• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
KAWASAKI CHANGE DE BRAQUET
Paris, le 4 novembre 2020

Le groupe Kawasaki Heavy Industries restructure sa division moto

Le groupe Kawasaki Heavy Industries restructure

Le tentaculaire groupe Kawasaki Heavy Industries (KHI) met en place un vaste plan de restructuration pour faire face aux défis des dix prochaines années, avec notamment davantage d'autonomie accordée à sa division moto. Explications.

Imprimer

Pour beaucoup de motards, Kawasaki représente des motos vertes qui vont vite. Mais cette définition est aussi simpliste qu'incomplète : le deux-roues représente environ 20% seulement du chiffre d'affaires du groupe Kawasaki Heavy Industries, qui fabrique trains (le célèbre "Shinkansen"), hélicoptères, navires, turbines et robots ! 

Pas la peine de vous faire un dessin : les bénéfices - mais aussi les investissements - sont incomparables entre une Z650 à 7000 euros et une rame à grande vitesse de 20 ou 30 millions d'euros, sans parler des porte-containers géants qui dépassent les 100 millions d'euros ! L'histoire de Kawasaki débute d'ailleurs en 1878  avec un chantier naval à Tokyo (Japon), et non pas une moto.

Mais le deux-roues n'est pas qu'une jolie vitrine pour le groupe et ses "36 332" salariés (!), au contraire même en ces temps troublés : KHI décrit l'impact négatif du coronavirus sur ses principales activités - surtout de transports - pendant le deuxième trimestre 2020, mais se réjouit à l'inverse de la bonne santé de sa division moto (qui comprend également les buggys et autres utilitaires tout-terrain) !

La moto sur de bons rails

"La pandémie de COVID-19 a contraint les opérateurs ferroviaires du Japon à revoir leurs plans d'investissement à court terme en réponse à la baisse du nombre de passagers", explique le géant japonais, également pénalisé par les importants retards engendrés par la crise sanitaire sur "la construction de nouvelles lignes ferroviaires".

Kawaski Heavy Industries reste toutefois confiant sur le potentiel de développement des systèmes ferroviaires dans son plan stratégique pour les dix prochaines années "Groupvision 2030", évoquant une "croissance relativement stable" motivée par les besoins croissants de déplacements dans les "grandes villes en forte concentration de population", spécialement en Asie.

Pour mieux traverser la crise, KHI s'appuie notamment sur les résultats encourageants de ses activités moto au deuxième semestre par rapport à 2019 : ses ventes en Europe se maintiennent positivemment compte tenu du contexte et des contraintes liées au(x) confinement(s). A cela s'ajoute le succès de ses véhicules tout-terrain aux États-Unis : les moto-cross et "Kawa" tout-terrain à quatre-roues (buggy, ATV, etc.) ont le vent en poupe dans ce pays pourtant le plus touché par le Covid-19.

A contrario Kawasaki enregistre une "baisse significative sur les marchés émergents" avec 158 000 unités écoulées au deuxième trimestre 2019 contre 84 000 au deuxième trimestre 2020. A voir sur la durée, mais ce constat interpelle quand l'Asie, l'Inde et l'Amérique du sud incarnent l'Eldorado pour beaucoup des constructeurs moto !

KHI estime en conséquence devoir se montrer "agile et flexible" pour aborder la décennie à venir : cette souplesse industrielle passe notamment par la "scission de l'entreprise Motocycles et moteurs" de la branche "Power Sports". Concrètement, la marque de motos deviendra une nouvelle entité plus autonome à partir "d'octobre 2021".

Cette décision "accélérera la prise de décision tout en offrant des produits et services synchronisés avec les clients - y compris de nouvelles offres lifestyle", assure Kawasaki Heavy Industries, conscient des défis à relever par sa division moto...

Kawasaki prévoit le plein d'énergies... Vertes, forcément !

"Notre industrie dans son ensemble est confrontée à des problèmes importants tels que le vieillissement de la clientèle et le respect des réglementations environnementales", rappelle la marque Verte, qui espère répondre à ces problématiques grâce à des "coopérations intra-industrielle" comme les batteries électriques développées conjointement avec Honda, Suzuki et Yamaha.

Autre secteur qui sera davantage exploré à l'avenir par le groupe KHI : la propulsion par hydrogène. "L'attention croissante concernant l'hydrogène ces dernières années, en tant que source d'énergie propre qui n'émet pas de CO2, signifient que des opportunité se développent rapidement autour de cette énergie sur laquelle Kawasaki a longuement travaillé".

Le plan de restructuration du groupe japonais prévoit par conséquent "d'accélérer ses efforts" pour devenir une "entreprise leader dans le domaine de l'hydrogène", prévoit Kawasaki Heavy Industries qui prépare peut-être le futur avec une hypothétique Ninja H2 sur-alimentée... à l'hydrogène ! Restez connectés.

.

.

.

Les derniers essais MNC

A lire aussi sur le Journal moto du Net

GP Portugal 2021 : une boîte qui coûte son troisième podium à Zarco ?

Johann Zarco a fait bondir ses fans de leur canapé quelques minutes trop tôt lors du GP du Portugal MotoGP 2021... Alors qu’il se battait pour monter sur un troisième podium - en trois courses cette année ! - le n°5 du team Ducati Pramac a hélas perdu l’avant... En confondant vitesse et précipitation ?
GP du Portugal 4 commentaires
GP du Portugal 2021 : Quartararo gagne la course et la tête du championnat

Auteur d’une pole un peu chanceuse, Fabio Quartararo a complètement et parfaitement géré ce Grand Prix du Portugal, remportant une seconde course d’affilée et un magnifique duel face à Alex Rins, par KO ! Très bien parti, Johann Zarco compte hélas parmi les nombreux pilotes à être tombé des montagnes russes de Portimao.
GP du Portugal 43 commentaires
GP Portugal 2021 : Quartararo maintient la M1 et son moral au top

Passé - un peu - à côté du Grand Prix d’ouverture 2021 au Qatar, Fabio Quartararo enchaîne deux succès sur deux circuits très différents : Losail et Portimao. Le bon 20 français du team Yamaha officiel prouve ainsi qu’avec sa nouvelle M1 et son nouveau mental, il peut gagner partout...
Pas de contrôle technique moto en France en 2022, mais...

Un contrôle technique sur les motos et maxiscooters de plus de 125 cc à partir du 1er janvier 2022 ? Les motards - plus ou moins - en colère le rejettent en bloc. De toute manière, la France n’est pas prête : son Ministère des Transports propose d’autres contrôles à la place. Explications.
Sécurité routière 14 commentaires
Marché moto en mars 2021 : un an après, MNC fait le point avec la CSIAM

C’était écrit. Les ventes du marché français du motocycle ont explosé - doublé ! - le mois dernier, en comparaison du désastreux mois de mars 2020. En guise d’analyse, Moto-Net.Com a interrogé le nouveau représentant des constructeurs Vincent Thommeret, président de la branche moto de la CSIAM.
Le Grand Prix de France MotoGP 2021 sans public, nulle part

On savait le Grand Prix de France MotoGP maintenu du 14 au 16 mai 2021 sur le circuit Bugatti au Mans. On sait hélas maintenant qu’il se disputera très certainement à huis-clos, et sans ses originales fan zones (reportées pour 2022 toutefois). La déception est grande pour les fans de Quartararo et Zarco, de plus en plus nombreux !
GP de France 1 commentaire
Yamaha dévoile un moteur électrique de 470 ch et un drone hybride

Comment, vous n’étiez pas au courant ? Yamaha est un expert en motorisation électrique : pour vélos, pour scooters et motos (bientôt ?) et pour autos ! Son dernier engin conçu pour équiper des prototypes de hautes performances à quatre roues développe pas moins de 350 kW. La marque d'Iwata bosse aussi sur un drone hybride. Présentation et perspectives...
R&D

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...