• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 1er juillet 2012

WSBK Espagne : trois grosses bastons à Aragon !

WSBK Espagne : trois grosses bastons à Aragon !

Les courses de Superbike et de Supersport disputées ce dimanche à Aragon ont été de toute beauté ! Si Biaggi, Lowes et Melandri s'imposent, c'est non sans mal et sans suspense : MNC vous raconte tout...

Imprimer

Les courses de Superbike et de Supersport disputées ce dimanche à Aragon ont été de toute beauté ! Si Biaggi, Lowes et Melandri s'imposent, c'est non sans mal et sans suspense : MNC vous raconte tout...

En Superbike, Max Biaggi s'est offert pour ses 41 ans la première manche ce midi sur le circuit espagnol. Comme l'an dernier, Marco Melandri le suit de près sur le podium. Checa monte sur la 3ème marche du podium : un cadeau de la part de Badovini !

En seconde manche, Melandri prend le relais de Biaggi (comme en 2011, lire MNC) mais a du se battre jusqu'au bout pour devancer les trois Aprilia du plateau : celles de Laverty, Davies et Biaggi... Oui, dans cet ordre précis !

En Supersport enfin, si Kenan Sofuoglu est effectivement passé le premier sous le drapeau à damier, une pénalité le relègue en 5ème place... C'est donc Sam Lowes qui remporte l'épreuve des 600 cc devant Fabien Foret et Sheridan Morais !

Première course Superbike

Tom Sykes profite de sa sixième pole pour se projeter en tête de la course au premier freinage. Derrière c'est la cohue : plusieurs pilotes se retrouvent à terre dès le premier virage ! Rea, Guintoli et Baz font partie des bousculés et repartent bons derniers.

Tom Sykes s'échappe en tête devant Eugene Laverty,  Max Biaggi, Marco Melandri, Davide Giugliano, Chaz Davies Leon Haslam, Carlos Checa, Ayrton Badovini et Leon Camier...

Laverty s'empare du commandement dans la ligne droite des stands ! Biaggi suit Sykes de près mais l'Italien est lui-même poursuivi par Melandri et Giugliano ! Carlos Checa abbat un sacré boulot en ce début de course et parvient à se mettre dans la roue de son coéquipier italien Davide.

Le n°34 doit céder sa 5ème place au champion du monde en titre n°7 dans l'énorme freinage en bout de ligne droite. Comme Laverty avant lui, Biaggi passe devant Sykes en pleine accélération devant les stands. Melandri se loge immédiatement au dosseret de Sykes...

Davies et sa RSV4 privée tente un intérieur sur Giugliano et sa 1198 "semi-officielle" mais doit rester derrière la Ducati dans le virage suivant. Au même moment, Biaggi se hisse en tête de la course et largue son coéquipier.

Melandri passe devant Sykes dans le 4ème tour. Marco dépasse ensuite Laverty mais l'Irlandais ne se laisse pas faire et récupère sa deuxième place. Quelques virages plus tard toutefois, Melandri verrouille son attaque dans le gros freinage de la longue ligne droite et laisse Eugene en compagnie de Tom et Carlos.

Chaz Davies est à une petite seconde de Carlos Checa justement, et Ayrton Badovini ne le quitte pas d'un pneumatique ! Davide Giugliano, Leon Haslam et Lorenzo Zanetti sont bien plus loin, à plus de cinq secondes du Gallois et de son Aprilia n°19.

Devant Max Biaggi se sépare de ses petits camarades : au 6ème tour, l'Empereur Romain - actuel leader du championnat - possède 1,4 seconde d'avance sur son ennemi n°33. Laverty est lui-même distancé par Marco et précède toujours Sykes et Checa.

Maxime Berger est notre premier représentant : il se trouve en 15ème position, juste derrière les deux Suzuki de Hopkins et Camier. Auteur d'une courageuse remontée, Loris Baz n'est qu'à quelques longueurs de Berger. Sylvain Guintoli pointe en 18ème position derrière Hiroshi Aoyama.

