• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
CHOYÉS
Magny-Cours (58), le 29 septembre 2017

Interview : le camion Shoei France aux petits soins pour les pilotes WorldSBK

Interview : le camion Shoei France aux petits soins pour les pilotes WorldSBK

Le World Superbike à Magny-Cours ce week-end est l'occasion pour Moto-Net.Com de rendre une petite visite au camion Shoei France, chargé par le Japon de l'entretien des casques de Cluzel, Laverty, Marino & Co. Entretien avec son responsable logistique, Erick Le Tout.

Imprimer

Moto-Net.Com : Quels types de services rendez vous ce week-end à Magny-Cours ?
Erick Le Tout :
Nous préparons les casques pour nos pilotes. Là par exemple, on travaille sur le casque de Jules Cluzel. On leur règle leurs écrans pour assurer une étanchéité maximale, on monte leurs antibuée à l'intérieur, on installe les tear-off à l'extérieur. On sèche également l'intérieur du casque : selon la transpiration, on démonte ou pas les mousses et on les place sur les ventilateurs qui se trouve dans les étagères. À chaque fin de session, les pilotes nous confient leur matériel. On les conseille aussi, suivant la météo : est-ce qu'il pleut, beaucoup ou faiblement, quel écran utiliser en fonction de l'ensoleillement, etc. Ils ont souvent des doutes...

MNC : ... surtout quand ils roulent à Magny-Cours, où la météo est capricieuse !
E. L. T. :
Demain (samedi), on annonce de la pluie... Il faut souvent partir en écran très clair le matin mais avant tout, vérifier l'étanchéité pour qu'aucune goutte ne passe. C'est primordial car nos pilotes roulent très vite et de l'eau peut s'infiltrer.

MNC : La température est à prendre en compte également ?
E. L. T. :
Ca joue effectivement, au niveau de la buée. On dispose de l'antibuée, et dès que la moindre trace apparaît, on l'enlève complètement car ça ne se nettoie pas.

Interview : le camion Shoei France au petit soin pour les pilotes WorldSBK

MNC : Les pilotes ont-ils des demandes spécifiques ?
E. L. T. :
Ca peut arriver. Rob, qui est derrière toi, nous a demandé ce midi trois tear-off car il trouvait qu'il y avait beaucoup de "mosquitos". Finalement, il s'est rendu compte que deux écrans suffisaient pour cet après-midi. Certains veulent un tear-off à gauche et l'autre à droite, car ils ont tendance à en enlever deux à la fois. Dès la fin du premier tour ils en enlèvent un d'un côté, ils ne peuvent pas se tromper. En cas de forte pluie, si le pinlock sature, ils peuvent se servir de masques. On les appelle familièrement des "nez de cochon", qui font comme des masques de pilotes de chasse. Ce type de demandes arrivent au fur et à mesure, au gré de la pluie.

MNC : Modifiez-vous l'intérieur du casque, l'épaisseur des mousses ?
E. L. T. :
Pas du tout. Les pilotes sont sous contrat directement avec le Japon, ou avec les importateurs (pilotes Superstock notamment qui tournent en Europe). Tout le travail de préparation, comme le choix de mousses un peu plus épaisses pour un meilleur maintien ou redresser le casque, par exemple, a été fait en amont, en début d'année. Au camion, on ne modifie rien.

MNC : Au niveau du R&D, avez-vous des retours de la part des pilotes pour modifier des pièces, mécanismes, tissus ?
E. L. T. :
Pas vraiment. Certains pilotes d'endurance ont des relais très longs, mais les pilotes de World Superbike sont sur la piste pendant trois quarts d'heure, une heure maximum. Ils ne roulent presque pas assez ! Le pilote qui revient de sa session peut nous dire qu'il a eu un peu d'air, un peu de bruit, mais au fond ce n'est pas grave. Ce sont un peu des guerriers... Il n'y a que le X-Spirit III qui a été spécifiquement développé avec Marc Marquez. Pour les autres casques de la gamme, les clients recherchent bien souvent le confort. Les particuliers collectent plus d'informations sur nos casques que les pilotes. Certains motards font 20 à 30 000 km par an et leurs retours son très intéressants. On se charge alors de les remonter au Japon.

