• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#GERMANGP COURSE
Paris, le 20 juin 2021

GP Allemagne : Marquez redevient Marc au Sachsenring

GP Allemagne : Marquez redevient Marc au Sachsenring

Marc Marquez renoue avec le succès pour la première fois depuis son retour de blessure sur "son" circuit fétiche du Sachsenring. L'officiel Honda poursuit sa série de victoires consécutives dans la Saxe avec ce 11ème succès de rang toutes catégories confondues, son 8ème en catégorie reine ! Oliveira et Quartararo complètent le podium. Compte rendu et résultats.

Imprimer

MNC l'avait prédit dès la première séance d'essais libres du GP d'Allemagne : "Marc Marquez est de retour dans son jardin du Sachsenring" ! Le génie espagnol n'a pas déçu avec sa 11ème victoire consécutive au Sachsenring, sa 8ème de rang en MotoGP ! Avant lui, seul Giacomo Agostini avait réalisé la "passe de 8" sur le même circuit.

Pour autant, la partie fût loin d'être facile pour Marquez qui peine à surpasser sa blessure au bras droit contractée lors de la première course de la saison dernière, quand son orgueil lui avait fait dépasser les limites au GP d'Espagne. Opéré dans la foulée, Marquez pensait à l'époque pouvoir immédiatement revenir pour empêcher l'éclosion d'un nouveau talent : Fabio Quartararo.

Hélas, le n°93 (et ses docteurs) avait trop précipité son retour avec de graves conséquences : d'abord contraint de déclarer forfait à Jerez (Espagne) malgré son inoubliable série de pompes devant les médecins du MotoGP, l'officiel Honda - opéré à trois reprises - avait dû ensuite tirer un trait sur sa saison 2020 avant de reporter cette année son retour au GP de Portugal. 

Affaibli et en proie à des douleurs au bras et à l'épaule, l'ancien patron du MotoGP a repris le guidon au GP du Portugal avec de grosses difficultés : le n°93 évolue loin de son niveau depuis son retour, alors qu'une infection a priori consécutive à sa première opération le place encore sous antibiotiques...

Sa septième place à Portimao (Portugal) constituait à ce jour son meilleur résultat, alors que trois chutes consécutives ont sanctionné ses tentatives d'accélérer la cadence en France, en Italie puis en Catalogne. 18ème au provisoire, Marquez reconnaissait volontiers être dans le dur avant ce GP d'Allemagne, d'autant que les soucis rencontrés par tous les pilotes Honda - manque de motricité, notamment - n'arrangent pas les choses...

Mais plusieurs indices suggéraient qu'il sera de nouveau capable de performer ce week-end : son rythme avant sa chute au GP de Barcelone était tout d'abord prometteur, tandis qu'il est montré le plus actif en piste au lendemain du GP de Catalogne lors des essais officiels. L'espagnol semble donc prêt à tenir la distance sur sa RCV, jusqu'ici son plus gros handicap.

Par ailleurs, outre son aisance naturelle au Sachsenring où il est invaincu depuis 2010 (!), Marc Marquez savait pouvoir tirer profit du format anti-horaire du le circuit allemand, qui tourne en majorité à gauche : de quoi reposer son bras droit diminué. Bref, toutes les conditions semblaient réunies pour assister au retour du "King of the Ring" !

Le départ du GP d'Allemagne

Les pilotes MotoGP prennent place sous un ciel couvert et dans une atmosphère un rien étouffante bien que les risques d'orages soient a priori écartés. Tous les pilotes s'élancent en pneus dur et médium, à quelques exceptions près : Viñales, par exemple, opte pour un médium à l'avant alors que Takagami tente carrément le soft à l'arrière ! 

Mauvaise pioche pour l'espagnol et le japonais : l'officiel Yamaha termine la course à la 19ème et dernière position (son pire résultat en MotoGP), tandis que le pilote Honda-LCR coupe la ligne d'arrivée à la 13ème place à presque 20 secondes du vainqueur... "Ça passait c'était beau", mais ce n'est pas passé "Mack" et "Taka" !

