• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ZUCCESS ZTORY
Paris, le 3 novembre 2009

Dossier Z 750 : Ze coup de génie de Kawasaki !

Dossier Z 750 : Ze coup de génie de Kawasaki !

Indétrônable, la Kawasaki Z750 ? C'est ce que suggère sa domination dans le segment des roadsters mid-size. Comment la Zed est-elle devenue la coqueluche de nombreux motards et des concessionnaires ? Retour sur la trajectoire d'un phénomène au sang vert.

Imprimer

Plus, c'est mieux !

Six ans après son lancement, la Kawasaki Z 750 continue de cartonner : avec plus de 40 000 unités écoulées dans l'Hexagone et des chiffres de ventes conséquents dans le reste de l'Europe, la Verte a non seulement éclipsé une ZR 7 vieillissante, mais Kawasaki lui doit aussi en grande partie son retour au premier plan de la scène motocycliste !

Novembre 2003 : la Z 750 débarque en France !

Plus qu'une réussite, il s'agit presque d'une icône pour le blason d'Akashi... et pour une proportion impressionnante de motards ! Dessinée par Shinji Tanaka, la Z 750 débarque en novembre 2003 dans les concessions françaises : en reprenant les fondamentaux de la Z 1000 (châssis, design et moteur ré-alésé à 748 cc), ce roadster moderne et sexy met un coup de fouet à une catégorie plébiscitée en Europe et presque exclusivement composée de 4-cylindres de 600 cc.

Or, si le 750 cc a vécu ses heures de gloire avec, entre-autres, la célébrissime Honda CB 750 Four, la Suzuki Inazuma, les FZ 750 Yamaha et autres Kawasaki Zéphyr 750 et ZR 7, les motoristes nippons ont progressivement cessé d'exploiter cette cylindrée (Suzuki GSX-750 mise à part) au profit de moteurs de 600 cc ou de 1000 cc, développés pour les nouvelles catégories Supersport et Superbike.

Au début des années 2000, l'ordre établi voulait que les "4-pattes" dérivés des sportives se retrouvent plus ou moins rapidement sur des roadsters, donnant ainsi naissance à des machines légères et adeptes des hauts régimes (Suzuki Bandit, Honda Hornet, Yamaha Fazer...) ou plus coupleuses, voire un brin intimidantes comme les 900 Hornet ou Fazer 1000.

Une première version fun et ludique

Bousculant les acquis de cette offre somme toute étriquée, la Z 750 dévoile une panoplie d'arguments simples mais percutants (lire notre Essai du modèle 2003, Moto-Net.Com du 11 décembre 2004) : un moteur de 748 cc à la fois puissant (110 ch en full) et coupleux (7,4 m/kg à 8 200 tr/mn), un design jeune et taillé à la serpe, une agilité de ballerine (195 kg à sec) et un tarif contenu (moins de 7 000 € pour les 800 premiers exemplaires écoulés en France).

Immédiatement, la recette fonctionne (4933 ventes en 2004 puis 7160 en 2005) et cartonne auprès d'une large majorité de - jeunes - usagers qui voient en la "Zed" une moto autrement plus ludique qu'un Bandit et plus enjouée et disponible qu'une Hornet ou un Fazer. Sans compter que sa sonorité rauque et mélodieuse se charge de convaincre les amoureux des belles vocalises !

Surfant sur le besoin du "toujours plus" propre à de nombreux motards, Kawasaki a réussi un coup de maître : mettre un 750 - à la fois onctueux et efficace à bas régimes et hargneux dans les tours - au prix d'un 600 cc ! Étrangement, les Verts n'initieront pourtant pas d'engouement vers cette motorisation : Honda se contentera d'affûter son efficace 600 Hornet, tandis que la Yamaha FZ 6 plonge dans le sport à tout crin en taxant le moteur pointu de la R6, imitée en 2005 par Suzuki avec la GSR 600.

Une première version fun et ludique

Résultat : la "Zed", unique porte-drapeau de cette cylindrée intermédiaire dans sa catégorie, profite sans vergogne de ses 150 cc supplémentaires pour coller un boulevard à la concurrence à bas et moyens régimes... et dans le hit-parade des ventes de motos de plus de 125 cc en France !

Vendue en bleu, rouge ou noir à son lancement, la "Zak" n'évolue guère jusqu'en 2007 : de nouveaux coloris (gris en 2005, orange en 2006), l'ajout d'une clé codée (2006) et le lancement d'un peu goûté modèle S en 2005 jalonnent ses premières années de commercialisation.

Cependant, si ce joyeux roadster mérite incontestablement ses lauriers, le tableau n'est pas parfait pour autant : le 4-cylindres chatouille les pieds et brouille les rétros à mi-régimes, les aspects pratiques sont inexistants (manque d'espace de rangement sous la selle, confort et protection spartiates, place passager et lisibilité du tableau de bord moyennes), l'amortisseur est un poil sec et la boîte manque parfois de précision...

Conscient des retouches nécessaires pour rester au sommet, Kawasaki doit toutefois manoeuvrer finement pour ne pas bouleverser l'équilibre de son enfant prodige. Tiraillés entre l'envie de bien faire et l'interdiction de se planter, les ingénieurs nippons procèdent en douceur et dévoilent en 2007 une Z 750 à la fois plus cossue et plus facile à vivre (lire notre Essai de la Z 750 2007, Moto-Net.Com du 23 mars 2007).

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
La Z750 a bénéficié de l'inventivité de ses premiers designers et d'une première (et encore unique) 7.5 parmi le flot de 6 et 6.5 qui inondent le marché depuis une quinzaine d'année. Pourtant à l'usage, un bon 6.5 bi ou tri cylindres n'est pas en reste au niveau de l'agrément et des performances, et même certains 4 cylindres comme la GSR. A croire qu'on est encore influencé psychologiquement par les optimales 7.5 des seventies (honda four, anciennes séries Z et autres anglaises bonneville ou commandos de l'époque...). Y avait qu'à recréer une 7.5 bien relookée , bien dans l'air du temps (style manga inspiré des bd nippones...et dessins animés pour enfants qui ont bercé certains d'entre nous) pour emporter la mise. Ceci dit, quand on voit le succès de l'er6 également, on peut penser que Kawa a parfaitement harmonisé sa vieille (et positive) image de fabricant de moto dynamique au caractère bien trempé, avec ses dernières réalisations. Bravo et Bingo donc. Moi actuellement er6f à la couleur bien verte (!), je cherchais une super GPZ, et je l'ai trouvée. Je déplore seulement le confort insuffisant. Quant à la Z, je l'ai essayée lorsqu'elle est sortie, je l'ai trouvée épatante...sauf la polyvalence et le poids grandissant des derniers modèles.

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !