• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#JAPANESEGP - DÉCLARATIONS
Paris, le 21 octobre 2019

Déclarations des pilotes MotoGP après le GP du Japon 2019

Déclarations des pilotes MotoGP après le GP du Japon 2019

Retrouvez les déclarations des principaux pilotes MotoGP à l'arrivée du Grand Prix du Japon 2019, où l'officiel Honda Marc Marquez s'est de nouveau imposé devant le jeune français Fabio Quartararo, meilleur débutant de la saison  !

Imprimer

Marc Marquez, Honda officielle n°93 (1er en qualifs, 1er en course et champion du monde 2019) : "J'ai dû ralentir un peu"

"Ce n’était pas une course facile ! J'ai attaqué dès le départ et ma stratégie était claire : essayer de creuser un écart... Je me sentais bien et on avait calculé avec l’équipe un rythme d'un petit 1'46, mais j’ai réussi à rouler en 1'45. C'était une bonne nouvelle pour moi mais j'ai dû ralentir un peu. Je me suis efforcé de rouler aussi fluide que possible et j'ai pu porter mon avance à deux secondes, mais dans les deux derniers tours j'arrivais à court d'essence car le Motegi est toujours très exigeant. Il y avait un peu de pression pour remporter le titre constructeur ici au Japon, mais j’aime la pression et c’est génial de le gagner ici pour Honda car tout le monde travaille très dur. Toute l’équipe a fait un excellent travail pour trouver le meilleur réglage et la meilleure stratégie pour cette course".

Marc Marquez, Honda officielle n°93 (1er en qualifs, 1er en course et champion du monde 2019) : J'ai dû ralentir un peu

Grâce à cette dixième victoire de la saison pour Marquez, Honda remporte à domicile le championnat du monde des constructeurs. Il s'agit du 25ème titre constructeur pour le géant de Tokyo, qui totalise 307 victoires en catégorie reine (depuis la RC181 de 1966 jusqu'à la RC213V d'aujourd'hui). Le titre 2019 est le septième pour la RC213V et le 12ème pour Honda depuis l'ère moderne des quatre temps.

Fabio Quartararo, Yamaha satellite n°20 (3ème en qualifs, 2ème en course et meilleur débutant 2019) : "Nous visions entre 50 et 90 points, on en a 163 !"

"Je suis ravi de ce week-end, car en début de la saison je m'étais fixé l’objectif d’être le meilleur débutant et c'est désormais chose faite ! Nous avons 163 points, ce qui est un exploit incroyable compte tenu du fait que nous visions entre 50 et 90. Nous avons surpris tout le monde et c’est bon de pouvoir officiellement déclarer que je suis le débutant de l’année. Quand je repense à l’année dernière, quand je me battais pour le top 15 en Moto2, je réalise à quel point je dois beaucoup à tout le monde chez Petronas Yamaha SRT et chez Yamaha. J'ai fait tout mon possible pour les aider à croire en moi et, ensemble, nous avons fait un travail remarquable. On se bat toujours pour de bonnes places au championnat, mais j'essaye de ne pas trop y penser. Nous allons donc prendre les courses restantes au fur et à mesure et voir ce qui se passe".

Fabio Quartararo, Yamaha satellite n°20 : Nous visions entre 50 et 90 points, on en a 163 !

Andrea Dovizioso, Ducati officielle n°4 (7ème en qualifs, 3ème en course) : "Avec un tour de plus, j'aurais pu doubler Quartararo"

"À la fin de la course mon feeling avec la moto était vraiment excellent, à tel point que j'ai fait mon meilleur chrono dans l’avant-dernier tour. Malheureusement je n'ai pas réussi à dépasser Quartararo, que j'ai déjà vu avoir du mal lors des phases finales, mais je pense que j'aurais pu le doubler s'il y avait eu un tour de plus. Je suis assez déçu de ma première partie de course, car malgré une bonne adhérence nous n’avons pas pu être assez rapides. Nous devrons maintenant analyser la situation en détail pour comprendre le problème et être prêt pour la course à Phillip Island".

