• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
GHOST RIDER
Paris, le 22 août 2014

Bientôt des motos autonomes sur les routes ?

Bientôt des motos autonomes sur les routes ?

Paru il y a quelques jours dans le très sérieux Sunday Times, un article sur la ''Robo-bike'' développée par un membre du programme de voiture autonome chez Google fait actuellement grand bruit sur la toile... Moto-Net.Com fait le point pour ses lecteurs.

Imprimer

Il y a un peu plus de deux ans, l'Etat du Nevada (USA) ouvrait ses routes aux voitures sans conducteur. Première société à obtenir une plaque pour son prototype de Prius autonome, Toyota Google fait circuler aujourd'hui une dizaine de "Google cars" qui ont parcouru plus d'un million de kilomètres.

À la tête de ce projet se trouve un certain Sebastian Thrun, vainqueur du "Grand Challenge 2005" organisé par la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA, l'agence américaine pour les "projets de recherche avancée de défense"), à l'origine entre autres de l'Arpanet (Advanced Research Projects Agency Network), l'ancêtre d'Internet !

Une moto (toute) seule en course

La compétition consistait à construire un véhicule capable de parcourir un périple de près de 250 km dans le désert des Mojaves, en moins de 10 heures et de manière parfaitement autonome. Déjà lancé en 2004, le défi - récompensé par 1 puis 2 millions de dollars ! - avait été relevé par 15 équipes, mais aucune n'avait franchi la ligne d'arrivée, loin de là...

La meilleure équipe avait en effet vu son "Sandstorm" sortir de la route au bout de 12 km ! Pire : la seule moto engagée dans ce concours n'avait pas tenu sur ses roues plus de... deux mètres, son génial concepteur Anthony Levandowski ayant oublié de mettre en marche son système d'auto-stabilisation !

Pourtant, lors des épreuves de qualification, la "Ghost Rider" - basée sur une Yamaha de 90 cc si l'on en croit le National Museum of America History où elle est conservée - avait surpassé 90 concurrents à quatre roues, faisant toute la fierté de Levandowski et de sa Blue Team.

Plus important encore, cette petite merveille à deux roues a ouvert à son créateur les portes de Google, où il a retrouvé Sebastian Thrun et avec qui il a travaillé sur l'in-dis-pen-sa-ble application "Google Street View", ainsi que sur une voiture autonome livreuse de pizzas...

Pour en découvrir davantage sur Levandowski, sa Ghostrider et ses passionnants travaux chez Google, MNC vous recommande la lecture du grand article "Auto correct" paru le 25 novembre 2013 dans le New York Times (ou sa traduction en français postée sur le blog www.voitureautonome.com).

Publié cet été sur le site du Sunday Times cette fois, l'article "Robo-bike, a very easy ride" revient lui aussi sur le projet Ghostrider, suite à l'envoi d'une lettre par Ron Medford au DMV de Californie (l'organisme chargé de l'enregistrement des véhicules et des permis de conduire).

Début janvier 2014, le responsable "sécurité" au sein du programme de voitures autonomes chez Google regrettait en effet que l'Etat californien limite dans ses textes de loi la liste des véhicules "autonomisés" pouvant être testés sur routes ouvertes aux seules voitures de tourisme...

L'article, qui cite partiellement Mister Medford, peut laisser entendre à qui le parcourt trop rapidement que Google souhaiterait lâcher une "Google Bike" dans les rues de San Francisco, Mountain View (siège de la société) ou Los Angeles. Or il n'en est rien !

"Bien que Google ne teste actuellement aucun des véhicules exclus (motos mais aussi bus ou camions, NDLR), nous pensons que l'article de loi qui restreint inutilement de futures innovations devrait être supprimé dans son intégralité", estime simplement Ron Medford.

La Californie, pas plus que le Nevada, la Floride, le Michigan et le District de Columbia (Washington), où les automobiles autonomes sont aujourd'hui autorisées à rouler, ne sera donc pas envahie dès demain par des "Google Bikes". Faute de débouchés ?!

Pas de Google Bike à l'horizon

Dans le domaine de l'automobile, les atouts de l'autonomie complète du véhicule ont de quoi séduire tant les constructeurs que les États : sécurité accrue, consommation moindre, fatigue du "conducteur" limitée - voire éliminée par une petite sieste !

En outre, ces voitures du futur seront accessibles aux personnes n'ayant pas de permis ou handicapées. Le marché est donc prometteur, à tel point que Google (toujours lui !) a débuté la production de 100 voiturettes électriques dépourvues de toute commande.

Même en Europe, "la question n'est pas de savoir si l'on verra un jour circuler des voitures entièrement autonomes, mais quand", affirmait la chercheuse de l'Institut d'études sur les transports de l'Université de Leeds, Natasha Merat, lors du troisième Forum des motards européens (lire MNC du 11 mars 2014 : nouvelles technologies, quelle place pour la moto sur les routes de demain ?)

La moto sans motard n'est d'ailleurs pas une vue de l'esprit : elle existe déjà (la preuve vidéo en page suivante)... Son arrivée sur routes ouvertes est-elle, comme pour la voiture, une question de temps ? Chez Moto-net.Com, on se pose celle de son utilité... Et ce n'est pas la première fois !

