• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#JAPANESEGP - ROSSI S'EXPLIQUE
Paris, le 22 octobre 2019

Rossi perd en MotoGP mais son team VR46 et son frère gagnent en Moto2

Rossi perd en MotoGP mais son team VR46 et son frère gagnent en Moto2

Le Grand Prix du Japon 2019 a été particulièrement décevant pour Valentino Rossi. Le célébrissime pilote Yamaha n°46 n'a pas marqué le moindre point et se fait doubler au championnat par le meilleur rookie 2019, Fabio Quartararo... En revanche son team VR46 a brillé grâce à un certain Luca Marini. Débriefing.

Imprimer

Valentino Rossi, Yamaha officielle n°46 (10ème en qualifs, abandon sur chute en course) : "Je n'étais pas vraiment bon"...

"J'ai pris un mauvais départ, pas dans le premier virage mais après j'étais en plein chaos et j'ai perdu du temps. Mon rythme n'était pas assez bon pour gagner rapidement des positions. J'ai réussi à en récupérer quelques-unes, mais je n'étais pas vraiment bon. Sur certains tours mon rythme n’était pas si mauvais, mais tout le monde était rapide donc c'était très difficile de remonter. Je n’ai pas encore vu les données, mais je pense avoir commis une petite erreur vers la fin, au virage 1, et je suis tombé. Ce fut une course difficile".

Analyse Moto-Net.Com

Dimanche à Motegi, Valentino Rossi a tout perdu : l'avant de sa M1 dans la première courbe du 21ème tour du GP du Japon 2019, son duel contre Petrucci pour une frustrante dixième place et sa sixième position au championnat en faveur de notre "Fabio-lous rookie" Quartararo...

Diffuses lors des deux laborieuses saisons du n°46 chez Ducati, réapparues en 2017 au cours de sa moins bonne saison en MotoGP - sur Yamaha ! -, les voix de ses détracteurs sont de plus en plus audibles : le "Doctor" ferait bien de raccrocher le stéthoscope cuir et céder son bistouri sa M1 d'usine à un interne pilote plus jeune et plus saignant que lui !

 Valentino Rossi perd en MotoGP, son team VR46 et son frère gagnent en Moto2

Ce week-end à Motegi a encore conforté cet avis : certes, le quadragénaire le plus rapide du monde pointait à une très respectable cinquième place sur la feuille des temps vendredi soir. Auteur d'un courageux cinquième temps également en FP4 sur une piste séchante, Vale ne s'est finalement qualifié qu'en 10ème position... Rien d'inquiétant pour cet exceptionnel "pilote du dimanche" ?

Hélas pour lui - et sa horde de fidèles supporters -, Rossi a loupé son départ et s'est retrouvé englué dans le trafic, bouclant les deux premiers tours à une inconvenante 14ème place alors que ses deux jeunes collègues du team satellite Yamaha SRT se pavanaient aux avant-postes et que son coéquipier Maverick Viñales effectuait son traditionnel "échauffement".

 Valentino Rossi perd en MotoGP, son team VR46 et son frère gagnent en Moto2

Péniblement remonté à la 11ème place durant le premier tiers de la course, Valentino a entamé contre son compatriote et compère Danilo Petrucci une lutte "sans grazie" pour une lointaine 10ème place et ses cinq petits points. Or dans le même temps, au championnat, le "dieu" Rossi livrait bataille contre ce diablotin de Quartararo...

Le "dieu" Rossi doublé par ce diablotin de Quartararo

Finalement, la course du pilote "Numero Uno" du MotoGP - en nombre d'amis sur Facebook ou de casquettes vendues chaque saison (!) - s'est terminé dans le bac à graviers... Le nonuple champion du monde - un titre de plus que Marquez, mais plus pour longtemps a priori... - est donc reparti du Japon avec un zéro pointé et sans sa sixième place au provisoire (subtilisée par Quartararo, auteur d'un nouveau podium !).

Pour renouer avec le podium - qu'il n'a gravi qu'à deux reprises en tout début de saison en Argentine puis aux États-Unis -, voire remporter une victoire qui lui échappe depuis le Grand Prix du Pays-Bas en 2017, le "Docteur" cherche : du plus futile (freiner à deux doigts au lieu de trois) au plus conséquent (embaucher un nouveau chef mécano pour sa prochaine - et dernière ? - saison)...

 Valentino Rossi perd en MotoGP, son team VR46 et son frère gagnent en Moto2

Aussi habile sur la piste - autrefois ?! - que dans les paddocks, Rossi a anticipé sa retraite de pilote et commence déjà à s'imposer en tant que propriétaire d'écurie et éleveur de petits champions, italiens en priorité ! Le Sky Racing Team VR46 est engagé en Moto3 depuis 2014 et en Moto2 depuis 2017.

En petite catégorie, Celsetino Vietti effectue une solide première saison, meilleure que son coéquipier Dennis Foggia. Troisième à Motegi, le rookie italien est le deuxième pilote KTM du classement général, loin derrière Aron Canet qui pointe à la deuxième place du général pour le compte du team Sterilgarda d'un certain... Max Biaggi !

 Valentino Rossi perd en MotoGP, son team VR46 et son frère gagnent en Moto2

En catégorie intermédiaire, l'équipe VR46 du charismatique Valentino Rossi a connu la consécration dès sa seconde saison en compagnie de Francesco Bagnaia. Le champion du monde étant monté cette année en catégorie reine, c'est son coéquipier au n°10 qui endosse le statut de pilote de pointe.... Luca "Mariqui" ?

Valentino Rossi régresse, Luca Marini progresse

Luca Marini n'est autre que le demi-frère de Valentino ! Les gènes qu'ils partagent ne sont que partiellement responsables du haut niveau qu'est en train d'atteindre le jeune frérot : Luca ne descend pas de l'ancien pilote-clown du Continental Circus, Grazziano Rossi.

Coaché, soutenu puis engagé par son grand frère Vale, Luca a progressivement (lentement, médiront ses rivaux qui auraient aimé profiter du même entourage et de conditions de roulagei dentiques) trouvé ses repères en Moto2 : 23ème en 2016 et 14ème en 2017 au sein du team Forward, il a véritablement percé l'an dernier sous les couleurs jaune noir et bleu du Sky Racing Team VR46.

 Valentino Rossi perd en MotoGP, son team VR46 et son frère gagnent en Moto2

Vainqueur en 2018 de son premier Grand Prix en Malaisie, Marini s'est de nouveau imposé il y a deux semaines en Thaïlande et a doublé la mise 2019 dimanche au Japon, battant le vieux l'expérimenté Thomas Lüthi, champion du monde GP125 2005.

"Au départ, j’ai pas mal conservé mon pneu arrière, peut-être un peu trop d’ailleurs", analysait l'italien dimanche après-midi. "Tom Lüthi m’a doublé facilement et j’ai alors réalisé que je pouvais faire beaucoup mieux. Je suis donc resté dans son sillage pour bénéficier de l’aspiration". Malin comme son frangin, non ?

 Valentino Rossi perd en MotoGP, son team VR46 et son frère gagnent en Moto2

"Sur les derniers tours j’ai vu qu’il avait un peu plus de mal, donc j’en ai profité pour le repasser. Il fallait juste l’attaquer au bon moment et je ne voulais pas le faire dans le dernier tour car il était très fort au freinage. Je pense avoir adopté la bonne stratégie et avoir tout bien fait", s'auto-congratule le n°10, désormais sixième du championnat du monde Moto2. Comme le n°46 en MotoGP avant ce fichu GP du Japon !

Contrairement à Valentino, Luca reste en lice pour le titre 2019 puisqu'il ne compte "que" 58 points de retard sur le leader - Marquez, Alex Marquez ! - et qu'il reste trois courses au programme : Australie, Malaisie - où il s'est déjà imposé - et Valence - où il avait signé la pole position 2018...

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Lancée avec succès en 2017, la Kawasaki Z900 évolue en 2020 : le roadster change de musique et passe à l'électro avec écran couleur, connexion Bluetooth, éclairage à LED et surtout, modes de puissance et antipatinage. MNC prend la route avec la nouvelle Kawa... et son vieux K-way, aussi...
Essai Yamaha MT-03 2020 : A2 doigts d'une grande moto

Le roadster MT-03 adopte pour 2020 le "grand méchant look" propre aux motos Yamaha de la gamme Master of Torque (MT), ainsi qu'une nouvelle fourche inversée et une ergonomie revue. Cette évolution par petites touches renforce les nombreuses qualités de cette attachante moto naturellement compatible avec le permis A2. Essai.
Roadster 3 commentaires
Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

La Yamaha MT-125 lancée en 2014 reçoit une nouvelle face avant menaçante inspirée de la MT-09 et le moteur à distribution variable découvert l'an dernier sur l'YZF-R125. De quoi légitimer son statut de roadster 125 cc le plus cher du marché ? MNC est allé vérifier à Malaga (Espagne) pour un premier essai. 
Essai Yamaha Tmax 560 2020 : roi de la jungle urbaine !