Le coup d'éclat Aprilia

Le départ de cette 8ème course de la saison est donné, et c'est Aleix Espargaro qui vire en tête dans le premier virage ! Le pilote espagnol poursuit sur sa lancée puisqu'il avait signé la veille la meilleure qualification d'Aprilia depuis 2000 avec sa troisième place sur la grille derrière Johann Zarco et Fabio Quartararo.

Jamais la marque de Noale n'était montée aussi haut depuis l'ère des MotoGP 4-temps, confirmant la progression tant attendue de la RS-GP. De là à prétendre aux places d'honneur en MotoGP, il y a un pas... qu'Aprilia n'est pas encore en mesure de franchir : Aleix Espargaro a beau s'être battu comme un lion (de Noale), sa course se termine à la 7ème position après un lent mais inéluctable recul.

Le n°41 s'est pourtant élancé en tête avec autorité, et à ses trousses un certain Marc Marquez qui a surgit comme un diable de sa 5ème place à l'extinction des feux. L'officiel Honda avait beau déclarer hier soir que sa "série de victoires au Sachsenring allait prendre fin" faute de pouvoir tenir le rythme, son départ canon achève de nous convaincre : Marc Marquez la joue grand bluff ! 

En réalité, le n°93 savait dès vendredi qu'il pouvait prétendre à la victoire sur ce tracé où personne ne l'a jamais battu en Moto3 et Moto2 de 2010 à 2012, puis en MotoGP depuis 2013. Et re-voila le Marc Marquez des grands jours, qui n'hésite pas à "tasser" Fabiuo Quartararo dès le premier virage comme pour mieux annonce son retour à l'actuel leader du championnat du monde !

L'officiel Yamaha redresse sa M1 et perd deux place, tandis que Johann Zarco parti depuis la pole perd également deux positions. Puis, avant même la fin du premier tour, Marc Marquez prend les commandes dans le dernier virage. Aleix Espargararo, admirablement combatif, ne s'en laisse pas conter sur son Aprilia : le n°41 mène la vie dure au n°93 qui doit s'employer pour garder l'avantage.

Quartararo menacé, mais pas intimidé !

Derrière la Honda et l'Aprilia, Jack Miller puis Miguel Oliveira dépassent Fabio Quartararo qui semble en difficulté pour tenir un gros rythme sur ce début de course. Alex Marquez et Danilo Petrucci s'accrochent peu après dans le virage 1 : vraiment une saison compliquée pour l'expérimenté italien et le jeune espagnol... 

Lorenzo Savadori intègre ensuite la liste des abandons sur chute sur son Aprilia officielle, alors que son coéquipier Aleix continue à talonner Marc Marquez pour lui contester la victoire ! A ce stade toutefois, le pilote Aprilia paraît en difficulté pour suivre le rythme imposé par l'implacable leader... 

Aleix Espargaro commence même à perdre du terrain : Jack Miller en profite pour le subtiliser la 2ème place alors que quelques gouttes de pluie signalées par le drapeau blanc viennent pimenter la course ! Dix tours ont été parcourus : Marc Marquez domine avec son aisance retrouvée devant Jack Miller et Miguel Oliveira, qui vient à son tour de dépasser Espargaro.

Le vainqueur de la course précédente à Barcelone se positionne comme l'homme fort de cette deuxième partie de course : Oliveira met la pression puis dépasse Miller, avant de carrément rouler plus vite que le "Kaiser de la Saxe", Marc Marquez, qui caracole en tête avec maintenant presque 2 sec d'avance.

L'officiel KTM maintient l'effort pour réduire l'écart qui fond soudainement à moins d'une seconde suite à une erreur de Marc Marquez à 7 tours de l'arrivée : la pépite du HRC s'est raté dans un droit et élargit suffisamment pour permettre au n°88 de commencer à rêver de destituer le "Kaiser de la Saxe"...

