Sécurité routière - Quel est l'impact des assistances à la conduite automobile sur les motards ?
  • L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
HOMMES ET MACHINES
Paris, le 12 juin 2018

Quel est l'impact des assistances à la conduite automobile sur les motards ?

Quel est l'impact des assistances à la conduite automobile sur les motards ?

Selon une étude du Touring Club Suisse (TCS), les systèmes d'assistance à la conduite qui équipent les voitures modernes peinent encore à repérer les deux-roues dans la circulation... Les automobiliste doivent donc garder - au moins - un oeil sur la route et ses usagers les plus vulnérables. Explications.

Imprimer

Les régulateurs de vitesse ? De distance ? Les systèmes de freinage d'urgence basés sur un radar ? "Mieux vaut ne pas s'y fier !" conclut le Touring Club Suisse (TCS) au terme d'une étude visant à vérifier si ces assistances à la conduite, de plus en plus nombreuses dans les véhicules, étaient capables de reconnaître un deux-roues (motorisé ou non) et de réagir correctement...

Pour savoir si ces systèmes adaptent la vitesse de la voiture à celle du deux-roues détecté et s'ils freinent au cas où le deux-roues est arrêté, le TCS a effectué "plusieurs essais routiers sur cinq modèles automobiles (Audi, Mitsubishi, Mercedes-Benz, Volvo et VW)", en collaboration avec le groupe de travail pour la mécanique des accidents (Arbeitsgruppe für Unfallmechanik/AGU) et le Fonds de sécurité routière (FSR).

Problèmes dans les virages et à l'arrêt

"Sur des routes en ligne droite, tous les systèmes ont reconnu un deux-roues en progression et y ont réagi", explique l'association en précisant qu'un deux-roues "roulant au milieu de la voie de circulation est repéré généralement plus tôt et plus sûrement que s'il circule sur le bord droit ou gauche de la chaussée".

Là où les choses se corsent, c'est quand le deux-roues est en train de négocier un virage : "le plus souvent, le deux-roues a été reconnu dans un premier temps, puis il a été perdu dans le virage", s'inquiète le TCS en notant que "certains systèmes ont localisé le scooter plus longtemps que le vélo", mais que dans tous les cas "le conducteur a dû intervenir activement".

Mais c'est un deux-roues arrêté sur la chaussée qui pose le plus de problèmes à ces systèmes "intelligents" : "ceux de l'Audi et de la VW ne l'ont même pas repéré, si bien que la collision n'a été évitée que grâce à une manoeuvre d'évitement", précise l'étude.

"C'est fait exprès"

"Le système équipant la Mercedes n'a reconnu qu'un seul deux-roues arrêté au milieu de la chaussée; elle a lancé un signal d'avertissement sonore et engagé un freinage complet", mais "un deux-roues arrêté sur le bord droit ou gauche de la route n'a provoqué aucune réaction", indique encore le Touring Club Suisse... Selon les explications de Mercedes citées par le TCS, "c'est fait exprès pour éviter des freinages erronés et sauvegarder la fluidité du trafic s'il y a assez de place pour une manœuvre d'évitement".

Enfin, la Mitsubishi utilisée pour le test n'a localisé "que le deux-roues placé au milieu de la route et elle a réagi par un signal sonore et visuel, mais sans déclencher de freinage", tandis que la Volvo a "repéré le deux-roues à l'arrêt aussi bien au milieu qu'au bord de la route, elle a lancé un avertissement visuel mais n'a pas non plus freiné".

Le conducteur est toujours à 100% responsable

Conclusion : "Ces essais ont clairement mis en évidence les limites des systèmes d'assistance à la conduite basés sur radar", estime le TCS : "ces assistances fonctionnent parfaitement dans de nombreuses situations standards, mais ne réagissent plus dans des constellations particulières ou se contentent de donner un avertissement indéterminé. Le conducteur doit donc commencer par interpréter ce signal et ensuite engager lui-même une manœuvre de freinage ou d'évitement".

"Le risque est grand que le conducteur, mis en confiance par son système fiable dans des situations standards, ne réagisse pas assez rapidement aux signaux d'alarme dans des conditions particulières", s'inquiète le Touring Club Suisse en soulignant que "les systèmes modernes d'assistance à la conduite augmentent certes le confort, apportent des informations supplémentaires au conducteur et peuvent l'assister activement, mais ils n'ont aucun rapport avec une conduite automatisée. Les constructeurs soulignent d'ailleurs cet aspect dans leur mode d'emploi. La responsabilité incombe donc toujours au conducteur, dont l'attention doit être constante et sans restriction". À bon entendeur...

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Ulster Grand Prix 2018 : le triomphe de Hickman, le départ de Mig... 

Pour la deuxième année consécutive, la nouvelle vedette des courses sur route - et sur circuit ! - Peter Hickman a remporté l'Ulster Grand Prix sur sa Daytona 675 et ses S1000RR. Mais cette édition 2018 a été doublement chagrine, à cause du décès de Fabrice Miguet et de la météo de circonstance...
Sécurité routière en France : mauvaises routes, bonne conduite ?

Le bilan de la sécurité routière en juillet 2018 fait état d'une baisse des victimes de -5% (Vs juillet 2017). Prudent - toujours ! -, le délégué interministériel se garde d'établir un rapport avec l'instauration des 80 km/h sur les routes... Le mauvais état de ces dernières en revanche, pourrait sauver des vies ?
Radars 8 commentaires
[Vidéo moto] Retour sur le sacre du FCC TSR Honda France en Endurance

Honda Moto France, partenaire principal du prestigieux team d'endurance moto FCC TSR Honda, revient en images - qui bougent ! - sur sa saison 2017-2018. Une "année" presque parfaite pour l'équipe japonaise titrée chez elle, lors de la grande finale à Suzuka. Bravo les bleus (!).
MotoGP 2019 : Quartararo roulera sur une M1 du team Yamaha SIC

La rumeur circulait depuis un mois dans le paddock de l'Intercontinental Circus... C'est désormais une certitude : le jeune pilote moto français, Fabio Quartararo, s'alignera aux côtés de Franco Morbidelli au sein de la nouvelle équipe satellite Yamaha SIC ! Explications.
11/19 - GP d'Autriche 2019 22 commentaires
Nouveauté 2019 : Kawasaki dévoile sa nouvelle Ninja H2 / Carbon

La Ninja H2 ''tout court'' - et Carbon - profite des avancées technologiques effectuées sur la déclinaison routière H2 SX SE pour devenir plus puissante (231 chevaux !) et moins polluante en 2019. La sportive suralimentée de Kawasaki profite d'autres menues évolutions... Présentation.
Nouveautés 2019 27 commentaires
Deuil : François Etterlé (Suzuki Moto France) s'est éteint

L'ex-directeur commercial de Suzuki France, François Etterlé, nous a quittés. Ce grand nom de la moto en France préparait le prochain Bol d'Argent avec l'enthousiasme qui le caractérisait, celui d'un fringuant jeune homme et éternel passionné de moto. Sayonara Etterlé San..
Compte rendu et résultats du GP d'Autriche MotoGP 2018 (Lorenzo vainqueur)

Après Iannone en 2016 et Dovizioso en 2017, Lorenzo prouve en 2018 que correctement préparée et magnifiquement pilotée, la Ducati de MotoGP est imbattable sur le Red Bull Ring. Même Marquez, parti de la pole position et remonté à bloc, s'est incliné...
Courses 98 commentaires

Abonnement MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net, j'accède à toutes les informations réservées et je profite d'avantages exclusifs (invitations, réductions, etc.).

 

  • En savoir plus...
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.