• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
RALLYES ROUTIERS 2010
Paris, le 16 mars 2010

Rallye des Garrigues : quand le mauvais sort s'acharne...

Rallye des Garrigues : quand le mauvais sort s'acharne...

Triste ouverture pour le championnat de France des rallyes 2010 : avec l'accident mortel de Michel Mellenotte, la fête a tourné court... Serge Nuques a tout de même sorti sa griffe d'extra-terrestre en remportant trois des quatre spéciales retenues.

Imprimer

Le Rallye des Garrigues, première épreuve du championnat de France des Rallyes 2010 organisée par le moto club du DRAC à Lavérune (34) et animée par Laurent Guimard, avait pourtant tout pour être placée sous le signe de la fête : démonstrations de trial, mini salon de la moto avec de nouveaux modèles exposés par les concessionnaires de la région, fanfare, retransmission sur écran géant des spéciales en caméras embarquées... Tout était prévu !

Coté sportif, échaudé par le décès de Philippe Rousselin l'an dernier lors des reconnaissances (lire MNC du 12 mars 2009), le rallye des Garrigues innove en interdisant les reconnaissances à moto quelques jours avant la course. Un unique tour sans chrono, avec les spéciales fermées à la circulation, est prévu le matin avant le départ pour repérer les éventuels pièges en spéciale. Le timing est serré, mais ça devait passer !

Le tour de reco est lancé comme prévu à 8h30, le soleil est au rendez-vous mais la température reste très fraîche... Suite à de légers retards de mise en place lors du passage des spéciales, le départ du rallye est donné avec une quarantaine de minutes de retard... mais c'est passé !

Peu avant 11h00, Manoel Delaval, le champion en titre porteur de la plaque n°1, s'élance pour la première grande boucle de cette étape de jour au guidon de sa Honda CB 1000 R Check Up Motos 71.

Le parcours du jour est prévu en deux boucles de 135 km et une petite de 72 km empruntant chacune les deux spéciales : Argeliers et Murles.

Parmi les partants, un certain Serge Nuques est là, incognito sous le numéro 169 (personnalisé par ses soins...) aux commandes d'une Yamaha 450 WR "tip top". L'abominable chevalier grolandais est venu saluer ses anciens camarades de jeu, mais aussi valider ce système de reconnaissances qu'il juge sécurisant. Il n'a en effet pas prévu de participer assidûment au championnat 2010, car Môssieur Nuques à d'autres impératifs...

Autre participant de renom : Christophe Guyot himself venu pour le fun au guidon d'une Yamaha FZ1 sous le numéro... 194, bien sûr !

La course

Après les recos interdites, autre nouveauté : le parcours se fait sans fléchage, tout au road book ! Cette "gymnastique de l'attention" rappelle naturellement l'Ultimate Rally... et bien équipé, on s'y habitue !

Dès la première spéciale, Julien Toniutti, pilote du Team Moto-Net.Com au guidon d'une splendide Husaberg 570 FS, fait son apparition - ou plutôt sa réapparition : absent l'an dernier pour des raisons professionnelles, il était vainqueur de la coupe Espoir, vice champion "Topsport" et troisième "Scratch" en 2008. Julien s'offre le meilleurs temps de la spéciale en 1'36''917, collant ainsi plus de 4 dixièmes à l'ex-intouchable Chevalier grolandais (1'37''490). Troisième temps pour Mano le champion en 1'37''872, devant un autre revenant : Philippe Richelmi, champion scratch 2005, qui s'offre le quatrième temps au guidon d'une KTM RC8 en 1'38''537.

Le parcours routier de cette grande boucle est plutôt roulant mais sympathique. Le soleil étant maintenant proche du zénith, la température devient plus agréable et il fait très bon rouler dans les garrigues de l'Hérault !

