• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW MARCHÉ 2012
Paris, le 17 janvier 2013

Franck Dubouchet (KSR) : nous étions un complément de gamme

Franck Dubouchet (KSR) : nous étions un complément de gamme

KSR Group importe en France les deux-roues Generic, les quads Explorer et les scooters Lambretta. Franck Dubouchet, directeur commercial KSR France, établit pour Moto-Net.Com le bilan 2012 de ses marques et dévoile ses objectifs 2013. Interview.

Imprimer

Moto-Net.Com : Que vous inspire l'évolution générale du marché français du motocycle en 2012 ?
Franck Dubouchet, directeur commercial KSR France :
Au regard des immatriculations, on peut constater plusieurs phénomènes. Pour la catégorie 125, la formation obligatoire est difficile à accepter pour les consommateurs et assez contraignante en termes de cout et de temps. Pourquoi les auto-écoles ne proposent-elles pas un permis voiture avec option 125 cc ? Les candidats auraient un accès privilégié ainsi qu'un gain de temps et d'argent pour obtenir cette formation. C'est peut être une concertation que les grandes marques devraient avoir avec ces auto-écoles pour relancer la catégorie 125 cc. Les immatriculations de la catégorie "+ de 125" font apparaitre que les marques qui renouvellent leur gamme ou proposent des nouveautés sont en progression, alors que les marques attentistes sont en recul.

MNC : Combien avez-vous recensé d'immatriculations par marque en 2012 ?
F. D. :
Chez Generic, nous ne sommes pas des spécialisés 125, nos efforts se sont principalement axés sur les 50 cc et les quads Explorer. En 2012, nous avions pleinement conscience que nous étions un complément de gamme chez nos revendeurs, qui ont tous des offres sur le segment des 125, ce qui a restreint notre développement dans cette catégorie. Depuis octobre 2012, nous sommes distributeur des scooters Lambretta et nous avons déjà nommé un grand nombre de concessionnaires qui vont permettre à la marque d'être correctement représentée sur l'ensemble de la France. Avec notre réseau de distribution et un tarif bien étudié, nous parions sur une progression significative des ventes pour 2013.

MNC : Quel bilan dressez-vous de votre année ?
F. D. :
Le bilan général est très apprécié de la maison mère, KSR Autriche. Nous avons augmenté de 94 % nos ventes en 50 cc. Avec 6,1 % de part de marché sur le secteur des 50 cc à boite, nous sommes en cinquième position, devant de grandes marques.

MNC : Êtes-vous pleinement satisfaits des résultats de vos meilleures ventes ?
F. D. :
Nous sommes pleinement satisfaits de nos meilleurs ventes, elles répondent exactement à une demande de la part des professionnels et des usagers, nous allons conforter nos offres sur ce segment pour l'année prochaine.

MNC : Quels sont les modèles dont les ventes vous ont déçu et quelle en était la cause ?
F. D. :
Les ventes de notre 125 Worx, un modèle basique de très bon rapport qualité/prix, nous a déçu : ce modèle a été plébiscité par la presse mais la marque Generic souffrait d'un déficit en termes d'image. En temps de crise, les consommateurs se réfugient dans des valeurs sures et des marques qu'ils connaissent depuis longtemps. Pour remédier à cet état de fait, KSR Group a décidé de changer de nom pour ses véhicules qui vont désormais se nommer tout simplement KSR Moto.

MNC : Les immats ne sont pas tout : comment qualifieriez-vous votre bilan comptable ?
F. D. :
Notre bilan comptable est très satisfaisant. Sur certains véhicules comme les 125, la formation obligatoire nous empêche de nous développer sur ce segment. A contrario, nous profitons à plein de la crise qui nous permet de changer la donne et d'être présent chez de gros revendeurs, qui , il y a peu , ne portaient aucun intérêt à nos véhicules. Aujourd'hui, ils sont très satisfaits d'avoir trouvé avec KSR France, un fournisseur avec lequel il est encore possible de faire du commerce.

