• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 26 août 2012

WSBK Russie : le Tsar Melandri défait l'Empereur Biaggi

WSBK Russie : le Tsar Melandri défait l'Empereur Biaggi

Après Tom Sykes, Marco Melandri s'est imposé sur le tout nouveau circuit de Moscow Raceway ! Le pilote BMW profite d'une bourde de Max Biaggi dans la même seconde manche pour s'emparer du commandement du World Superbike 2012. Mamma mia !

Imprimer

Après Tom Sykes, Marco Melandri s'est imposé sur le tout nouveau circuit de Moscow Raceway ! Le pilote BMW profite d'une bourde de Max Biaggi dans la même seconde manche pour s'emparer du commandement du World Superbike 2012. Mamma mia !

Plus tôt ce midi, le soleil des essais avait cédé sa place à un ciel chargé. La première course russe de l'histoire du WSBK s'était lancée sur une piste piégeuse car tout juste sèche... Mais les trois hommes forts du championnat 2012 savent y faire !

Enfin, cinquième à Silverstone il y a trois semaines, Kenan Sofuoglu n'a pas loupé le premier rendez-vous russe du Mondial Supersport. Le double champion de la discipline s'impose magistralement devant notre camarade Cluzel et le local Leonov.

Première course Superbike

Tom Sykes part très fort et vire en tête devant Leon Haslam, Eugene Laverty, Carlos Checa, Marco Melandri, Jonathan Rea, Davide Giugliano, Chaz Davies, Max Biaggi et Loris Baz. La trajectoire est quasiment sèche mais les pilotes restent vigilants dans les premiers virages.

En fin de boucle toutefois, Sykes accélère et se porte à une seconde de tout le monde. Le team Kawasaki a officialisé hier soir que le Tom était reconduit pour 2013... On comprend pourquoi ! 

Laverty double Haslam au tout début de la 2ème boucle. Les deux Britanniques s'éloignent à leur tour du peloton toujours mené par Carlos et sa Ducati n°7. En arrière plan, aux portes du Top 10, Sylvain Guintoli et Loris Baz se bagarrent juste derrière Max Biaggi.

Dans le 3ème tour, l'attention se concentre sur Giugliano : le n°34 est déchainé et double irrésistiblement ses adversaires ! Pourtant plus prudent, c'est son coéquipier Carlos qui chute ! Frôlé par Jonathan Rea au freinage, le champion 2011 perd l'avant et avec lui, toute chance de - bon - résultat...

Tom Sykes continue son travail de sape et s'octroie une avance de 3,5 secondes au 5ème tour. Haslam reste concentré, ce qui n'est pas le cas de Laverty contrarié par Giugliano ! On apprend dans le même tour la chute de Guintoli, et la perte d'environ six places de Baz.

Aux avant-postes, Haslam pousse un peu trop et exécute une courte sortie de piste : le pilote BMW n°91 se retrouve en cinquième place derrière Giugliano, Rea, Laverty et Sykes toujours seul en tête. Haslam n'a pas le temps de respirer : il est dépossédé de la cinquième position par Chaz Davies.

Marco Melandri et Max Biaggi sont respectivement 7 et 8ème, mais ne sont pas au contact du groupe de chasse. Les deux leaders du championnat sont assez timides sur la piste séchante qui n'autorise que modérément les écarts de trajectoire.

Dès le 9ème tour, Leon Camier se fait prendre un tour par ses petits camarades ! Le n°2 s'accroche au guidon de sa GSX-R1000 en espérant marquer un point. Mais pour cela, il doit également compter sur de erreurs de ses rivaux...

Alors que Tom Sykes semble maintient son avance à environ quatre secondes, Giugliano doit cravacher sa Ducati pour la maintenir au milieu des 4-cylindres de pointe. Le plus rapide sur la piste est désormais Melandri : le Hérisson de Ravenne compte 1,5 seconde de retard sur Haslam qui se trouve en queue de peloton.