Dans notre dossier "Des mot(o)s et des débats" consacré à l'électronique, nous avions justement interrogé sur ce point les différents acteurs du monde de la moto : les constructeurs bien sûr, mais aussi Bosch. Tous s'étaient montrés pour le moins sceptiques (relire notre Dossier MNC : l'électronique et les motos, l'évolution (techno)logique ?).

Finalement, c'est directement de ses applications et de leur pertinence à l'échelle industrielle que dépend l'avenir de cette hypothétique "motonome" ! La livraison de petits colis dans des lieux reculés, difficilement ou dangereusement accessibles, pourrait être une piste de réflexion.

Et pour quoi faire ?

Le développement et l'homologation d'une machine vouée à ce type de tâche rencontreraient sans doute moins d'obstacles sur leur route que ceux des "drones livreurs" envisagés - pas très sérieusement - par un autre géant américain (Amazon) dans les airs !

Plutôt que dans le civil, peut-être est-ce dans le domaine militaire que la moto autonome pourrait trouver sa voie. Après tout, les deux grands challenges de la DARPA auxquels avaient participé les deux futurs ingénieurs Google avaient été soutenus financièrement par le congrès américain, qui souhaitait alors que le tiers des véhicules de son armée de terre soit autonome à l'horizon 2015... Mission accomplie ?

La Ghostrider d'Anthony Levandowski en vidéo

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?
Essai vidéo du scooter à trois-roues Kymco CV3

Kymco passe à la "puissance 3" avec son nouveau et ambitieux CV3, premier scooter à trois-roues propulsé par un bicylindre en plus d'être généreusement équipé : suffisant pour inquiéter la référence MP3 ? Réponses dans notre vidéo, en complément de notre essai complet à lire sur MNC.
Essai scooter à trois-roues CV3 : Kymco Met la Puissance 3 !

Kymco roule des mécaniques avec son nouveau scooter à trois-roues CV3 et son puissant bicylindre de 50,3 ch - architecture inédite chez les tripodes - pour se distinguer et tenter de surpasser la référence MP3 500. Pari réussi pour cette nouveauté taïwanaise accessible avec un permis voiture (B) ? Réponses dans notre essai MNC.
Kawasaki Z900RS SE et Z900 SE : le bilan de notre essai en vidéo

Outre des coloris 50th Anniversary proposés sur ses "roadzters" (sauce Sugomi ou néo-rétro), Kawasaki célèbre les 50 ans de la Z1 avec une paire d’éditions spéciales : la Z900RS SE et la Z900 SE dont Moto-Net.Com a pu tester le freinage avant Brembo et l’amortisseur arrière Öhlins. Bilan en vidéo.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Régulateur de vitesse moto universel Beracruise Skate Lock

Le français Philippe Beraka invente le premier régulateur de vitesse à aimants adaptable sur tous les accélérateurs de motos, scooters et quads. Simple à installer et à utiliser, ce Beracruise Skate Lock est sans entretien et inusable, en plus d'être à un prix accessible.
Pourquoi Fabio Quartararo sera pénalisé au GP de Grande-Bretagne 2022 ?

Non vraiment, Moto-Net.Com pose la question à la direction de course du MotoGP  : pourquoi Fabio Quartararo devrait-il réaliser un "Long Lap" lors du prochain Grand Prix MotoGP à Silverstone ? Parce que son dépassement sur Aleix Espargaro à Assen était trop ambitieux ! Vous n’êtes pas bien sérieux...
Pays-Bas 5 commentaires
Yamaha fulmine contre la sanction "injuste et incohérente" reçue par Quartararo

Le team officiel Yamaha ne digère pas - loin s'en faut - la pénalité de tour rallongé (Long Lap) que devra observer son leader Fabio Quartararo lors du prochain Grand Prix en Grande-Bretagne. Son directeur Lin Jarvis fustige le manque d'équité, d'objectivité et de cohérence des commissaires MotoGP : rien que ça !
Pays-Bas 2 commentaires
Réactions des pilotes MotoGP au fracassant Grand Prix des Pays-Bas 2022

Vainqueur magistral des deux derniers GP, Fabio Quartararo est tombé de son piédestal ce dimanche à Assen. Tombé deux fois ! Bagnaia, Bezzecchi, Vinales et Aleix Espargaro abordent la longue pause estivale plus sereinement que notre champion toujours leader au provisoire. Et que Zarco toujours troisième ? Réactions du Top 10 et plus.
Le constructeur anglais CCM lance une nouvelle moto : la Classic Tracker

Clews Competition Machines (CCM) - petite marque britannique aux origines tout-terrain - produit une gamme de séduisantes motos rétros à moteur monocylindre : dernière en date, la Classic Tracker. Présentation.
Piaggio succède à KTM à la tête de l'association européenne des constructeurs de motos (ACEM)

L'association européenne des constructeurs de motos confie sa présidence à Michele Colaninno, directeur général produits, marketing et innovation du groupe Piaggio. La diminution des émissions de carbone et l'électrification sont les enjeux majeurs de son mandat de deux ans.
HJC lance le casque modulable i100 avec mentonnière réversible 

Le nouveau casque i100 de HJC est le premier modulable de la marque coréenne doté d'une mentonnière basculable sur l'arrière. Équipements et aspects pratiques font aussi partie des arguments de cet ouvrable qui répond à la nouvelle norme ECE 22-06. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...