• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 29 juillet 2013

Moto GP : le règlement des Grands Prix 2014 se précise

Moto GP : le règlement des Grands Prix 2014 se précise

La Commission Grand Prix a validé les points de règlements concernant l'introduction d'une gestion électronique unique sur les MotoGP dès 2014. Comme prévu de longue date (lire notamment notre Guide MotoGP 2013) , deux types de solutions seront proposées : utiliser le matériel et les logiciels officiels et bénéficier d'avantages techniques,…

Imprimer

La Commission Grand Prix a validé les points de règlements concernant l'introduction d'une gestion électronique unique sur les MotoGP dès 2014. Comme prévu de longue date (lire notamment notre Guide MotoGP 2013), deux types de solutions seront proposées : utiliser le matériel et les logiciels officiels et bénéficier d'avantages techniques, ou faire appel à ses propres logiciels avec des restrictions.

Poudre aux yeux électronique...

A partir de 2014, toutes les motos devront utiliser le boîtier électronique officiel développé par Magneti Marelli sur plusieurs CRT cette saison. Ce boîtier sera renseigné par des capteurs (accéléromètres, gyroscopes, etc.) et du matériel d'acquisition de données (télémétrie) également communs à toutes les MotoGP.

Ducati, Honda et Yamaha (les trois manufacturiers prototypes), mais aussi Aprilia - représenté via des CRT à moteur de RSV4 -, étant farouchement opposés à cette normalisation, une sorte de passe-droit leur a été accordé : chaque constructeur pourra continuer à développer et utiliser ses propres logiciels de gestion des aides électroniques (anti-wheeling, aide au départ, anti-patinage, cartographie moteur, etc.) sous réserve de quelques sacrifices technologiques...

En pratique, ces constructeurs baptisés "Factory" devront tout de même se plier aux désirs de l'organisateur en adoptant le boîtier unique Magneti Marelli et le matériel ainsi que les capteurs de mesures officiels sur leurs motos... mais ils seront libres d'insérer les logiciels qu'ils souhaitent à l'intérieur dudit boîtier ! Un peu comme si on laissait un bachelier se présenter à l'épreuve de mathématiques avec un ordinateur surpuissant, à condition qu'il soit "camouflé" à l'intérieur d'une calculatrice basique...

En contrepartie, ces équipes "Factory" n'auront le droit d'aligner que quatre pilotes, ce qui ne change rien par rapport à cette saison pour les teams officiels Ducati, Honda et Yamaha. D'autre part, leurs motos ne pourront embarquer que 20 litres d'essence alors que les motos qui utilisent le boîtier et les logiciels uniques auront droit à 24 litres.

De la même façon, l'allocation moteurs sera différente : les pilotes alignés en catégorie Factory n'auront le droit qu'à cinq blocs par saison, tandis que leurs concurrents pourront en utiliser jusqu'à douze ! Là encore, ces restrictions sont exactement les mêmes que celles déjà adoptées cette année : cinq moteurs pour les MotoGP prototypes et douze pour les CRT.

Moteurs techniquement "gelés"

"Les moteurs sont soumis à une homologation et à un règlement qui imposent le "gel" de leur conception et des pièces internes", précise toutefois la commission. En clair, les constructeurs Factory ne pourront plus faire évoluer leur motorisation en cours de saison : une contrainte qui peut se montrer très pesante, notamment si le moteur développé pendant l'intersaison est "mal né".

Enfin, le règlement MotoGP 2014 prévoit des dérogations pour les "nouveaux constructeurs" qui souhaiteraient s'engager en Factory, comme ce devrait être le cas de Suzuki en 2015 notamment : ils auront la possibilité d'utiliser neuf moteurs par saison et leur motorisation ne sera pas soumise au "gel" pendant leur première saison.

A l'heure actuelle, il est prévu que les CRT et les MotoGP "low cost" développées par Honda, Yamaha et peut-être Ducati utilisent le boîtier et les logiciels officiels uniques.

Seules les RCV, les M1 et les Desmosedici "d'usine" continueront à faire appel à leurs propres logiciels de gestion de données l'an prochain. Un répit de courte durée puisqu'à terme, toutes les MotoGP finiront très certainement par être équipées d'une ECU et d'un logiciel uniques... 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

  • En savoir plus...
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs, afin de vous permettre la connexion à votre compte utilisateur, de laisser des commentaires sur les articles, de déposer des annonces, de paramétrer vos alertes, de vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et d'obtenir les données statistiques qui nous permettent de mieux répondre aux attentes de nos lecteurs.