Interview : le camion Shoei France au petit soin pour les pilotes WorldSBK

MNC : Vous occupez-vous aussi des casques des fans de "Julo", ou vous limitez-vous aux pilotes ?
E. L. T. :
À Magny-Cours en théorie, nous ne sommes là que pour les pilotes. Le Japon nous demande d'être présents pour eux uniquement. Mais comme notre structure nous le permet, il arrive que nous nous occupions aussi de particuliers. Pas pour du simple nettoyage, mais en cas de pépin, oui.

MNC : Si un motard a un problème sur son casque, vous pouvez le dépanner pour qu'il rentre chez lui en toute sécurité ou confort ?
E. L. T. :
Voilà, tout à fait. On peut leur donner des conseils ou des astuces, et même intervenir si besoin est.

MNC : Au Bol d'Or, vous étiez là pour les pilotes et le public. Quels types de casques voyez-vous passer ?
E. L. T. :
On voit un peu de tout. Mais il est courant de voir des casques qui ont jusqu'à 25 ans. Dans ce cas, le plus dur c'est de faire accepter aux propriétaires que malgré l'aspect impeccable de la coque extérieurement, le casque est mort. Ils ont du mal à l'entendre au début mais une fois qu'on leur a expliqué pourquoi, ils comprennent. Chez Shoei, on estime que la durée de vie d'un casque est de dix ans maximum. Le message passe d'autant mieux que nous sommes des techniciens : nous n'avons rien à vendre ! On est là avant tout pour faire un travail de prévention... et de suivi du client de A à Z : il a acheté un casque, il a investi une somme dedans et nous sommes toujours là derrière, avec ce SAV gratuit. Il m'est déjà arrivé qu'un client rencontre un problème et que je n'ai pas la pièce adéquate sur place : je lui donne alors une solution à essayer chez lui, ainsi que ma carte de visite. Quand il m'envoie un email en disant "j'ai ceci ou cela", alors je lui renvoie ce qu'il faut.

Interview : le camion Shoei France au petit soin pour les pilotes WorldSBK

MNC : Combien d'événements couvrez-vous ?
E. L. T. :
Beaucoup. Je dois en être à ma neuvième ou dixième sortie cette année : ça fait plusieurs centaines de casques de particuliers ! Shoei France se charge de l'importation des casques en France, Belgique, Hollande et Portugal. Nous sommes donc présents sur les deux épreuves d'endurance (24 Heurs du Mans Moto et Bol d'Or), sur le Grand Prix de France pour les particuliers uniquement car les pilotes de MotoGP bénéficient de leur propre structure, et sur différents salons.

MNC : Le camion effectue la tournée européenne du World Superbike ?
E. L. T. :
Non, cette année il se rend uniquement à Magny-Cours. Normalement il monte aussi à Assen en Hollande, mais ça ne s'est pas fait en 2017. Notre estimé collègue Michael Rivoire, qui s'occupe du MotoGP et du WorldSBK, était présent sur une paire d'épreuves Superbike. Après, c'est aux importateurs de gérer.

MNC : Les Laverty, Cluzel, Marino et autres pilotes Shoei sont "choyés" de la sorte sur chaque épreuve ?
E. L. T. :
Non, on va dire qu'ils ont des personnes qui s'occupent d'eux trois ou quatre fois par an. Le reste du temps ils ont leur matériel et ils se débrouillent comme des grands.

.

Les derniers essais MNC

Duel Honda CB1000R 2018 Vs Triumph Speed Triple RS : duo chic pour duel de choc

Deux nouveaux maxiroadsters débarquent en 2018 : la CB1000R, très attendue chez Honda et la Speed Triple, surprise de Triumph. Deux motos aux approches similaires qui s'affrontent donc sur MNC : en route pour un duel de belles et rebelles !
Tous les Duels 5 commentaires
Duel Triumph Street Triple R Vs Yamaha MT-09 SP 2018 : triple muse !

