• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
R1300GS 2022
Paris, le 2 juillet 2021

Nouvelle BMW R1300 GS : une évolution de poids pour 2022 ?

Nouvelle BMW R1300 GS : une évolution de poids en perspective

Des photos de la future R1300 GS annoncent le prochain renouvellement du maxi-trail vedette de BMW pour 2022. Davantage de sophistication et de performances sont prévisibles, mais aussi un travail important sur la partie-cycle à en croire certains indices détectés par MNC.

Imprimer

Indétrônable référence maxi-trails (5596 immats en France l'an passé, tous modèles confondus !), la "GS" se prépare à évoluer en profondeur pour conserver une longueur d'avance. L'enjeu ? Museler les ambitions des Honda Africa Twin 1100, Ducati Multistrada V4, KTM 1290 Adventure ou encore Triumph Tiger 1200, des rivales toujours plus abouties et menaçantes.

BMW ayant l'habitude de fonctionner par cycle, ce nouveau millésime devrait marquer une rupture significative : la moto de plus de 500 cc la plus vendue au monde (!) est généralement revue de fond en comble tous les dix ans, puis améliorée à mi-parcours. Or sa dernière refonte générale remonte à 2013 - introduction du Boxer refroidi par eau -, suivie en 2018 d'une évolution essentiellement mécanique avec le nouveau flat twin à distribution variable.

L'échéance des dix ans arrive donc à son terme... et, sans surprise, les premières photos du prototype commencent à apparaître ça et là ! Nos confrères de InMoto, notamment, publient des visuels "volés" de cette importante nouveauté 2022, à partir desquels MNC peut se livrer à quelques observations et prédictions...

Nouvelle R1300 GS : ce que BMW va conserver

La success story de la "Gelände/Strasse" (tout-terrain/route) s'appuie sur des fondamentaux : une architecture moteur unique, un train avant non conventionnel et une transmission acatène par arbre et cardans. De quoi la distinguer de ses concurrents, en plus d'avantages techniques non négligeables : son bicylindre à plat concoure par exemple à abaisser son centre de gravité, à l'origine de sa maniabilité hors pair.

Que les fans se rassurent : la nouveauté reconduit ses caractéristiques historiques puisque la cinématique particulière du "Telelever" est visible sur le prototype (ressort central entre les tés de fourche), tout comme le monobras "Paralever" qui inclut le cardan. De même, la configuration mécanique face à la route ne fait aucun doute avec ses cylindres proéminents de chaque côté !

La "référenze" du marché semble par ailleurs conserver son train roulant composé de roues en 19 et 17 pouces, soit des dimensions mixtes pour un compromis route/tout-terrain. Son freinage reste assuré par de puissants étriers radiaux 4-pistons à l'avant, sans doute combiné avec l'arrière comme sur le modèle actuel, le tout sous surveillance d'un ABS sensible à l'inclinaison.

Pare-brise réglable sans outils et hauteur de selle ajustable comptent parmi les aspects pratiques inclus de série, tout comme l'anti-patinage et plusieurs modes de conduite. Le pilotage électronique des suspensions ESA (Electronic Suspension Adjustment) sera certainement de la partie en option, aux côtés d'autres fonctionnalités comme le shifter double effet (montée et descente sans débrayer), le contrôle du frein moteur ou encore l'appel d'urgence automatique.

BMW fera-t-il un effort pour "remplumer" sa dotation assez chiche de série ? MNC l'espère dans la mesure où la R1250GS actuelle à 18 100 euros fait d'origine l'impasse sur les jantes à rayons, les protèges-mains, les supports de valises ou encore le régulateur de vitesse. En clair : l'option est de série pour la munichoise !

Nouvelle R1300 GS : ce que BMW va changer

MNC ne s'attend pas à des bouleversements mécaniques : l'actuel twin et sa distribution variable ShiftCam est extrêmement performant (136 ch et 143 Nm), en plus de répondre aux normes Euro5. BMW peut se contenter d'améliorer son remplissage via une légère augmentation de cylindrée de 1254 cc à environ 1300 cc, histoire aussi de légitimer le changement d'appellation pour marquer la transition.

 

La marque à l'hélice a par ailleurs déjà profondément investi sur la motorisation de son trail lors de ses deux dernières évolutions, et ce avec succès puisque le "Flotte-twin" compile de nombreuses qualités : souplesse, dynamisme, caractère, agrément et même un certain tempérament rageur dans les tours. Le tout sans vibrations désagréables ni consommation déraisonnable.

Les maxi-trails KTM et Ducati développent certes respectivement 25 et 35 ch de plus, mais BMW n'a pas spécialement intérêt à suivre cette course à l'armement : son trail très sportif S1000 XR se charge du dossier fortes performances ! Reste qu'une petite augmentation de la puissance est tout de même à prévoir, aux alentours de 140 ch pour cette prévisible R1300 GS.

Faux cadre, vraie révolution ?!

