• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
PROJET DE DÉCRET
Paris, le 27 avril 2017

Le gouvernement veut interdire la possibilité de signaler les contrôles radars

Le gouvernement veut interdire la possibilité de signaler les contrôles radars

Mêlant allègrement lutte contre le terrorisme et simples contrôles routiers, le ministère de l'intérieur veut interdire la diffusion par "applications smartphone, GPS, sites internet ou réseaux sociaux" de "tout message de nature à signaler les opérations de police dans certains périmètres"... Y compris les contrôles radars !

Imprimer

L'éphémère nouveau futur ancien ministre de l'intérieur, Matthias Fekl, souhaite adopter un "décret portant interdiction de diffuser par l’intermédiaire des services électronique (oui, sans S, NDLR !) d’aide à la conduite ou à la navigation tout message de nature à signaler les opérations de police dans certains périmètres".

En clair, même si le projet de texte ne le mentionne pas explicitement : interdire la possibilité de signaler les emplacements des contrôles radars, alors même que la Cour de cassation vient de rappeler dans un arrêt de septembre 2016 qu'il n’existait en l'état actuel du droit "aucune interdiction d’annoncer la présence des radars et des contrôles routiers à l’aide d’un réseau social"

Comme le veut la procédure dès lors qu'il s'agit d'un projet de règle technique, le gouvernement français doit notifier officiellement la Commission, qui a désormais trois mois (jusqu'au 25 juillet 2017) pour donner son avis et "répondre de façon appropriée". 

Libre prestation de services ?

Si elle estime que le projet crée "des obstacles à la libre circulation des marchandises ou à la libre prestation de services de la société de l'information ou au droit dérivé de l'UE", la Commission pourra émettre un avis circonstancié à l'attention du gouvernement français. La période de statu quo serait alors prolongée de trois mois supplémentaires concernant les produits et d'un mois supplémentaire concernant les services, tandis que Paris devrait communiquer à Bruxelles les mesures prises en réponse à l'avis circonstancié.

"Un impact favorable sur la sécurité routière est attendu", plaide le futur ancien gouvernement français dans sa notification du 24 avril 2017 visiblement écrite avec les orteils d'un stagiaire, à tel point qu'on pourrait presque croire à un "fake"...

En effet, le signalement des forces de l’ordre effectuant des contrôles d’alcoolémie ou de stupéfiants incite certains usagers de la route alcoolisés ou ayant consommés (oui avec un S, NDLR !) stupéfiants (oui sans "des", NDLR !!) à changer d’itinéraire afin d’éviter ces contrôles. Par conséquent, ces signalements ne permettent pas de lutter efficacement contre la conduite en état d’ivresse et après usage de stupéfiants et aux accidents qui y sont associés" (lutter "aux" accidents, bref passons, NDLR). 

Applications, GPS, sites internet et réseaux sociaux dans le viseur

M. Fekl, par ailleurs conseiller régional de Nouvelle Aquitaine, souhaite donc "interdire la diffusion, au sein de tout service électronique d’aide à la conduite ou à la navigation (notamment : applications smartphone, GPS, sites internet, réseaux sociaux), de tout message ou indication permettant aux usagers de ce service de connaître la localisation des forces de l’ordre dans certains périmètres et susceptible de nuire à l’efficacité des opérations de police administrative de sécurité routière ou des opérations de police judiciaire réalisées". 

"Ces périmètres, communiqués par le gouvernement aux exploitants de ces services électroniques, seront ceux où auront lieu certains contrôles sensibles, notamment dans le cadre de la lutte contre le terrorisme ou la criminalité organisée, d’actions de sécurité routière, de la recherche de détenus évadés ou de personnes enlevées", justifie le ministre de l'intérieur en assurant que "ces périmètres ne couvriront donc que les contrôles les plus sensibles et ne pourront s’étendre sur plus de vingt kilomètres" et que "l'interdiction ne pourra dépasser vingt-quatre heures". 

Une contravention de cinquième classe (1 500 euros d'amende) serait donc appliquée aux exploitants (Coyote, Winkangoo, Inforad, Waze, etc.) qui ne respecteraient pas ces nouvelles dispositions, au moyen d'un nouvel article R. 131-1 du code de la route. 

Le long combat des gouvernements...

On se souvient que lesdits exploitants s'étaient empressés d'obtempérer en 2011 lorsque le gouvernement (dirigé à l'époque par un certain François Fillon) avait voulu rendre les indications volontairement moins précises.

Les avertisseurs, légaux (à ne pas confondre avec les détecteurs, illégaux), étaient alors passés d'une précision de quelques mètres à de vagues "zones dangereuses" s'étendant sur 500 m en ville, 2 km hors agglomération et carrément 4 km sur autoroute !

Plus récemment, c'est le sénateur (LR) de l'Hérault, Jean-Pierre Grand, qui voulait interdire les moyens de prévenir de la présence de radars et de contrôles de police. Avec ce nouveau projet de décret, les systèmes d'aides à la conduite  devraient impérativement ignorer des zones de 20 kilomètres... Autant dire qu'ils perdraient toute utilité !