Biaggi lui, est trois secondes derrière son ennemi n°33 mais ne semble pas en mesure de remonter. Deux autres Italiens, Canepa sur Ducati et Fabrizio sur BMW, complètent le Top 10 à plus de 20 secondes du leader.

Jonathan Rea part à la faute dans le 11ème tour en perdant l'avant dans un gauche rapide. Le pilote Honda  s'en sort heureusement indemne. Il pourra donc participer à la seconde course Superbike... et à celle(s) de MotoGP au sein du team HRC en attendant  le retour de Stoner !

À la mi-course, l'avance de la Ninja de Sykes sur les deux RSV4 de Laverty et Davies baisse d'une petite seconde. Haslam passe devant Giugliano qui lâche peu à peu la BMW n°91 et voit fondre sur lui la n°33. Comme effarouché par Marco, le coéquipier de Checa finit lui aussi les quatre fers en l'air !

Avec les chutes de Rea et Giugliano, Zanetti puis Hopkins accèdent au Top 10. Melandri monte en cinquième place mais vise au moins la deuxième place que se disputent pour le moment Laverty, Davies et Haslam. Sykes est toujours devant, à un peu plus de trois secondes.

À dix tours du drapeau à damier, Melandri commence à profiter de l'aspi de son coéquipier. L'Italien rejoint définitivement le groupe des Britanniques ! Derrière Marco, pas moins de quatre Italiens : Biaggi, Canepa, Fabrizio et Zanetti.

Davies déclenche une attaque sur Laverty qui doit s'écarter légèrement. Il n'en fallait pas davantage pour permettre aux deux BMW de passer devant l'Aprilia officielle ! Le groupe est légèrement dispersé et perd quelques dixièmes de secondes sur l'homme de tête.

À sept tours de la fin, Haslam perd l'avant en tentant de faire l'intérieur à Davies dans un double droit ! L'Anglais pousse le Gallois hors de la piste et offre à son coéquipier Melandri la deuxième place sur un plateau ! Laverty hérite de la troisième place, Davies revient en piste en quatrième place et Biaggi intègre le Top 5.

Melandri reste la tête enfouie derrière sa bulle. Il tente de grignoter l'avance de Sykes... et y arrive ! Dans le tour suivant toutefois, Sykes réagit et rehausse le ton de manière convaincante : le Ninja anglais possède plus de 4,5 secondes d'avance à quatre tours de la fin de course.

La bagarre reprend en revanche entre Davies et Laverty : Eugene occupe la troisième marche du podium mais Chaz Davies dispose de trois tours pour la lui ravir ! Biaggi est toujours cinquième, à quatre secondes des deux Aprilia placées devant lui.

Davies ne met pas longtemps à surprendre Laverty : le n°19 plante un superbe freinage en haut d'une petite butte. La RSV4 privée s'éloigne très rapidement de l'officielle n°58... mais finit par tomber ! Le Gallois s'est laissé emporter et s'est mélangé les pédales en rentrant des vitesses aux abords d'un virage. Chaz sort de la traj', puis de la piste et de la course !

Laverty récupère donc sa troisième place, mais doit encore se méfier de Biaggi qui roule à quelques longueurs seulement ! Dans le dernier tour, Max - dont l'extrême prudence s'est révélée payante ! - décide de secouer son Aprilia afin de céder le moins de points possibles à Melandri.

Tom Sykes remporte la première course de Mondial Superbike en Russie avec une confortable avance sur Marco Melandri qui franchit la ligne d'arrivée sur la roue arrière. Une poignée de seconde plus tard, l'Aprilia n°3 déboule juste devant la n°58 : Biaggi empoche ainsi 3 points supplémentaires !

Les trois hommes forts du championnat se retrouvent sur le podium. Qu'on se le dise : le sprint final vers le titre mondial 2012 est lancé !

