• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 29 juillet 2013

Moto GP : le règlement des Grands Prix 2014 se précise

Moto GP : le règlement des Grands Prix 2014 se précise

La Commission Grand Prix a validé les points de règlements concernant l'introduction d'une gestion électronique unique sur les MotoGP dès 2014. Comme prévu de longue date (lire notamment notre Guide MotoGP 2013) , deux types de solutions seront proposées : utiliser le matériel et les logiciels officiels et bénéficier d'avantages techniques,…

Imprimer

La Commission Grand Prix a validé les points de règlements concernant l'introduction d'une gestion électronique unique sur les MotoGP dès 2014. Comme prévu de longue date (lire notamment notre Guide MotoGP 2013), deux types de solutions seront proposées : utiliser le matériel et les logiciels officiels et bénéficier d'avantages techniques, ou faire appel à ses propres logiciels avec des restrictions.

Poudre aux yeux électronique...

A partir de 2014, toutes les motos devront utiliser le boîtier électronique officiel développé par Magneti Marelli sur plusieurs CRT cette saison. Ce boîtier sera renseigné par des capteurs (accéléromètres, gyroscopes, etc.) et du matériel d'acquisition de données (télémétrie) également communs à toutes les MotoGP.

Ducati, Honda et Yamaha (les trois manufacturiers prototypes), mais aussi Aprilia - représenté via des CRT à moteur de RSV4 -, étant farouchement opposés à cette normalisation, une sorte de passe-droit leur a été accordé : chaque constructeur pourra continuer à développer et utiliser ses propres logiciels de gestion des aides électroniques (anti-wheeling, aide au départ, anti-patinage, cartographie moteur, etc.) sous réserve de quelques sacrifices technologiques...

En pratique, ces constructeurs baptisés "Factory" devront tout de même se plier aux désirs de l'organisateur en adoptant le boîtier unique Magneti Marelli et le matériel ainsi que les capteurs de mesures officiels sur leurs motos... mais ils seront libres d'insérer les logiciels qu'ils souhaitent à l'intérieur dudit boîtier ! Un peu comme si on laissait un bachelier se présenter à l'épreuve de mathématiques avec un ordinateur surpuissant, à condition qu'il soit "camouflé" à l'intérieur d'une calculatrice basique...

En contrepartie, ces équipes "Factory" n'auront le droit d'aligner que quatre pilotes, ce qui ne change rien par rapport à cette saison pour les teams officiels Ducati, Honda et Yamaha. D'autre part, leurs motos ne pourront embarquer que 20 litres d'essence alors que les motos qui utilisent le boîtier et les logiciels uniques auront droit à 24 litres.

De la même façon, l'allocation moteurs sera différente : les pilotes alignés en catégorie Factory n'auront le droit qu'à cinq blocs par saison, tandis que leurs concurrents pourront en utiliser jusqu'à douze ! Là encore, ces restrictions sont exactement les mêmes que celles déjà adoptées cette année : cinq moteurs pour les MotoGP prototypes et douze pour les CRT.

Moteurs techniquement "gelés"

"Les moteurs sont soumis à une homologation et à un règlement qui imposent le "gel" de leur conception et des pièces internes", précise toutefois la commission. En clair, les constructeurs Factory ne pourront plus faire évoluer leur motorisation en cours de saison : une contrainte qui peut se montrer très pesante, notamment si le moteur développé pendant l'intersaison est "mal né".

Enfin, le règlement MotoGP 2014 prévoit des dérogations pour les "nouveaux constructeurs" qui souhaiteraient s'engager en Factory, comme ce devrait être le cas de Suzuki en 2015 notamment : ils auront la possibilité d'utiliser neuf moteurs par saison et leur motorisation ne sera pas soumise au "gel" pendant leur première saison.

A l'heure actuelle, il est prévu que les CRT et les MotoGP "low cost" développées par Honda, Yamaha et peut-être Ducati utilisent le boîtier et les logiciels officiels uniques.

Seules les RCV, les M1 et les Desmosedici "d'usine" continueront à faire appel à leurs propres logiciels de gestion de données l'an prochain. Un répit de courte durée puisqu'à terme, toutes les MotoGP finiront très certainement par être équipées d'une ECU et d'un logiciel uniques... 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai BMW R1200GS Rallye 2017 : une option vers l'Adventure

Comment renouveler le succès de la R1200GS, une moto qui domine - voire écrase - sa catégorie des maxi-trails ? Quand sa supériorité fait une telle l'unanimité qu’elle en devient même la moto de plus de 500 cc la plus vendue dans le monde, malgré son prix supérieur à 16 000 euros ? La réponse de BMW est simple et imparable : il suffit de la dupliquer ! Explications et démonstration avec notre essai MNC de la R1200GS Rallye 2017.
Duel CB650F Vs MT-07 : le traditionnel 4-pattes Honda contre le sensationnel CP2 Yamaha

Attaquée de toutes parts, la Yamaha MT-07 reste la référence des roadsters de moyenne cylindrée. En 2017, Honda continue de lui opposer sa CB650F, revue à l'occasion du passage à Euro4. Le roadster 4-pattes peut-il battre le bicylindre CP2 ? Réponse dans ce nouveau duel MNC !
Duel BMW nine T Pure Vs Honda CB1100 RS : plaisirs classiques

Belle, chic et très légitime sur le segment des motos néo-rétros, la Honda CB1100 n'a pourtant séduit que 125 motards français en 2016. Le constructeur japonais épice sa recette avec une variante RS aux saveurs plus affirmées, ouvertement inspirée de la très goûtue BMW R Nine T et de ses 1000 ventes annuelles ! Duel MNC entre l'inédite Nine T Pure et la CB1100 RS 2017.
Essai KTM 390 Duke : le permis A2 avec classe et sans bridage

La KTM 390 Duke lancée en 2013 évolue en même temps que sa petite soeur 125, avec laquelle elle partage beaucoup : look, partie cycle, équipements... Côté motorisation, le roadster KTM destiné aux permis A2 se plie à la norme Euro 4 mais ne se dégonfle pas. Essai !
  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

Johann Zarco vise le titre MotoGP sur la Yamaha de Rossi !

Avec 75 points inscrits sur ses sept premières courses sur la M1 Tech3, Johann Zarco réalise le meilleur début de saison jamais enregistré par un débutant dans une équipe privée en MotoGP ! De quoi nourrir de hautes ambitions pour le cannois de 26 ans... dont celle de succéder à Valentino Rossi dans le team officiel Yamaha pour briguer le titre suprême en Grands Prix ! De l'ambition et pas de complexes : on aime !
Interview Sylvain Guintoli : les 8H de Suzuka, on y va pour gagner !

Notre champion du monde Superbike 2014 Sylvain Guintoli, qui court sur la toute nouvelle GSX-R1000 en British Superbike cette saison, va participer aux 8 Heures de Suzuka 2017 avec le légendaire team Suzuki Yoshimura. Interview.
Tourist Trophy 2017 : un tour de l’île de Man sur la BMW HP4 Race en vidéo embarquée

Accrochez-vous au clavier pour un tour plein pot du circuit routier de l’Île de Man sur la BMW HP4 Race pilotée par Peter Hickman pendant le Tourist Trophy 2017 ! Le britannique de 30 ans exploite chacun des 215 ch de cette version ultra-exclusive de la S1000RR, dont le cadre et l’habillage sont réalisés à la main en carbone !
Horaires et enjeux du GP des Pays-Bas MotoGP 2017

Le GP des Pays-Bas, ce week-end sur la célèbre "Cathédrale" du circuit d'Assen, sera déjà la huitième manche du championnat du monde MotoGP 2017... à suivre naturellement sur MNC et MNC Live !
L’été sera show chez Ducati : nouvelle Panigale (V4 ?) en approche !

Ducati fait monter la température - déjà caniculaire ! - de cet été 2017 avec une vidéo de teaser qui donne rendez-vous au 7 juillet pour découvrir une importante nouveauté dans la catégorie Superbike. Cette nouvelle Panigale sera-t-elle propulsée par l’inédit moteur V4 dérivé du MotoGP que la marque de Bologne songerait à installer sur ses motos de série ? Les paris sont ouverts !
Salon de la moto Paris 2018 : rappelez moi Mondial !

Le suspense a officiellement pris fin ce matin : le prochain salon de la moto à Paris aura bien lieu en même temps que le salon de l'automobile du 4 au 14 octobre 2018, sous l'appellation commune Paris Motor Show englobant le Mondial de la Moto et le Mondial de l'Auto. Explications.
Essai BMW R1200GS Rallye 2017 : une option vers l'Adventure

Comment renouveler le succès de la R1200GS, une moto qui domine - voire écrase - sa catégorie des maxi-trails ? Quand sa supériorité fait une telle l'unanimité qu’elle en devient même la moto de plus de 500 cc la plus vendue dans le monde, malgré son prix supérieur à 16 000 euros ? La réponse de BMW est simple et imparable : il suffit de la dupliquer ! Explications et démonstration avec notre essai MNC de la R1200GS Rallye 2017.
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.