• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
LE BÂTON SANS LA CAROTTE
Paris, le 25 juin 2020

Les mauvais conducteurs sont davantage sanctionnés... mais les bons toujours pas récompensés !

Les mauvais conducteurs sont davantage sanctionnés... mais les bons toujours pas récompensés !

Depuis le 22 mai 2020, conduire mal en tenant son téléphone entraîne le retrait immédiat du permis de conduire. D'autres mesures annoncées lors du CISR de janvier 2018 sont également entrées en vigueur... mais pas toutes ! Moto-Net.Com fait le point.

Imprimer

Les lecteurs de Moto-Net.Com - qui, comme chacun sait, ont plus de mémoire vive que les autres - se souviennent qu'à "l'occasion du Comité interministériel de la sécurité routière (CISR), du 9 janvier 2018, le premier ministre annonçait 18 mesures fortes pour faire baisser la mortalité sur les routes".

Effective dès le 1er juillet 2018, la mesure emblématique de ce CISR a fait pschiiiit en raison de son efficacité copieusement remise en question : les 80 km/h prônés par Édouard Philippe sont contestés dans de nombreux départements français.

D'autres mesures entrent seulement maintenant en vigueur : lutte contre l'alcool au volant, meilleure protection des piétons - et des inspecteurs / examinateurs du permis ! -, simplification de l'accès à la conduite supervisée, etc. (voir la liste en fin d'article).

Cette fois, la mesure "phare" appliquée depuis le 22 mai (via le décret n°2020-605) est "la sanction plus lourde contre les automobilistes qui utilisent leur téléphone tout en conduisant"... mal ! La Sécurité routière estime en effet que le risque d'accident est multiplié par trois lorsqu'on passe un coup de fil (ça va couper chérie...) et par au moins 23 en lisant un sexto texto !

Nan, c'est toi qui raccroche...

Le législateur prévoit donc la "rétention du permis de conduire pour les conducteurs tenant un téléphone en main en commettant en même temps une autre infraction au code de la route en matière de règles de conduite des véhicules, de vitesse, de croisement, de dépassement, d'intersection et de priorités de passage". Cette rétention pourra être suivie d'une suspension du permis de six mois maximum.

Mise en avant par les pouvoirs publics et largement relayée dans les médias généralistes, cette mesure n°13 du CISR de 2018 suffira-t-elle à éradiquer l'utilisation du "smartphone" en voiture ? Moto-Net.Com l'espère sincèrement... tout comme on compte sur l'application de mesures oubliées !

La mesure n°7 par exemple, a été mise en oeuvre mais seulement partiellement : pourquoi la carte des radars en France ne fait-elle pas le lien avec l'accidentalité et les recettes générées ? Ce serait pourtant très intéressant, d'un point de vue pédagogique...

 Premiers tours de roue pour l'AMB 001, la moto d'Aston Martin

Une "mesure forte" avait aussi été présentée par le premier ministre : celle de récompenser les conducteurs vertueux. Songeait-il à attribuer des points bonus sur le permis, comme c'est le cas en Espagne (jusqu'à 15 points sur 12) ou en Italie (30 sur 20) ? Des "bons points" qui pourraient parallèlement réduire le coût de l'assurance, par exemple ?

De même, le gouvernement ne pourrait-il pas généraliser les initiatives de quelques gendarmeries qui offrent des bons d'essence aux bons conducteurs ? Et qu'en est-il de la recommandation n°8 du CNSR de juillet 2019 : former aux gestes qui sauvent sur la route ? Les formations sont-elles suffisamment nombreuses et soutenues ?

Moto-Net.Com a fait part de ses interrogations aux responsables de la Sécurité routière au sein du ministère de l'intérieur. Réponses à suivre sur le Journal moto du Net : restez connectés et #RestezPrudents !

Les autres mesures entrées en vigueur le 22 mai 2020 :

  • Allongement de six mois à un an de la durée maximale d'obligation de ne conduire qu'un véhicule équipé d'un éthylotest antidémarrage (EAD) lorsque cette mesure est prononcée comme alternative à la suspension du permis de conduire.
  • Suppression de l'obligation de possession d'un éthylotest dans son véhicule et renforcement de l'obligation de la mise à disposition d'éthylotests dans les établissements de nuit. L'absence d'éthylotests ou de non-respect des consignes relatives à la mise à disposition d'éthylotests expose désormais à une contravention de quatrième classe (amende forfaitaire de 135 euros).
  • Accès simplifié à la conduite supervisée. En cas d'échec à l'épreuve de conduite, tout élève dispose d'un droit d'accès à la conduite supervisée sans délai ni formalité, exceptée celle d'obtenir l'accord de son assureur.
  • Meilleure protection des inspecteurs et examinateurs du permis de conduire. À la suite d'un dépôt de plainte pour agression physique ou verbale envers un inspecteur du permis de conduire ou un examinateur, un candidat au permis de conduire, peut se voir interdire de se présenter à l'examen par le préfet du département où l'infraction a été commise.

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

KTM rappelle ses motos à moteur monocylindre LC4 de 2018 à 2020

Un joint de récepteur d'embrayage défectueux est à l'origine d'une vaste campagne de rappel sur toutes les motos KTM propulsées par le monocylindre LC4 des millésimes 2018 à 2020. Explications.
Présentation de la nouvelle moto Triumph Tiger 660 Sport

La nouvelle Tiger 660 Sport marque l'arrivée de Triumph sur le segment des motos trails-GT de moyenne cylindrée à partir du roadster Trident 660. Cette nouveauté de 81 ch, compatible permis A2, sera disponible en février 2022 au prix de 9095 euros. Présentation. 
Rentrée studieuse pour le marché français du motocycle en septembre 2021 

5808 immatriculations en 125 cc, 10 550 en grosses cylindrées : la rentrée dans les concessions françaises a été moins bonne que l’an passé, mais nettement supérieure à celle de 2019. Mais si rappelez-vous, cette époque où masque et pass sanitaire n’étaient pas nécessaires pour faire son marché… de la moto et du scooter !
Essai du pneu moto Metzeler Roadtec 01 SE (Sport Edition)

Metzeler (groupe Pirelli) regonfle le potentiel dynamique de son pneu Roadtec 01 pour mieux le caler sur les jantes des motos routières au tempérament sportif (et vice-versa). Essai sur route et sur circuit - mouillé - du Roadtec 01 SE pour "Sport Edition".   
Essais 1 commentaire
Essai veste moto RST Adventure-X avec airbag intégré In&Motion

MNC a testé pendant un an la veste Adventure-X du manufacturier anglais RST (groupe Bihr) dans sa configuration avec airbag autonome intégré. Quelles sont les forces et les faiblesses de cet équipement trail et de son coussin gonflable fourni par In&Motion ? Réponses dans notre essai longue durée.
Présentation de la nouvelle moto néo-rétro Kawasaki Z650RS 2022

Le populaire petit roadster de Kawasaki se décline comme annoncé en version classique Z650RS pour 2022, avec des performances et une partie cycle identiques. Seuls l'habillage et les équipements transforment cette nouvelle moto néo-rétro accessible au permis A2 sous les 8500 euros. Présentation et liste de ses rivales.
 
Roadster 2 commentaires
Suzuki GSX-S1000GT : le bilan de notre essai en vidéo 

Les premiers exemplaires de la GSX-S1000GT ne sont attendus dans les concessions françaises que pour les fêtes de fin d'année. Mais MNC a déjà testé cette importante nouveauté Suzuki 2022 qui entend concurrencer la meilleure vente de moto Sport GT, l'une des dernières aussi, la Ninja 1000 SX... Essai !

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...