Avec le permis moto et 14 000 euros en poche dans une concession Yamaha, vous pouvez opter pour l'excitante sportive YZF-R6, le crapuleux roadster MT-10 de 160 ch... ou le nouveau Tmax 560 dans sa luxueuse version Tech Max ! MNC vous explique pourquoi choisir le scooter est loin d'être insensé... même pour un motard ! Essai.
Scooter 11 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marché moto et scooter en novembre 2019 : le meilleur antidépresseur

La météo particulièrement chagrine de novembre 2019 n'a nullement freiné le marché français du motocycle : ses 9814 immatriculations représentent au contraire une hausse de +7,5% par rapport à l'an dernier. Les gros cubes tractent, les 125 suivent. MNC dresse le bilan.
Jusqu'à 500 ch et 362 km/h pour la moto 8-cylindres Eisenberg V8 !

Zef Eisenberg, préparateur britannique de motos et de voitures extrêmes, met la touche finale à un roadster aux performances sans équivalent : l'inédit 8-cylindres en V de 3000 cc de son "EV8" revendique entre 480 et 500 ch et jusqu'à 362 km/h de vitesse de pointe ! Présentation.
Découverte 3 commentaires
Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Lancée avec succès en 2017, la Kawasaki Z900 évolue en 2020 : le roadster change de musique et passe à l'électro avec écran couleur, connexion Bluetooth, éclairage à LED et surtout, modes de puissance et antipatinage. MNC prend la route avec la nouvelle Kawa... et son vieux K-way, aussi...
Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

La Yamaha MT-125 lancée en 2014 reçoit une nouvelle face avant menaçante inspirée de la MT-09 et le moteur à distribution variable découvert l'an dernier sur l'YZF-R125. De quoi légitimer son statut de roadster 125 cc le plus cher du marché ? MNC est allé vérifier à Malaga (Espagne) pour un premier essai. 
Le Grand Prix de France MotoGP 2020 met en place un Espace tranquille

Ras le casque des concours de rupteurs et des chants d'ivrogne dans les campings du GP de France Moto ? L'organisateur propose une solution pour savourer la fête sans subir ses débordements : sa nouvelle aire d'accueil "Espace tranquille", à côté de l'entrée sud du circuit Bugatti-Le Mans.  Explications.
Essai vidéo de la nouvelle Yamaha MT-03 2020

En complément de notre essai complet de la Yamaha MT-03, voici notre vidéo tournée dans les environs de Málaga (Espagne).
Zarco signe directement avec Ducati pour rouler chez Avintia en 2020

Cette fois, c'est officiel : Johann Zarco disputera bien la saison MotoGP 2020 sur une Ducati au sein du team Avintia, comme prévu depuis le GP de Valence mi-novembre. Mais attention : ce contrat d'un an lie davantage le pilote français au constructeur italien qu'à l'équipe espagnole. Explications. 
Pilotes et équipes 11 commentaires
Clément Villet au comité exécutif de Yamaha Motor Europe

Le français Clément Villet, directeur de la division deux-roues au siège européen de Yamaha à Amsterdam depuis cinq ans, intègre le comité exécutif de Yamaha Motor Europe. Explications.
De Puniet et Rossi sur la Panigale ERC en endurance mondiale

Deux français et un tchèque sur une italienne dans une équipe allemande : le team ERC Endurance, qui passe sur Ducati pour les 8H de Sepang et le reste de la saison FIM EWC, vient d'annoncer son trio de pilotes.
8H de Sepang 2 commentaires

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Intersaison : Tests MotoGP
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avril : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juillet : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
11 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 septembre : GP de San-Marin
22 septembre : GP d'Aragón
6 octobre : GP de Thaïlande
20 octobre : GP du Japon
27 octobre : GP d'Australie
3 novembre : GP de Malaisie
17 novembre : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...