• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST DUNLOP SPORTSMART TT
Séville (Espagne), le 15 mars 2018

Essai du pneu moto Dunlop SportSmart TT

Essai du pneu moto Dunlop Sportsmart TT

Qui mieux que Dunlop, fournisseur unique des Grands Prix Moto3 et Moto2, champion du monde d'endurance avec le GMT94 et vainqueur en Superbike au Tourist Trophy, pour transposer à ses pneus moto de série les technologies dérivées de la compétition ? Le nouveau SportSmart TT exploite tout ce brillant savoir-faire, sur piste comme sur route. Essai.

Imprimer

En seulement un an, Dunlop a entièrement renouvelé sa gamme de pneus moto sportifs homologués route pour couvrir un impressionnant spectre, en commençant par le D212GP Racer en janvier 2017, suivi du Sportsmart 2 Max en mars et du D213GP Pro l'été dernier. Le SportSmart TT est le dernier-né de cette famille décrite comme la "plus récente et innovante du marché" par Dimitri Talboom, chef de produit de Dunlop Motorcycle Europe. 

Le crédo du SportSmart TT ? "Imaginé pour la piste, efficace sur la route", explique le pneumaticien du Moto3 et Moto2. Cette nouveauté se place entre les pneus "sport-route" SportSmart 2 Max et les très performants GP Racer D212, destinés en priorité au circuit. Au sommet de la hiérarchie se trouvent les D213GP Pro, dont le très faible entaillement leur confère un grip proche d'un véritable slick (photo ci-dessous).

Derrière le suffixe "TT" de ce pneu construit à Montluçon  (03) - comme "90%" des pneus Dunlop vendus en France - se cache la terminologie "Track Technology", les technologies de la piste. Un bon moyen aussi de dresser un parallèle avec le Tourist Trophy, la plus célèbre course de moto sur route disputée sur l'Île de Man, que Ian Hutchinson et Michael Dunlop ont justement remportée en Dunlop en catégorie Superbike et Senior l'été dernier !

Exactement le positionnement du SportSmart TT : allier performances sur route et sur piste via des transferts de technologies avec le département course Dunlop. Grands Prix Moto, Endurance, Tourist Trophy, championnat nationaux : la marque d'origine anglaise est sur tous les fronts, le plus souvent aux avant-postes depuis ses 128 ans en compétition ! D'où la légitimité - et la qualité - de sa gamme sport.

SportSmart TT : les promesses de Dunlop

Si le segment des pneus "hypersport-route" a patiné à la fin des années 2000 (crise économique oblige), il remet dorénavant la "gomme" : sur les 1,4 million de pneus motos vendus annuellement en France, "la moitié appartient actuellement à cette catégorie", estime Francis Audefroy, directeur de la division Dunlop Moto France. 

Autrement dit : pas question de se rater sur ce créneau stratégique où sont présents Bridgestone avec son R10, Michelin avec son Power RS ou encore Pirelli avec le Diablo Rosso 3 ! Pour relever le défi, Dunlop a lourdement investi pendant les 2,5 années de développement nécessaires à la genèse du Sportsmart TT.

Ce nouveau pneu moto innove en premier lieu avec son inédit pli en rayonne, une fibre issue du bois qui sert à "stabiliser" les différents éléments et à éviter leur déformation liée à l'échauffement du pneu. Ce matériau est situé sous la nappe acier "Joint less belt" (JLB), technologie de "ceinture sans joint" chère à Dunlop consistant à fabriquer la nappe avec des fils qui font entièrement le tour du pneu. 

La bande de roulement adopte pour sa part de nouveaux polymères dérivés de la compétition, essentiellement "en provenance du championnat du monde d'endurance", précise Sébastien Montet, directeur développement Dunlop Motorsport. Ces composés "top-secrets" allient performances et longévité, comme en témoignent les brillants résultats du GMT94 de Christophe Guyot !

Autre innovation sur le SportSmart TT : ses longues rainures qui servent à la fois à évacuer l'eau mais aussi à canaliser l'air pour refroidir la gomme lors de fortes sollicitations, sur circuit par exemple. Cette technologie appelée "Speed Vent Tread" (SVT) se conjugue avec une absence de rainures sur les épaules au profit du grip sur l'angle maxi. 

Le pneu arrière est un bigomme - monogomme à l'avant - et sa carcasse avec technologie "NTec RT" permet d'abaisser la pression pour améliorer l'empreinte du pneu au sol, et donc sa motricité. Dunlop évoque un gain de "+24%" entre les 2,9 bars recommandés sur route et les 1,5 bar - à froid - auxquels il est possible de descendre (sur circuit uniquement).