Course Supersport

Le soleil inonde désormais le circuit, si bien que les feux rouges s'endorment au moment de lâcher les fauves ! Impatient, Sam Lowes part comme un boulet de canon devant Jules Cluzel, Kenan Sofuoglu, Broc Parkes, Vladimir Leonov, Fabien Foret, Sheridan Morais, Gabor Talmacsi, Romain Lanusse et Alex Antonelli !

Sofuoglu fait les freins aux deux Honda dans la dernière ligne droite du premier tour mais loupe la corde de quelques centimètres et doit laisser passer Lowes à l'accélération puis Cluzel dans la ligne droite des stands. Le ton du début de course est donné ! On pouvait s'y attendre : Sam Lowes écope d'un passage dans les stands suite à un départ anticipé.

Le double champion du monde reproduit son attaque à la fin du 2ème tour mais repasse derrière Lowes dans la ligne droite suivante. Sofuoglu force le passage sur Lowes qui perd quatre places. La Kawa' n°54 se retrouve donc en tête devant la Honda n°16 de Jules et la Yamaha n°65 de Vladimir.

Broc Parkes et Fabien Foret complètent le Top 5 tandis que Sam entre aux stands pour en ressortir à la 15ème place juste derrière Valentin Debise (14ème) et à trois secondes de Romain Lanusse (10ème).

À partir du 4ème tour, Sofuoglu et Cluzel prennent le dessus sur leurs poursuivants. Ils faussent compagnie au peloton composé du Russe Leonov, de l'Australien Parkes et du Français Foret. Une seconde derrière ce trio se trouvent Morais, l'ancien champion de GP125 Talmacsi, et Antonelli.

Romain Lanusse chute alors qu'il reste encore 13 tours à parcourir. Jules Cluzel lui, applique une pression considérable sur les épaules de Kenan Sofuoglu ! La CBR Parkalgar ne quitte pas la ZX-6R officielle d'une jante tandis que la R6 russe en troisième position accuse un retard de plus de quatre secondes.

Fabien Foret, spécialiste des fins de course spectaculaires, n'arrive pas à suivre le rythme... À la mi-course, le n°99 est doublé par Sheridan Morais. La Kawa' n°32 passe ensuite devant la Honda n°23 de Parkes et s'accorde une belle quatrième place.

Plus de huit secondes devant, le duel se poursuit entre Kenan et Jules ! Le Frenchie s'accroche jusqu'à six tours de la fin où le Turc hausse le ton. Une demi-seconde, puis une entière... Le Ninja n°54 glisse entre les gants de notre compatriote et ne tarde pas à s'isoler en tête.

Cluzel se retrouve seul en 2ème place, neuf secondes devant le futur héros local : Vladimir Leonov ! Le Moscovite parvient à se maintenir hors de portée de Sheridan Morais qui ne ménage pourtant pas sa Kawasaki depuis le début de la course !

En cinquième position, à plus de 20 secondes du leader - de la course et du championnat ! -, circule Broc Parkes. Le pilote Ten Kate dispose d'une avance de deux secondes sur notre deuxième représentant français Foret. Le troisième est l'ancien coéquipier de Fabien : Florian Mario occupe la 14ème place au guidon de sa Kawasaki "indienne".

Les derniers tours ne sont malheureusement pas passionnants, du moins en ce qui concerne le Top 5 décidé depuis un moment déjà. Même au sein du Top 10 l'action n'est pas vraiment au rendez-vous : le tracé russe limite un peu trop les possibilités de dépassements dans sa longue section sinueuse et les écarts se creusent inexorablement dans les lignes droites...

Il faut attendre le dernier tour pour voir Talmacsi inquiéter à nouveau Antonelli (7ème) et, un peu plus loin, Tamburini défendre sa 9ème place face à Scholtz et Baldolini. Sam Lowes pour sa part sauve les meubles en piquant la 12ème place de Quarmby dans les derniers instants !

