• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST JEAN MOTO
Paris, le 8 décembre 2017

Essai longue durée : jean moto Helstons Corden Dirty

Essai longue durée : jean moto Helstons Corden Dirty

Mettre le gant sur un jean de moto homologué, élégant et protecteur relève de la gageure... Mais cette perle rare existe et pour ne rien gâcher, sa conception est française : Moto-Net.Com a testé pendant deux ans le pantalon moto Corden Dirty de chez Helstons. Essai longue durée.

Imprimer

Le jean Corden Dirty de Helstons est un pantalon de moto pour homme - le Dena Dirty est son équivalent pour femme - dont le tissu bleu denim est artificiellement délavé (d'où l'appellation "Dirty"). Cet aspect vieilli lui confère une touche vintage très tendance, tout comme ses coutures marron à la fois résistantes et classes : le "H" de Helstons stylisé en double coutures arrondies sur les poches arrière en est le meilleur exemple.

Comme souvent chez Helstons, les matériaux haut de gamme et leurs traitements qualitatifs sont au service d'une finition irréprochable, qu'il s'agisse de la fermeture éclair, des boutons marqués "Helstons" ou de la doublure interne en coton foncé. D'autres détails entérinent ce constat, comme l'épaisse étiquette en cuir à l'arrière, les passants indestructibles ou le renforcement de la toile avec des fibres aramides.

Cette fabrication impeccable favorise la qualité perçue, mais elle sert surtout la cause de la longévité : notre pantalon d'essai est pratiquement comme neuf après deux ans de roulage et plusieurs passages en machine à laver (30°C maximum). Deux signes d'usure trahissent néanmoins son parcours.

Le premier concerne la disparition des pratiques élastiques qui se logent sous la semelle pour maintenir le pantalon en place : ces sangles élastiques ne sont pas assez robustes pour supporter les contraintes liées aux enfilages successifs et à l'exposition aux projections. Dommage, même il s'agit des seuls éléments dont la solidité fasse défaut après 24 mois de roulage par toutes les conditions.

L'autre trace d'usure prend la forme de quelques petites bouloches au niveau des fesses, qui proviennent du frottement répété sur les selles des motos. Un phénomène logique, qui n'a rien de rédhibitoire ou de réellement inesthétique.

Une coupe élégante et confortable mais près du corps

En matière d'ergonomie, Helstons a misé sur une coupe droite assez classique mais taillée assez près des jambes. Essayage indispensable pour les motards au format rugbyman, potentiellement à l'étroit au niveau des cuisses ! Plus généralement, cette caractéristique limite le port d'un sous-vêtement thermique en hiver : la place manque pour porter un caleçon long en dessous.

Même cause, même conséquence en bas des jambes : passer l'ourlet - non réglable - au-dessus de bottes de moto est délicat à cause de cette étroitesse, surtout des modèles Touring ou Racing avec une tige rigide et épaisse. Des ouvertures latérales zippées ou scratchées faciliteraient l'enfilage, sans dénaturer le look. 

Ce format "fit" et l'intégration discrète des protections font en revanche du Corden Dirty un pantalon suffisamment polyvalent pour être porté en dehors d'un usage moto. Mieux : comme le jean Alpinestars Charlie Denim testé par MNC, son élégance raffinée est digne d'un jean traditionnel de grande marque. Le compagnon idéal des trajets "moto-boulot-resto" sans ressembler à Robocop ! 

Cette qualité est rendue possible par son excellent confort : la doublure interne est douce et évacue par ailleurs correctement la transpiration. A l'inverse, le Corden Dirty n'est pas étanche car son revêtement n'est ni imperméable ni déperlant, contrairement au Jacob d'Esquad. Son épaisseur conséquente forme toutefois une isolation suffisante face à quelques gouttes de pluie ou un rafraîchissement soudain de température. 

Protection et aspects pratiques

Au chapitre de la protection, des coques amovibles sont installées au-dessus des genoux et sur les hanches. Leur format généreux offre une couverture suffisante et rassurante : réglables en hauteur, elles englobent correctement les genoux et redescendent sur la partie haute des tibias. Même satisfaction pour les hanches : bonne surprise, car cette zone est souvent négligée sur ce type d'équipements.

Grâce à leur structure semi-rigide, ces coques pourtant assez épaisses épousent les formes du corps au bénéfice du confort, à moto comme à pied. Un sans-faute concernant cet aspect très important : entre ses solides protections et ses renforts en aramides, le jean Corden Dirty délivre un réel sentiment de sécurité que valide sa certification en tant qu'équipement de protection individuelle (EPI).

Nombreux sont ses concurrents à se montrer bien plus "légers" dans ce domaine au prétexte de préserver le look et le confort, comme le Charlie Denim cité plus haut. Helstons démontre que concilier tous ses impératifs est réalisable, à condition de s'en donner les moyens.

Verdict : 8,5/10

Le jean moto Corden Dirty réunit un impressionnant ensemble de qualités : look, confort, résistance et "vraies" protections homologuées. C'est un pantalon aussi agréable à regarder qu'à porter, dont la conception soignée garantit une très longue utilisation. De quoi justifier le prix assez élevé (189 €) de ce jean d'origine française.

Davantage d'aspects pratiques adaptés à la pratique de la moto seraient néanmoins appréciables, comme une poche qui ferme pour y glisser ses clés, des ouvertures latérales pour faciliter l'enfilage au-dessus des bottes ou encore un système de réglage de hauteur d'ourlet. Sans oublier des sangles élastiques plus solides !