MNC : Comment analysez-vous le marché de l'occasion ? Quelle importance a-t-il aujourd'hui au sein de votre réseau ?
F. D. :
Le marché de l'occasion ne nous influence absolument pas, c'est plutôt l'inverse qui se produit avec notre gamme car nos revendeurs arrivent à proposer aux consommateurs nos véhicules neufs, garantis deux ans, pour un tarif similaire à celui qu'ils étaient prêts à débourser pour une occasion.

MNC : D'après vous, vos nouveautés 2012 ont-elles réussi leur première année ?
F. D. :
Nos nouveautés 125 TR et 50 Sirion sont arrivées trop tardivement pour pouvoir être jugées. Laissons leur le temps de s'installer chez nos concessionnaires pour tirer un bilan de leur impact sur nos ventes.Même constat pour les scooters Lambretta : attendons les beaux jours pour nous faire une idée de leur percée sur le marché.

MNC : Quelle a été la bonne surprise 2012 ?
F. D. :
Il y a eu deux bonnes surprises en 2012. La première est l'arrivée de la marque Lambretta qui apporte un vrai plus dans notre offre à nos revendeurs. La seconde, c'est la relation privilégiée que nous entretenons avec nos revendeurs. Nous sommes mutuellement très proches et faisons tout pour que cela continue.

MNC : Quelle a été la moins bonne ?
F. D. :
Nous n'avons pas réellement de mauvaises surprises. Nous pourrions toujours avoir plus de concessionnaires, plus de ventes, plus de parts de marché, mais concrètement, pour une deuxième année d'activité, nous sommes pleinement satisfaits et confiant pour l'avenir.

MNC : Quel a été selon vous l'évènement marquant de l'année 2012 dans le monde du deux-roues ?
F. D. :
Sur un plan médiatique, le retrait du control technique et l'annulation du port du brassard fluo sont les faits marquants. Sur un plan plus sportif, un grand coup de chapeau à nos pilote tricolores qui ont fait retentir la Marseillaise aux quatre coins du monde, mention spéciale aux enduristes. Sur un plan personnel, l'arrêt de la carrière de Biaggi est l'événement qui me marque le plus.

MNC : Allez-vous proposer des nouveautés en 2013 ?
F. D. :
2013 va être un feu d'artifice au niveau des nouveautés. Nouvelle dénomination des anciens modèles Generic en KSR Moto, nouveaux modèles dans toutes nos familles de véhicules, scooters 50 et 125, motos 50, 125 et même 600 cc chez KSR Moto, nouveaux quads Explorer 700 sportif, nouveaux modèles chez Lambretta. Distribution d'une nouvelle marque pour compléter notre offre... Rendez-vous sur les salons et chez nos concessionnaires ainsi que sur les différents médias pour découvrir toutes ces nombreuses nouveautés.

MNC : Quels sont vos objectifs 2013 ?
F. D. :
Pour 2013 nos objectifs sont multiples. Continuer à étendre notre réseau de concessionnaires pour que l'ensemble de nos marques soient représentées sur toute la France. Développer l'aspect marketing pour une meilleure reconnaissance et une meilleure visualisation de notre groupe et des marques distribuées. Amélioration de la qualité de nos produits et de nos services envers les concessionnaires et les consommateurs.

MNC : Quels sont vos grands rendez-vous 2013 ?
F. D. :
Pour découvrir ou simplement venir discuter avec notre équipe, nous avons ciblé trois grands événements en 2013. Cela va commencer par les JPMS les 10 et 11 Février, puis pour la première fois nous allons être présent au salon du scooter de Paris les 5, 6 et 7 Avril où les usagers pourront tester nos véhicules. Nous terminerons l'année par notre présence du 3 au 8 Décembre, au salon de la moto de Paris.

MNC : En conclusion, quelle maxime illustrerait le mieux votre bilan 2012 ?
F. D. :
Action, réaction ! Le marché bouge et évolue, on s'adapte.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai X-Ride 650 (17 et 21 pouces) : attention à la Mash !

