• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 8 novembre 2013

Moto GP : Rossi se sépare de son chef mécano Burgess

Moto GP : Rossi se sépare de son chef mécano Burgess

Coup de tonnerre hier après-midi lors de la conférence de presse du GP de Valence (Espagne) : Valentino Rossi a officiellement annoncé la fin de sa collaboration avec son chef mécanicien Jeremy Burgess, expliquant avoir besoin d'une nouvelle motivation pour 2014.

Imprimer

Coup de tonnerre hier après-midi lors de la conférence de presse du GP de Valence (Espagne) : Valentino Rossi a officiellement annoncé la fin de sa collaboration avec son chef mécanicien Jeremy Burgess, expliquant avoir besoin d'une nouvelle motivation pour 2014.

Un choix difficile à faire

Rossi et Burgess, c'était le duo vedette de la catégorie reine depuis les débuts du n°46 en 500 cc en 2000 : proches et partageant la même approche méthodique de la préparation d'une course, les deux hommes ont remporté sept titres ensemble, d'abord chez Honda puis chez Yamaha (lire encadré ci-dessous). Cette dream était complétée par des mécaniciens qui n'ont jamais changé au fil du temps.

Puis la machine s'est quelque peu enrayée suite à la décision de passer chez Ducati...  Pas très emballé par ce nouveau défi à l'aube de ses 60 ans, Jeremy Burgess s'est rapidement montré critique envers les décisions techniques et les orientations stratégiques de son nouvel employeur italien.

Pour le chef mécano australien, l'échec Ducati sera d'autant plus difficile à avaler qu'il avait clamé haut et fort n'avoir besoin que de "80 secondes" pour régler les maux de la Desmosedici !

Deux ans et aucune victoire plus tard, le duo fait son retour dans le giron Yamaha, mais les résultats espérés tardent à arriver. Valentino est effectivement de retour aux avant-postes et remontera même sur la première marche du podium à Assen, mais son rythme ne lui permet plus de prétendre régulièrement à la victoire.

Le palmarès de Jeremy Burgess

  • 1980-1982 : mécanicien de Randy Mamola (Suzuki - 500 cc)
  • 1983-1984 : mécanicien de Ron Haslam (Honda - 500 cc)
  • 1985 : mécanicien de Freddie Spencer (Honda - champion du monde 500 cc)
  • 1986-1988 : chef mécanicien de Wayne Gardner (Honda - champion du monde 500 cc en 1987)
  • 1989-1999 : chef mécanicien de Mick Doohan (Honda - champion du monde 500 cc de 1994 à 1998)
  • 2000-2003 : chef mécanicien de Valentino Rossi (Honda - champion du monde 500 cc / MotoGP de 2001 à 2003)
  • 2004-2010 : chef mécanicien de Valentino Rossi (Yamaha - champion du monde MotoGP 2004, 2005, 2008 et 2009)
  • 2011-2012 : chef mécanicien de Valentino Rossi (Ducati - 7ème et 6ème en MotoGP, zéro victoire)
  • 2013 : chef mécanicien de Valentino Rossi (Yamaha - actuellement 4ème en MotoGP, une victoire)

Comme souvent lorsqu'une dynamique s'essoufle, des tensions apparaissent peu à peu au sein de l'équipe. Une situation inédite pour cette dream team, dont la principale cractéristique était justement de faire preuve d'une sérénité inébranlable, même dans les moments les plus compliqués.

A l'origine de cet assombrissement des relations : les rumeurs assurant que Rossi n'avait pas particulièrement apprécié que son chef-mécano sous-entende que leurs résultats étaient directement imputables à son inévitable baisse de régime...

"Je n'ai rien à reprocher à Jeremy"

"Les rumeurs ne disent pas la vérité : je n'ai rien à reprocher à Jeremy mais il ne sera plus mon chef mécanicien l'an prochain", a clarifié Valentino Rossi à Valence, avouant qu'il s'agissait d'une "décision difficile à prendre parce que nous avons une grande histoire ensemble".

"Ce n'est pas uniquement mon chef mécanicien, il fait partie de ma famille et c'est un peu comme un père pour moi en tant que pilote. Mais j'ai décidé que je devais changer des choses pour l'an prochain, essayer de trouver une nouvelle motivation qui puisse m'aider à progresser et à aller plus vite".

Regrettant de ne pas s'être suffisamment souvent placé dans le Top 3 cette saison, le nonuple champion du monde a expliqué avoir discuté de cette séparation "en tête à tête" avec Burgess, tout en précisant que Yamaha avait aussi pesé dans cette situation...

"L'année prochaine sera cruciale et j'ai besoin d'une nouvelle motivation. Lors des dernières courses, j'ai senti que je voulais travailler d'une manière différente. C'était un choix difficile à faire. Yamaha m'avait déjà demandé il y a quelque temps, mais je n'ai pris la décision que récemment".

