• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
PAS SI VITE
Paris, le 6 mai 2021

Les motos suivront-elles la tendance au bridage de la vitesse à 180 km/h ?

Les motos suivront-elles la tendance au bridage de la vitesse à 180 km/h ?

Après Volvo, Renault est le deuxième constructeur automobile à volontairement brider ses voitures à 180 km/h en faveur de la sécurité routière et de l'écologie. Alors que le mot "vitesse" est pratiquement devenue une grossièreté, les motos devront-elles aussi limiter leurs performances ? Éclaircissements et perspectives.

Imprimer

Luca de Meo, directeur général du groupe Renault, a créé la surprise et l'émoi dans le monde de l'automobile en annonçant que la "vitesse de nos véhicules sera plafonnée et ne dépassera pas les 180 km/h" lors de l'assemblée générale des actionnaires. "La vitesse cause un tiers des accidents mortels", explique le dirigeant qui défend aussi la portée écologique de cet "auto-bridage".

Argument facilement contre-attaquable : les accidents mortels à très haute vitesse sont largement minoritaires, pour la bonne et simple raison que plus personne n'osent outrepasser exagérément les limitations ! Brider les voitures à 180 km/h ne diminuera en rien les nombreuses collisions fatales qui surviennent à des vitesses deux fois moins élevées.

En cela, l'important ne tient pas dans les capacités du véhicule mais de la façon dont il est utilisé : le comportement du conducteur est toujours prépondérant. En quoi un bridage à cette vitesse dissuadera-t-il l'abruti de service de traverser une agglomération à 90 km/h au lieu de 50 km/h ?

Toujours est-il que le constructeur français rejoint ainsi son rival suédois Volvo et ses voitures limitées à 180 km/h depuis 2020. La marque au losange précise toutefois que ses voitures de sport Alpine ne seront pas concernées, mais uniquement ses Renault et Dacia... Paradoxe qui trahit plus une mesure d'affichage de "bonne conduite", qu'un réel parti pris en faveur de la sécurité.

Soyons sérieux : à quoi bon brider à 180 km/h des Scenic, Kadjar et autres Duster, souvent même incapables d'atteindre une telle allure ?! Au-delà de l'image, cette décision marque en réalité l'abandon de la vitesse comme argument promotionnel par les constructeurs, ainsi que leur capitulation face à la dictature de la sécurité routière toujours plus envahissante.

La vitesse, c'est mal 

Pour MNC, cet aspect est justement inquiétant dans la mesure où cette "bonne conscience" pourrait se transposer à la moto. Si demain toutes les voitures étaient bridées, combien de temps se passera-t-il avant que des associations comme la Prévention routière exigent la même chose pour les deux-roues ? 

D'autant que certains n'y manqueraient pas d'y voir une autre forme d'inégalité entre automobilistes et motards, à l'instar notamment de l'éternel débat autour du contrôle technique. MNC imagine déjà les discours accusateurs : "pourquoi ne pas brider aussi la vitesse maxi des motos, ces engins dangeureux, bruyants et polluants ?".

Les constructeurs de moto - mis sous pression - pourraient alors être contraints de placer des limites : la vitesse maxi dans un premier temps, et pourquoi pas ensuite la performance pure ? Mais oui : à quoi bon fabriquer des Superbike de 220 ch et des maxitrails de 160 ch pour rouler à 80 km/h sur le secondaire et 130 km/h - hourra - sur autoroute ?! On n'en est pas là, fort heureusement, mais la menace est bien réelle.

Le rapport passionnel avec sa moto, le simple fait de contempler et d'écouter son moteur ou encore ce sentiment exaltant de savoir ce qu'elle a dans le ventre sans pour autant l'exploiter au quotidien : qu'une Aprilia RSV4 1100 dépasse déjà les 180 km/h en deuxième (!), comme sur notre photo d'illustration, n'implique pas de rouler au rupteur en permanence. 

Mais tout ça n'a aucune importance pour les ayatollahs de la sécurité routière, pour qui la vitesse est le mal absolu. Or ces derniers ont malheureusement l'oreille d'une quantité grandissante de dirigeants politiques... 

Brider la V-max des motos ? Déjà fait !  

Reste qu'instaurer une limite de vitesse sur les motos n'est pas une nouveauté en soi : en 2011 Honda, notamment, avait bridé électroniquement sa Crossrunner à 200 km/h, comme constaté dans notre duel MNC face à la TDM 900. D'autres constructeurs ont fait la même démarche, généralement pour des raisons de stabilité à très haute vitesse en duo chargé.

Autre forme de bridage déjà en vigueur sur les motos : l'absence d'affichage au-delà de 299 km/h sur les hypersports et les missiles sol-sol comme la Suzuki Hayabusa, via un "gentlemen agreement" entre les constructeurs. Déjà un "bon" début, non ?!

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai R18 B : BMW cherche la bagarre aux baggers américains

Was ist das ? Harley-Davidson lance un maxitrail pour concurrencer la R1250GS ! C’est comme si BMW partait chasser sur les terres des baggers Street Glide ou Chieftain... Or c’est justement le défi que relève la R18 B, nouveau gros membre de la famille Heritage, tout récemment testé par Moto-Net.Com.
Nouvelle GSX-S1000GT, la moto sportive enfin routière de Suzuki !

Suzuki ne l’admettra qu'à demi-mots : sa GSX-S1000F faisait fausse route ! Étroitement dérivée du maxiroadster - dernière génération - et toujours sportive dans l’âme, la GSX-S1000 GT qui la remplace prend un virage routier afin de concurrencer les appréciées Ninja 1000 SX ou Tracer 9... Présentation.
Routière 1 commentaire
Nouvelle Triumph Speed Triple 1200 RR : la crème anglaise du café racer !

Triumph greffe comme prévu un semi-carénage et un phare rond à son énergique roadster Speed Triple 1200 pour livrer une interprétation bigrement chic et sacrément sportive du genre néo-rétro. Présentation de la Speed Triple 1200 RR à 20 490 euros.
Roadster 1 commentaire
La Kawasaki Z900 SE se bonifie avec Öhlins et Brembo pour 2022

Kawasaki répond à Yamaha avec son inédite Z900 SE, qui vient directement concurrencer la MT-09 SP avec son freinage et son amortissement optimisés par Brembo et Öhlins. Il va y avoir du sport en 2022 dans le segment clé des roadsters ! Présentation.
La V100 Mandello de Moto Guzzi prête à déployer ses ailes électriques

Victime d’une petite fuite médiatique - pas mécanique, ouf ! -, la V100 Mandello de Moto Guzzi en dévoile un peu plus dans une nouvelle vidéo publiée sur les réseaux sociaux : on y découvre principalement que la future "top" modèle italien intégrera une bulle... et des ailettes électriques !
Routière 3 commentaires
Grands Prix 2022 : quel pilote sur quelle moto en MotoGP ?

Le Journal moto du Net fait le point  sur la grille MotoGP 2022, première saison sans Valentino Rossi en catégorie reine depuis 2000 ! Le guide du mercato moto avec tous les contrats signés ou en passe de l'être, ainsi que nos dernières informations mises à jour sur les ultimes guidons à pourvoir. 
Comment et pourquoi se protéger du bruit à moto

La pratique de la moto expose fréquemment l'ouïe à un niveau sonore supérieur au seuil recommandé pour conserver une bonne audition. Bruits du moteur, sifflements du vent et autres turbulences aérodynamiques doivent être filtrés, surtout sur longs trajets. MNC fait le point et compare plusieurs bouchons d'oreilles.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...