Gare toutefois à ne pas jouer les "apprentis sorciers" avec le manomètre et à bien respecter les préconisations et les temps de repos entre chaque session "énervée" sur piste, sinon la gomme - voire la carcasse - peut rapidement se dégrader ! A titre de comparaison, de "vrais" pneus slicks de course comme les GP Racer peuvent descendre à... 1,1 bar. Impressionnant !

SportSmart TT : le constat de MNC 

C'est sur le circuit de Monteblanco près de Séville, dans le sud de l'Espagne, que Dunlop avait initialement prévu d'organiser l'intégralité du lancement presse de son SportSmart TT. Hélas, la météo très pluvieuse a modifié le programme : place à un court roulage sur routes dans la campagne andalouse en guise d'échauffement !

 

MNC ne trouvera pas à s'en plaindre, au contraire même dans la mesure où l'environnement naturel de ce pneu sera en priorité la route. Malgré le caractère détrempé du bitume, le Dunlop SportSmart TT met immédiatement en confiance. Les premières inclinaisons mettent en avant une excellente agilité, doublée d'une motricité remarquable au regard des conditions.

Contrairement à certains pneus "sportifs", le SportSmart TT n'est pas "tombant" à basse vitesse : les mises sur l'angle sont au contraire neutres, précises et progressives. Le renvoi d'information de l'avant est limpide, jamais parasité par un excès ou un manque de vivacité. Une bonne surprise au regard du contexte très casse-gu...le de cette mise en bouche !

 

Toutes ces qualités se retrouvent sur circuit, sur un bitume allant de mouillé à séchant. Avec l'accélération du rythme, les contraintes exercées augmentent : l'avant est davantage sollicité, surtout au freinage. Aucun mouvement de carcasse n'est pourtant à déplorer, y compris au bout de ligne droite quand les Superbike de 1000 cc passent de 270 km/h en sixième à 50 km/h en 2ème !

En sortie de courbe, la motricité est d'un niveau suffisant pour éviter de trop solliciter le contrôle de traction présent sur la quasi totalité des motos testées. Un bon indicateur de la qualité et de la constance du grip offert par le SportSmart TT, sachant que le bitume est encore très humide par endroits et que certaines des motos utilisées - comme les R1200R ou R1200RS - ne sont pas vraiment des "bêtes" de piste !

 

Malgré de légitimes appréhensions au regard de ces conditions, les sliders viennent rapidement au contact du sol dans les courbes : toucher le genou sur une piste mouillée, alors que des gouttes de pluie continuent à tomber, est un révélateur assez flatteur de la confiance renvoyée par ce Dunlop SportSmart TT !

Si cette météo capricieuse ne nous a pas permis de pousser cette nouveauté dans ses retranchements, c'est bien cette notion de confiance qui ressort. Le SportSmart TT présente un judicieux compromis entre la réactivité attendue d'un pneu de cette catégorie et l'aspect rassurant indispensable pour une gomme routière. Un grand écart loin d'être évident, mais que Dunlop semble bien avoir réussi !

 

Son niveau de grip visiblement élévé est en outre à la hauteur de ses ambitions sur route comme sur piste, tandis que sa technologie "basse pression" lui confère un comportement et des capacités "Racing" qui feront la joie des amateurs de journées sur circuit. 

SportSmart TT : dimensions, disponibilités et tarifs

Le Dunlop SportSmart TT est d'ores et déjà disponible chez les revendeurs de la marque anglo-américaine (d'origine britannique, Dunlop appartient désormais au groupe américain GoodYear). Les dimensions disponibles sont listées ci-dessous. Les tarifs sont de de 292 € le train en 120/180, soit un prix logiquement compris entre les SportSmart 2 Max et les GP Racer D212. 

  • Avant : 110/7017, 120/70/17 (58H et 58W)
  • Arrière : 140/70/17, 150/60/17, 160/60/17 (69H et 69W), 180/55/17, 180/60/17, 190/55/17, 200/55/17

Dunlop Sportsmart TT : les points clés

  • Positionnement : pneu hypersport-route, pour balades à tendance "arsouillesques" et sessions sur circuit 
  • Particularités : monogomme à l'avant, bi-gommes à l'arrière, technologie Ntec qui permet d'abaisser la pression à 1,5 bars à froid à l'arrière sur circuit
  • Motos ciblées : R1, GSX-R, RSV4, MT-10, Superduke R, R1200RS, Ninja 400 et RC390
  • Concurrents : Michelin Power RS, Metzeler M7RR, Pirelli Diablo Corsa 3, Bridgestone R10
  • Tarifs : 292 € pour un train en 120/70/17 et 180/55/17. Prix conseillé TTC, hors pose et équilibrage
  • Première monte : "aucune moto à ce jour", indique Francis Audefroy à MNC.
  • Placement produit "ki-va-bien" : le Sportsmart TT apparaît dans le dernier tome des aventures de Michel Vaillant, "Macao," dans laquelle le célèbre pilote de bande-dessinée chevauche une BMW chaussée en Dunlop.

