• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST GANTS ALPINESTARS SP8
Paris, le 29 juin 2018

Essai longue durée des gants moto Alpinestars SP-8

Essai longue durée des gants moto Alpinestars SP-8

Pour rouler sur route - beaucoup - et sur circuit - un peu -, le Journal moto du Net enfile depuis plus de deux ans une paire de gants Alpinestars SP-8. Catalogués au rayon "Racing" de la marque italienne, ces gants de moto mi-saison se sont révélés plus polyvalents que prévu... Essai longue durée MNC.

Imprimer

Obligatoire depuis le 20 novembre 2016, le port de gants pour les conducteurs et passagers de deux-roues motorisés est une évidence pour les motards, les "vrais". Pour effectuer ses essais, duels et autres comparatifs, Moto-Net.Com ne part jamais sans une bonne paire de gants... comme les Alpinestars SP-8 ?

Bien qu'appartenant à la branche Racing de la prestigieuse famille italienne - qui fabrique en Indonésie -, ces gants offrent un look plutôt sage et relativement passe-partout. Dans "notre" coloris noir et blanc, ils s'accordent à tous les types de tenues : sportive évidemment, mais aussi urbaine ou touring, voire rétro. En un mot : polyvalents !

 Essai longue durée des gants moto Alpinestars SP-8

 Essai longue durée des gants moto Alpinestars SP-8

Il faut reconnaître qu'Alpinestars a soigneusement peaufiné cet équipement censé en premier lieu protéger les mains du pilote et, accessoirement les embellir. Ainsi, la coque des phalanges possède une doublure en relief et siglée du distinctif "a" étoilé qui évite l'aspect trop plastoc brut de certains gants "Récingue".

Sur l'autre face, côté paume, le renfort en suède synthétique est lui aussi décoré de motifs. Le marquage finit par disparaître par endroit : si, comme MNC, vous aimez essorer la poignée, l'extérieur de la main droite fatigue... mais ne se déchire pas. Ouf !

 Essai longue durée des gants moto Alpinestars SP-8

 Essai longue durée des gants moto Alpinestars SP-8

Sur les renforts - avec rembourrage en mousse EVA - du pouce, du dos de la main et du poignet, le cuir est élégamment et pertinemment perforé : ces gants de mi-saison peuvent être utilisés dès que le thermomètre atteint les 10 degrés et jusqu'à environ 25°C.

Les protections des doigts isolent non seulement des chocs mais aussi du froid durant un quart d'heure : le temps d'aller au boulot l'hiver ! Les trous sur les flancs des doigts permettent quant à eux de faire circuler l'air en cas de forte chaleur l'été. Doublement polyvalents, en deux mots.

 Essai longue durée des gants moto Alpinestars SP-8

Enfiler et retirer ces SP-8 ne pose aucun souci, pour la simple - et malheureuse - raison qu'aucune fermeture ne vient verrouiller les gants au niveau du poignet. Le serrage à ce niveau est assuré par un simple élastique, ce qui nous semble un peu léger pour du matériel sportif.

Le scratch au niveau de la manchette permet heureusement de serrer solidement le gant autour du bras, par-dessus le blouson. La longueur et l'épaisseur de la protection n'étant pas exagérées, on peut également glisser le gant sous la manche : en cas de pluie, cela évite aux gouttes de ruisseler le long du bras vers l'intérieur du gant !

 Essai longue durée des gants moto Alpinestars SP-8

Mais on atteint ici le gros point faible de ces gants : ils ne sont pas étanches ! Une bonne averse suffit à imbiber d'eau les protections en mousse. Plus regrettable encore, le cuir perforé résiste mal à la pluie, aux enfilages et aux allers-retours sous la veste ou le blouson.

Malheureusement, ce défaut accélère grandement le vieillissement de cette paire de gants. De même, l'usure prématurée de la jolie mais fragile décoration de la coque de protection sur le dos de la main font paraître les SP-8 plus fatigués qu'ils ne sont réellement.

 Essai longue durée des gants moto Alpinestars SP-8

C'est d'autant plus dommage qu'ils se montrent très confortables à l'usage. Outre la facilité d'enfilage, le Journal moto du Net a apprécié les coutures internes judicieusement placées donc tout à fait transparentes, ainsi que le fin toucher au bout des doigts.