Le Journal Moto du Net mise en revanche sur de sensibles évolutions au chapitre de la partie cycle, tout particulièrement du cadre. Pour quelles raisons ? Tout simplement car le prototype surpris pendant sa mise au point dissimule astucieusement les éléments du châssis, notamment la partie arrière mécano-boulonnée.

 

Un examen attentif révèle la supercherie : un cache en plastique reproduit en réalité les formes et l'aspect du cadre treillis tubulaire acier de la version actuelle, qui est directement fixé sur le moteur ! Et si BMW opte pour ce subterfuge, ce n'est pas sans raison : le châssis de la R1300 GS doit évoluer de manière suffisamment significative pour nécessiter d'être caché de la sorte.

A quoi faut-il s'attendre ? Probablement un cadre plus minimaliste et plus léger, aspect sur lequel la nouvelle "GS" pourrait considérablement évoluer : MNC table d'ailleurs davantage sur un gain de poids que de performances sur cette R1300 GS, qui affiche par ailleurs une silhouette plus dynamique.

Avec 249 kg en ordre de marche, l'actuelle R1250 GS avoue en effet 5 kg de plus que la précédente : la BMW - comme ses rivales - flirte gentiment mais sûrement avec l'embonpoint, ce qui ne manque pas de rebuter certains intéressés. Sans même évoquer la question problématique du tout-terrain avec ces monstres d'un quart de tonne !

Le recours à de l'aluminium semble indiqué pour réduire le poids, mais ce choix l'éloigne encore de l'esprit trail tant les réparations d'un châssis en alu sont limitées. Mais cela préoccupe-t-il réellement les bourlingueurs, à l'heure où les pannes sont plus souvent électroniques que mécaniques ?

Dernier changement visible sur cette R1300 GS : son look, qui semble moins massif et plus consensuel au niveau de la partie avant. Le court "bec" incliné sur l'avant évoque l'inspiration KTM, tandis que le silencieux moins volumineux s'inscrit dans la tendance à l'allègement de cette nouveauté.

Gare toutefois aux surprises : cette version prototype est peut-être volontairement éloignée des lignes définitives du futur fer de Munich, qui embarquera en revanche à coup sûr les derniers raffinements électroniques "maison" comme le régulateur adaptatif étrenné sur la R1250 RT. Restez connectés !

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Le concept Scrambler DesertX se transforme en vrai trail Ducati !

Le concept de DesertX basé sur le Scrambler 1100 va être commercialisé... dans une configuration différente ! Les italiens annoncent  que leur trail adoptera le moteur de l’Hypermotard 950, plus performant. Toutes les infos arriveront le 9 décembre, en conclusion d’une nouvelle série de présentations Ducati en vidéo...
Nouvelle GSX-S1000GT, la moto sportive enfin routière de Suzuki !

Suzuki ne l’admettra qu'à demi-mots : sa GSX-S1000F faisait fausse route ! Étroitement dérivée du maxiroadster - dernière génération - et toujours sportive dans l’âme, la GSX-S1000 GT qui la remplace prend un virage routier afin de concurrencer les appréciées Ninja 1000 SX ou Tracer 9... Présentation.
Routière 1 commentaire
Essai R18 B : BMW cherche la bagarre aux baggers américains

Was ist das ? Harley-Davidson lance un maxitrail pour concurrencer la R1250GS ! C’est comme si BMW partait chasser sur les terres des baggers Street Glide ou Chieftain... Or c’est justement le défi que relève la R18 B, nouveau gros membre de la famille Heritage, tout récemment testé par Moto-Net.Com.
Nouvelle Triumph Speed Triple 1200 RR : la crème anglaise du café racer !

Triumph greffe comme prévu un semi-carénage et un phare rond à son énergique roadster Speed Triple 1200 pour livrer une interprétation bigrement chic et sacrément sportive du genre néo-rétro. Présentation de la Speed Triple 1200 RR à 20 490 euros.
Roadster 1 commentaire
Un V6 de 250 ch célèbre les 60 ans de Yamaha en Grand Prix moto

Non, Yamaha ne va pas jeter de FJR 6-cylindres dans la mare des Honda GoldWing et BMW K1600. Le V6 de 250 chevaux qui porte le coloris historique de Yamaha en Grand Prix moto (Rouge et Blanc, pas Bleu !) est un moteur de bateau hors-bord de 4,2 litres de cylindrée pesant 255 kg. Du - trop - lourd, donc !
Grands Prix 2022 : quel pilote sur quelle moto en MotoGP ?

Le Journal moto du Net fait le point  sur la grille MotoGP 2022, première saison sans Valentino Rossi en catégorie reine depuis 2000 ! Le guide du mercato moto avec tous les contrats signés ou en passe de l'être, ainsi que nos dernières informations mises à jour sur les ultimes guidons à pourvoir. 
Horaires du GP des Amériques MotoGP 2021

Annulé l'an dernier et décalé cette année, le Grand Prix moto des Amériques se déroule ce week-end à Austin (USA). Programme de cette 15ème course du championnat du monde MotoGP 2021 toujours dominé par Fabio Quartararo.
GP des Amériques 1 commentaire

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...