Deuxième spéciale, la même qu'en 2009 : Murles la bosselée, la viroleuse, la magnifique ! Sergeï le Terrible en profite pour remettre les pendules à l'heure : 1'44"265 ! "Non mais qui c'est le boss ?", s'interroge-t-il à l'arrivée ! Et vu ce qui pend à l'arrière de sa moto, on comprend mieux pourquoi il roule si vite car il est constamment en délit de fuite... Le sinistre Chevalier est suivi par Mano Delaval qui place sa Honda CB 1000 R en 1'46''432 devant Thierry Canazzi sur Husaberg 570 FS, troisième en 1'46''858, et Julien Toniutti quatrième trois dixièmes derrière.

Le retour à Lavérune se fait tranquillement pour une assistance de 15 mn avant de repartir pour la deuxième grande boucle. Et ça repart. Jusqu'ici tout va bien... Sauf qu'en arrivant à la première spéciale, un riverain récalcitrant fait perdre près de deux heures au déroulement de la course. Une fois le problème résolu, le rallye reprend son cours mais la grande boucle doit être tronquée et c'est la petite boucle qui sera effectuée.

Serge Nuques s'impose de nouveau en 1'34''193 après une belle baston avec Julien Toniutti (1'34''577) qui colle pratiquement une seconde à Manoel Delaval (1'35''581). Vot' serviteur Marcus chute, heureusement sans gravité, sans doute à cause des pneus refroidis durant ces deux heures d'attente...

Adieu Michel...

Mais alors que nous effectuons la deuxième spéciale, rejointe seulement une dizaine de minutes après la première par le tracé de la petite boucle où la baston fait rage dans le trio de tête, un drame se produit parmi les numéros encore dans la spéciale d'Argeliers : la Triumph Speed Triple n°379 de Michel Mellenotte, aux couleurs du Central Team, part à la faute dans le premier virage de la spéciale ! Mal retombé après une glissade/raccrochage, Michel succombe malgré la rapide intervention des secours...

Malgré l'interdiction des reconnaissances et des spéciales soigneusement sécurisées, le petit monde des rallyes vit donc un nouveau drame... Les concurrents rentrés à Lavérune, ignorant la tragédie, n'apprendront la terrible nouvelle et l'annulation de l'étape de nuit qu'au moment de repartir vers 20 heures.

Les 25 motos derrière Michel, qui n'avaient effectué que deux spéciales, étaient principalement des licences à la journée, hors championnat. L'organisation s'est donc affairée à trouver une solution pour établir un classement sur quatre spéciales, avec leurs temps effectués, et en attribuant des temps identiques au premier passage pour les quelques concurrents en "Classique" présents dans les 25. Ce qui a permis d'établir un classement crédible pour l'attribution de points au championnat. La première épreuve est donc bouclée, mais avec seulement une étape au lieu de deux.

Classements

Scratch

  1. Serge Nuques sur Yamaha 450 WRF
  2. Julien Toniutti sur Husaberg 570 FS
  3. Manoel Delaval sur Honda CB 1000 R

Topsport

  1. Manoel Delaval
  2. Maxime Mettra sur KTM 950 Supermoto
  3. Patrick Curtat sur KTM 950 Supermoto

Mono

  1. Serge Nuques
  2. Julien Toniutti
  3. Nicolas Derrien sur KTM 690 SM

Sport

  1. Murari Gregory sur Motorbike 400 DRZ
  2. Caviglioli François sur Honda 600 Transalp
  3. Caviglioli félix sur Suzuki 400 DRZ

Side-car

  1. Lebert/Jeandemange sur yamaha 1100 FJ
  2. Jacob/Fuyet sur Suzuki 1300 Choda
  3. Laforest/Moreau sur Suzuki 1300 Choda

Classiques

  1. Nick Ayrton sur Suzuki 1100 GSXR
  2. Laurent Lejeune sur Suzuki 750 GSXR
  3. Gérard Spagli sur Yamaha 350 RD (1er en catégorie "Anciennes")

Hormis la domination ponctuelle sur ce rallye pour le chevalier grolandais, de nouveaux leaders mènent les catégories. C'est notamment le cas de l'équipage Lebert/Jeandemange, souvent sur les podiums "Side-car" les championnats précédents, ou notre "grand-breton" national Nick Ayrton cette année en Classiques, aujourd'hui en tête du provisoire de leur catégorie.

Suite des événements les 4 et 5 avril à La Suze (72) pour le Rallye de la Sarthe : restez connectés !

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Suzuki V-Strom 1050 XT : smart-vidéo en direct de notre essai

Smart-vidéo exceptionnelle à l'occasion du lancement de la version 2020 de la Big V-Strom : Moto-Net.Com a roulé en compagnie de Vincent Philippe, ambassadeur de marque du maxitrail Suzuki. Interview... en attendant notre essai complet, bien sûr.
Essai Z H2 : le maxiroadster super gonflé de Kawasaki

Nouvelle patronne chez les roadsters Kawasaki en 2020, la Z H2 compte surtout dominer les maxiroadsters de la concurrence... Moto-Net.Com a pu mettre à l'épreuve son moteur suralimenté, sa partie cycle et son électronique à Las Vegas (Nevada, USA) sur circuit, sur ovale (!) puis sur route. Essai.
Roadster 7 commentaires
Ce qui change avec le nouveau permis moto au 1er mars 2020 (1/6)

La réforme du permis moto entre en vigueur le 1er mars 2020. Elle introduit un code spécifique pour les motards (ETM) ainsi qu'une épreuve en circulation allongée et plus exigeante. Ces nouvelles mesures inquiètent certains professionnels du secteur alors que d'autres y voient d'intéressantes avancées... MNC mène l'enquête et fait le point.
Permis moto 6 commentaires
La Honda VFR 800 tire sa révérence...

Coup de tonnerre dans le monde de la moto : la cultissime Honda VFR800F quitte le catalogue après 35 ans de carrière exceptionnelle, tout comme sa déclinaison trail-routier VFR800X Crossrunner... En cause : des perspectives insuffisantes pour justifier une mise aux normes Euro5. Enquête et rétrospective MNC.
Pratique 16 commentaires
Motards : la Barbe de la discorde...

Alors que la barbe ne semble plus de mise chez les motards de la Préfecture de police de Paris, le délégué interministériel à la sécurité routière met fin à ses fonctions... Coïncidence ?
Sécurité routière 9 commentaires
Quel bilan pour les 80 km/h avant le départ d'Emmanuel Barbe ?

Avant son départ de la DSR, le futur préfet de police des Bouches-du-Rhône dresse bien évidemment un bilan flatteur des mesures portées pendant son exercice, notamment l'application des 80 km/h... Fact checking.
Radars 6 commentaires
Prix du design 2020 pour la Ténéré 700 et le Yamaha Next Field 01

Yamaha vient de remporter le trophée du meilleur design "If Award" pour la Ténéré 700 et le concept Next Field 01. C'est la septième année consécutive que le constructeur japonais reçoit cette distinction de l'International Forum Design. Explications.
Euro5 condamne les Suzuki GSX-R1000 et les Burgman 125, 200 et 650 !

La mythique GSX-R1000, relancée en grandes pompes en 2017 puis améliorée en 2019, va temporairement disparaître des catalogues Suzuki européens à cause d'Euro5. La nouvelle norme sonne aussi le glas des scooters Burgman 125, 200 et 650, référence historique parmi les maxi-scooters !
R&D 5 commentaires
Harley-Davidson passe la Road Glide en CVO et célèbre les 30 ans du Fat Boy

L'originale Road Glide rejoint en 2020 l'Electra, la Street Glide et le trois-roues Tri Glide chez les Custom Vehicle Operations (CVO) Harley-Davidson. Le constructeur américain lance aussi une série limitée de Fat Boy pour les 30 ans du "gros garçon" ! Présentations.
Motos 2 commentaires

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...