• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
DIRT TRACK SUPERPRESTIGIO 2018
Paris, le 16 mai 2018

Superprestigio 2018 à Paris : Zarco sur la terre face aux meilleurs pilotes mondiaux

La sixième édition du Superprestigio Dirt Track aura lieu à Paris en décembre 2018,  avec Johann Zarco sur une piste de terre face aux meilleurs pilotes mondiaux... Sixième l'an dernier à Barcelone, le pilote français aura à coeur de briller devant son public !

Imprimer

Le prochain Superprestigio aura lieu le 15 décembre 2018 dans la nouvelle U Arena de La Défense (92) pour un dirt track historique avec Johann Zarco face aux meilleurs pilotes du monde.

"Les règles du jeu sont simples", explique l'organisateur : "un anneau de terre de 250 m de long, des monocylindres 4-temps de 450 cm3 rabaissés pour tenir par terre, vitaminés pour s'extraire comme des balles, chaussés de pneus pluie Michelin pour faire frotter les oreilles... et dépourvus de frein avant pour obliger les pilotes à freiner en travers"...

"Les pilotes de dirt ne roulent jamais droit !"

Munis d'une "hot shoe" (semelle métallique attachée à la botte gauche), les pilotes passent le virage en glisse puis ressortent en travers et parfois en wheeling à l'accélération. "C'est bien simple : les pilotes de dirt ne roulent jamais droit !", poursuit PHA, par ailleurs promoteur du GP de France, qui s'est associé avec RPM, l'organisateur des cinq dernières éditions catalanes, pour cette édition parisienne : "les manches sont ultra courtes (six à huit tours, soit une à deux minutes et les courses s'enchaînent pour maintenir le public en haleine".

Superprestigio 2018 à Paris : Zarco sur la terre face aux meilleurs pilotes mondiaux

Remporté en 2016 par Marc Marquez himself, le Superprestigio a vu s'imposer l'an dernier le champion américain de Supersport JD Beach, qui pratique le dirt depuis l'age de... trois ans !

L'édition 2017 comptait pas moins de six pilotes français : Fabio Quartararo (champion CEV Moto3), Sylvain Bidart (vainqueur Supermoto des nations), Thomas Chareyre (champion du monde Supermoto S1), Vincent Philippe (champion du monde d'endurance), Lucas Mahias (champion du monde Supersport) et Johann Zarco (double champion du monde Moto2 et meilleur rookie MotoGP 2017), sans compter Gregg Black (champion du monde d'endurance Superstock) et David Checa (champion du monde d'endurance EWC) !

Finaliste à Barcelone l'an dernier et 6ème à l'arrivée, Johann Zarco a naturellement relevé le défi cette année : "jusqu'ici je n'avais jamais pu m'entraîner suffisamment", explique le pilote Tech3 en partance pour KTM, "mais je vais faire construire un anneau de terre sur ma base d'entrainement à Eyguières (84) et faire en sorte de me sentir chez moi à Paris".

4 catégories : Superprestigio, Open, Vintage et Kids

La catégorie "Superprestigio" comprend les pilotes MotoGP, Moto2 et Moto3, tandis que la catégorie Open est ouverte aux meilleurs pilotes du monde des autres disciplines, sans oublier les pros de l'American Flat Track. Ces deux camps s'affrontent d'abord entre eux via des manches éliminatoires de six tours, à l'issue desquelles les deux premiers de chaque série progressent vers des finales. Des repêchages permettent à ceux qui se sont loupés de se faire une place parmi l'élite.

Ensuite, les meilleurs pilotes des deux camps s'expliquent au cours de trois finales de 8 à 14 tours. Chaque finale est cruciale car elle permet de marquer des points en vue de la qualification pour la "Superfinale", qui oppose les quatre meilleurs Superprestigio et les quatre meilleurs Open sur 16 tours. Le vainqueur est alors couronné grand gagnant de la soirée.

Enfin, une catégorie "Vintage" permettra de revoir en action des pilotes qui ont fait rêver les passionnés de moto, et une catégorie "Kids" est réservée aux futures gloires du Superprestigio : "à Barcelone, les meilleurs "Kids" n'étaient qu'à une seconde au tour des grands sur leurs KTM 65cm3 2-temps !", précise PHA.

Superprestigio 2018 à Paris : Zarco sur la terre face aux meilleurs pilotes mondiaux

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Edouard Lotthé (Ducati) : "La technologie et les équipements de sécurité deviennent de plus en plus importants dans le choix de nos clients"

Pour les abonnés Moto-Net.Com, le directeur général de Ducati West Europe établit son bilan 2018 et revient sur les principaux sujets de l'année : évolution du marché, nouvelles attentes des clients, restrictions de circulation en ville, motos électriques, salon de la moto... Interview d'Edouard Lotthé.
Opéré de la clavicule, Pedrosa va rater les premiers tests MotoGP 2019...

La nouvelle collaboration entre Dani Pedrosa et KTM commence mal : l'ancien pilote du HRC va subir une énième opération de la clavicule droite suite à une double fracture dite "de stress". Il va donc manquer les premiers tests de l'année 2019 début février en Malaisie... Explications.
Retour en vidéo sur nos essais des Yamaha YZF-R125 et YZF-R3 2019

Le Journal moto du Net a testé la troisième génération de la Yamaha YZF-R125 et la première évolution de la YZF-R3 dérivée du Supersport 300. Retour en vidéo sur notre essai complet !
Dakar moto étape 7 : la victoire pour Sunderland (KTM), le général pour Brabec (Honda)

Le pilote britannique Sam Sunderland décroche sa deuxième victoire d'étape sur le Dakar moto 2019 et remonte à la 4ème place au général à moins de dix minutes de Ricky Brabec, nouveau leader au provisoire devant le français Adrien Van Beveren. 
Julien Toniutti s'accroche pour finir son premier Dakar !

Brillamment remonté à la 67ème place du classement général, le quintuple champion de France des rallyes routiers s'accroche comme un diable et lutte contre une intense fatigue pour venir à bout de son objectif : finir son premier Dakar. Rapide prise de contact entre deux dunes...
Pourquoi le motard paraplégique Nicola Dutto a abandonné son premier Dakar

L'italien Nicola Dutto, motard paraplégique depuis 2010, disputait son premier Dakar au guidon d'une KTM préparée par le fabricant de fauteuils roulants Vicair... Explications.
Dakar 2019 1 commentaire
Alessandro Botturi (Yamaha) remporte l'Africa Eco Race 2019

Malgré la victoire du norvégien Pal Anders Ullevalseter (KTM) sur la 11ème et dernière étape, c'est bien l'italien Alessandro Botturi qui remporte l'Africa Eco Race 2019. L'officiel Yamaha Italie s'impose au classement général devant Ullevalseter et Agazzi tandis que le premier français, Patrice Carillon, termine 6ème devant neuf autres compatriotes. Débriefing après l'arrivée au Lac Rose.
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez Moto-Net.Com

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pubs intrusives, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

  • En savoir plus...