"Pour moi, il s'agit d'essayer quelque chose de nouveau : c'est ce que j'ai toujours fait dans ma carrière. L'an prochain je dois mériter une prolongation de contrat chez Yamaha et je devrai donc être compétitif", a conclu la star transalpine qui a reconnu en toute modestie sur une chaîne de TV italienne que sa saison 2013 ne méritait qu'une note de "6,5/10" et qu'il lui faudrait faire mieux l'an prochain pour parvenir à rouler deux ans de plus chez Yamaha comme il souhaite le faire.

Admettant récemment que coiffer une dixième couronne mondiale était "un rêve mais pas une obsession", l'Italien a précisé ne pas encore savoir qui serait son nouveau chef mécanicien. En revanche, "Vale" a fait connaître l'identité du team manager choisi pour chapeauter son futur team en Moto3 : il s'agit de Vittoriano Guareschi, l'actuel responsable de l'équipe officielle... Ducati !

Un homme avec qui Rossi a toujours entretenu de bons rapports, même pendant les heures les plus sombres de son court passage chez les Rouges de Bologne. A suivre sur MNC : restez connectés !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Officiel : Pol Espargaro au HRC, Alex Marquez chez Honda-LCR en 2021

A peine arrivé, déjà débarqué : Alex Marquez quittera bel et bien le team officiel Honda en 2021 pour laisser place au transfuge KTM Pol Espargaro, et ce sans avoir disputé une seule course sur la RC213V d'usine ! Le frère cadet de Marc Marquez conservera un statut de pilote HRC dans l'équipe privée LCR. Explications.
Pilotes et équipes 7 commentaires
Tuyaucom face à l'assourdissant silence de la Sécurité routière...

Pierre Trotoux, génial inventeur du Tuyaucom, poursuit son combat avec le ministère de l'intérieur pour faire lever l'interdiction qui touche son astucieux système de communication entre le motard et son passager. Problème : l'administration contactée par MNC fait la sourde oreille depuis déjà cinq ans... 
Sécurité routière 4 commentaires
Le fabricant de pots KessTech incite les motards à rouler légal

Le fabricant allemand KessTech met en place une opération de recyclage visant à remplacer les pots d'échappements non-homologués actuellement montés sur des Harley-Davidson, Indian ou BMW, par ses propres pots électroniques, tout neufs, 100% légaux et au tarif réduit de 250 euros... Explications.
Husqvarna rappelle un millier de Vitpilen 701 et Svartpilen 701 en France

Husqvarna va devoir contrôler ses Vitpilen 701 et Svartpilen 701 (standard et Style) en raison d'éventuelles fuites de carburant dues à un potentiel défaut d'étanchéité du réservoir. Leurs propriétaires sont invités à se connecter sur le site internet de la marque. Explications.
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en juin 2020

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en juin 2020. En attendant notre analyse complète du premier semestre, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Rossi chez Yamaha Petronas-SRT en 2021 : fin du suspense ce lundi ?

Valentino Rossi, remplacé par Fabio Quartararo dans le team officiel Yamaha l'an prochain, poursuivra selon toutes vraisemblances sa longue carrière dans l'équipe malaisienne Yamaha Sepang Racing Team (SRT). Un contrat de deux ans serait même sur le point d'être révélé... après quelques ratés de communication. Explications.
Pilotes et équipes 3 commentaires
Les Harley-Davidson Sportster et Street dans le viseur des normes Euro5 

Les emblématiques Iron 883 et Iron 1200 ainsi que la populaire Forty-Eight ne répondent pas en l'état aux nouvelles normes Euro5, tout comme les peu appréciées Street 750 et Street Rod. Harley-Davidson fera-t-il le nécessaire pour éviter d'avoir un trou béant dans sa gamme ? Rien n'est moins sûr... Le point MNC avec la filiale française.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2020

Reports et annulations : calendrier mis à jour

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes
Intersaison : Tests MotoGP
GP moto du Qatar 8 mars : GP du Qatar (MotoGP annulé)
GP moto de Thaïlande 22 mars : GP de Thaïlande (reporté en octobre)
GP moto des Amériques 5 avril : GP des Amériques (reporté en novembre)
GP moto d'Argentine 19 avril : GP d'Argentine (reporté en novembre)
GP moto d'Espagne 3 mai : GP d'Espagne (reporté sine die)
GP de France moto 17 mai : GP de France (reporté sine die)
GP moto d'Italie 31 mai : GP d'Italie (reporté sine die)
GP moto de Catalogne 7 juin : GP de Catalogne (reporté sine die)
GP moto d'Allemagne 21 juin : GP d'Allemagne (annulé)
GP moto des Pays-Bas 28 juin : GP des Pays-Bas (annulé)
GP moto de Finlande 12 juillet : GP de Finlande (annulé)
GP moto de République tchèque 9 août : GP de République tchèque
GP moto d'Autriche 16 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 30 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto de San Marin 13 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 4 octobre : GP d'Aragón (avancé au 27 septembre)
GP moto du Japon 18 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 25 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 1er novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 15 novembre : GP de Valence (reporté au 29 novembre)

SAISON 2020   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...