• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
GHOST RIDER
Paris, le 22 août 2014

Bientôt des motos autonomes sur les routes ?

Bientôt des motos autonomes sur les routes ?

Paru il y a quelques jours dans le très sérieux Sunday Times, un article sur la ''Robo-bike'' développée par un membre du programme de voiture autonome chez Google fait actuellement grand bruit sur la toile... Moto-Net.Com fait le point pour ses lecteurs.

Imprimer

Il y a un peu plus de deux ans, l'Etat du Nevada (USA) ouvrait ses routes aux voitures sans conducteur. Première société à obtenir une plaque pour son prototype de Prius autonome, Toyota Google fait circuler aujourd'hui une dizaine de "Google cars" qui ont parcouru plus d'un million de kilomètres.

À la tête de ce projet se trouve un certain Sebastian Thrun, vainqueur du "Grand Challenge 2005" organisé par la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA, l'agence américaine pour les "projets de recherche avancée de défense"), à l'origine entre autres de l'Arpanet (Advanced Research Projects Agency Network), l'ancêtre d'Internet !

Une moto (toute) seule en course

La compétition consistait à construire un véhicule capable de parcourir un périple de près de 250 km dans le désert des Mojaves, en moins de 10 heures et de manière parfaitement autonome. Déjà lancé en 2004, le défi - récompensé par 1 puis 2 millions de dollars ! - avait été relevé par 15 équipes, mais aucune n'avait franchi la ligne d'arrivée, loin de là...

La meilleure équipe avait en effet vu son "Sandstorm" sortir de la route au bout de 12 km ! Pire : la seule moto engagée dans ce concours n'avait pas tenu sur ses roues plus de... deux mètres, son génial concepteur Anthony Levandowski ayant oublié de mettre en marche son système d'auto-stabilisation !

Pourtant, lors des épreuves de qualification, la "Ghost Rider" - basée sur une Yamaha de 90 cc si l'on en croit le National Museum of America History où elle est conservée - avait surpassé 90 concurrents à quatre roues, faisant toute la fierté de Levandowski et de sa Blue Team.

Plus important encore, cette petite merveille à deux roues a ouvert à son créateur les portes de Google, où il a retrouvé Sebastian Thrun et avec qui il a travaillé sur l'in-dis-pen-sa-ble application "Google Street View", ainsi que sur une voiture autonome livreuse de pizzas...

Pour en découvrir davantage sur Levandowski, sa Ghostrider et ses passionnants travaux chez Google, MNC vous recommande la lecture du grand article "Auto correct" paru le 25 novembre 2013 dans le New York Times (ou sa traduction en français postée sur le blog www.voitureautonome.com).

Publié cet été sur le site du Sunday Times cette fois, l'article "Robo-bike, a very easy ride" revient lui aussi sur le projet Ghostrider, suite à l'envoi d'une lettre par Ron Medford au DMV de Californie (l'organisme chargé de l'enregistrement des véhicules et des permis de conduire).

Début janvier 2014, le responsable "sécurité" au sein du programme de voitures autonomes chez Google regrettait en effet que l'Etat californien limite dans ses textes de loi la liste des véhicules "autonomisés" pouvant être testés sur routes ouvertes aux seules voitures de tourisme...

L'article, qui cite partiellement Mister Medford, peut laisser entendre à qui le parcourt trop rapidement que Google souhaiterait lâcher une "Google Bike" dans les rues de San Francisco, Mountain View (siège de la société) ou Los Angeles. Or il n'en est rien !

"Bien que Google ne teste actuellement aucun des véhicules exclus (motos mais aussi bus ou camions, NDLR), nous pensons que l'article de loi qui restreint inutilement de futures innovations devrait être supprimé dans son intégralité", estime simplement Ron Medford.

La Californie, pas plus que le Nevada, la Floride, le Michigan et le District de Columbia (Washington), où les automobiles autonomes sont aujourd'hui autorisées à rouler, ne sera donc pas envahie dès demain par des "Google Bikes". Faute de débouchés ?!

Pas de Google Bike à l'horizon

Dans le domaine de l'automobile, les atouts de l'autonomie complète du véhicule ont de quoi séduire tant les constructeurs que les États : sécurité accrue, consommation moindre, fatigue du "conducteur" limitée - voire éliminée par une petite sieste !

En outre, ces voitures du futur seront accessibles aux personnes n'ayant pas de permis ou handicapées. Le marché est donc prometteur, à tel point que Google (toujours lui !) a débuté la production de 100 voiturettes électriques dépourvues de toute commande.

Même en Europe, "la question n'est pas de savoir si l'on verra un jour circuler des voitures entièrement autonomes, mais quand", affirmait la chercheuse de l'Institut d'études sur les transports de l'Université de Leeds, Natasha Merat, lors du troisième Forum des motards européens (lire MNC du 11 mars 2014 : nouvelles technologies, quelle place pour la moto sur les routes de demain ?)

La moto sans motard n'est d'ailleurs pas une vue de l'esprit : elle existe déjà (la preuve vidéo en page suivante)... Son arrivée sur routes ouvertes est-elle, comme pour la voiture, une question de temps ? Chez Moto-net.Com, on se pose celle de son utilité... Et ce n'est pas la première fois !

Dans notre dossier "Des mot(o)s et des débats" consacré à l'électronique, nous avions justement interrogé sur ce point les différents acteurs du monde de la moto : les constructeurs bien sûr, mais aussi Bosch. Tous s'étaient montrés pour le moins sceptiques (relire notre Dossier MNC : l'électronique et les motos, l'évolution (techno)logique ?).