Mash, marque française de motos construites en Chine, grimpe une marche supplémentaire via un monocylindre de 644 cc qui propulse notamment un attirant Scrambler en 17 pouces : la X-Ride 650. MNC l'a brièvement testé, ainsi que le prototype de présérie dans son inédite configuration trail en 21 et 18 pouces.  Essai.
Essai vidéo Honda NT1100 2022

Cap sur Tarragone (Espagne), ses routes sinueuses et ses villages pittoresques pour découvrir la nouvelle Honda NT1100. Cette moto routière inédite, extrapolée de l'Africa Twin, tiendra-t-elle toutes ses promesses ? Réponses dans notre bilan vidéo en complément de notre essai complet à lire sur MNC. 
Routière 2 commentaires
Essai Z650RS : Kawasaki lance sa petite Rétro Sport et confort !

Trois ans après la Z900RS, Kawasaki revisite plus succinctement sa Z650 afin de compléter son offre vintage. Très proche de la Z650 d’origine et accessible aux permis A2, la Z650RS (Rétro Sport) propose un look délicieusement "Zeventies", une conduite plus décontractée... et un tarif de néo-rétro chéro. Essai !
Roadster 1 commentaire
Essai Honda NT1100 2022 : la tête de l'exploit

Combien peut valoir une moto routière confortable mais dynamique, rigoureuse mais pas ennuyeuse, sophistiquée mais évidente à piloter ? Pour Honda, la réponse est 13 999 euros et prend le visage - qui ne plaira pas à tout le monde - de la nouvelle NT1100. Essai de cette déclinaison GT de l'Africa Twin qui a littéralement "tout compris".
Routière 5 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai X-Ride 650 (17 et 21 pouces) : attention à la Mash !

Mash, marque française de motos construites en Chine, grimpe une marche supplémentaire via un monocylindre de 644 cc qui propulse notamment un attirant Scrambler en 17 pouces : la X-Ride 650. MNC l'a brièvement testé, ainsi que le prototype de présérie dans son inédite configuration trail en 21 et 18 pouces.  Essai.
La Suzuki Katana un peu plus moderne et bien plus classe en 2022

Étroitement dérivée de la GSX-S1000, la Katana 2022 disposera d’un 4-cylindres de dernière génération plus propre, plus costaud et plus sophistiqué, tandis que sa partie cycle et ses lignes ne bougent pas. Les deux nouveaux coloris en revanche se veulent plus "premium". Découverte.
Roadster 2 commentaires
Honda refait "Forza" avec son nouveau scooter ADV350

Honda ajoute un nouveau scooter dans sa gamme 2022 avec l'ADV350, qui associe le look baroudeur apprécié du X-ADV 750 et le moteur du Forza 350. Présentation.
Scooters 1 commentaire
Les Yamaha MT-09 et MT-09 SP accessibles aux permis moto A2 en 2022

Yamaha change de stratégie avec sa MT-09, jusqu'ici réservée aux motards détenteurs du permis A : les nouveaux permis A2 ont désormais accès au plus turbulent des roadsters japonais, grâce au bridage inédit de son 3-cylindres à 47,5 ch (35 kW) ! Explications.
Deux nouveaux coloris 2022 pour la Ténéré 700... et un prototype de Raid !

La saga Ténéré se poursuit en 2022 à travers deux nouveaux coloris : Bleu "Icon" pour le modèle standard et Blanc "Heritage" - tranché de rouge bien sûr - pour la Rally Edition. Mais ce n’est pas tout ! Yamaha travaille sur une Ténéré 700 Raid plus baroudeuse... Ambiance de la brousse.
La Yamaha MT-10 SP à suspensions électroniques repart pour un tour 

La patronne est de retour. La MT-10 SP qui chapeaute la gamme des roadsters MT chez Yamaha profite pour 2022 des mêmes évolutions que la MT-10 "tout court". Elle intègre la dernière génération de suspensions semi-actives Öhlins, conserve ses durits de freins tressés et se pare d’un sabot moteur. Présentation.
Roadster 2 commentaires
La Versys 650 continue son bonhomme de route en 2022

L’un des trails - routiers - préférés des motards français évolue en 2022 : la Versys 650 conserve l’essentiel de sa mécanique largement éprouvée et se concentre sur la cosmétique et l’électronique : la petite Kawasaki reçoit une nouvelle tête et une nouvelle bulle, ainsi qu’un écran couleur et un antipatinage. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...