFERRÈRE, membre suppléant, représentant la Fédération française des usagers de la bicyclette
  • M. Christian MACHU, membre titulaire, et Mme Maryvonne NOËL, membre suppléant, représentant l'association 60 millions de piétons
  • Mme Anne FAURE, membre titulaire, et M. François PROCHASSON, membre suppléant, représentant l'association Rue de l'avenir
  • Mme Chantal PERRICHON, membre titulaire, et M. Michel TERNIER, membre suppléant, représentant la Ligue contre la violence routière
  • M. Julien THIBAULT, membre titulaire, et Mme Jehanne COLLARD, membre suppléant, représentant l'association Victimes et citoyens
  • Mme Carolyne DEXET, membre titulaire, et M. Jean-Luc PONS, membre suppléant, représentant l'Association des paralysés de France (APF France handicap)
  • Mme Marie-Christine CAZALS, membre titulaire, et M. Émeric GUILLERMOU, membre suppléant, représentant l'Union nationale des associations de familles de traumatisés crâniens
  • Mme Florence GILBERT, membre titulaire, et Mme Lauréna GAUCHER, membre suppléant, représentant l'association Wimoov
  • M. Christophe TRÉBOSC, membre titulaire, et Mme Martine DUVAL, membre suppléant, représentant l'Association nationale pour les transports éducatifs de l'enseignement public
  • Mme Christiane THERRY, membre titulaire, et M. Stéphane BERNARDELLI, membre suppléant, représentant l'Union nationale des associations familiales
  • Mme Yvette TRIMAILLE, membre titulaire, et M. Olivier BLOT, membre suppléant, représentant l'association Familles rurales

10° En qualité de représentants des professions médicales et des associations et fondations oeuvrant dans le domaine de l'hospitalisation ou de la santé publique ou du secours aux victimes :

  • M. Cédric RIGOLLET, membre titulaire, et Mme Amélie GENIN, membre suppléant, représentant la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France
  • M. Marc FREYSZ, membre titulaire, et Mme Aurélie AVONDO, membre suppléant, représentant Samu-urgences de France
  • Mme Sylvie BONIN-GUILLAUME, membre titulaire, et M. Régis GONTHIER, membre suppléant, professeurs en gériatrie

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.
Essai MP3 530 hpe Exclusive : Piaggio remodèle son best-seller

Meilleure vente de scooter Piaggio en France, le MP3 500 connaît une importante évolution en 2022. Un plus gros moteur, un nouveau look et des fonctionnalités inédites (caméra de recul !?) doivent permettre au MP3 530 hpe Exclusive de séduire les scootomobilistes avides de nouveautés... à tout prix ?
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Réactions des pilotes MotoGP au renversant Grand Prix de Thaïlande 2022

Imaginez... Vous passez un week-end entier à régler méticuleusement votre moto sur le sec, tout en attendant fébrilement la pluie, mais cette garce n’apparaît que le dimanche après-midi ! En inondant la piste, l’eau a non seulement redistribué les cartes à Buriram, elle relance le championnat MotoGP avant Phillip Island, Sepang et Valence... Déclarations.
Nouvelle S1000RR 2023 : dans l’inspiration de la M1000RR et innovante

La BMW S1000RR 2023 évolue après sa révision complète de 2019 et profite des avancées de son aînée M1000RR : les ailettes, notamment, sont de sortie. Un peu plus puissante et toujours aussi légère, la Superbike BMW profite aussi d’assistances inédites contrôlant les glisses de l’arrière. Du jamais vu !
Brixton en quête de triomphe chez les gros cubes avec sa Cromwell 1200

125cc, 250, 500 et aujourd’hui 1200 : la cylindrée des motos Brixton ne cesse d’augmenter ! Avec sa charmante Cromwell 1200, la petite marque de l’importateur autrichien KSR compte faire une entrée remarquée chez les gros cubes aux lignes vintage, bien aidée par son prix ultra serré : 9999 euros. Présentation.
Nouveaux coloris pour les Honda CB1000R, CMX500 Rebel et Monkey en 2023 

Alors que de nombreux motards attendent le retour des Hornet et Transalp - aussi "fracassant" que celui de Marquez ? hum -, Honda temporise à nouveau en dévoilant de nouveaux coloris sur son maxiroadster CB1000R, son custom "mid-size" CMX500 Rebel et sur son mini Monkey.
Pratique 2 commentaires
Zéro Motorcycles veut court-circuiter les maxitrails avec sa DSR/X

Avec ses 137 km d’autonomie sur voie rapide et environ 3 heures nécessaires à la recharge, la DSR-X est loin d’être une grande voyageuse. Mais pour un usage quotidien, le maxitrail de Zero Motorcycles pourrait bien donner du fil - électrique ! - à retordre à ses rivaux thermiques. Présentation et vidéo.
Trail 4 commentaires
Bluroc (ex-Bullit) se jette à l’eau avec son inédite Tracker 125

C’est une grande première pour Bluroc : la petite marque belge de motos propose une 125 cc dont le monocylindre est refroidi par eau ! Avec ses 15 chevaux et une partie-cycle plus affûtée, la Tracker doit donc mettre à l’amende ses frangines Legend, Hero ou Spirit... et ses rivales ? Présentation.
Arabie saoudite, Inde et Kazakhstan : trois nouveaux Grands Prix MotoGP !

Le promoteur du championnat du monde MotoGP, Dorna Sports, révèle la signature d'accords avec l'Arabie Saoudite, l'Inde et le Kazakhstan pour y disputer des Grands Prix dès 2023. Explications.
MotoGP 2023 5 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...