Finalement, c'est directement de ses applications et de leur pertinence à l'échelle industrielle que dépend l'avenir de cette hypothétique "motonome" ! La livraison de petits colis dans des lieux reculés, difficilement ou dangereusement accessibles, pourrait être une piste de réflexion.

Et pour quoi faire ?

Le développement et l'homologation d'une machine vouée à ce type de tâche rencontreraient sans doute moins d'obstacles sur leur route que ceux des "drones livreurs" envisagés - pas très sérieusement - par un autre géant américain (Amazon) dans les airs !

Plutôt que dans le civil, peut-être est-ce dans le domaine militaire que la moto autonome pourrait trouver sa voie. Après tout, les deux grands challenges de la DARPA auxquels avaient participé les deux futurs ingénieurs Google avaient été soutenus financièrement par le congrès américain, qui souhaitait alors que le tiers des véhicules de son armée de terre soit autonome à l'horizon 2015... Mission accomplie ?

La Ghostrider d'Anthony Levandowski en vidéo

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Duel Honda X-Adv Vs Yamaha Tmax : moto, scooter ou les deux ?

Un esprit scooter dans un corps de moto. Ou inversement ? Avec d'un côté le Honda X-Adv 750 et de l'autre le Yamaha Tmax 530, les motards à la recherche d'un deux-roues pratique et au look sportif ont le choix. Moto-Net.Com les oppose rien que pour vous dans un essai comparatif : duel !
Tous les Duels 20 commentaires
Essai Quadro Qooder 2018 : la 4ème dimension !

Le Quadro Qooder - anciennement Quadro4 - possède quatre-roues et un guidon, mais ce n'est pas un quad. Il s'incline en courbes et se conduit avec le permis B (voiture), mais ce n'est pas vraiment un scooter... Amélioré pour 2018, ce drôle d'engin mélange les genres au profit de sensations étonnantes ! Essai.
Scooter 4 commentaires
Duel 35 kW : Kawasaki Z900 Vs KTM 790 Duke, récré A2 !

KTM renforce son offre dans le segment concurrentiel des roadsters de moyenne cylindrée avec son inédite 790 Duke à moteur bicylindre. Pour la jauger, le Journal moto du Net l'oppose à la meilleure vente française de la catégorie : la Kawasaki Z900. Duel MNC spécial permis A2, en version bridée à 47,5 ch (35 kW).
Essai 959 Panigale : Moto-Net.Com relève le Challenge Ducati 2018

Quelle moto choisir pour débuter en compétition ? Le Journal moto du Net ne s'était jamais posé la question... Et n'a pas plus réfléchi lorsque Ducati lui a proposé de participer à sa première course, au guidon d'une 959 Panigale et face à des Panigale V2 et V4, S1000RR ou RSV4. Défi relevé !

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les actions locales de la FFMC le 17 novembre avec les Gilets jaunes

Alors que la Fédération française des motards en colère (FFMC) n'appelle pas officiellement à se joindre aux actions des Gilets jaunes le 17 novembre, plusieurs antennes locales organisent ou participent aux blocages contre l'augmentation des carburants. Explications.
Lobbying 3 commentaires
La FFMC ne participera pas officiellement aux blocages du 17 novembre avec les Gilets jaunes

La Fédération française des motards en colère (FFMC) n'appellera pas officiellement à se joindre aux actions de blocages initiées par le mouvement des Gilets jaunes le 17 novembre contre la hausse du prix de l'essence. Explications.
Lobbying 18 commentaires
BMW, Ducati, Honda ou Yamaha... Qui battra Rea et Kawasaki ?

Depuis quatre ans, Kawasaki et Jonathan Rea règnent sans partage sur le World Superbike. En 2019, leurs concurrents s'organisent - ou se réorganisent ! - pour tenter de renverser la firme d'Akashi et son impitoyable "JR". MNC fait le point sur les teams BMW, Ducati, Honda et Yamaha...
WSBK 2019 2 commentaires
Alex de Angelis en MotoGP électrique MotoE avec Josh Hook chez Pramac

Alex de Angelis retrouve un guidon en MotoGP l'an prochain chez Pramac, grâce à la coupe du monde de motos électriques MotoE qui démarre en 2019. L'italien fera équipe avec Josh Hook, champion du monde d'endurance en titre. Explications.
Sete Gibernau de retour en Grands Prix moto 2019 !

Nous sommes bien en 2018, nous ne sommes pas le 1er avril, mais l'un des pilotes inscrits en Grands Prix de motos électriques MotoE 2019 est bien Sete Gibernau, de retour chez Pons ! Explications.
MotoGP 2019 12 commentaires
Kenny Foray en MotoGP électrique MotoE avec Tech3

Kenny Foray roulera en MotoGP l'an prochain chez Tech3... en MotoE, le championnat de motos électriques qui démarre en 2019 ! Comme Randy de Puniet, le pilote français se réjouit de faire partie de cette nouvelle aventure. Explications.
MotoGP 2019 1 commentaire
Randy de Puniet de retour sur une Moto GP... électrique !

L'ancien pilote de Grands Prix moto Randy de Puniet, reconverti en endurance mondiale, roulera de nouveau en MotoGP l'an prochain aux côtés Niccolò Canepa, son concurrent en endurance. Les deux hommes prendront le guidon de la LCR E-Team en championnat du monde MotoE 2019. Explications.
MotoGP 2019 6 commentaires

Abonnement MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net, je lis toutes les infos réservées et je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc.

 

  • En savoir plus...