Andrea Dovizioso, Ducati officielle n°4 : Avec un tour de plus, j'aurais pu doubler Quartararo

Maverick Viñales, Yamaha officielle n°12 (4ème en qualifs, 4ème en course) : "En Australie j'essaierai de partir en première ligne"

"En fait, pour moi la course a été très positive. Au début je me suis beaucoup battu avec Cal et Dovi, j'ai essayé de les doubler rapidement mais c'était très difficile. À la fin j’ai trouvé un très bon rythme dans les derniers tours. Je me battais avec Dovi pour le podium mais je n'arrivais jamais à le doubler. Nous avons tiré le meilleur parti de notre moto dans cette course et on essaiera de faire mieux en Australie. J'essaierai de partir du premier rang car je pense que c'est très important. Si j'étais parti de la première ligne aujourd'hui j'aurais peut-être pu me battre pour la victoire. Nous devons continuer à travailler, nous sommes très proches, nous avons juste besoin d'un peu plus et nous le trouverons à coup sûr. Phillip Island est une piste que j’aime beaucoup, mais j’y reviendrai avec les mêmes attentes qu’ici, en travaillant très fort et en revenant sur le podium".

Maverick Viñales, Yamaha officielle n°12  : En Australie j'essaierai de partir en première ligne

Cal Crutchlow, Honda LCR n°35 (5ème en qualifs, 5ème en course) : "Nous sommes de retour"

"C'est un bon résultat pour moi et pour l’équipe. Nous sommes heureux ce week-end, on s'est qualifié cinquième et on termine cinquième après une course solide. J'aurais aimé être un peu plus rapide en début de course, mais j'ai dû gérer la situation avec la moto pour m'assurer de finir la course. J'étais très content de pouvoir attraper quelques pilotes à la fin, de mener une belle bagarre et de terminer cinquième. C'était un bon Grand Prix pour Honda, avec Marc qui gagne et moi dans le top 5. Je tiens à féliciter HRC pour avoir remporté le championnat des constructeurs. Après un week-end difficile en Thaïlande, nous sommes de retour. Je remercie mon équipe pour son travail acharné et nous attendons maintenant avec impatience Phillip Island, où j'ai quelques bons souvenirs et d'autres moins bons. Je souhaite également souhaiter bonne chance à Taka avec son opération. J'espère qu'il récupère bien et qu'il sera de retour plus fort que jamais la saison prochaine".

Rappelons en effet que c'est désormais le français Johann Zarco qui roulera aux côtés de Cal Crutchlow sur la Honda LCR pour les trois dernières courses de la saison : GP d'Australie le 27 octobre, GP de Malaisie le 3 novembre et GP de Valence le 17 novembre .

Alex Rins, Suzuki officielle n°42 (11ème en qualifs et 7ème en course) : "Je suis heureux de conserver la 3ème place au classement"

"J'ai beaucoup perdu au départ, je suis vraiment très mal parti. Je n'ai rien pu faire à part essayer de récupérer des positions. Je suis resté calme et concentré et j'ai pu m'améliorer et remonter sur les avant-postes. Je me suis souvent battu avec Crutchlow et je suis déçu d’avoir fini derrière lui, car j’avais le potentiel pour être dans le Top 5, mais je suis heureux de conserver la troisième place au classement et c’est fantastique d’être au Japon. Merci à M. Toshihiro Suzuki d'avoir été avec nous tout le week-end et de nous avoir beaucoup soutenu".

Joan Mir, Suzuki officielle n°36 (12ème en qualifs et 8ème en course) : "Je sais que je me rapproche du podium"

"Je suis ravi de mon week-end en général et de ma course en particulier. Bien que je n’ai pas amélioré ma position par rapport à la Thaïlande, j’ai le sentiment d'avoir franchi une étape supplémentaire en termes de performances. Tout le week-end je me suis senti à l'aise sur la moto. Je sais que je me rapproche du podium et des meilleurs pilotes. J’ai perdu beaucoup de temps aujourd’hui en essayant de doubler Petrucci et c'est dommage car je pense que j’aurais pu faire mieux et me rapprocher des autres. Quoi qu’il en soit, c’est formidable d’être ici au Japon pour la première fois en tant que pilote Suzuki et de se présenter devant les fans, et en particulier le président".

Jorge Lorenzo, Honda officielle n°99 (19ème en qualifs, 17ème en course) : "J’aurais pu me rapprocher du leader"...

