• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MALADES DE MOTO
Paris, le 2 mars 2020

Marché moto et scooter : les Français ont toujours le virus !

Marché moto et scooter : les Français ont toujours le virus !

Les Français aiment toujours autant la moto... et en achètent de plus en plus ! Tel est le constat très positif de l'année 2019 établi par la Chambre syndicale internationale de l'automobile et du motocycle. Explications, comparaisons, évolutions et appréhensions : la CSIAM fait le point.

Imprimer

Suite au bond de +8,7% des ventes françaises des motocycles en 2018, les constructeurs de motos et scooters tablaient de manière raisonnable sur une stabilisation du marché en 2019. Or les labonnés Premium MNC - qui, on les remercie tous, soutiennent activement leur journal moto préféré, son indépendance et son impertinence ! - savent depuis plusieurs semaines qu'il a de nouveau prospéré.

"L'année 2019 confirme la très bonne tenue du marché français du deux-trois roues à moteur en 2019 pour toutes les cylindrées", observent à son tour la CSIAM et ses membres dont les ventes ont largement progressé dans l'ensemble cette année : +12,6% chez les 125 cc et +11,7% chez les plus de 125 cc.

D'après la Chambre syndicale internationale de l'automobile et du motocycle, "les fondamentaux du marché, déjà identifiés en 2018, se maintiennent : renouvellement de l'offre, nouveau regard sur le deux-roues motorisés comme solution de mobilité durable très pertinente face à la congestion des villes et aux mouvements de grève dans les transports".

Interrogés sur l'impact réel des grèves et autres manifestations - gilets jaunes, blouses blanches, chemises à carreaux ou bonnets rouges - en 2019 sur le marché des 125 cc (scooters et petites motos "utilitaires"), les professionnels acquiescent. Mais d'après eux, les moyennes cylindrées en profitent également !

"Le secteur des "+ de 500 cc" a grimpé de +30%", précise Jean-Luc Mars (président de la CSIAM et directeur général de Triumph France) qui souligne la présence sur le marché de motos "relativement abordables et très plaisantes comme la MT-07, la 790 Duke, la CB650R, etc."... sans oublier "sa" Street Triple 660, ni les Z650 et Z900 !

Non, les motos ne sont pas devenues trop chères

Malgré leur hausse constante et critiquée par les motards - dont MNC -, les prix des motos ne seraient pas excessifs, au contraire : "lorsque j'ai découvert la moto en 1977, une 1000 cc (Suzuki GS, Honda CBX, Yamaha XS, etc.) valait 22 000 francs pour un SMIG à 1400 francs environ. Aujourd'hui, le SMIC est à 1500 euros (1200 euros net, NDLR), ce qui rend une GSX-R1000 à 17 000 euros proportionnellement plus abordable, calcule Mister Mars.

Si la démonstration mathématique est irréfutable, elle omet toutefois de prendre en considération qu'en 40 ans, les postes de dépenses des ménages français ont grandement changé d'une part (l'immobilier, la nourriture et les - taxes sur les - carburants n'ont jamais été aussi coûteux) et se sont multipliés d'autre part (loisirs, équipements high-tech, voyages "low cost")...

Pour certains observateurs, la hausse du marché suffit cependant à prouver que les tarifs ne sont nullement prohibitifs. Ainsi, les R1250GS et Adventure qui figurent parmi les meilleures ventes de motos en France (6080 unités en tout en 2019 !) sont majoritairement achetées avec des packs, options et accessoires qui alourdissent copieusement la facture.

"La GoldWing qui a battu ses records de ventes en 2018 n'avait jamais été aussi chère", ajoute Fabrice Recoque, directeur de la division moto chez Honda en France. Alors, les motos sont-elles vraiment devenues trop chères ? Le débat reste ouvert !

Les français aiment le moto-boulot-virolos-dodo

Les petites et moyennes cylindrées ne sont pas les seules à simplifier la vie des Français : en dépit de leur gabarit et de l'imaginaire qu'ils cherchent à véhiculer (longs voyages, grandes aventures, etc.), "les gros trails roulent tous les jours dans notre pays", observe Vincent Thommeret, patron de Yamaha Motor France.

Selon Mister Mars, le "commuting" (ou le "moto-boulot-dodo" si vous préférez) reste une spécificité française qui dope effectivement les ventes de motocycles. Mais la dimension "loisir et plaisir" serait également grandissante : pratiques, les motos sont aussi appréciées pour leur côté ludique !

L'arrivée de nouveaux modèles répondant à la norme Euro5 a également incité les motards et scootéristes à changer de machine. Peut-on d'ailleurs considérer que les constructeurs se satisfont des restrictions de circulation programmées ou prévisibles dans nos grandes villes ?

Vincent Thommeret répond par la négative car "les clients ne viennent pas en concession pour acheter une Tracer 900 sous prétexte que leur Fazer 600 ne peut plus rentrer dans Paris en semaine. Environ 80% des motos reprises par notre réseau ont moins de cinq ans".

Les vieilles bécanes qui polluent - mais roulent moins, voire pratiquement pas ?! - ont encore de l'avenir sur le marché de l'occasion - qui se porte très bien, merci pour lui -, que ce soit dans nos campagnes ou plus loin encore à l'étranger !

Euro 5 ou sans crit'air particulier, location ou achat ?

Autre levier sur lequel s'appuient les constructeurs pour vendre leurs véhicules flambant neufs : la location avec option d'achat qui représente "un peu plus de 20% des ventes de motos en France, contre 40% dans l'automobile... et 80% des voitures vendues actuellement en Grande-Bretagne", signale "ze" président "of ze" CSIAM.

Sous-entendu : la marge de progression de la LOA reste énorme ! Les constructeurs, ravis de vendre des motos et scooters neufs à leurs fidèles clients tous les trois ans, poussent naturellement ce type de pratique dans l'air du temps : une moto coûte ainsi "tant" par mois comme la maison, le téléphone ou le club de sport.

Agés en moyenne de 46 ans, les acheteurs français de motos neuves conservent toutefois un lien spécial avec leur machine qu'ils aiment non seulement utiliser, mais aussi posséder. La proportion de LOA est par ailleurs réduite par l'existence de crédits à la consommation à taux extrêmement bas... Chez Honda, ils représentent la moitié des financements (via la marque ou une banque).

La tenue du Mondial de Paris en 2018 aurait également contribué à doper les ventes de motos et scooters dans Paris et sa périphérie en tout cas. Triumph, qui a équipé son stand et ses dix concessionnaires d'Ile-de-France de bornes Wi-Fi, aurait capté 180 000 signaux (anonymes) différents sur le salon de la Porte de Versailles.

"Nous n'avons pas noté d'afflux sur les 15 jours suivants", conclut le "big boss" de la marque anglaise en France, "mais sur les 15 mois, oui". Les constructeurs ont-ils donc intérêt à participer au prochain salon de Pairs cette année ? Les réponses évoluent...

Les constructeurs à 80% partants pour le salon de Paris

D'un "non !" majoritaire en septembre dernier, les constructeurs qui se sont réunis à plusieurs reprises avec l'organisateur (AMC) pour redéfinir leurs besoins et projets sont passé à un "oui" à 80% (en termes de volumes en France) : les quatre japonais, le britannique et les deux américains sont partants.

Basé à Saint-Priest, KTM se satisfait amplement de "son" salon à Lyon qui précède idéalement l'ouverture de la saison commerciale. L'événement régional - adjectif qui n'a rien de péjoratif - est salué par l'ensemble de la profession pour sa réussite : le "Mondial de la région Ile-de-France" devrait s'en inspirer !

"Le Mondial qui coûtait une fortune et voulait se placer devant tous les autres doit se montrer plus pragmatique en termes d'investissement et être davantage focalisé sur la clientèle francilienne", suggère notamment Christophe Decultot, vice-président de Honda Motor Europe.

En 2019, sur l'ensemble de l'Europe justement (Europe géographique, 37 pays dont la Bosnie et la Turquie), "l'ensemble des marchés ont progressé de +7,9% pour atteindre 1,7 million de véhicules, meilleur résultat des huit dernières années. Les ventes de motos s'élèvent à 701 000 véhicules, les scooters et 3 roues associés à 484 000 unités, les 50 cc scooter à 318 000 et les 50 cc non-scooters à 197 000 véhicules", précise la chambre syndicale.

En France, le marché des cyclomoteurs (les 50 cc que n'étudie pas MNC) est reparti en 2019 : "après une année 2018 sévère (-32 %, principalement à cause du passage à Euro 4, NDLR), il reprend +24% de hausse malgré la concurrence des moyens alternatifs de déplacements urbains, vélos à assistance électrique et engins de déplacement personnel".

La France en Europe... et en 2020 avec le Coronavirus ?

Au total, grâce à ses 306 977 immatriculations de motos et scooters de tous types et toutes cylindrées confondus, la France "reste solide et leader en Europe, devant l'Italie (260 522), l'Espagne (215 327), l'Allemagne (193 076), la Turquie (152 196) et le Royaume Uni (107 551)".

La CSIAM tient également à souligner "la forte progression des deux-roues électriques, motos et scooters, dont les immatriculations passent de 53 500 machines en 2018 à 80 402 en 2019, soit une progression de +50,2%". En France, chez les "125 cc et plus", seul le C Evolution continue de "brancher" les Français. La Livewire de Harley-Davidson et les Zero Motorcycles se contentent de faire de la figuration.

