• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
KAWASAKI CHANGE DE BRAQUET
Paris, le 4 novembre 2020

Le groupe Kawasaki Heavy Industries restructure sa division moto

Le groupe Kawasaki Heavy Industries restructure

Le tentaculaire groupe Kawasaki Heavy Industries (KHI) met en place un vaste plan de restructuration pour faire face aux défis des dix prochaines années, avec notamment davantage d'autonomie accordée à sa division moto. Explications.

Imprimer

Pour beaucoup de motards, Kawasaki représente des motos vertes qui vont vite. Mais cette définition est aussi simpliste qu'incomplète : le deux-roues représente environ 20% seulement du chiffre d'affaires du groupe Kawasaki Heavy Industries, qui fabrique trains (le célèbre "Shinkansen"), hélicoptères, navires, turbines et robots ! 

Pas la peine de vous faire un dessin : les bénéfices - mais aussi les investissements - sont incomparables entre une Z650 à 7000 euros et une rame à grande vitesse de 20 ou 30 millions d'euros, sans parler des porte-containers géants qui dépassent les 100 millions d'euros ! L'histoire de Kawasaki débute d'ailleurs en 1878  avec un chantier naval à Tokyo (Japon), et non pas une moto.

Mais le deux-roues n'est pas qu'une jolie vitrine pour le groupe et ses "36 332" salariés (!), au contraire même en ces temps troublés : KHI décrit l'impact négatif du coronavirus sur ses principales activités - surtout de transports - pendant le deuxième trimestre 2020, mais se réjouit à l'inverse de la bonne santé de sa division moto (qui comprend également les buggys et autres utilitaires tout-terrain) !

La moto sur de bons rails

"La pandémie de COVID-19 a contraint les opérateurs ferroviaires du Japon à revoir leurs plans d'investissement à court terme en réponse à la baisse du nombre de passagers", explique le géant japonais, également pénalisé par les importants retards engendrés par la crise sanitaire sur "la construction de nouvelles lignes ferroviaires".

Kawaski Heavy Industries reste toutefois confiant sur le potentiel de développement des systèmes ferroviaires dans son plan stratégique pour les dix prochaines années "Groupvision 2030", évoquant une "croissance relativement stable" motivée par les besoins croissants de déplacements dans les "grandes villes en forte concentration de population", spécialement en Asie.

Pour mieux traverser la crise, KHI s'appuie notamment sur les résultats encourageants de ses activités moto au deuxième semestre par rapport à 2019 : ses ventes en Europe se maintiennent positivemment compte tenu du contexte et des contraintes liées au(x) confinement(s). A cela s'ajoute le succès de ses véhicules tout-terrain aux États-Unis : les moto-cross et "Kawa" tout-terrain à quatre-roues (buggy, ATV, etc.) ont le vent en poupe dans ce pays pourtant le plus touché par le Covid-19.

A contrario Kawasaki enregistre une "baisse significative sur les marchés émergents" avec 158 000 unités écoulées au deuxième trimestre 2019 contre 84 000 au deuxième trimestre 2020. A voir sur la durée, mais ce constat interpelle quand l'Asie, l'Inde et l'Amérique du sud incarnent l'Eldorado pour beaucoup des constructeurs moto !

KHI estime en conséquence devoir se montrer "agile et flexible" pour aborder la décennie à venir : cette souplesse industrielle passe notamment par la "scission de l'entreprise Motocycles et moteurs" de la branche "Power Sports". Concrètement, la marque de motos deviendra une nouvelle entité plus autonome à partir "d'octobre 2021".

Cette décision "accélérera la prise de décision tout en offrant des produits et services synchronisés avec les clients - y compris de nouvelles offres lifestyle", assure Kawasaki Heavy Industries, conscient des défis à relever par sa division moto...

Kawasaki prévoit le plein d'énergies... Vertes, forcément !

"Notre industrie dans son ensemble est confrontée à des problèmes importants tels que le vieillissement de la clientèle et le respect des réglementations environnementales", rappelle la marque Verte, qui espère répondre à ces problématiques grâce à des "coopérations intra-industrielle" comme les batteries électriques développées conjointement avec Honda, Suzuki et Yamaha.

Autre secteur qui sera davantage exploré à l'avenir par le groupe KHI : la propulsion par hydrogène. "L'attention croissante concernant l'hydrogène ces dernières années, en tant que source d'énergie propre qui n'émet pas de CO2, signifient que des opportunité se développent rapidement autour de cette énergie sur laquelle Kawasaki a longuement travaillé".

Le plan de restructuration du groupe japonais prévoit par conséquent "d'accélérer ses efforts" pour devenir une "entreprise leader dans le domaine de l'hydrogène", prévoit Kawasaki Heavy Industries qui prépare peut-être le futur avec une hypothétique Ninja H2 sur-alimentée... à l'hydrogène ! Restez connectés.