Kenan Sofuoglu remporte donc sa troisième victoire de l'année devant Jules Cluzel, auteur de son cinquième podium cette saison, qui se trouve être sa première en Mondial Supersport ! Le Turc porte son avance au championnat à 33 points sur le Français et à 35 sur l'Anglais Lowes.

Seconde course Superbike

Comme en première manche, Tom Sykes s'empare rapidement des commandes de la course et devance assez facilement Eugene Laverty, Leon Haslam, Marco Melandri, Jonathan Rea, Davide Giugliano, Carlos Checa, Max Biaggi, Loris Baz et Sylvain Guintoli.

Dès le deuxième tour cependant, la RSV4 n°58 se porte à la hauteur de la ZX-10R n°66 ! Haslam et Melandri se montrent un peu moins agressifs en ce tout début de parcours tandis que Giugliano arrive à poster sa 1198 n°34 devant la Honda n°65 après avoir batailler ferme contre les deux derniers champions du monde de la discipline !

Biaggi prend justement le meilleur sur Checa dans cette deuxième boucle et sonne la charge : l'ennemi se trouve à quelques longueurs de l'Aprilia de Max et se nomme Rea. Celui-ci doit s'incliner face à la puissance de feu du Pirate de Rome qui, dans la lancée, dépossède Giugliano de sa belle 5ème place.

Au 4ème tour, Sykes mène donc devant Laverty, Melandri, Haslam, Biaggi, Giugliano, Rea, Checa, Baz et Davies. Marco fait les freins à Eugene mais l'Irlandais trouve une brèche dans le double droit et récupère sa deuxième place ! Leon Haslam profite de la confusion de Melandri pour se hisser devant lui.

L'autre bénéficiaire de cette superbe lutte est Tom Sykes, qui profite d'une seconde d'avance sur les quatre énervés placés derrière lui : Eugene, Leon, Marco et Max ! L'Empereur Romain est bien plus incisif sur la piste complètement sèche de cette deuxième manche et parvient à devancer Rea, passé devant Giugliano.

Melandri gagne une place dans la 8ème boucle mais l'Italien reste désespérément bloqué derrière Laverty dans la longue portion sinueuse et doit attendre la ligne droite pour déboiter impitoyablement l'Aprilia. "Youdjin" fait de la résistance au freinage, repasse devant la BMW mais loupe la corde et ressort du dernier virage pris en sandwich par les deux BMW officielles !

Derrière, Max Biaggi se loupe dans le même dernier virage. Le leader du championnat 2012 est débordé par Jonathan Rea puis menacé par Carlos Checa. Son coéquipier Davide Giuglano est redescendu en 8ème place mais demeure au contact.

À 15 tours de la fin, Max Biaggi doit contourner Rea dans la ligne droite par la gauche et retarde au maximum son freinage. Le pilote Aprilia doit replonger sa moto vers la droite pour rejoindre la bonne trajectoire, mais dérive sur la BMW de Leon Haslam et finit par la percuter de plein fouet !

Max et Leon sont à terre... L'Italien se relève et va s'excuser auprès de l'Anglais qui met plus de temps à se relever. Sur la piste, la course continue : Sykes est rejoint par Melandri, Rea se débarrasse de Laverty qui sent revenir sur lui les deux Ducati Althea de Checa et Giugliano, accompagnées de l'Aprilia de Davies. L'autre Leon - Camier - occupe la huitième place, deux secondes devant Badovini, Baz, Guintoli et Zanetti.

Marco Melandri ne quitte pas la roue arrière de la Ninja n°66. C'est 11 tours avant la fin de la course que le Hérisson profite de l'aspiration pour passer Sykes dans la longue ligne droite précédant la ligne d'arrivée. Tom tente de riposter au freinage suivant mais ne peut rien contre Marco.