Dernière question abordée lors de cette réunion : comment se comportera le marché français du motocycle en 2020 ? Les responsables des marques en France considèrent qu'une croissance est possible. Ils l'auraient même prévue , bien qu'ils se méfient des énormes incertitudes planant continuellement sur l'économie, tant française que mondiale...

D'autre part, les constructeurs se méfient également comme de la peste (hum) du Coronavirus. Et leurs inquiétudes sont fondées : le GP MotoGP du Qatar vient d'être annulé et le GP de Thaïlande reporté. D'un point de vue industriel, les conséquences pourraient être lourdes, mais ne seraient sensibles qu'à partir de cet été, une fois les stocks du premier semestre écoulés.

"Les constructeurs se fournissent chez Showa, Bosch ou Brembo", décrit Jean-Luc Mars. "Or ces marques achètent des pièces et composants à d'autres sociétés qui dépendent elles-mêmes d'autres fournisseurs ou directement des producteurs de matières premières". Impossible donc de contrôler et garantir l'approvisionnement et le fonctionnement des usines...

Enfin, les marques craignent surtout et dans l'immédiat une baisse significative de la fréquentation de leurs concessionnaires. "Les gens risquent de moins sortir de chez eux, cela pourrait impacter les ventes de motos et scooters", considère la CSIAM. Affaire à suivre sur MNC, restez connectés !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Présentation en direct de la nouvelle moto Custom BMW R18

Les "bikers" ont rendez-vous ce vendredi 3 avril 2020 sur la chaîne YouTube de BMW Motorrad pour découvrir la - leur ? - R18. La première moto du constructeur allemand équipée de l'inédit flat-twin de 1,8 litre de cylindrée sera révélée à 20h précises...
AMV offre un mois de cotisation à ses assurés moto et auto

L'assureur moto AMV, dont plus de 300 collaborateurs sont en télétravail depuis le début de la crise sanitaire liée au coronavirus, offre à ses 700 000 assurés un mois de cotisation sur leur assurance. Explications.
Assurance moto 1 commentaire
Bagster fabrique des masques pour lutter contre le coronavirus

Face à la scandaleuse, incompréhensible, impardonnable pénurie de masques en France, Bagster a décidé d'agir ! L'équipementier moto basé à La Ferté-Macé (Orne) lance la production de 2000 masques en tissus, lavables, à l'attention des personnes qui luttent en première ligne contre le Covid-19. Explications.
Société 1 commentaire
Covid-19 : les salons moto dans la tourmente du coronavirus ?

Quelles seront les conséquences de cette crise sanitaire inédite sur les salons de la moto ? BMW Motorrad a déjà pris des mesures drastiques sur ses activités promotionnelles : la branche moto du constructeur allemand fera l'impasse sur les salons de la moto Intermot de Cologne (Allemagne) et Eicma de Milan (Italie) à cause du coronavirus... Explications.
KTM annule sa participation à tous les salons moto 2020

KTM annonce à son tour son retrait des salons moto 2020 en raison de la pandémie de coronavirus. La marque autrichienne - confrontée au recul de ses activités - enjoint les organisateurs à envisager un report en 2021. Explications.
Le Grand Prix de France Moto GP 2020 reporté à une date inconnue

On le redoutait de plus en plus jour après jour sans vouloir y croire, mais c'est désormais officiel : le GP de France MotoGP, prévu du 15 au 17 mai au Mans (72), est reporté à une date inconnue en raison de la pandémie de Covid-19. Explications.
GP de France 14 commentaires
Selon BMW, la nouvelle norme Euro5 ne menace aucune moto de sa gamme

Comment les motos BMW sont-elles préparées à la norme Euro5 ? Toutes les motos de la gamme sont-elles conformes aux nouvelles exigences réglementaires, notamment les flat twins à air ? Quelles sont les meilleures solutions pour réduire les rejets polluants ? Le constructeur allemand a accepté de répondre aux questions de notre dossier spécial Euro5 moto.
Interview de Sylvain Guintoli, pilote d'essai MotoGP... et YouTuber !

Avec une MotoGP à développer et cinq enfants à élever, Sylvain Guintoli avait déjà une - belle - vie bien remplie. Mais il faut croire que cela ne lui suffisait pas : le champion du monde Superbike 2014 vient de lancer sa chaine YouTube, avec succès ! Interview.
MotoGP 2020 1 commentaire
Christophe Guyot (GMT94) fait le point sur le Supersport 2020 et le Superbike de demain

Moto-Net.Com profite de l'interruption du World Supersport pour s'entretenir avec Christophe Guyot : le début de saison du GMT94 et les championnats en 2020, l'avenir du Superbike et les enjeux futurs du sport moto, la méditation et le piano, etc. Interview confinée de 24 heures... pardon, 24 minutes !

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...