• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Vexin (France), le 9 mai 2022

Essai Tiger 1200 2022 : le maxitrail Triumph veut bouffer du lion

Essai Tiger 1200 2022 : le maxitrail Triumph veut bouffer du lion

Après dix ans à voir les maxitrails BMW se tailler la part du lion, la Tiger 1200 est entièrement revue ! Triumph a présenté à Moto-Net.Com ses nouvelles tigresses : versions GT de route ou Rally des champs, déclinées en Pro (bien équipée et réservoir de 20 litres) ou Explorer (tout équipée et 30 l). Test !

Imprimer

Essai Tiger 1200 2022 page 1 : Un grand jour pour Triumph

Cela a trop duré... Lancée en 2012 sous le nom de Tiger Explorer, le maxitrail de Triumph n’a jamais réussi à inquiéter la référence de BMW dont la dernière génération de R1250GS "standard" et Adventure s’est vendue à 7050 exemplaires l’an dernier en France. Un nouveau record pour ce duo qui se place devant la MT-07, moto préférée des français !

À titre de comparaison, les ventes de la "Guéesse" étaient quatre fois et demi supérieures à celles des Africa Twin et six fois supérieures à celles des Multistrada. Or les Honda et Ducati partageaient avec la BMW le podium des maxitrails 2021 en France... ou se partageaient les miettes plutôt !?

En moyenne sur notre vaste et beau territoire, les précédentes Tiger 1200 se sont vendues dix fois moins que la reine allemande. Le moteur 3-cylindres "fabulous", la transmission par cardan "marvelous", les confort et équipement "generous" ne leur ont pas permis de s’imposer, ni même de se battre véritablement.

En sept ans cependant, la marque Triumph a réussi à doubler ses ventes de notre côté de la Manche, grâce à ses savoureuses néo-rétros (Bonneville, Street Twin et Speed Twin), ses formidables roadsters (Trident, Street Triple et Speed Triple) et ses "petits" trails (Tiger 800 puis 900).

Essai Tiger 1200 2022 : le maxitrail Triumph veut bouffer du lion

"Cette journée est très importante pour Triumph car la nouvelle Tiger 1200 relève un gros challenge et peut saisir une belle opportunité", analyse Jean-Luc Mars, big boss de la marque en France, en introduction de ce lancement presse... Celle de (se) battre (avec) le "leader clairement établi d’un segment majeur en plein essor".

Pour ce faire, les responsables d’Hincley (Angleterre) ont attentivement écouté les critiques - constructives ! - des journalistes un peu, des concessionnaires beaucoup et de leurs clients passionnément ! Sans surprise et sans détour, Triumph reconnaît qu’un gros travail devait être fourni au niveau du poids de la bête...

Essai Tiger 1200 2022 : le maxitrail Triumph veut bouffer du lion

En 2018, malgré un régime bienvenu et apprécié - de MNC notamment -, la Tiger 1200 pesait encore entre 240 kg pour l’entrée de gamme XR "tout-court" et 248 kg pour le haut de gamme XCA... à sec ! En 2022, les poids débutent à 240 kg pour le modèle GT "tout-court" et culminent à 261 kg sur le "top" modèle Rally Explorer... mais tous pleins faits cette fois !

Or dans leur déclinaison Explorer justement (version "GT" de route ou "Rally" des champs, voire les équipements de série en avant-dernière page), les Tiger 1200 embarquent pas moins de 30 litres d’essence. D’après les normes en vigueur, cette contenance leur permettrait de parcourir environ 600 km sans ravitaillement, contre 400 avec le réservoir standard (20 litres sur les déclinaisons "Pro", comme sur les anciens modèles).

De tigre de papier à tigre royal ?

Sans même disposer de ces informations (retrouvez notre fiche technique et commerciale en dernière page de cet essai), le motard qui s’approche de la nouvelle "Big Tiger" est moins intimidé que par l’ancienne. Celui qui ne connaît pas la gamme Triumph sur le bout des gants pourrait même confondre cette 1200 avec la 900 !

En premier lieu, la "douze-cents" profite d’un sérieux et réussi lifting de la face, qui l’embellit, non ? Outre cet air de famille avec les "neuf-cents", les volumes de la nouvelle Tiger se rapprochent de ceux de ses benjamines. Vue de face, la nouvelle Triumph paraît même plus fine... Mais quel est son secret ?

Essai Tiger 1200 2022 : le maxitrail Triumph veut bouffer du lion

À l’instar de feu la Crosstourer - et de feu la VFR1200 originelle -, la nouvelle Tiger 1200 reçoit une paire de radiateurs logés dans les flancs de semi-carénages qui enveloppent le moteur, issu des toutes dernières Speed Triple. Plus compact et léger, le moulin - à eau - serait plus incliné afin de baisser le centre de gravité et laisser du champs à la roue avant... tout en réduisant l’empattement ? Ah non, 1560 mm Vs 1520...

Cette nouvelle configuration dégage la vue sur le haut moteur et les trois gros collecteurs, allégeant ainsi l’allure de cette grosse moto à vocation routière mais également tout-chemin voire tout-terrain. Ce positionnement latéral permet justement au(x) radiateur(s) de se protéger des projections lors d’escapades Off-Road. Bien vu ? Il faut voir en cas de chute...

Essai Tiger 1200 2022 : le maxitrail Triumph veut bouffer du lion

Comme sa principale rivale - inutile de la mentionner à nouveau -, la Tiger 1200 dispose d’un châssis essentiellement constitué de tubes d’acier et aluminium et dépourvu d’inutiles, moches, lourds et cassants habillages en plastoc. Le pot d’échappement particulièrement haut, long et fin complète parfaitement son look "Off-Road".

Moins balaise, la nouvelle Tiger 1200 devient également moins protectrice ! Un "point faible" comparé à l’ancien modèle qui était avait progressivement délaissé le moto-cross pour devenir de plus en plus adepte de l’auto-route : on pouvait profiter à son bord d’un immense pare-brise électrique. Il s’agissait pour Triumph se palier l’arrêt de sa Trophy. Rappelez-vous, l’anti-R1200RT !

Essai Tiger 1200 2022 : le maxitrail Triumph veut bouffer du lion

Sur la nouvelle Tiger 1200, de discrets déflecteurs - en plastique transparent - placés de chaque côté de la bulle aident les pare-mains - montés de série - à déventer efficacement les avant-bras. Une bonne initiative car la bulle des nouvelles Tiger 1200 est bien moins étendue que celle de la XCA (voir photo ci-dessus).

La nouvelle bulle bénéficie toutefois d’un solide atout : son réglage en hauteur se fait très facilement d’une seule main, sans molette ni pincette. On la monte ou on la descend tout simplement, stoppant son mouvement où l’on souhaite sans se préoccuper des petits crans qui immobilisent ensuite l’écran.

Le gabarit diminue, la protection aussi

Placée tout en bas, la bulle permet de ventiler entièrement le casque. Tout en haut, elle protège entre la moitié du casque et la totalité, selon la taille et l’attitude du pilote. Bon point : la découpe dans la bulle limite l’effet d’aspiration, de "pression dans le dos".

Moto-Net.Com regrette en revanche que ses épaules et biceps soient chahutées par les courants d’air et que le buste soit ballotté par les turbulences. Or l’optionnel et petit "diffuseur aérodynamique réglable (qui) s’installe au-dessus du pare-brise" ne changera pas la - nouvelle - donne. Dommage.

Essai Tiger 1200 2022 : le maxitrail Triumph veut bouffer du lion

Placée à 850 mm du sol sur la Tiger 1200 Pro, la selle peut être élevée de 20 mm en moins d’une minute, sans le moindre outil. MNC en a profité pour se détendre un peu plus ses jambes. Sur la version Explorer (débattements prolongés de 20 mm et jante avant de 21 pouces), la selle culmine à 875 voire 895 mm... La position basse sera alors recommandée pour les pilotes d’1,70m environ. Pour les plus petits, il faudra commander la selle basse optionnelle.

Affinée sur l’avant, la selle facilite grandement l’accès au sol. Idem pour le réservoir qui est évasé au niveau de l’entrejambe, et devient nettement plus volumineux au dessus des genoux : le pilote fait bien corps avec sa machine et en retour, la moto protège bien son conducteur grâce à ses déflecteurs qui dévient le vent ainsi que la chaleur expulsée par les ventilateurs.