.

.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?
Essai vidéo du scooter à trois-roues Kymco CV3

Kymco passe à la "puissance 3" avec son nouveau et ambitieux CV3, premier scooter à trois-roues propulsé par un bicylindre en plus d'être généreusement équipé : suffisant pour inquiéter la référence MP3 ? Réponses dans notre vidéo, en complément de notre essai complet à lire sur MNC.
Essai scooter à trois-roues CV3 : Kymco Met la Puissance 3 !

Kymco roule des mécaniques avec son nouveau scooter à trois-roues CV3 et son puissant bicylindre de 50,3 ch - architecture inédite chez les tripodes - pour se distinguer et tenter de surpasser la référence MP3 500. Pari réussi pour cette nouveauté taïwanaise accessible avec un permis voiture (B) ? Réponses dans notre essai MNC.
Kawasaki Z900RS SE et Z900 SE : le bilan de notre essai en vidéo

Outre des coloris 50th Anniversary proposés sur ses "roadzters" (sauce Sugomi ou néo-rétro), Kawasaki célèbre les 50 ans de la Z1 avec une paire d’éditions spéciales : la Z900RS SE et la Z900 SE dont Moto-Net.Com a pu tester le freinage avant Brembo et l’amortisseur arrière Öhlins. Bilan en vidéo.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Régulateur de vitesse moto universel Beracruise Skate Lock

Le français Philippe Beraka invente le premier régulateur de vitesse à aimants adaptable sur tous les accélérateurs de motos, scooters et quads. Simple à installer et à utiliser, ce Beracruise Skate Lock est sans entretien et inusable, en plus d'être à un prix accessible.
Pourquoi Fabio Quartararo sera pénalisé au GP de Grande-Bretagne 2022 ?

Non vraiment, Moto-Net.Com pose la question à la direction de course du MotoGP  : pourquoi Fabio Quartararo devrait-il réaliser un "Long Lap" lors du prochain Grand Prix MotoGP à Silverstone ? Parce que son dépassement sur Aleix Espargaro à Assen était trop ambitieux ! Vous n’êtes pas bien sérieux...
Pays-Bas 5 commentaires
Yamaha fulmine contre la sanction "injuste et incohérente" reçue par Quartararo

Le team officiel Yamaha ne digère pas - loin s'en faut - la pénalité de tour rallongé (Long Lap) que devra observer son leader Fabio Quartararo lors du prochain Grand Prix en Grande-Bretagne. Son directeur Lin Jarvis fustige le manque d'équité, d'objectivité et de cohérence des commissaires MotoGP : rien que ça !
Pays-Bas 2 commentaires
Réactions des pilotes MotoGP au fracassant Grand Prix des Pays-Bas 2022

Vainqueur magistral des deux derniers GP, Fabio Quartararo est tombé de son piédestal ce dimanche à Assen. Tombé deux fois ! Bagnaia, Bezzecchi, Vinales et Aleix Espargaro abordent la longue pause estivale plus sereinement que notre champion toujours leader au provisoire. Et que Zarco toujours troisième ? Réactions du Top 10 et plus.
Le constructeur anglais CCM lance une nouvelle moto : la Classic Tracker

Clews Competition Machines (CCM) - petite marque britannique aux origines tout-terrain - produit une gamme de séduisantes motos rétros à moteur monocylindre : dernière en date, la Classic Tracker. Présentation.
Piaggio succède à KTM à la tête de l'association européenne des constructeurs de motos (ACEM)

L'association européenne des constructeurs de motos confie sa présidence à Michele Colaninno, directeur général produits, marketing et innovation du groupe Piaggio. La diminution des émissions de carbone et l'électrification sont les enjeux majeurs de son mandat de deux ans.
HJC lance le casque modulable i100 avec mentonnière réversible 

Le nouveau casque i100 de HJC est le premier modulable de la marque coréenne doté d'une mentonnière basculable sur l'arrière. Équipements et aspects pratiques font aussi partie des arguments de cet ouvrable qui répond à la nouvelle norme ECE 22-06. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...