Au sein du peloton, Badovini parvient à dépasser Davies et s'empare ainsi de la 6ème place. Cinq secondes devant, Max Biaggi tente d'empêcher Melandri de revenir dans son aspiration !

Subitement, Loris Baz disparaît du classement : le n°76 rentre aux stands et permet notamment à Guintoli de grignoter une place. Le n°50 est désormais 16ème, à trois secondes de son coéquipier au n°121 : Maxime Berger.

Le cap de la mi-course n'est pas tout à fait franchi et Melandri se retrouve finalement dans la roue de l'Aprilia de tête. Les deux ex-stars du MotoGP bénéficient d'une avance de six secondes sur leurs collègues du Mondial Superbike : Laverty, Sykes, Badovini, Checa et Davies.  Huitième, Fabrizio est à 19 secondes des deux hommes de tête !

Les membres du groupe de chasse se dissipent dans la 12ème boucle : Sykes occupe la troisième marche du podium et devance Laverty, Checa, Davies et Badovini ! Devant, Melandri déclenche à son tour une attaque sur Biaggi, qu'il arrive à conclure...

Max se retourne furtivement : Sykes est loin derrière, ouf ! Melandri donne tout dans la boucle suivante mais n'arrive pas à larguer Max. Marco se loupe même au freinage de la longue ligne droite et retombe en 2ème position.

Derrière, Laverty est à la traine : Badovini et Checa sont passés devant lui ! L'Irlandais doit désormais se méfier d'une autre Aprilia : celle de son ami gallois, Chaz Davies ! Fabrizio, Haslam et Giugliano complètent le Top10. Sans doute refroidi par son faux-pas, Melandri reste sagement derrière Biaggi dans les tours suivants. Laverty doit céder sa 6ème place à Davies dans le 13ème tour.

Melandri refait les freins à Biaggi juste avant d'entamer le 16ème tour. Bien que Marco ait souhaité un joyeux anniversaire à son vieil ami sur Twitter - 41 ans pour Biaggi cette semaine -, le Hérisson ne compte pas lui faire de cadeau pour autant sur la piste !

Biaggi tente de se venger, sur les freins toujours, une boucle et demie plus tard mais Marco ne lâche rien : placé à l'extérieur du n°3 en pleine courbe, le n°33 ne rend pas les gaz et conserve la tête à l'entrée de la courbe suivante ! La RSV4 fait ensuite mine de déboiter la S1000RR dans la ligne droite suivante mais ne rivalise pas - pour le moment - au freinage.

À plus de huit secondes désormais, Sykes conserve la 3ème place mais doit toujours se méfier de Badovini, Checa et Davies situés à quelques longueurs seulement. Laverty roule en solitaire en 7ème position, loin devant les inséparable Haslam et Fabrizio.

À deux tours de l'arrivée, Biaggi se hisse devant Melandri en pleine ligne droite puis oblige cette fois Marco à freiner un brin trop tard. Le n°33 se loupe encore un peu au freinage de la ligne des stands et se retrouve à une demi-seconde de son rival alors qu'il ne reste plus qu'un tour.

Melandri est condamné à escorter Biaggi vers la victoire, sa quatrième cette saison et sa troisième d'affilée après son doublé à Misano ! Derrière, Ayrton Badovini en fait trop : il perd l'avant et fauche Tom Sykes... Le pauvre Ninja anglais loupe un septième podium et perd surtout d'un seul coup trois places au championnat !

Les n°66 et 86 au tapis, ils offrent la troisième marche à Carlos Checa ! Les deux Aprilia de Davies et Laverty complètent le Top 5 de cette première course. Maxime Berger quant à lui intègre de justesse le Top 10. Guintoli termine à la 12ème place.

Course Supersport

Cluzel prend un très bon départ et conserve la 1ère place devant Sheridan Morais et Kenan Sofuoglu. Plus loin sur la grille malheureusement, deux pilotes se percutent à l'extinction même des feux rouges. Pilotes et machines restent à terre un bon moment : le drapeau rouge est immédiatement hissé...

Second départ : cette fois-ci, Sheridan Morais double le poleman français dans le bout droit. Le Sud-Africain devance Jules Cluzel, Kenan Sofuoglu, Vittorio Iannuzzo, Fabien Foret, Broc Parkes, Ronan Quarmby, Sam Lowes, Alex Baldolini et Romain Lanusse !

Dès le premier tour, Fabien s'empare de la 4ème place. Jules, tout aussi motivé, met la pression sur Sheridan et se porte en tête de la course au bout de la ligne droite. Sofuoglu ne souhaite pas laisser filer Cluzel mais doit d'abord se débarrasser de son propre coéquipier Morais...

Le Turc passe à l'attaque dans la deuxième boucle et ne s'arrête pas en si bon chemin, doublant Cluzel quelques courbes plus loin : le ton de la course est donné ! Jules s'impose au bout de la ligne droite malgré la grosse défense de Kenan.

Au troisième passage sur la ligne, le n°54 se porte à nouveau devant le n°16. Pendant ce temps Foret double à son tour Morais et se lance à l'assaut du duo de tête situé une petite seconde devant. Le peloton se distend petit à petit...

Plein angle dans un droit assez lent, Jules Cluzel perd l'avant de sa Honda et doit abandonner. Heureusement pour le clan français, Fabien Foret est à l'affût, ou plutôt à l'attaque : le n°99 se retrouve dans la roue du n°54 dans le 4ème tour.

Notre Ninja préféré se loupe malheureusement dans une cassure à gauche : Fabien laisse filer Kenan et se retrouve derrière Sheridan et Broc. Sam Lowes circule en 5ème place, à une demi-seconde de Foret, et entraine dans son sillage Iannuzzo, Baldolini et Quarmby.

Appliqué, Sheridan Morais essaie de rester au contact de son coéquipier Kenan Sofuoglu. Broc Parkes occupe toujours la 3ème place tandis que Fabien, trop brouillon, se fait surprendre par Sam Lowes dans le 6ème tour. L'Anglais monte sur le podium dans la boucle suivante en faisant les freins à Parkes en bout de ligne droite.

Parkes ne reste pas longtemps quatrième : il est rapidement dépassé par Foret qui sent, comme Lowes, que les deux Kawasaki officielles ne sont pas imprenables cet après-midi ! Sofuoglu ne possède qu'une demi-seconde sur Morais chassé par Lowes et Foret. En arrière plan, on aperçoit les deux Triumph de Baldolini et Iannuzzo devant la Honda de Quarmby.

D'un seul coup, Lowes double Morais. L'Anglais est immédiatement imité par Foret ! Le Sud-Africain revient dans la ligne droite mais doit finalement rendre les armes. Dans le feu de l'action, Parkes s'est rapproché : la moitié de la course est passée et les cinq premiers roulent presque dans la même seconde...

Sam Lowes exécute un superbe intérieur sur Kenan Sofuoglu ! Fabien Foret tente de profiter du léger écart du Turc mais son Pirelli arrière l'avertit assez clairement qu'il n'est de cet avis. L'amorce de highside est heureusement rapidement contenue par le n°99 qui reste devant les n°32 et 23.

Dans "sa" cassure adorée, Fabien parvient à dépasser Kenan Sofuoglu. Fabien a raison d'attaquer : Sam Lowes semble désireux de s'isoler en tête... mais notre compatriote se loupe dans le même gauche le tour suivant et ne peut résister au retour des deux Kawasaki.

Morais se sort quelques virages plus tard et rejoint la piste en 5ème position, à quelques longueurs de Parkes. Devant Lowes gère assez tranquillement sa course, contrairement à Foret qui se fait tasser par Sofuoglu en pleine ligne droite à six tours de la fin !

Survolté, le Turc boucle un tour ultra rapide et rejoint Sam. Fabien reste concentré et est toujours au contact des deux hommes de tête lorsque Kenan est prié de rendre trois places pour son mauvais comportement ! Au même moment, le double champion du monde et sa Kawa' n°54 se hissent en tête de la course : il ne reste que trois tours à parcourir...

Les écarts se creusent dans les dernières boucles : Lowes fait son possible pour suivre le rythme effréné de Sofuoglu, Foret se contente de sa troisième - deuxième ?! - place et Sheridan Morais roule lui aussi seul en quatrième - troisième ?! - position.

Sofuoglu est le premier à franchir la ligne d'arrivée... Les résultats de la course ne sont officiellement déclarés  qu'à la fin du tour d'honneur : Sam Lowes décroche sa deuxième victoire de la saison, devant Fabien Foret, Sheridan Morais et Broc Parkes.

Kenan Sofuoglu est finalement pénalisé de quatre places et hérite de la 5ème place de cette course... Au championnat donc, Sofuoglu conserve une belle avance sr Lowes : 16 points séprent les deux hommes fort de cette saison.

Jules Cluzel au contraire rate l'occasion de revenir au contact : son compteur reste bloqué à 84 points, soit un point de plus seulement que Fabien Foret ! Du côté des constructeurs, Honda prend l'avantage sur Kawasaki (156 points contre 151). Triumph est troisième (76) devant Yamaha 560) et Suzuki (6).

Seconde course Superbike

Max Biaggi devance Tom Sykes rapidement doublé par Eugene Laverty. L'Irlandais s'empare même des commandes de la courseà la fin des premiers enchainements de virages. Marco Melandri puis Leon Haslam passent aussi le Ninja n°66. Suivent  Davide Giugliano, Sylvain Guintoli, Jonathan Rea, Chaz Davies et Carlos Checa.

Laverty et son Aprilia n°58 impriment le rythme devant leurs quatre principaux rivaux. Derrière Sykes, la course est bien plus animée : au troisième passage, Giugliano devance Rea, Davies, Checa, Camier, Badovini, Guintoli et Baz !

Devant Laverty tente de se faire la malle mais Biaggi et Melandri restent au contact. Les Anglais Haslam et Sykes ont plus de mal à suivre et sont bientôt rejoints par le Gallois Davies. Max tente de faire les freins à Eugene, mais il élargit et repart à "sa" deuxième place...

Pressé par Biaggi, Laverty manque de perdre l'arrière à la sortie de l'épingle gauche mais garde le contrôle de sa RSV4 ainsi que les rênes de la course. Trois secondes derrière, Davies continue de gagner du terrain : l'Aprilia n°19 ne fait qu'une bouchée de la Kawa' n°66 et vise la BMW n°91...

Dans le 5ème tour, Max Biaggi profite de l'aspiration pour dépasser son jeune coéquipier et prendre la tête de la course. Dans la ligne droite des stands cette fois, Melandri passe devant Laverty et reste logé dans la roue arrière de Biaggi.

Le deuxième groupe est toujours dominé par Haslam, mais Davies n'est plus qu'à quelques longueurs... De plus, Sykes, Giugliano et Checa s'accrochent ! Jonathan Rea suit à une petite seconde en neuvième position, loin devant Badovini.

Dans la 7ème boucle, l'ordre du groupe de chasse est redistribué : Davies mène désormais la charge devant Sykes, Haslam et les deux Ducati Althea de Checa et Giugliano. Aux avant-postes, Laverty remonte en deuxième position. Derrière à nouveau, Sykes dépasse Haslam ! La manoeuvre profite aussi à Checa qui se glisse en 6ème position.

Seul Chaz Davies peut "trajecter" proprement : le pilote privé occupe une belle 4ème place, à moins de deux secondes du leader... qui change d'identité dans le 12ème tour : Laverty est de nouveau en tête de la course devant les deux Italiens !

À dix tours de la fin, Checa tente une attaque sur Sykes en bout de ligne droite mais élargit de trop et repart en 6ème place, toujours derrière la Kawasaki donc. Haslam et Giugliano restent derrière les deux énergumènes tandis que Johnny Rea revient comme une balle !

Devant, Biaggi tarde à attaquer Laverty. Melandri s'empare donc de la deuxième place, apparemment décidé à montrer à Max que le rythme en course peut être amélioré... Le coéquipier de Marco, Leon Haslam, trouve un second souffle et pique sa sixième place à Checa.

Le champion du monde est ensuite dépossédée de la 7ème place par Rea, mais Carlos récupère rapidement son dû : il reste encore sept boucles à parcourir et le suspense ne cesse d'augmenter !

Toujours en tête au guidon de sa RSV4 officielle, Eugene Laverty est poursuivi par son ancien coéquipier chez Yamaha l'an dernier : Marco Melandri. Le n°33 passe à l'attaque à l'entame du 15ème tour, laissant Eugene gérer Max, mais également Chaz Davies remonté quasiment à leur niveau !

Biaggi grimpe sur la deuxième marche du podium à cinq tours du drapeau à damier, puis sur la plus haute marche ! Marco fait les freins à Max en bout de ligne droite mais élargit, entrainant avec lui son compatriote et ouvrant grand la porte aux deux Britanniques Laverty et Davies !

Les deux gamins du World Supersport prennent les affaires en main et tiennent bon face aux anciennes vedettes du MotoGP. Au freinage de la grande ligne droite, Laverty manque de se répandre mais reste devant ! Les quatre hommes roulent roues dans roues alors qu'il reste moins de trois boucles parcourir !

Melandri tente un gros freinage sur Davies mais élargit une nouvelle fois. La deuxième attaque en coure cette fois-ci est la bonne : Marco se hisse en deuxième position à moins de trois tours de la fin. Max Biaggi est bien plus mesuré et attend le bon moment.

Dans le tour suivant, Melandri réalise un troisième freinage trop tardif et reste en 2ème position. Laverty est imperturbable, tout comme Davies qui ne lâche la roue de Marco que lorsque ce dernier s'emporte...

La S1000RR n°33 finit par passer en tête dans l'ultime boucle alors que Max Biaggi butte toujours sur Chaz Davies. Eugene Laverty reste scotché à Marco Melandri mais ne peut rien tenter. Le pilote BMW s'impose finalement avec 42 millièmes d'avance sur l'Aprilia n°58.

Les deux autres Aprilia du plateau suivent à moins d'une demi-seconde, séparées l'une de l'autre par le même infime écart ! Passée inaperçue en raison du superbe spectacle aux avant-postes, la belle course de Jonathan Rea doit être soulignée.

Le pilote Honda n°65 décroche une cinquième place très satisfaisante : il s'agissait pour Johnny de sa première épreuve à Aragon ! Il est suivi par Leon Haslam et Carlos Checa. Le poleman Tom Sykes termine sa deuxième course juste devant son meilleur ennemi Badovini (cf. première course) et Davide Giugliano.

Marco Melandri grignote donc quelques points au championnat sur Max Biaggi : le n°33 se retrouve à 48 points du n°3. Jonathan Rea est à 65,5 points du leader, Checa à 73 et Sykes à 76. Côté constructeur, Aprilia (266) s'empare de la première place et BMW (242) remonte sur Ducati (247,5). Honda (189) conserve l'avantage sur Kawasaki (178,5), Suzuki fermant toujours la marche (63,5).