.

.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo MNC du scooter Honda Forza 750 2021

Le nouveau maxi-scooter Honda  Forza 750 coûte 11 659 euros, mais que vaut-il concrètement guidon en mains du haut de ses 58,6 ch et sa base de X-ADV ? Réponses dans cette vidéo Moto-Net.Com en complément de notre essai complet de ce nouveau scooter "anti-Tmax".
Essai vidéo MNC de la Honda CBR1000RR-R SP

Le Journal moto du Net vous place aux commandes de la nouvelle Honda CBR1000RR-R SP, la plus puissante et la plus chère des motos Superbike japonaises : essai vidéo complet sur la route et sur le circuit de Beuvardes (02). Bonus : le ressenti d'un "vrai" pilote d'endurance et la découverte de très intrigantes étagères...
Sportive 1 commentaire
Essai nouveau Honda Forza 750 2021 : plus fort que le Tmax ?!

Honda met la pression sur le Tmax avec ce nouveau maxi-scooter Forza 750, pertinent mélange entre l'incomplet Integra et le baroudeur des villes X-ADV. Cette importante nouveauté 2021 est-elle suffisamment "Forza" pour contester enfin l'insolente suprématie du leader Yamaha ? Réponse et avis dans notre essai MNC.
Scooter 14 commentaires
Essai Aprilia RS 660 : une demi-portion pour un plein de sensations

L'inédite RS 660 débarque en novembre 2020 ! Combien vaut la première sportive Aprilia de moyenne cylindrée, équipée du nouveau Twin issu du V4 de Superbike, d'une électronique de pointe, d'une partie-cycle optimisée et d'un look modernisé ? 11 050 euros. Que vaut-elle ? Réponse dans notre essai MNC.
Sportive 3 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

GP du Portugal : Fabio Quartararo (14ème) en avait plein les bras...

Fabio Quartararo, solide candidat pour le titre de champion du monde dès sa deuxième saison en MotoGP, termine finalement à la 8ème place du championnat du monde 2020 après une nouvelle déception lors de la dernière finale... Le français clôt son parcours chez Petronas-SRT - et son 100ème Grand Prix - avec une 14ème position au GP du Portugal à Portimaõ. Déclaration et bilan MNC.
GP du Portugal 1 commentaire
Retour sur le GP du Portugal : les explications des pilotes MotoGP

Les pilotes s'expliquent après le dernier Grand Prix de la saison MotoGP 2020 sur le circuit de Portimao, au Portugal.
GP du Portugal 1 commentaire
GP du Portugal : Oliveira survole la finale à Portimao (compte rendu et classements)

Le pilote portugais Miguel Oliveira offre un superbe cadeau de départ à son équipe Tech3 : une victoire nette et sans bavure sur sa RC16, sa deuxième avec le team varois après son succès au GP de Styrie ! Le futur pilote officiel KTM s'impose devant Jack Miller et Franco Morbidelli. Compte-rendu, analyses des moments forts et classements définitifs.
GP du Portugal 30 commentaires
SuperSport 950 et Panigale V4 SP dans l'épisode III des nouveautés Ducati 2021

Fidèle au rendez-vous, Ducati a diffusé hier soir le troisième épisode de sa série Web sur ses nouveautés 2021. Le pitch ? Les italiens revoient l'esthétique et l'électronique de la SuperSport 950 et lancent une nouvelle Panigale V4 SP (Euro5 comme les autres désormais). Magneto Sergio !
Covid-19 : les assureurs auto et moto encore épinglés par UFC-Que Choisir 

L'association de l'Union fédérale des consommateurs UFC-Que Choisir dénonce "l'enfumage" des assureurs auto et moto, qui prévoiraient comme chaque année d'augmenter leurs tarifs malgré le trop-perçu estimé à 2,2 milliards d'euros lors du premier confinement imposé par le coronavirus ! Explications.
Assurance moto 1 commentaire
Des Yamaha Tracer 900 "tout 9" et Euro5 pour 2021 

La troisième génération de Tracer 900 récupère le nouveau 3-cylindres de 890 cc aux normes Euro5 du roadster MT-09, un châssis optimisé et une électronique affûtée. Yamaha appuie cette transition en rebaptisant ses excitantes motos sport-routières Tracer 9 et Tracer 9 GT. Présentations.
Roadster 5 commentaires
Le groupe indien Mahindra redémarre sa marque anglaise de motos BSA 

Jaloux du succès de Royal Enfield (propriété du groupe indien Eicher) et nullement refroidi par les récentes difficultés de Norton (racheté par TVS, du coup), Mahindra va relancer "sa" marque anglaise BSA : des motos thermiques et électriques "Made in UK" sont prévues dès l'an prochain. Explications.
R&D

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...