Jonathan Rea n'est plus qu'à quelques longueurs de Tom Sykes, tandis qu'Eugene Laverty s'applique pour éviter le retour de Chaz Davies et de Carlos Checa... Davide Giugliano est largué : il compte deux secondes de retard sur son coéquipier.

Tout devant, Melandri continue d'attaquer et se façonne une avance d'une demi-seconde. Le Ninja n°66 essaie de s'accrocher au célébrissime n°33, tout comme le n°65 du team officiel Honda.

Comme en première manche, Davies est victime d'un petit souci de boite qui lui fait perdre une poignée de seconde ainsi que la cinquième place. Mais le rookie replonge rapidement dans le feu de l'action et se loge dans la roue du champion du monde en titre.

À 6 tours de la fin, Rea se montre de plus en plus pressant sur Sykes dans les portions tortueuses du circuit moscovite. Dans les lignes droites malheureusement, sa Fireblade ne lui permet pas de se hisser devant la Ninja... ni de maintenir à distance la RSV4 n°58 !

Derrière l'Italien et les trois Britanniques, Carlos Checa fait de son mieux : aux commandes de sa Ducati - moins puissante et plus lourde de 6 kilogrammes, mais plus coupleuse et meilleure en sortie de courbe que les 4-cylindres -, le Toro conserve des chances de podiums...

En effet, dans le 23ème tour, le ton monte entre Sykes, Laverty et Rea ! Les attaques portées par Eugene et Johnny déstabilisent Tom et profitent au final à Carlos ! La lutte se poursuit dans l'avant-dernière boucle et permet à Checa de rester au contact.

Le dernier tour est incroyable : Laverty et Rea se dépassent à plusieurs reprises sur un tracé réputé très difficile pour cet exercice ! Mais les deux camarades se rapprochent dangereusement des limites. Tant et si bien qu'à la sortie d'un gauche, le Pirelli arrière de l'Aprilia rend les armes et éjecte Laverty qui entraine Rea avec lui !

Carlos Checa n'a d'autre issue que de mordre dans l'herbe, contourner les deux machines et reprendre la piste quasiment au ralenti... L'Espagnol voit passer devant lui Chaz Davies, qui monte sur son deuxième podium de l'année !

Le champion du monde Supersport termine à moins de cinq secondes de l'inséparable duo Melandri et Sykes. L'Italien célèbre longuement sa sixième victoire de la saison, qui pourrait devenir sienne puisque le pilote BMW passe en tête du provisoire !

Le compteur de Marco totalise désormais 308,5 points, contre 290 pour celui de Max et 267,5 pour celui de Tom. Quatrième de la seconde manche russe, le King Checa accuse désormais 75 points de retard sur le Tsar Melandri. Bien qu'il reste 150 points à récolter, le doublé 2011-2012 s'éloigne pour Carlos.

Victime de deux chutes ce week-end - il termine tout de même 7ème cet après-midi - Jonathan Rea peut lui aussi faire une croix sur le titre mondial cette année. Celui-ci se jouera donc entre les trois hommes présents sur le premier podium russe de l'histoire du WSBK : Melandri, Sykes ou Biaggi ?

.

.

.

Les derniers essais MNC

Essai XSR700 Xtribute : le P'tit LU de Yamaha

Comme le célèbre Petit Beurre de LU, la XSR700 XTribute est craquante et savoureuse sous son apparence classique. Cette nouvelle moto Yamaha, supposée rendre hommage à la XT500, est également Lu-dique à piloter et Lu-crative pour le constructeur. Essai MNC.
Roadster 6 commentaires
Essai MP3 300 HPE : le scooter trois-roues compact de Piaggio

Piaggio remplace son Yourban 300 en 2019 : plus cossu que son prédécesseur et plus compact que les MP3 350 et 500 lancés l'an dernier mais toujours accessible aux permis B (auto), le nouveau MP3 300 HPE cible les scootéristes urbains. Moto-Net.Com l'a rapidement testé... Essai.
Essai Ténéré 700 : Yamaha décroche la dune