Commentaires

Bestof: 
1
@46QDO : il ne faut pas être dupe, le fait de mettre dehors le vioque a fait parti de la "dédiabolisation" du parti. Tout ça a été orchestré avec l'aide du fondateur historique; la preuve, il lui prêté une partie des fonds nécessaires à la campagne. Mais le coeur historique nauséabond est toujours là à agir dans l'ombre ... alors attention ! On est sur un sujet qui parle de restreindre certaines de nos libertés, avec l'extrême droite ... je vous laisse deviner.

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Duel 35 kW : Kawasaki Z900 Vs KTM 790 Duke, récré A2 !

KTM renforce son offre dans le segment concurrentiel des roadsters de moyenne cylindrée avec son inédite 790 Duke à moteur bicylindre. Pour la jauger, le Journal moto du Net l'oppose à la meilleure vente française de la catégorie : la Kawasaki Z900. Duel MNC spécial permis A2, en version bridée à 47,5 ch (35 kW).
Essai 959 Panigale : Moto-Net.Com relève le Challenge Ducati 2018

Quelle moto choisir pour débuter en compétition ? Le Journal moto du Net ne s'était jamais posé la question... Et n'a pas plus réfléchi lorsque Ducati lui a proposé de participer à sa première course, au guidon d'une 959 Panigale et face à des Panigale V2 et V4, S1000RR ou RSV4. Défi relevé !
Essai Piaggio MP3 350, 500 HPE Sport ou Business : au choix !

Piaggio met à jour sa gamme de MP3 en 2018 : le moteur du 500 évolue légèrement (HPE) et distingue plus nettement ses versions Sport et Business, tandis que le 300 change de moteur et de cylindrée... Place au MP3 350 ! Moto-Net.Com a pu les tester très brièvement. Contact.
Scooter 1 commentaire
Comparatif Superbike 2018 : Aprilia RSV4 RF Vs BMW S1000RR Vs Ducati Panigale V4 S

Un an après avoir comparé les quatre Superbike japonaises, Moto-Net.Com oppose trois - super - productions européennes : les récentes Aprilia RSV4 RF et BMW S1000RR (full options) se mesurent à la toute nouvelle Ducati Panigale V4 S... En route, vers le circuit !
Tous les Comparatifs 12 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

En Finlande, le gouvernement conseille de rouler à moto pour réduire la pollution

"Pour polluer moins, roulez à moto !" Tel est le message délivré par la ministre des transports, Anne Berner, qui travaille avec les associations de motards pour intégrer les deux-roues motorisés dans une politique de déplacement durable et lutter contre le réchauffement climatique. Certes, c'est en Finlande...
Environnement 4 commentaires
Eté 2018 en France : Un si grand soleil pour le marché moto et scooter

Les mois de juillet et août 2018 ont été très prolifiques pour le marché du motocycle : les ventes ont respectivement augmenté de +9,5% puis de +18,7%, bien aidées par les conditions météo idéales et la sortie de plusieurs nouveautés... Moto-Net.Com dresse le bilan estival du marché moto et scooter.
Bilans mensuels 1 commentaire
Le Parquet national financier ouvre une enquête sur la privatisation des radars embarqués

Saisi d'une plainte de l'association Anticor qui soupçonne un "délit de favoritisme", le Parquet national financier ouvre une enquête pour faire la lumière sur les conditions dans lesquelles le marché des voitures-radars a été confiées au privé... Explications.
Suzuki GSX-R1000R Yoshimura Suzuka 8 Hours : 30 exemplaires seulement !

Suzuki célèbre les 40 ans de sa collaboration avec Yoshimura aux 8 Heures de Suzuka avec une série limitée de GSX-R1000R calquée sur la moto alignée à l'épreuve d'endurance japonaise. Cette "Gex" fabriquée à 30 unités sera disponible fin septembre au prix de 21 999 euros.
Ducati peaufine son Scrambler 800 Icon 2019

Ducati a eu le nez fin en lançant, fin 2014, sa vision du Scrambler à partir de son bicylindre à air Desmodue : 55 000 exemplaires ont déjà trouvé preneur, toutes versions confondues ! En 2019, le constructeur italien entretient ce succès avec quelques aménagements sur son Scrambler 800 Icon.
Christophe Ponsson évincé par Jordi Torres chez Avintia

Alors que le team Avintia annonce qu'il fera rouler l'espagnol Jordi Torres au GP d'Aragon ce week-end aux côtés du belge Xavier Simeon, le français Christophe Ponsson rappelle qu'il a signé un contrat pour quatre Grands Prix en remplacement de Tito Rabat, toujours convalescent... Explications.
14/19 - GP d'Aragón 6 commentaires
Horaires et enjeux du GP d'Aragon MotoGP 2018

Horaires, enjeux et programme du GP d'Aragon MotoGP, quatorzième manche du championnat du monde 2018 à suivre ce week-end sur MNC et MNC Live. Alors que l'an dernier, Marc Marquez et Andrea Dovizioso abordaient à égalité de points cette troisième course espagnole de la saison, cette année le pilote Honda écrase le championnat avec 67 points d'avance sur l'officiel Ducati...
14/19 - GP d'Aragón 8 commentaires

Abonnement MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net, j'accède à toutes les informations réservées et je profite d'avantages exclusifs (invitations, réductions, etc.).

 

  • En savoir plus...
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.