• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ESSAI PNEU
Magny-Cours (58), le 5 avril 2011

Essai pneu moto : nouveau Pirelli Diablo Rosso II

Essai pneu moto : nouveau Pirelli Diablo Rosso II

Introduite en 2002 dans le catalogue du manufacturier pneumatique Pirelli, la gamme Diablo accueille un nouveau modèle en 2011 : le Diablo Rosso II. A l'occasion de son lancement à Magny-Cours, Moto-Net.Com a pu mettre à l'épreuve ce pneu sport-route.

Imprimer

Interview de Matthieu Brinon, directeur marketing Pirelli et Metzeler France

En marge de notre essai du nouveau pneu moto Pirelli Diablo Rosso II sur le circuit de Nevers Magny-Cours (58), Moto-Net.Com a interrogé Matthieu Brinon, directeur marketing Pirelli et Metzeler France. Interview.

Moto-Net.Com : Quels sont les objectifs de Pirelli avec ce Diablo Rosso II ?
Matthieu Brinon, directeur marketing Pirelli et Metzeler France : Pirelli ne communique pas sur ses objectifs en termes de volumes de ventes ! En revanche, le but visé avec le Diablo Rosso II est de prendre des parts de marché sur les pneus Supersport, car il s'agit d'un des deux segments les plus importants en France : environ 40 à 45% des ventes du marché français sont constituées de pneus Supersport et Touring.

M-.N.C : Quels sont les principaux points fort du Diablo Rosso II par rapport au Diablo Rosso ?
M. B. : Le Diablo Rosso II est plus polyvalent que son prédécesseur et il présente surtout un meilleur comportement sur le mouillé. Si vous regardez les profils des pneus, vous constaterez notamment que celui du Diablo Rosso II est complètement différent car les ingénieurs ont énormément travaillé sur l'évacuation de l'eau. Or ce facteur est primordial, car l'enveloppe avant est chargée d'évacuer l'eau de la trajectoire pour que l'arrière passe dans une zone la plus "sèche" possible afin d'offrir la meilleure motricité.

Du Tuning sur les pneus !

En option, il est possible de personnaliser ses Diablo Rosso II grâce aux différentes étiquettes PSL (Personalised Sidewall Label) vendues sur le site officiel Pirelli. Au nombre de six, ces vignettes (sur lesquelles on peut ajouter un drapeau, un logo, un circuit, un petit texte...) se collent sur un espace prévu à cet effet sur le flanc des pneus : la classe !

En outre, le Diablo Rosso II a beaucoup progressé en usage sur circuit, comme vous avez pu le constater lors de vos essais ! Selon moi, ce nouveau produit est sans doute le plus polyvalent et le plus homogène de sa catégorie : il est bon sur le sec, le mouillé, sur circuit et sur route, notamment grâce à son temps de chauffe réduit et à sa courbe de température qui redescend très progressivement.

M-.N.C : A force de proposer des pneus de plus en plus polyvalents et performants dans tous les domaines, ne craignez-vous pas que les produits à usage plus restreint (comme les pneus "Racing" et "Route") soient progressivement délaissés par les motards ?
M. B. :Cette question est légitime et logique, car cela constitue effectivement un des risques possibles... Néanmoins, il faut prendre en compte le fait que le développement d'un pneu est étroitement lié à celui des nouvelles motos. Or les constructeurs nous demandent aujourd'hui des produits offrant un champ d'action de plus en plus large... Le meilleur exemple est le Diavel, pour lequel Ducati nous a demandé de concevoir une gomme au look "Custom" de 240 mm de large, mais qui offrirait le comportement d'un pneu Superpsort. Il s'agit d'un sacré défi que nous pensons avoir relevé avec le Diablo Rosso II qui équipe cette machine en première monte !

M-.N.C : Si l'on en croit vos données, le Diablo Rosso II a sensiblement progressé dans tous les domaines... sauf en ce qui concerne la durée de vie ! Ne serait-ce pas une stratégie délibérée de la part de Pirelli pour ne pas ralentir la fréquence de remplacement des pneumatiques ?

M. B. : Non, il n'y a pas de volonté de notre part de faire du business "gratuitement". Le Diablo Rosso II possède effectivement une espérance de vie de 10% supérieure à son prédécesseur dans une utilisation normale (soit environ 8000 à 9000 km en moyenne pour l'arrière, NDLR). J'en profite pour préciser que pour estimer la longévité d'un pneumatique, il faut tenir compte de facteurs extérieurs tels que le respect des pressions, le poids et le réglage de la moto ou encore l'abrasivité des routes parcourues. De plus, son usure est plus progressive dans le temps car elle mieux contrôlée grâce à de nouveaux procédés employés lors de la construction qui permettent de mieux homogénéiser le mélange des matériaux.

M-.N.C : Votre concurrent Michelin a récemment annoncé une augmentation d'environ 6% de ses tarifs en raison de l'augmentation du coût des matières premières, notamment le caoutchouc. Allez-vous être amené à suivre la même démarche ?
M. B. : Oui, à partir du 1er mai nos tarifs vont subir une hausse comprise entre 4,5 et 5%. Même si Pirelli a fait en sorte d'en répercuter la plus faible partie possible sur le prix de vente, cette augmentation est tout simplement incontournable au vu de l'augmentation du coût des matières premières.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !