• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
NOUVEAUTÉS 2021 YAMAHA
Paris, le 18 novembre 2020

R6 Race : la Supersport Yamaha quitte la route mais reste en piste pour 2021

R6 Race : la Supersport Yamaha quitte la route mais reste en piste pour 2021

Une page se tourne dans la catégorie hélas délaissée des motos supersportives : la Yamaha YZF-R6 tire sa révérence après 21 saisons au top, la faute aux normes Euro5 et à des ventes en berne. La bombinette d'Iwata reste cependant disponible en version non homologuée route pour une pratique exclusive du circuit. Présentation de la R6 Race. 

Imprimer

Seulement 199 YZF-R6 ont trouvé preneurs sur le marché moto français en 2019, malgré toutes les qualités de cette athlétique sportive et son palmarès éloquent : titrée en Word Supersport dès sa sortie en 1999, la Yamaha s'est encore illustrée en 2020 en remportant pratiquement toutes les courses WSSP avec Andrea Locatelli !

Insuffisant toutefois pour envisager la nécessaire refonte qu'exigent les normes Euro5 : Yamaha stoppe sa commercialisation après avoir déjà fait de la résistance en 2018 avec une ultime évolution pour Euro4. Pour être exact, le blason d'Iwata ne vendra plus de R6 homologuée route mais garde un slick sur la piste grâce à la R6 Race...

Cette moto décrite comme une "machine de piste ultime" est en réalité une R6 classique - Euro4, donc - qui sera disponible en concessions "à partir de janvier" uniquement pour "permettre aux pilotes de s'engager dans les championnats nationaux en catégorie Supersport", explique Yamaha. 

"Ces clients pourront décider du niveau de préparation de leur moto afin d'améliorer leur expérience sur piste", ajoute la marque aux diapasons en promettant un "tarif contenu" pour cette (fausse) nouveauté, techniquement et esthétiquement identique au modèle testé par MNC en 2018.

Espérons que ce prix soit effectivement "contenu" car à 13 999 euros, l'actuelle R6 n'est déjà pas donnée ! Ce positionnement élitiste - presque abusif - concourt d'ailleurs à précipiter la désaffection de ce type de motos : la Yamaha est aussi chère qu'une Hypersport d'il y a cinq ans (la R1 valait exactement la même somme jusqu'en 2014) !

Ce n'est sans doute pas un hasard si sa rivale ZX-6R réalise des ventes honnorables (411 immatriculations en 2019) depuis que Kawasaki a intelligemment abaissé son prix à 11 699 euros... Autre alternative, moins ambitieuse : tout miser sur le physique et le nom comme la Honda CBR650R, qui n'a pas grand-chose de sportif mais jouit d'une ligne racée avec à la clé 585 immats.

R6 Race GYTR Stage 1

Yamaha propose également une version "prête à courir" de sa Superport : la R6 Race GYTR, soit une moto équipée de pièces et composants de course de son catalogue "Genuine Yamaha Technology Racing". L'accès à la compétition clé en main, en somme !

 

Cette R6 Race GYTR reçoit le kit "Stage 1" qui comprend carénage polycarbonate, faisceau électrique et l'ECU "Kivontbien", ligne d'échappement en titane Akrapovic, commandes reculées et durits avia. Sans oublier l'admission d'air "libérée" qui fait bondir les relances castrées par Euro4 de la R6 d'origine !

La moto est également livrée avec sa "selle" course, des protections de levier et de couronne, des crochets pour la béquille de stand (comprise dans le kit), un bouchon de réservoir sans serrure, des bougies spécifiques, un coupe contact ou encore un kit chaîne avec pignon de 14 et couronne de 45.

Les pistards les plus affûtés et fortunés peuvent lui greffer des suspensions Öhlins et des étriers Brembo comme ci-dessus, ainsi que d'autres pièces "Récing" du catalogue Yamaha GYTR : MNC peut témoigner de leur efficacité pour s'en être délecté sur lors de l'essai de l'excitante R3 préparée Supersport !

Rappelons que l'YZF-R6 d'origine reçoit un 4-cylindres en ligne de 118,4 ch et de 61,7 Nm géré par un accélérateur électronique. Son cadre périmétrique est relié à une fourche inversée de 43 mm entièrement réglable et de gros disques de 320 mm pincés par des étriers radiaux 4-pistons.

Yamaha lui avait également attribué antipatinage, shifter et modes moteur lors de sa dernière refonte de 2018, potentiellement l'ultime évolution de cette sportive qui fait appel à un réservoir en alu ainsi qu'à une boucle arrière et carter moteur en magnésium pour entretenir sa sveltesse (190 kg).

.

.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo MNC du scooter Honda Forza 750 2021

Le nouveau maxi-scooter Honda  Forza 750 coûte 11 659 euros, mais que vaut-il concrètement guidon en mains du haut de ses 58,6 ch et sa base de X-ADV ? Réponses dans cette vidéo Moto-Net.Com en complément de notre essai complet de ce nouveau scooter "anti-Tmax".
Essai vidéo MNC de la Honda CBR1000RR-R SP

Le Journal moto du Net vous place aux commandes de la nouvelle Honda CBR1000RR-R SP, la plus puissante et la plus chère des motos Superbike japonaises : essai vidéo complet sur la route et sur le circuit de Beuvardes (02). Bonus : le ressenti d'un "vrai" pilote d'endurance et la découverte de très intrigantes étagères...
Sportive 1 commentaire
Essai nouveau Honda Forza 750 2021 : plus fort que le Tmax ?!

Honda met la pression sur le Tmax avec ce nouveau maxi-scooter Forza 750, pertinent mélange entre l'incomplet Integra et le baroudeur des villes X-ADV. Cette importante nouveauté 2021 est-elle suffisamment "Forza" pour contester enfin l'insolente suprématie du leader Yamaha ? Réponse et avis dans notre essai MNC.
Scooter 14 commentaires
Essai Aprilia RS 660 : une demi-portion pour un plein de sensations

L'inédite RS 660 débarque en novembre 2020 ! Combien vaut la première sportive Aprilia de moyenne cylindrée, équipée du nouveau Twin issu du V4 de Superbike, d'une électronique de pointe, d'une partie-cycle optimisée et d'un look modernisé ? 11 050 euros. Que vaut-elle ? Réponse dans notre essai MNC.
Sportive 3 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

GP du Portugal : Fabio Quartararo (14ème) en avait plein les bras...

Fabio Quartararo, solide candidat pour le titre de champion du monde dès sa deuxième saison en MotoGP, termine finalement à la 8ème place du championnat du monde 2020 après une nouvelle déception lors de la dernière finale... Le français clôt son parcours chez Petronas-SRT - et son 100ème Grand Prix - avec une 14ème position au GP du Portugal à Portimaõ. Déclaration et bilan MNC.
GP du Portugal 1 commentaire
Retour sur le GP du Portugal : les explications des pilotes MotoGP

Les pilotes s'expliquent après le dernier Grand Prix de la saison MotoGP 2020 sur le circuit de Portimao, au Portugal.
GP du Portugal 1 commentaire
GP du Portugal : Oliveira survole la finale à Portimao (compte rendu et classements)

Le pilote portugais Miguel Oliveira offre un superbe cadeau de départ à son équipe Tech3 : une victoire nette et sans bavure sur sa RC16, sa deuxième avec le team varois après son succès au GP de Styrie ! Le futur pilote officiel KTM s'impose devant Jack Miller et Franco Morbidelli. Compte-rendu, analyses des moments forts et classements définitifs.
GP du Portugal 30 commentaires
SuperSport 950 et Panigale V4 SP dans l'épisode III des nouveautés Ducati 2021

Fidèle au rendez-vous, Ducati a diffusé hier soir le troisième épisode de sa série Web sur ses nouveautés 2021. Le pitch ? Les italiens revoient l'esthétique et l'électronique de la SuperSport 950 et lancent une nouvelle Panigale V4 SP (Euro5 comme les autres désormais). Magneto Sergio !
Covid-19 : les assureurs auto et moto encore épinglés par UFC-Que Choisir 

L'association de l'Union fédérale des consommateurs UFC-Que Choisir dénonce "l'enfumage" des assureurs auto et moto, qui prévoiraient comme chaque année d'augmenter leurs tarifs malgré le trop-perçu estimé à 2,2 milliards d'euros lors du premier confinement imposé par le coronavirus ! Explications.
Assurance moto 1 commentaire
Des Yamaha Tracer 900 "tout 9" et Euro5 pour 2021 

La troisième génération de Tracer 900 récupère le nouveau 3-cylindres de 890 cc aux normes Euro5 du roadster MT-09, un châssis optimisé et une électronique affûtée. Yamaha appuie cette transition en rebaptisant ses excitantes motos sport-routières Tracer 9 et Tracer 9 GT. Présentations.
Roadster 5 commentaires
Le groupe indien Mahindra redémarre sa marque anglaise de motos BSA 

Jaloux du succès de Royal Enfield (propriété du groupe indien Eicher) et nullement refroidi par les récentes difficultés de Norton (racheté par TVS, du coup), Mahindra va relancer "sa" marque anglaise BSA : des motos thermiques et électriques "Made in UK" sont prévues dès l'an prochain. Explications.
R&D

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...