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Hornet 750 Vs MT-07 Vs Z650 : le bilan de notre comparatif en vidéo

Honda s’apprête à lancer sa Hornet CB750 en France ! La marque ailée a donc invité ses concessionnaires à essayer son tout nouveau roadster dans le sud de la France, en compagnie du best-seller Yamaha MT-07 et du "roadstar" Kawasaki Z650. MNC aussi était de la partie... Essai comparatif.
La Honda CB750 Hornet face à ses rivales : en direct de notre essai !
Essai vidéo Moto Morini Seiemmezzo 650 STR et SCR

MNC est brièvement passé au guidon des Moto Morini Seiemmezzo (six et demi en italien) en région Bourgogne, fief de l'importateur SIMA, avec de bonnes surprises à la clé : le roadster STR et le Scrambler SCR cumulent les atouts à prix serré ! Essai vidéo des nouveautés du groupe chinois Zhongneng.
Essai et vidéo Trident 660 : l’entrée haut de gamme de Triumph

Lancée en 2021, la petite Trident 660 connaît un gros succès, notamment en France où elle est la meilleure vente de Triumph. Moto-Net.Com brave le froid pour saisir les points forts et faibles de ce "lovely" roadster au 3-cylindres petit mais costaud, à la partie cycle simple et efficace, et au tarif élevé... au niveau de ses rivaux ! Vidéo et essai MNC.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Hornet 750 Vs MT-07 Vs Z650 : le bilan de notre comparatif en vidéo

Honda s’apprête à lancer sa Hornet CB750 en France ! La marque ailée a donc invité ses concessionnaires à essayer son tout nouveau roadster dans le sud de la France, en compagnie du best-seller Yamaha MT-07 et du "roadstar" Kawasaki Z650. MNC aussi était de la partie... Essai comparatif.
Bilan mortalité routière 2022 : motards en baisse, cyclistes et trottinestistes en hausse

Le bilan annuel de la mortalité routière confirme les tendances observées tout au long de l'année 2022 : le total de victimes se stabilise à 3260 grâce à une petite diminution de la mortalité auto (-3,6%) et moto (-4,5%), tandis que cyclistes et "trottinetistes" sont de plus en plus exposés. Explications et analyses dans notre point MNC.
Conflit d'intérêts autour du contrôle technique moto ?

Les trois principaux défenseurs des motards - Codever, Fédération française de motocyclisme et Fédération française des motards en colère - estiment que les associations qui militent pour le contrôle technique moto seraient sujettes à du conflit d'intérêts. Explications.
Marché moto et scooter : les constructeurs dressent leur bilan 2022

En complément de notre analyse complète, les principaux constructeurs de moto et scooters dressent avec MNC leur bilan 2022. Marché du neuf en bonne santé malgré le Covid long, marché de l’occasion en ébullition, location mise en avant, stationnement payant, deux-roues électrique, contrôle technique : voici le point de vue des pros.
Interview exclusive Ducati : MotoE en 2023, moto électrique en 2027-2028, etc.

Forza Ducati ! En 2022, la marque de Bologne a signé son premier doublé en MotoGP et World Superbike, et battu son record de ventes mondiales. Moto-Net.Com fait le point avec le n°2 de la firme : compétition et commerce, la France et Zarco, moto électrique et biocarburant, ancienne rumeur KTM et avenir Audi... Interview de Francesco Milicia.
Dacia tacle la nouvelle politique commerciale BMW... et KTM, donc

Les responsables britanniques de la marque d’automobiles Dacia ne manquent pas d’humour... Ils offrent à leurs clients une bouillotte, taclant ainsi BMW et ses sièges chauffants soumis à abonnement. MNC apprécie la blague, un peu moins ce type de pratiques qui nous arrive droit dessus. Chez KTM, par exemple !
R&D
Guide 2023 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Toutes les caractéristiques des nouveautés moto et scooter sur le Journal moto du Net : présentations, prix, dates de sortie et, bien sûr, nos premiers essais ! Le guide pratique des nouveaux deux et trois-roues 2023, c'est sur Moto-Net.Com.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2023 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...