"Nous avons amélioré la moto ce week-end et je me sentais mieux. Dans la deuxième partie de la course, j’ai pu apprécier de rouler à nouveau et d'aller beaucoup plus vite qu’en début de course. J'étais plus proche des avant-postes que sur toutes les autres courses depuis ma blessure, je roulais une seconde moins vite que le plus rapide dans les derniers tours. Le problème c'est qu'au début je n'étais pas aussi à l'aise sur la moto qu'à la fin et c'est là que j'ai perdu du temps. A la fin j'arrivais à freiner plus tard et être plus rapide. Avec le rythme de la fin, j’aurais pu me rapprocher du leader (son propre coéquipier qui explique avoir ralenti dans les deux derniers tours, NDLR). Nous essaierons de rester sur cette tendance à Phillip Island".

Valentino Rossi, Yamaha officielle n°46 (10ème en qualifs, abandon sur chute en course) : "Je n'étais pas vraiment bon"

Valentino Rossi, Yamaha officielle n°46 (10ème en qualifs, abandon sur chute en course) : "Je n'étais pas vraiment bon"

"J'ai pris un mauvais départ, pas dans le premier virage mais après j'étais en plein chaos et j'ai perdu du temps. Mon rythme n'était pas assez bon pour gagner rapidement des positions. J'ai réussi à en récupérer quelques-unes, mais je n'étais pas vraiment bon.  Sur certains tours mon rythme n’était pas si mauvais, mais tout le monde était rapide donc c'était très difficile de remonter. Je n’ai pas encore vu les données, mais je pense avoir commis une petite erreur vers la fin, au virage 1, et je suis tombé. Ce fut une course difficile".

Résultats du GP du Japon MotoGP 2019

  1. Marc MARQUEZ - Honda : 42'41.492
  2. Fabio QUARTARARO - Yamaha : +0.870
  3. Andrea DOVIZIOSO - Ducati : +1.325
  4. Maverick VIÑALES - Yamaha : +2.608
  5. Cal CRUTCHLOW - Honda : +9.140
  6. Franco MORBIDELLI - Yamaha : +9.187
  7. Alex RINS - Suzuki : +9.306
  8. Joan MIR - Suzuki : +10.695
  9. Danilo PETRUCCI - Ducati : +14.216
  10. Jack MILLER - Ducati : +18.909
  11. Pol ESPARGARO - KTM : +25.554
  12. Miguel OLIVEIRA - KTM : +27.870
  13. Francesco BAGNAIA - Ducati : +29.983
  14. Mika KALLIO - KTM : +31.232
  15. Aleix ESPARGARO - Aprilia : +32.546
  16. Takaaki NAKAGAMI - Honda : +37.482
  17. Jorge LORENZO - Honda : +40.410
  18. Karel ABRAHAM - Ducati : +43.458
  19. Hafizh SYAHRIN - KTM : +46.206
  20. Sylvain GUINTOLI - Suzuki : +50.235

Non classés

  • Valentino ROSSI - Yamaha : 4 tours
  • Andrea IANNONE - Aprilia : 17 tours

Classement provisoire MotoGP 2019

  1. Marc MARQUEZ Honda 350
  2. Andrea DOVIZIOSO Ducati 231
  3. Alex RINS Suzuki 176
  4. Maverick VIÑALES Yamaha 176
  5. Danilo PETRUCCI Ducati 169
  6. Fabio QUARTARARO Yamaha 163
  7. Valentino ROSSI Yamaha 145
  8. Jack MILLER Ducati 125
  9. Cal CRUTCHLOW Honda 113
  10. Franco MORBIDELLI Yamaha 100
  11. Pol ESPARGARO KTM 85
  12. Takaaki NAKAGAMI Honda 74
  13. Joan MIR Suzuki 66
  14. Aleix ESPARGARO Aprilia 47
  15. Francesco BAGNAIA Ducati 37
  16. Miguel OLIVEIRA KTM 33
  17. Andrea IANNONE Aprilia 33
  18. Johann ZARCO KTM 27
  19. Jorge LORENZO Honda 23
  20. Tito RABAT Ducati 18
  21. Stefan BRADL Honda 16
  22. Michele PIRRO Ducati 9
  23. Sylvain GUINTOLI Suzuki 7
  24. Hafizh SYAHRIN KTM 7
  25. Karel ABRAHAM Ducati 5
  26. Mika KALLIO KTM 2
  27. Bradley SMITH Aprilia

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai F900XR : la nouvelle moto Sport GT BMW

En 2020, BMW stoppe la F800GT mais n'abandonne pas pour autant le segment des motos routières sportives de moyenne cylindrée. Le constructeur allemand lance une inédite F900XR inspirée de la S1000XR et déclinée de la F900R... Moto-Net.Com a pu la tester une demi-journée. Compte rendu.
Routière 7 commentaires
Comment regarder les courses MotoGP à la TV en 2020 ?

Pour la deuxième année consécutive, les Grands Prix Moto GP seront diffusés en exclusivité sur Canal+ et sur le player officiel motogp.com. Le Journal moto du Net fait le point sur la grille des programmes et les nouveautés 2020.
MotoGP 2020 20 commentaires
Interview Julien Toniutti : le Tourist Trophy, c'est le MotoGP de la course sur route 

Julien Toniutti est l'une des vedettes du nouveau jeu vidéo de moto TT Isle of Man – Ride on the Edge 2. L'ancien pilote MNC et champion de rallyes routiers nous explique comment il devenu le français le plus rapide au Tourist Trophy et revient sur ses expériences, virtuelles et bien réelles ! Interview vidéo.
Tourist Trophy 1 commentaire
Essai Z H2 : le maxiroadster super gonflé de Kawasaki

Nouvelle patronne chez les roadsters Kawasaki en 2020, la Z H2 compte surtout dominer les maxiroadsters de la concurrence... Moto-Net.Com a pu mettre à l'épreuve son moteur suralimenté, sa partie cycle et son électronique à Las Vegas (Nevada, USA) sur circuit, sur ovale (!) puis sur route. Essai.
Roadster 9 commentaires
Essai V-Strom 1050 XT : Suzuki reconfigure son maxitrail 

Le maxi trail Suzuki, relancé en 2013 et revu en 2017, profite de la norme Euro5 pour évoluer de nouveau en 2020. Moteur, électronique, esthétique et aspects pratiques : Moto-Net.Com a testé les nouveautés de la V-Strom 1050 XT. Essai.
Trail 10 commentaires
Triumph délocalise en Thaïlande et prépare de nouvelles motos avec Bajaj

Seules des séries spéciales haut de gamme sortiront désormais de l'usine Triumph d'Hinckley (Royaume-Uni), qui se recentrera sur le développement de ses futures motos. Comme les futures petites et moyennes cylindrées prévues en partenariat avec le géant indien Bajaj ? Explications.
Vie des entreprises 5 commentaires
Harley-Davidson relance la Softail Standard

La Softail Standard fait son retour en 2020 avec le moteur Milwaukee-Eight 107 de 1746 cc, une selle monoplace et un coloris unique noir. De quoi se prendre de nouveau pour Lorenzo Lamas, l'inoubliable interprète du Rebelle sur le chopper Harley-Davidson ! Présentation.
Motos 3 commentaires
Le prix de la nouvelle Yamaha Tracer 700 est-il bien placé face aux motos concurrentes ?

La nouvelle Tracer 700, relookée et améliorée pour 2020, débarque dans les concessions Yamaha au prix de 8799 euros. Comment se situe ce trail routier polyvalent par rapport à ses concurrentes ? Réponses dans notre guide MNC.
Routière 13 commentaires
Euro5 condamne les Suzuki GSX-R1000 et les Burgman 125, 200 et 650 !

La mythique GSX-R1000, relancée en grandes pompes en 2017 puis améliorée en 2019, va temporairement disparaître des catalogues Suzuki européens à cause d'Euro5. La nouvelle norme sonne aussi le glas des scooters Burgman 125, 200 et 650, référence historique parmi les maxi-scooters !
R&D 6 commentaires

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2020

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes
Intersaison : Tests MotoGP
GP moto du Qatar 8 mars : GP du Qatar
GP moto de Thaïlande 22 mars : GP de Thaïlande
GP moto des Amériques 5 avril : GP des Amériques
GP moto d'Argentine 19 avril : GP d'Argentine
GP moto d'Espagne 3 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 17 mai : GP de France
GP moto d'Italie 31 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 7 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 21 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 28 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande 12 juillet : GP de Finlande
GP moto de République tchèque 9 août : GP de République tchèque
GP moto d'Autriche 16 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 30 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto de San Marin 13 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 4 octobre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 18 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 25 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 1er novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 15 novembre : GP de Valence

SAISON 2020   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...