• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
COME-BACK
Paris, le 27 juillet 2018

Le retour haute couture de Levis avec sa V6 Café Racer

Le retour haute couture de Levis avec sa V6 Café Racer

Quoi ? Les jeans Levi's se lancent dans la moto ?! Pas du tout : Levis Motorcycles est un constructeur britannique de motos disparu en 1940, qu'un entrepreneur nommé Phil Bevan tente de relancer depuis 2016 par le biais d'un Café Racer exclusif à moteur V6 !

Imprimer

Ariel, Brough Superior, Matchless, Norton, et désormais Levis : la tendance outre-Manche est à la renaissance d'anciennes marques de motos ! A chaque fois, ces "come-back" sont déclenchés par de riches investisseurs associés à des ingénieurs à la créativité débridée. Résultat : des motos spectaculaires, produites en petites quantités... Quant elles sont réellement construites !

Levis Motorcycles s'inscrit dans la même démarche : ce constructeur britannique est relancé presque 80 ans après sa disparition par son nouveau propriétaire - l'entrepreneur Phil Bevan -, qui s'est adjoint les services du designer Steve Kirk. Leur but ? Construire une moto à partir d'un moteur V10 de deux litres de cylindrée, à l'origine conçu pour une voiture de sport (Connaught Type D GT). Rien que ça...

Et comme si cette composante mécanique ne constituait pas un défi suffisamment grand, la marque s'est également mis en tête d'adopter un train avant non conventionnel de type Fior. Les bases de la Levis Cafe Racer étaient jetées ! Un an plus tard, en 2017, le concept d'origine est toutefois revu : l'énorme dix-cylindres (!) cède la place à "petit" six-cylindres en V, sans doute pour ménager l'encombrement.

 

Ce V6 de 1,2 l - placé face à la route - s'illustre par son angle d'ouverture très restreint qui lui confère une certaine compacité. En cela, il rappelle fortement le VR6 allemand de Horex, autre constructeur ressurgi du passé à grands renforts de technologies complexes... Sans grand succès à ce jour, soit dit en passant.

Le bloc Levis est accouplé à une boîte six vitesses à cassettes et prend place dans un cadre en acier poli, le tout réalisé de manière artisanale. De même, la fourche, le guidon ou encore le mono-bras oscillant sont en aluminium taillé dans la masse par des machines-outils de l'usine.  Les détails apparaissent très soignés.

L'amortissement est confié à un ressort en position central à l'avant et à un mono-amortisseur à l'arrière. Levis précise que ses composants sont développés spécifiquement par le "leader de la fabrication anglaise de suspensions" et que leurs réglages comprennent la précharge et la détente.

120 ch et 114 000 euros !

Le constructeur est plus avare en caractéristiques techniques et indique simplement que son moteur "en développement" délivrerait "120 ch" et une "valeur similaire de couple"... Aucune donnée géométrique n'est communiquée, pas plus que le poids de la moto que l'on imagine assez élevé au regard de sa motorisation et de ses carénages en métal poli. Pas très léger ni discret comme habillage !

 

MNC serait par ailleurs curieux de connaître le détail du très élégant système d'échappement, dont les triple sorties paraissent un rien trop "libres" pour répondre aux normes sonores et environementales... On se rassure en revanche de la présence d'étriers radiaux à 4-pistons et des solides disques de 305 mm estampillés "Levis" !

Phli Bevan l'avoue toutefois : sa moto est encore au stade du prototype, pas "totalement représentative du modèle de série". Autrement dit : mieux vaut attendre un peu avant de signer le chèque de 102 000 livres (environ 114 000 euros !) nécessaires à son acquisition.

 

Ambitieux, Levis prévoit cinq déclinaisons sur base du V6 : ce café Racer, un roadster, un Flat Tack et "deux versions sportives". Mieux encore : la "jeune vieille" marque travaille sur une déclinaison sur-alimentée du V6 (!), comme l'avait également prévu Horex en 2010. Objectif : présenter cette hypothétique moto en 2020, en hommage au centenaire de la première victoire de la marque au Tourist Trophy (lire ci-dessous).