Essai Tiger 1200 2022 : le maxitrail Triumph veut bouffer du lion

Deux centimètres plus large que sur l’ancien modèle, le guidon de la nouvelle Tigresse offre un colossal bras de levier et permet de guider efficacement la roue avant (19 pouces sur "notre" GT, 18 à l’arrière toujours). Revers de la médaille, il ralentira les évolutions entre les files de SUV et de camionnettes.

Les deux leviers fournis par Magura sont réglables en écartement et permettent effectivement de placer les commandes sous les bonnes phalanges, que l’on possède de petites mimines ou de grandes paluches. Mieux vaut toutefois avoir de bonnes pognes pour débrayer : la fatiguer guette dans les bouchons...

Une moto high-tech no-logic

Livré de série sur les déclinaisons Pro et Explorer, le quickshifter évite justement de trop solliciter l’avant-bras gauche. Parfaitement calibré, ce dispositif permet de monter les rapports sans couper l’accélérateur, de les descendre sans placer de savant petit coup de gaz, le tout sans toucher à l’embrayage. Cool.

Plus sophistiquée que l’ancienne, la nouvelle Tiger 1200 reçoit une nouvelle instrumentation TFT couleurs de 7 pouces de diagonale, plus grande et aussi lumineuse que la 5" des actuelles Speed Triple. Un peu lente au démarrage - elle prend le temps de saluer son pilote ! -, la Tiger ne demande pas de sortir ses clés pour mettre le contact... ou mettre de l’essence.

Essai Tiger 1200 2022 : le maxitrail Triumph veut bouffer du lion

Très étonnant en revanche, pour ne pas dire décevant de la part d’un engin "Google friendly" et "GoPro ready", le maxitrail anglais met à disposition, à côté de son grand écran, une petite prise électrique... qui n’est pas au format USB, contrairement à celle cachée sous la selle. "What The Flûte ?"

Faciles de prise en main - même dans des gants de mi-saison -, les commodos sont rétro-éclairés. Bien vu ! Seul défaut à leur royal sujet : le joystick est un peu trop près de la commande des clignotants (voir notre smart-vidéo). Autrement, le système est parfaitement au point, car embarqué depuis quelques saisons par d’autres modèles de la marque...

Essai Tiger 1200 2022 : le maxitrail Triumph veut bouffer du lion

Triumph réalise d’autres - substancielles ? - économies d’échelle sur les étriers de freins, suspensions, systèmes embarqués... Les commandes sont groupés chez le même fournisseur et le nombre de références est limité. N’est-ce pas dangereux de mettre tous ses œufs dans le même panier ? Les excellentes ventes de Triumph prouvent le contraire.

"L’une des grandes forces de Triumph est sa culture familiale", ajoute le patron de la marque en France, "propriété d’un seul homme - John Bloor, dont le fils est le DG -, elle entretient des relations privilégiées avec ses partenaires et c’est d’une grande aide en temps de crise".

Essai Tiger 1200 2022 : le maxitrail Triumph veut bouffer du lion

Autre atout dans la manche du constructeur britannique : "nos différents sites de production, en Angleterre et en Thaïlande, ont fonctionné en totale synergie : nos motos pouvaient être partiellement assemblées en Asie, puis acheminées à Hinckley pour recevoir les derniers composants manquants".

Que vaut la nouvelle Tiger 1200 2022 "fabriquée en Thaïlangleterre" ? Et combien coûte-t-elle au fait ? Les réponses se trouvent dans la deuxième page de cet essai MNC effectué dans le Vexin, sur environ 150 kilomètres de - petites - routes.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

 
  • Modèle : GT Pro, essentiellement
  • Pneus : Metzeler Tourance
  • Roulage : 145 km
  • Parcours : ville et routes
  • Conso moy : 6,5 l/100km (ordi)
  • Problèmes rencontrés : RAS
 
 
 

POINTS FORTS TIGER 1200 2022

 
  • 3-cylindres plus vif, toujours costaud
  • Gabarit et poids bien réduits
  • Suspensions à la carte
 
 

 

POINTS FAIBLES TIGER 1200 2022

 
  • Protection de la bulle en baisse
  • Bruits mécaniques à faibles allures
  • Coloris trop sobres ?
 
 
 
Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !