• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 4 août 2013

WSBK Silverstone : Rea et Baz de retour au top !

WSBK Silverstone : Rea et Baz de retour au top !

Comme en 2012, l'épreuve WSBK de Grande-Bretagne a été chamboulée par la pluie. Et comme l'an dernier, deux Français en ont profité pour s'illustrer : Loris Baz et Jules Cluzel, 1er et 2ème de la seconde course à Silverstone. Une fine pluie avait déjà bouleversé les pronostics ce midi à Silverstone lors de la première…

Imprimer

Comme en 2012, l'épreuve WSBK de Grande-Bretagne a été chamboulée par la pluie. Et comme l'an dernier, deux Français en ont profité pour s'illustrer : Loris Baz et Jules Cluzel, 1er et 2ème de la seconde course à Silverstone.

Une fine pluie avait déjà bouleversé les pronostics ce midi à Silverstone lors de la première manche de WSBK. La bruine avait alors profité aux pilotes locaux : Jonathan Rea et Honda remportaient leur première course de la saison, devant Laverty (Aprilia) et Camier (Suzuki).

La deuxième manche Superbike a également été marquée - écourtée même ! - par des précipitations. Cette fois, Loris Baz (Kawasaki) était de retour sur la plus haute marche du podium, un an après sa première victoire dans la catégorie. Jules Cluzel (Suzuki) termine à une superbe deuxième place et Laverty s'offre un second podium consécutif.

En Supersport, Kenan Sofuoglu et Sam Lowes ont joué au chat et à la souris pendant toute la course. À force de chercher, les deux pilotes ont fini par se trouver : bousculé par le Turc dans le dernier tour, l'Anglais est tombé mais a tout de même terminé "sa" course en deuxième position, devant un peloton dominé par Fabien Foret !

Première course Superbike

Comme hier en Superpole, quelques gouttes de pluie viennent perturber le déroulement du programme Superbike. Les pilotes, qui s'apprêtaient à effectuer leur tour de chauffe, doivent patienter dix minutes avant d'effectuer un nouveau tour de reconnaissance et choisir leurs pneumatiques... De ce fait, la course est réduite d'un tour, soit 17 au total.

Le départ est finalement donné sur une piste parfaitement sèche. Eugene Laverty s'élance devant Jonathan Rea et Carlos Checa, mais Loris Baz bondit sur la troisième place dans les premiers enchainements. Chaz Davies suit en 5ème position, devant Tom Sykes, Jules Cluzel, Davide Giugliano, Sylvain Guintoli et Leon Haslam.

Dès le premier tour, Sykes se fraye un chemin dans le groupe de tête : la n°66 pointe à la 4ème place. Melandri n'est pas en reste : parti de la 15ème place, l'Italien boucle le premier tour en 9ème position, derrière Guintoli et devant Camier et Haslam.

Alors que Laverty tente de s'éloigner dans le 2ème tour, Sykes monte virtuellement sur le podium aux dépends de son coéquipier Baz. Cluzel perd lui aussi une place face à Davies mais s'accroche au wagon de tête, pourchassé par Checa.

Rea ne souhaite pas laisser partir Laverty et se porte même sur l'extérieur de l'Aprilia dans une cassure rapide. Mais les deux Kawasaki officielles profitent d'une ligne droite pour doubler le pilote Honda dans le 3ème tour. Davies et sa BMW doublent à leur tour la CBR n°65 qui baisse subitement de rythme.

Tom Sykes s'empare aisément des rênes de la course dans la 4ème boucle. Malheureusement, notre "Bazooka" national ne parvient pas à passer Laverty aussi rapidement et perd le contact de son coéquipier. Derrière Loris - qui s'emporte un peu ! - roulent Davies, Rea, Cluzel, Guintoli - le plus rapide en piste ! -, Checa, Camier et Melandri.

Les dix hommes de tête ne sont séparés que de trois secondes au 6ème tour... lorsque le drapeau blanc -qui signifie que les pilotes peuvent renter aux stands pour chausser des pneus pluie s'ils le souhaitent - est hissé par les commissaires !

Sylvain Guintoli qui venait de passer Jules Cluzel ralentit soudainement : la piste est effectivement humide. L'ensemble de la course change de physionomie : moins rapides d'une poignée de secondes que sur le sec, les pilotes ne relâchent toutefois pas leurs efforts. Loris Baz au contraire en profite pour virer en tête, Cluzel assure le spectacle tandis que Laverty et Guintoli temporisent.

Plus un seul genou ne touche la surface du circuit mais les hommes de tête continuent néanmoins de tourner sur leurs pneus slick. Dans le 8ème tour, Rea et Baz s'isolent en tête. Guintoli occupe la troisième place, devant Cluzel, Sykes, Laverty, Davies, Camier, Melandri et Haslam... mais ce classement change à chaque tour !

Seuls Rea et Baz conservent solidement leur 1ère et 2ème place. Quatre secondes derrière, Guintoli et Cluzel se battent pour le podium mais Haslam et Camier les suivent de près. Sykes et Laverty se chamaillent pour la 7ème place huit secondes derrière les leaders, et deux secondes devant Badovini, Davies et Melandri...

À la fin du 11ème tour, Haslam se lâche et ne fait qu'une bouchée de Guintoli et Cluzel ! Camier prend la roue de son compatriote et relègue les Frenchies aux 5ème et 6ème places. Mais il reste encore six tours à parcourir... et pas mal d'eau dans les nuages qui surplombent le circuit de Silverstone !

La Fireblade n°65 postée en tête possède plus de cinq secondes d'avance sur la Ninja n°76 dans le 13ème tour. Baz au contraire perd du terrain sur ses poursuivants : à quatre tours de la fin, notre bon "Géant Vert" ne se trouve qu'à une seconde de la Gex n°2 de Camier.

Doublé par son coéquipier, Cluzel et sa propre Suzuki sa poursuivent leur excellente course et visent la 4ème place, mais les frères ennemis du team officiel Aprilia, Laverty et Guintoli, se trouvent juste derrière lui et finissent par hisser leur RSV4 n°58 et 50 devant la GSX-R n°16 !

À deux tours de la fin, la course s'emballe à nouveau : Baz perd d'un seul coup sa "magic touch" et se fait déborder par Camier, Guintoli et Laverty. L'Irlandais est le plus à l'aise en cette toute fin de course et double avec autorité ses deux rivaux anglais et français.

Malgré une dernière contre-attaque de Leon Camier, Eugene Laverty parvient à s'emparer de la deuxième place. Nos trois compatriotes Guintoli, Baz et Cluzel ne peuvent qu'observer le somptueux ballet des deux Britanniques, qui complètent idéalement le podium 100% britannique dominé par Jonathan Rea !

Course Supersport

Le pilote local Chris Iddon prend un très bon départ mais Kenan Sofuoglu et Sam Lowes prennent les affaires en gant dans les premiers enchainements. Florian Marino se poste en quatrième place devant Kev Coghlan, Michael van den Mark, Ricardo Russo, Fabien Foret, Raffaele de rosa et Ronan Quarmby.

En dépit du drapeau blanc agité - attention à la pluie ! -, les deux hommes forts du championnat s'isolent rapidement et laissent Iddon et Marino se battre pour la troisième place. Coghlan, Van den Mark, Foret, Russo, De Rosa et Kennedy forment le Top 10 du 2ème tour et régalent le public de leurs innombrables glisses et attaques.

En descendant une demie seconde sous son propre record (en course), Kenan Sofuoglu prévient Sam Lowes qu'il lui faudra cravacher sa R6 pour aller chercher la ZX-6R n°54... L'Anglais réplique impeccablement dans la boucle suivante, manquant de peu la barrière des 2' 07 !

La Yamaha n°11 se porte même en tête de la course dans le 4ème tour mais réduit son rythme d'une petite seconde. Trois secondes derrière le duo de tête, Florian Marino maintient sa Kawa' en 3ème position... mais sept pilotes sont à ses trousses !

Russo est le premier à faire sauter le verrou Marino. Van den Mark, désireux de prendre la roue de l'Italien, plante au bout de la ligne droite du retour un énorme freinage... et plante dans la ZX-6R de Marino son garde-boue avant ! Celui-ci explose sous le choc et les deux pilotes sortent de la piste, heureusement sans bobo.

Kev Coghlan et sa Kawasaki héritent donc de la quatrième place et sont toujours suivis par la MV Agusta de Chris Iddon et la Kawa' de Fabien Foret. Florian Marino réapparait dans le 7ème tour en neuvième position, juste devant la seconde F3 675 pilotée par Roberto Rolfo.

Le cap de la mi-course est franchi et Sam Lowes laisse passer Kenan Sofuoglu devant lui ! Le Turc perd toutefois l'avantage en se relevant à son tour pour enlever un "tear off" de sa visière. Les deux leaders se cherchent et baissent leur rythme d'une paire de secondes, ce qui permet à Russo de revenir à moins de cinq secondes de la première place.

Un brin surexcité, l'Italien part justement à la faute à la fin du 10ème tour : il perd l'avant - en roulant sur une goutte de pluie ? - et trace tout droit dans les graviers. Coghlan accède donc virtuellement au podium, mais doit se méfier de Foret qui se trouve dans son dosseret !

Kenan Sofuoglu accélère dans le 11ème tour et prouve à Sam Lowes que sa ZX-6R dispose notamment d'une excellente vitesse de pointe... L'Anglais semble pris au dépourvu et cède une petite seconde à son adversaire dans la boucle suivante. Sept secondes derrière le duo infernal, Foret se hisse sur le podium !

Parti de la 12ème position sur la grille, Roby Rolfo a effectué une course discrète mais diablement efficace : le n°47 pointe à la sixième place à trois tours de la fin, deux secondes seulement derrière son coéquipier Iddon qui s'élançait de la première ligne ! L'Italien signe son meilleur chrono de la course, à quatre dixièmes seulement du nouveau record de Lowes !

Le n°11 justement, tente de trouver une ouverture sur la n°54 mais n'y parvient pas dans l'avant dernier tour. Recroquevillé derrière sa bulle, Sam se tient à l'affut de la moindre erreur du Turc, en vain. L'Anglais doit donc se résoudre à retarder l'un de ses derniers freinages, sort légèrement de la trajectoire et se retrouve un peu trop à l'extérieur pour attaquer le virage suivant.

Mieux placé que Sam, Kenan n'hésite pas un instant et plonge sous la Yamaha. Lowes chute à basse vitesse mais ne lâche pas son embrayage et peut repartir quasiment sur son élan ! Foret et Coghlan qui se battent pour la troisième place n'ont même pas le temps de remonter sur lui...

Kenan Sofuoglu déboule seul vers la plus haute marche du podium et grappille de nouveau cinq points à Sam Lowes au championnat. Finalement, Fabien Foret s'octroie un nouveau podium, le 43ème de sa carrière en Mondial Supersport !

Kev Coghlan et Chris Iddon accompagnent le Français jusque sous le drapeau à damier. Roby Rolfo est si proche des deux Britanniques que l'on pourrait presque considérer que MV Agusta hisse sa seconde F3 dans le Top 5 également ! Florian Marino termine à la 8ème place, six secondes devant son ennemi n°60, Michel van den Mark.

Seconde course Superbike

Jonathan Rea réagit au quart de tour mais Eugene Laverty se rattrape dans la ligne droite et vire en tête devant Loris Baz. Le "Géant Vert" prend les commandes l'espace de quelques virages mais les rend finalement à Laverty. Suivent Tom Sykes, Jonathan Rea, Chaz Davies, Leon Camier, Sylvain Guintoli, Carlos Checa, Jules Cluzel et Marco Melandri.

Rea s'emmêle les pinceaux à la fin du premier tour et perd une paire de places. Baz au contraire est au sommet de son art et reprend les rênes de la course ! Un peu moins incisif en ce début de course, Sykes est menacé par Davies dans le 2ème tour.

L'homme le plus rapide dans cette 2ème boucle est Sylvain Guintoli : cinquième, "Guinters" tient à rejoindre le wagon de tête et entraine avec lui Cluzel, Rea, Camier, Melandri et Checa ! Haslam est à quelques longueurs du Top 10.

Sykes passe à l'attaque dans le 3ème tour et se sépare facilement de Laverty, qu'il laisse s'expliquer avec Davies. Le n°19 ne met d'ailleurs pas longtemps à dépasser le n°58 et s'en va chasser les deux Kawasaki installées en tête. Pendant ce temps, l'autre BMW Goldbet pilotée par Marco Melandri effectue un tout droit et rejoint la piste à la 14ème place.

Derrière les deux Kawasaki et la BMW roulent les deux Aprilia officielles et les deux Suzuki du team anglais Fixi Crescent. La Honda n°65, victorieuse en première manche, est reléguée en 8ème position devant la première Ducati : la n°7 de Carlos Checa.

Le drapeau blanc fait son apparition dans le 7ème tour, mais cela ne semble pas perturber Baz qui prend ses distances avec son coéquipier. Plus prudent, Sykes est de nouveau mis sous pression Chaz Davies. Guintoli, qui mène au classement provisoire, est dépassé par Camier puis par Cluzel... Les deux Suzuki n'ont rien à perdre visent désormais Laverty !

Chaz Davies passe enfin devant la Kawasaki n°66 dans le 8ème tour. Leon Camier, bien plus agressif, passe Tom mais perd aussitôt quelques places. La présence de gouttes sur les visières semble refroidir quelques pilotes, mais en enflamme d'autres !

C'est le cas notamment de Davies qui prend les commandes de la course dans la boucle suivante, à la grande surprise de Baz. Plus étonnant encore, Cluzel et Camier postent leurs GSX-R aux 3ème et 4ème places, laissant les deux Aprilia n°50 et 58 ainsi que la Kawa' n°66 sur place !

Devant, Baz et Davies se relaient en tête de la course, facilitant la remontée des deux pilotes Suzuki. Discrètement, Guintoli s'éloigne de son coéquipier Laverty et de son principal adversaire au championnat Sykes. Rea demeure en huitième position, trois secondes devant Checa et six devant Melandri.

Chahuté par les Suzuki, Baz sort du podium dans le 11ème tour. Leon Camier est le plus rapide à ce stade de la course et prend l'aspi' du leader Davies. Cluzel se loge dans la roue de la Gex n°2 et Baz ne s'avoue pas vaincu : le n°76 est juste derrière son - notre ! - compatriote.

Guintoli et Laverty restent également à l'affut, à quelques longueurs des quatre hommes de tête. Ils partent même "à l'assaut" et font la jonction à la fin du 12ème tour, alors que Cluzel prend la tête de la course ! Les six hommes se lancent dans une féroce bataille pour la victoire, alors qu'il reste encore six tours à parcourir !

Cluzel se ménage une petite avance dans le 14ème tour mais Baz parvient lui aussi à filer à l'anglaise ("to take french leave" disent les anglais !). Alors que Laverty hausse le rythme et menace Davies, le moteur de la BMW n°19 simplifie grandement la tache de l'Aprilia n°58 en rendant l'âme.

Loris Baz passe en tête de la course dans le 15ème tour, devant Jules Cluzel et Eugene Laverty. Une seconde derrière le trio de tête, Sylvain Guintoli et Leon Camier se font dévorer par un Jonathan Rea qui profite d'un second - premier ?! - souffle.

Jules Cluzel perd malheureusement l'arrière dans un droit rapide mais sa Suzuki a la délicate attention de glisser sur le flanc au lieu de partir en highside. Haslam n'a pas la même chance avec sa Fireblade qui le fait tomber lourdement sur sa jambe déjà mal en point...

Cette seconde chute incite la direction de course à sortir les drapeaux rouges sans plus attendre. Loris Baz remporte donc la deuxième course WSBK de sa carrière, un an après sa première victoire obtenue dans les mêmes conditions, sur le même circuit.

Le classement de la course étant établi selon l'ordre de passage des pilotes dans le dernier tour complet - et Jules Cluzel ayant pu rejoindre le paddock par ses propres moyens -, le n°16 signe pour sa part son premier podium en World Superbike !

Troisième de cette seconde manche, Eugene Laverty réalise aujourd'hui une belle opération au championnat. L'Irlandais marque de gros points ce week-end et accède à la troisième place du classement provisoire, totalisant 226 points, contre 221 pour Melandri, 249 pour Sykes et 262 pour Guintoli.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

M1000RR : BMW lance sa première moto M, sur base de S1000RR

Depuis les années 70 chez les amateurs de sport auto, la lettre M évoque le "must" en termes de voitures BMW. Un demi-siècle plus tard, la marque allemande lance sa première moto affublée du même logo : la M1000RR, une S1000RR (re)taillée pour la compétition. Présentation et comparaisons, photos et vidéo...
Motos 2 commentaires
Horaires du GP de Catalogne MotoGP 2020 dimanche à Barcelone

Horaires et programme du Grand Prix moto de Catalogne à Barcelone, huitième épreuve du championnat du monde MotoGP 2020 à suivre ce week-end sur MNC : attention au décalage des courses dimanche à cause de la F1 !
Marc Marquez ne sait pas quand il reviendra...

Grand absent de cette folle saison MotoGP 2020, Marc Marquez regarde les courses de moto sur son canapé... Alors que le championnat du monde débarque à Barcelone tout près de chez lui, le pilote Repsol Honda se livre à une longue séance de questions réponses avec son team. Interview vidéo.
MotoGP 2020 1 commentaire
Nouvelle Honda CB125F 2021 : la moto utilitaire se surpasse avec Euro5 !

Honda profite du passage obligé aux normes moto Euro5 pour mettre à jour à sa populaire CB125F : nouvel habillage, moteur encore plus économique et 11 kg de moins sur la balance comptent parmi les atouts de cette nouveautés 2021 accessible avec le permis B (voiture) et formation de 7 heures. Présentation.
La Tesi H2 bientôt en France dans les concessions Bimota et Kawasaki

L'inédite Bimota Tesi H2 commercialisée en Italie à partir du 1er octobre 2020 devrait bientôt arriver en France. La marque italienne - détenue à 49,9% par Kawasaki - constitue actuellement son réseau et sollicite naturellement les concessions vertes. Explications avec le responsable marketing, Gianluca Galasso...
Un été 2020 exceptionnellement prolifique pour le marché moto et scooter

Traditionnellement calmes pour les concessionnaires moto et scooter, les mois de juillet et août ont été particulièrement dynamiques en 2020 : +31,2% et +17,2% par rapport à 2019. Pour analyser cet été en pleine "guerre" contre le Covid, Moto-Net.Com s'est tourné vers la concession Kawasaki Paris Grande Armée... Bilan.
Bridgestone maintient l'activité logistique moto de l'usine de Béthune

Coup dur pour les 863 salariés de l'usine Bridgestone de Béthune (62) : le manufacturier japonais prévoit la fermeture de son site de fabrication de pneus auto au motif notamment d'un manque de compétitivité. Interrogé par MNC, Bridgestone France annonce toutefois y poursuivre ses activités de stockage et de réacheminement des pneus moto. Explications.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...