Les nouvelles suspensions de la Yamaha MT-09 SP lui offriront-elle la rigueur nécessaire pour tenir la cadence de la Triumph Street Triple R, référence des roadsters sportifs ? MNC oppose ces deux artistes de l'arsouille à moteur 3-cylindres : accrochez-vous, ça décoiffe !
Tous les Duels 5 commentaires
Essai Yamaha Niken : essayer la moto trois-roues, c'est la dompter !

Depuis plus de dix ans, les ingénieurs Yamaha se creusent la tête pour proposer une moto aux performances inédites en virage. Leur solution ? Ajouter une roue à l'avant pardi ! Moto-Net.Com est parti dans les Alpes, en Autriche, pour tester cette inédite machine à trois roues baptisée Niken. Essai.
Roadster 14 commentaires
Duel BMW R Nine T Pure Vs Kawasaki Z900RS 2018 : reculer pour mieux rouler

Envie d'une moto rétro aux courbes désirables et excitante en courbes ? Forte en gueule comme en moteur ? Ça tombe bien : la nouvelle Kawasaki Z900RS pointe son joli phare rond vers ce créneau rétro-sport défriché avec succès par la BMW R Nine T, convoquée ici dans sa déclinaison Pure pour ce nouveau duel MNC !

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Vote à l'Assemblée nationale : votre député est-il pour ou contre les 80 km/h ?

L'Assemblée nationale publie la liste des députés ayant voté pour ou contre la motion de rejet préalable de la proposition de loi contre les 80 km/h hier matin. En clair : votre député a-t-il fait obstruction à l'examen de la proposition de loi contre les 80 km/h ? Instructif...
Radars 2 commentaires
Tourist Trophy : mieux cerner le ''mortel'' tracé de l'Ile de Man

Comment saisir l'ampleur du défi que relèvent chaque année les pilotes moto du Tourist Trophy ? En regardant leurs terrifiantes vidéos embarquées, bien sûr. Mais il existe une image qui, à elle seule, permet de comprendre à quel point cette épreuve est ardue : une oeuvre intitulée ''Race Tracks to Scale''...
Culture 2 commentaires
Les routes allemandes plus sûres grâce aux panneaux en plastique

Après trois ans d'expérimentation dans le Bade-Wurtemberg, des panneaux de virage en plastique - et non plus en acier - vont être adoptés en Allemagne. Un énorme progrès en termes de sécurité pour les motards, dont devrait s'inspirer la France. Explications.
Préparation Yamaha XSR900 Alter par Dab Motors

Simon Dabadie, fondateur de l'atelier Dab Motors basé à Biarritz (64), s'est servi de technologies numériques avancées pour transformer radicalement une Yamaha XSR900. Modélisation virtuelle puis impression en 3D ont notamment été utilisées pour créer cette "Alter". Présentation.
Denis Masséglia, seul député LREM indépendant sur la question des 80 km/h !

Denis Masséglia, jeune député du Maine-et-Loire (49), est le seul membre du groupe La République en Marche à avoir osé voter "contre" le rejet de la proposition de loi contre les 80 km/h hier à l'Assemblée nationale. Quelques grammes d'indépendance dans un monde de moutons ? Le Journal moto du Net, indépendant depuis 1999, se devait naturellement de s'y intéresser...
Nouveauté Indian 2019 : la FTR1200 est dans les starting-blocks

Le champion 2017 - et 2018 bientôt ! - de Flat Track américain entre dans la phase trois de son programme : après la compétition et la préparation, Indian a profité du festival Wheels and Waves pour annoncer la commercialisation en 2019 de la FTR1200...
Nouveautés 2019 6 commentaires
Les députés En marche refusent le vote de l’Assemblée nationale sur les 80 km/h

Malgré la mobilisation de députés d'horizons très divers - de la France insoumise aux Républicains en passant par la Nouvelle gauche ou les non-inscrits -, les députés de La République en marche ont réussi à éviter le vote sur les 80 km/h ce matin à l'Assemblée nationale. Moto-Net.Com a interrogé l'un des auteurs de cette proposition de loi contre les 80 km/h, le député (LR) de l'Orne Jérôme Nury. Interview vidéo.
Radars 7 commentaires

Invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net, j'accède à toutes les informations réservées et je profite d'avantages exclusifs (invitations, réductions, etc.).

 

  • En savoir plus...
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.