En parallèle, l'enseigne britannique continuerait par ailleurs à plancher sur son projet d'origine à moteur V10 et prévoit d'exhiber une "pré-production" de son Café Racer V6 et sa déclinaison roadster début septembre. Sacré planning... Allez zou : tout le monde sur le pont... Levis ! 

 

L'histoire de Levis. Fondé en 1911 à Birmingham, Levis était spécialisé dans la motorisation deux-temps, avec laquelle des 250cc de la marque s'illustrèrent à deux reprises en catégorie "Lightweight" du Tourist Trophy (en 1920 et 1922). D'où son surnom à l'époque "Master two strokes" (maître du deux-temps). Le passage au 4-temps débuta en 1928 avec une moto de 247cc, ensuite déclinée en 346cc. Suivirent une machine de 498cc et enfin une 600cc.

 

A la fin des années 30, les 4-temps Levis étaient surtout présentes dans les compétitions de trial et de motocross. Mais comme d'autres constructeurs, Levis vit ses activités péricliter avec le début de la Seconde Guerre mondiale et sa production cessa en 1941. La marque, rachetée en 2016 par Phil Bevan, est désormais basée à Swaffham dans le comté de Norfolk (sud-est de l'Angleterre).

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai vidéo de la nouvelle Triumph Speed Twin 2019

En complément de notre essai complet de la Triumph Speed Twin 2019, la vidéo tournée en direct de notre roulage à Majorque (Espagne).
Roadster 1 commentaire
La nouvelle Ducati Desmosedici GP19 change de look pour un meilleur aérodynamisme

Le team officiel Ducati MotoGP vient de présenter la nouvelle Desmocedici GP19 d'Andrea Dovizioso et Danilo Petrucci, qui conserve ses caractéristiques techniques mais entend conserver son avance sur le plan aérodynamisme. Photos et fiche technique.
Pilotes et équipes 1 commentaire
Marché moto 2018 : Bilan annuel complet (1/12)

Le Journal moto du Net dresse le bilan complet du marché français du motocycle en 2018 : chiffres, graphiques, analyses, meilleures ventes, évolutions du marché, classement des constructeurs, nombre d'immatriculations, 125, grosses cylindrées et gros scooters à 3 roues. Sommaire.
Lorenzo va rater les essais MotoGP de Sepang

C'était prévisible, c'est malheureusement confirmé : souffrant d'une fracture au poignet gauche, le nouveau pilote officiel Honda va devoir rater les prochains essais MotoGP... Un coup dur pour Jorge Lorenzo comme pour le HRC.
Pilotes et équipes 2 commentaires
Prépa moto : la Ducati 803 du préparateur anglais deBolex

Le préparateur britannique deBolex Engineering a transformé une Ducati Scrambler 800 en délicieuse moto de course "à l'ancienne" pour satisfaire un client fortuné. Foi de MNC, le résultat vaut le coup d'oeil ! Présentation.
"Les MotoGP sont plus efficaces quand on les pilote en douceur", explique Joan Mir

Le jeune pilote espagnol Joan Mir, qui découvre le fonctionnement d'une MotoGP, assure que sa décision de passer en catégorie reine du championnat du monde 2019 après seulement un an de Moto2 était la bonne. Explications.
Lightning lance en mars 2019 une moto électrique très prometteuse

Lightning Motorcycles veut poser de nouveaux jalons dans la production de motos électriques avec son nouveau modèle Strike, qui promet des performances élevées à un prix raisonnable. De quoi donner un coup de jus aux LiveWire et autres Zero Motorcycles ? Présentation.
R&D 2 commentaires
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez Moto-Net.Com

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pubs intrusives, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

  • En savoir plus...