De même, les doigts "préformés et anatomiques" ne sont absolument pas rigides, et le pont "breveté Alpinestars entre l'annuaire et le petit doigt, qui prévient la rupture des coutures et la séparation des doigts en cas de glissade", laisse une appréciable mobilité et indépendance aux deux derniers doigts de la main.

 Essai longue durée des gants moto Alpinestars SP-8

 Essai longue durée des gants moto Alpinestars SP-8

Les motards qui ne placent pas le look tout-beau-tout-neuf parmi leurs priorités pourront porter leurs Alpinestars SP-8 longtemps et ne regretteront pas leur investissement : ils sont parfaitement résistants au niveau des coutures ou des scratchs, et les pièces en cuir non-perforées et non martyrisées par les manches tiennent bon également.

Au final, Moto-Net.Com recommande l'achat de cette paire de gants et son utilisation... mais par temps sec si possible ! MNC invite par ailleurs ses lecteurs à jeter un coup d'oeil au catalogue Alpinestars dans lequel vient d'apparaitre la seconde génération, proposée au même tarif (environ 90 euros) : les SP-8 V2, en photo ci-dessous.

 Essai longue durée des gants moto Alpinestars SP-8

Les italiens semblent avoir corrigé l'un des défauts de la première version : le recours au cuir perforé est limité aux endroits critiques. Il manque en revanche toujours une seconde fermeture pour bien encercler le poignet... et on espère que la coque supérieure vieillira mieux.

Nouvelle génération - de gants comme d'utilisateurs ! - oblige, le bout de l'index est compatible avec les smartphones et GPS : plus besoin d'enlever ses gants pour gérer son application anti-radars assistant à la conduite communautaire ou pour chercher sa route via le GPS... Il faut bien vivre avec son temps.

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marché moto et scooter : les constructeurs font leur bilan 2021

En complément de notre analyse complète, les principaux constructeurs de moto et scooters dressent avec MNC leur bilan 2021. Ventes records en France, pandémie qui s’éternise, évolutions des réseaux, gammes et clientèles, titre de Quartararo, défis futurs... Voici le point de vue des pros.
Marché moto 2021 (2/11) : Retour au deux-temps en France

Jamais depuis la crise - financière - de 2008 il ne s’était vendu autant de motocycles en France : en 2021, 133 403 gros cubes et 61 149 petites 125 cc ont trouvé preneurs, sans oublier 9983 scooters à trois roues. Le second semestre n’a toutefois pas été aussi flamboyant que le premier. Comme au bon vieux temps ?
Marché moto 2021 (3/11) : Le classement des constructeurs en France

Plus impacté que ses rivaux par le coronavirus en 2020, Honda a formidablement rebondi en 2021, au point de prendre la tête des ventes de motocycles en France : une première après un quart de siècle de domination Yamaha ! BMW continue de battre des records, Kawasaki baisse encore et Triumph intègre le Top "Five". MNC établit le Top 20 des constructeurs.
Marc Marquez remonte sur sa Honda... CRF, bientôt sur sa RCV ?

Bonne nouvelle : handicapé par un trouble de la vision depuis la fin de la saison dernière, Marc Marquez a fait ses premiers tours de roues en Motocross ! Prochaine étape pour le pilote du HRC : remonter sur une moto de vitesse, avant de retrouver sa RCV pour les essais hivernaux MotoGP ?! Explications.
MotoGP 2022 6 commentaires
Sponsor : Valentino Rossi ramasse la Mooney en Grands Prix moto

La bien-nommée société italienne de services bancaires Mooney sera finalement le contributeur principal des teams MotoGP et Moto2 de Valentino Rossi, après des mois de tractations chaotiques avec le sulfureux sponsor-titre initial : la compagnie pétrolière d'Arabie saoudite Aramco. Explications.
Le nouveau pneu moto Dunlop Roadsmart 4 prêt à prendre la route

Le pneu Dunlop Roadsmart 3 commence à s'user : vive le Roadsmart 4 ! Le manufacturier renouvelle son best-seller pour motos routières et sport-GT avec le plein de technologies, mais toujours dans une optique d'associer performances, longévité et régularité. Présentation.
 
Essai longue durée du casque modulable HJC i90

MNC a testé pendant deux ans le casque modulable HJC i90 et son rapport qualités/prix intermédiaire dans la gamme ouvrable du fabricant coréen. Essai longue durée.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...