• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 1er juin 2016

Mortalité routière 2015 : les motards restent bons élèves dans un nouveau bilan négatif

Mortalité routière 2015 : les motards restent bons élèves dans un nouveau bilan négatif

Le bilan définitif de la mortalité routière sur les routes françaises en 2015 fait état, sans surprise au regard de la tendance donnée par les relevés mensuels , d'une augmentation de +2,3% par rapport à l'an dernier avec 3461 décès (+77 morts). Cette deuxième hausse consécutive ( +3,5% en 2014 ) ne fait que renforcer…

Imprimer

Le bilan définitif de la mortalité routière sur les routes françaises en 2015 fait état, sans surprise au regard de la tendance donnée par les relevés mensuels, d'une augmentation de +2,3% par rapport à l'an dernier avec 3461 décès (+77 morts). Cette deuxième hausse consécutive (+3,5% en 2014) ne fait que renforcer le scepticisme face à l'objectif de passer sous le seuil des 2000 morts d'ici 2020 voulu par le gouvernement.

La baisse se poursuit chez les motards 

Cette nouvelle hausse s'explique en majeure partie par le bond de +8% d'accidents mortels enregistrés chez les automobilistes en 2015, avec 1796 décès en 2015 contre 1663 un an avant. Pas moins de "51,9%" des morts sur la route étaient soit conducteurs, soit passagers d'un véhicule dit de "tourisme". Autrement dit, plus de la moitié...

Les chiffres clés de la mortalité sur les routes en 2015

  • 3461 décès (+ 2,3% par rapport à 2014)
  • Deuxième hausse consécutive en France
  • 1 796 décès dans un véhicule de tourisme (+133 décès et +8 %)
  • -6,2 % pour les piétons (31 décès en moins), -6,3 % pour les cyclistes (10 décès en moins), -6,1 % pour les cyclomotoristes et -1,8 % pour les motocyclistes (- 21 décès pour l'ensemble des usagers 2RM)
  • 619 morts parmi les 18 à 24 ans (+6,4 %).
  • Les jeunes représentent 18% des décès sur la route en 2015
  • 125 morts parmi les 15-17 ans (+7,8%). 
  • 831 morts parmi les + de 65 ans. +10,2% pour les 65-74 ans et + 6,4% pour les + de 75 ans
  • 75% des tués et blessés sont des hommes
  • 298 décès sur autoroutes (+23,1% par rapport à 2014), 2175 sur routes hors agglomérations (+1,2%)
  • + 4 km/h de moyenne constatée sur autoroute et + 2 km/h sur routes limitées à 110 km/h. Oulala, c'est vilain !
  • 30,5% des accidents mortels impliquaient un conducteur avec une alcoolémie supérieure à 0,5 g/l (+2,2%)
  • 22,8% des accidents mortels impliquaient un conducteur sous l'emprise de stupéfiants 
  • 21% des tués ne  portaient pas leur ceinture en voiture, 38% dans les véhicules utilitaires et 36% dans les poids lourds
  • 10% des cyclomotoristes et 4% des motocyclistes décédés sur la route ne portaient pas de casque

A l'inverse, les motards enregistrent une seconde baisse consécutive après celle de -1% en 2014 : 2015 se termine avec quasiment 2% de motards tués en moins (-1,8%). Les résultats s'avèrent aussi encourageants pour les cyclomotoristes (-6,1%), les cyclistes (-6,3%) et les piétons (-6,2%).

Face à ces signaux positifs - les rares présents dans ce triste bilan -, on aurait pu croire que la Sécurité routière s'empresserait de féliciter les motards et scootéristes, ou au moins encourager un changement a priori bénéfique de certains comportements à risques... Eh bien pas du tout !

Comme à son habitude, l'organisme gouvernemental s'empresse au contraire de ressortir ses habituelles comparaisons en insistant sur le fait que les usagers deux-roues "comptent pour moins de 2% du trafic (1,9%) mais représentent 43% des personnes blessées graves et 22% des personnes tuées" et qu'il convient donc de "nuancer ces résultats". 

MNC ne peut s'empêcher de se demander si l'on "nuancera" de la même manière le jour où la mortalité des automobilistes renouera enfin avec l'attendue et nécessaire baisse... Cela étant, ce bilan 2015 présente aussi un autre motif de satisfaction : le nombre de personnes blessées est aussi en baisse de -3,1 %, soit 70 802 personnes blessées dans les 56 603 accidents corporels enregistrés (-2,7 %). 

Le papy (bada)boom

Enfin, dernière catégorie en forte hausse : celle des seniors, avec 831 décès supplémentaires parmi les plus de 65 ans par rapport à 2014. Cette augmentation se concentre surtout les "65-74 ans", avec +10,2% (+6,4% tout de même pour les + de 75 ans).

Même si plusieurs de ces décès sont liés à des accidents de bus (transport fréquemment utilisé par les seniors), ce constat ravive le - sensible - débat portant sur les contrôles médicaux imposés aux conducteurs âgés, voire d'une remise à niveau obligatoire sur le Code de la route passé un certain nombre d'années de permis (en 2016, les règles et la signalétique n'ont plus grand-chose à voir avec celles de 1966)...

Les jeunes sont aussi touchés, mais dans une proportion légèrement moindre avec 619 morts dans les 18-24 ans, soit +6,4%. Un total encore élevé, malgré toutes les mesures répressives prises pour les "freiner" : permis toujours plus complexe à obtenir, seulement 6 points pendant la période probatoire de trois ans (deux avec conduite accompagnée), limite d'alcool à 0,2 g/l au lieu de 0,5 depuis l'été dernier et retrait direct des 6 points en cas de conduite avec plus de 0,2 g/l !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Annulation des Grands Prix MotoGP de Grande-Bretagne et d'Australie

Le championnat du monde des Grands Prix moto 2020 ne fera pas étape sur les circuits de Silverstone (Royaume-Uni) et de Phillip Island (Australie) suite à l'annulation pure et simple des GP de Grande-Bretagne et d'Australie à cause du Covid-19... Explications.
Les assureurs ne souhaitent pas rembourser les deux mois de confinement...

Suite à la demande d'UFC-Que Choisir visant à obtenir le remboursement de 2,2 milliards d'euros aux assurés auto (50 euros) et moto (29 euros) en raison des économies liées au confinement, la présidente de la Fédération française de l'assurance (FFA) a pris sa plus belle plume pour répondre à l'association que oui, mais non... Explications.
Nouveau casque Arai Concept-X : chic et classique

Le nouveau casque moto Concept-X est la réponse du manufacturier japonais Arai à l'actuelle mode du néo-rétro. Développé sur la base du Renegade-V, ce casque intégral en fibres évolue dans un segment "vintage chic" avec un prix de 579,99 euros. Présentation.
Prix du nouveau scooter 3-roues Yamaha Tricity 300

Dévoilé à Milan cet automne, le nouveau scooter Tricity 300 accessible aux titulaires du permis auto rejoint la gamme 3-roues Yamaha aux côtés du scooter Tricity 125 et de la moto Niken.
Reprendre la moto avec l'aide des motards de la gendarmerie

Pendant que la France passe progressivement du rouge à l'orange et au vert à la faveur du déconfinement, les bleus organisent des journées de reprise de la moto pour ne pas voir tout en noir...
La stratégie du réseau Kawasaki face au coronavirus

Comment le réseau de concessions moto Kawasaki réagit-il à la crise du Covid-19 ? Quelles sont les actions mises en place pour relancer l'activité depuis le déconfinement ? Réponses dans notre entretien MNC avec Antoine Coulon, responsable marketing de Kawasaki France. Interview.
La stratégie du réseau Honda moto France face au coronavirus

Deux options sont possibles face à un obstacle en tout-terrain : ralentir pour l'enrouler ou mettre plein gaz pour le survoler. Offensif et proactif, Honda France opte clairement pour la seconde stratégie afin d'aider son réseau à surmonter les conséquences du Covid-19. Entretien MNC avec Fabrice Recoque, directeur de la division moto de Honda France. 
Pratique 4 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, d'annonces gratuites, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...