Points forts

  • Qualité de présentation et de réalisation
  • Confort et polyvalence
  • Protections rassurantes et peu gênantes

Points faibles

  • Sangles élastiques fragiles
  • Pas de poches qui se ferment 
  • Pas d'ouvertures en bas des jambes

Fiche technique jean moto Corden Dirty

  • Composition toile externe : tissu 50% coton, 30% polyester, 20% cordura 
  • Composition doublure interne : coton 
  • Pratiques : deux poches derrière et deux poches devant + petite espace dans poche droite. Pas de fermeture.
  • Protections : coques CE SAS-TEC amovibles aux genoux et aux hanches (réglables en hauteur aux genoux) 
  • Coloris : Denim Bleu Used sur cette version Dirty. Existe aussi en noir (Corden Black), bleu foncé (Corden Raw) et bleu clair délavé (Corden Stone).
  • Tailles : du XS au 3XL (28 au 40 en tailles US)
  • Prix : 189 €

.

Les derniers essais MNC

Essai Yamaha Tracer 900 et Tracer 900 GT 2018 : la voie de la sagesse

Inclassable, la Yamaha Tracer 900 ? Cette moto routière sportive dérivée du tempétueux roadster MT-09 mélange les genres... avec succès : 35 000 ventes en Europe depuis sa sortie fin 2014, dont 7000 en France ! Sa première évolution tend vers davantage de rigueur en plus d'introduire une inédite déclinaison voyageuse, la Tracer 900 GT.  Essais. 
Routière 44 commentaires
Duel Africa Twin Adventure Sports Vs Tiger 800 XCA 2018

L'inédite Honda Africa Twin Adventure Sports et la Triumph Tiger 800 XCA enfilent en 2018 leur plus belle tenue de baroudeuse pour séduire les amateurs de trails efficaces et bien calibrés... Les opposer donne lieu à un nouvel essai comparatif très serré tant ces deux motos sont séduisantes ! Duel MNC complet.
Tous les Duels 16 commentaires
Quelle moto A2 choisir chez Kawasaki ? Test des Z900 70 kW, Ninja 400 et compagnie...

En 2018, Kawasaki lance deux nouvelles motos compatibles avec le permis A2 : la Z900 70 kW et la Ninja 400. Moto-Net.Com a pu les tester en compagnie des cinq autres modèles que les Verts proposent aux nouveaux motards français : Z650, Ninja 650, Vulcan S, Versys 650 et Versys-X 300.
Tous les Tests 2 commentaires
Essai Honda CB1000R 2018 : changement d'univers

Dix ans après avoir défrayé la chronique, la CB1000R se cherche un nouveau style : rangeant au placard ses influences modernes, elle pointe une roue vers la tendance rétro. Rétro, mais pas trop, puisque le roadster Honda reçoit un déballage électronique en phase avec l’augmentation de puissance et son poids revu à la baisse. Un bombe grande classe en sorte ! Essai.
Roadster 13 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

GP des Amériques - Qualifs : Marquez passe la six, en ralentissant Viñales

Propriété privée : prière de rester derrière. Tel est le message délivré par Marc Marquez à Austin : l'officiel Honda signe sa sixième position consécutive au GP des Amériques 2018, collant quatre dixièmes à Maverick Viñales après l'avoir gêné pendant les qualifications…
Essais 6 commentaires
WorldSBK Pays-Bas (1) : Rea aussi fort que Fogarty, le "King" d'Assen

Privé ce matin de Superpole par le surprenant Alex Lowes, Jonathan Rea a livré une course parfaite ce midi et remporté sa 12ème victoire à Assen : autant que "King Foggy" ! Même Michael van der Mark, pourtant porté pas son public, n'a pas pu rivaliser. Loris Baz pour sa part, enregistre son meilleur résultat de la saison...
Yamaha célèbre les 20 ans de la R1 aux 24H Motos du Mans 2018

Vingt ans déjà que Yamaha a lancé sa moto hypersportive YZF-R1 ! La filiale française profite de la tenue ce week-end des 24 Heures Motos du Mans pour fêter dignement cet anniversaire. Au programme : victoire (?), exposition, parade et jeu-concours !
Rebondissement aux 24H Motos : la Yamaha n°7 arrache la pole position à la Kawasaki n°11 !

La course n'a pas encore commencé que déjà un premier rebondissement anime les 24H Motos : suite au forfait de Takuya Fujita, malade, c'est le temps du pilote remplaçant Max Neukirchner qui est pris en compte... Et celui-ci étant plus rapide, la moyenne des chronos fait passer la Yamaha n°7 devant la Kawasaki n°11 !
TT2018 : Anstey forfait, McGuinness et Hutchinson incertains...

L'édition 2018 du Tourist Trophy s'annonce moins réjouissante que prévu, en raison du probable forfait de trois têtes d'affiche : Bruce Anstey doit se (re)battre contre le cancer tandis que John McGuinness et Ian Hutchinson sont à genoux... Ambiance.
Marché moto et scooter : les 125 dérapent, les gros cubes tiennent bon

Très agité d'un point de vue météo, le mois de mars 2018 a logiquement perturbé le marché moto et scooter : pour la première fois de l'année, les ventes de 125 cc ont reculé (-4,2%) et celle des grosses cylindrées se sont tassées (+0,6%). Moto-Net.Com vous explique pourquoi dans son nouveau bilan mensuel en 7 pages complètes.
Horaires du GP des Amériques MotoGP 2018 à Austin

Horaires et programme du GP des Amériques MotoGP à Austin (USA), troisième manche de la saison 2018 à suivre naturellement sur MNC et MNC Live !
03/19 - GP des Amériques 12 commentaires

Invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net, j'accède à toutes les informations réservées et je profite d'avantages exclusifs (invitations, réductions, etc.).

 

  • En savoir plus...
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.