Et si la catégorie des trails revenait à l'essentiel après s'être progressivement enlisée dans un confort bourgeois ? Et si la simplicité et l'esprit d'aventure reprenaient le pas sur la puissance et la sophistication des onéreux maxi-trails ? Yamaha y croit fermement en lançant sur cette piste sa nouvelle Ténéré 700 ! Essai complet sur les magnifiques chemins et les routes escapées de Tortosa (Espagne).
Trail 13 commentaires
Duel Honda CB650R Vs Yamaha MT-07 : roadster chic contre roadster choc

Dépasser une référence nécessite soit de lui faire les freins, soit d'emprunter une autre trajectoire particulièrement inspirée. C'est l'alternative tentée par l'élégante Honda CB650R pour bousculer la turbulente Yamaha MT-07, numéro un des ventes moto en France... Essai transformé ? Duel MNC !
Tous les Duels 11 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les pilotes s'expriment sur le crash provoqué par Lorenzo en Catalogne

Marc Marquez, l'homme à battre et Jorge Lorenzo, l'homme à abattre ? Les deux pilotes officiels Honda ont marqué le GP de Catalogne 2019, le premier en remportant sa quatrième victoire de la saison et le deuxième pour avoir envoyé au tapis Dovizioso, Rossi et Viñales dès le deuxième tour... Réactions et analyse.
Analyses 7 commentaires
Compte rendu et résultats du GP de Catalogne 2019 (Marquez vainqueur)

Marc Marquez remporte son quatrième succès de la saison MotoGP 2019 après un Grand Prix de Catalogne mené en solitaire après le "strike" réalisé dans les premiers tours par son coéquipier Lorenzo sur la Ducati de Dovizioso et les Yamaha de Rossi et Viñales. L'officiel Honda s'échappe au championnat, tandis que Fabio Quartararo signe son premier podium ! Résumé et classements.
Course 38 commentaires
Petrucci favorise son maintien chez Ducati avec son podium en Catalogne

Au terme d'un Grand Prix de Catalogne âprement disputé contre Rins et Quartararo, Petrucci termine pour la troisième fois consécutive sur le podium MotoGP, du jamais vu depuis ses débuts en 2012. De quoi lui permettre de conserver son guidon officiel chez Ducati ?
Fabio Quartararo s'offre son premier podium MotoGP !

Qualifié en pole position du GP de Catalogne MotoGP 2019 après d'excellents essais, Fabio Quartararo (Yamaha satellite n°20) s'offre son premier podium en catégorie reine sur le circuit de Barcelone  où il s'était imposé l'an dernier en Moto2. Débriefing.
Johann Zarco signe son premier top 10 sur la KTM

Profitant de la chute de plusieurs pilotes devant lui, Johann Zarco signe au GP de Catalogne MotoGP 2019 son meilleur résultat au guidon de la KTM et espère faire encore progresser la RC16 grâce aux tests d'aujourd'hui. Débriefing.
Analyses 4 commentaires
Yamaha dévoilera la nouvelle Tracer 700 2020 au salon de Milan

La Yamaha Tracer 700, trail routier sur base de la MT-07 lancé en 2016, va évoluer sur le plan esthétique et améliorer son agrément général, selon les informations collectées par Moto-Net.Com. Ce modèle 2020 sera présenté cet automne à l'EICMA de Milan (Italie).
Routière 1 commentaire
Yamaha dévoilera la nouvelle Tracer 700 2020 au salon de Milan

La Yamaha Tracer 700, trail routier sur base de la MT-07 lancé en 2016, va évoluer sur le plan esthétique et améliorer son agrément général, selon les informations collectées par Moto-Net.Com. Ce modèle 2020 sera présenté cet automne à l'EICMA de Milan (Italie).
Routière 1 commentaire

Abonnement MNC Premium


En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...