Derrière, Johann Zarco cède la cinquième place à Fabio Quartararo qui entame une belle remontée : l'officiel Yamaha accélère soudain la cadence pour grimper sur le podium provisoire. Quelle résistance du jeune pilote français, qui double presque coup sur coup Aleix Espargaro et Jack Miller ! 

Super opération pour "El Diablo", désormais uniquement précédé par des pilotes actuellement peu dangereux au classement : Marc Marquez est 18ème au provisoire et Oliveira est 7ème. Le niçois n'a pas craqué dans la difficulté et s'est au contraire craché dans les gants pour scorer de gros points : impressionnant après sa frustrante double pénalité à Barcelone.

Marquez re-dépose sa Marc

Les quatre derniers tours du GP d'Allemagne tournent à l'avantage de Marc Marquez : l'officiel Honda s'est ressaisi après sa petite erreur, et imprime de nouveau une grosse cadence. Miguel Oliveira voit son écart sur la Honda grandir inexorablement pour atteindre presque deux secondes...

Le pilote portugais comprend et accepte sa défaite : Marc Marquez passe sous le drapeau à damiers en vainqueur, pour la première fois depuis sa victoire au GP de Valence 2019. Pas moins de 581 jours se sont écoulés depuis le dernier succès du n°93, qui peine à masquer son émotion après ces mois de souffrance et de doutes.

Même le team manager du HRC, Alberto Puig, semble groggy devant la prouesse du champion espagnol : l'ancien pilote - pourtant tout sauf expansif ! - paraît profondément bouleversé, tout comme les dirigeants japonais du HRC. CAR Marquez n'a pas seulement re-déposer sa "Marc" : il faut enfin renouer Honda avec des résultats digne de son rang.

Le soulagement est forcément palpable, alors que Honda occupe à ce jour l'avant-dernier rang au classement constructeur devant Aprilia et qu'aucune RCV n'était montée sur le podium depuis le début de la saison. Il s'agit rien de moins que du pire début de campagne du HRC en catégorie reine : Marquez met fin à une série aussi catastrophique que vexante pour Honda ! 

Le(s) point(s) au championnat MotoGP

La victoire de Marc Marquez ne bouleverse pas le classement provisoire MotoGP, toujours dominé par Fabio Quartararo devant son compatriote Johann Zarco. Mieux encore : le pilote porte son avance de 14 à 22 points grâce à sa course tactique : sa troisième place lui permet d'accroître son avance sur le pilote Ducati-Pramac, 8ème à l'arrivée.

Les pilotes officiels Ducati Jack Miller (6ème de la course) et Francesco Bagnaia (5ème) confortent leur troisième et quatrième place respective au classement provisoire, mais leur écart sur le leader passe la barre des 30 points soit plus d'une victoire. L'australien et l'italien ont toutefois une bonne longueur d'avance sur le champion du monde Joan Mir, 5ème au provisoire à 46 pts du leader.

Suivent ensuite Maverick Viñales et Miguel Oliveira, qui signe dans la Saxe son troisième podium consécutif : attention à la menace portugaise dans la deuxième partie du championnat, d'autant que le nouveau châssis et le carburant plus performant des KTM officielles leur donnent autant d'ailes que leur "taureau rouge" de sponsor !

Le vainqueur Marc Marquez fait pour sa part une fulgurante poussée dans le classement puisqu'il grimpe à la 10ème position entre Aleix Espargaro et Franco Morbidelli ! A l'inverse, Valentino Rossi se maintient dans les profondeurs avec sa 14ème place au Sachsenring : le "Docteur" est toujours 19ème au provisoire...

Résultats du GP d'Allemagne MotoGP 2021 

  1. Marc MARQUEZ Honda 41'07.243
  2. Miguel OLIVEIRA KTM +1.610
  3. Fabio QUARTARARO Yamaha +6.772
  4. Brad BINDER KTM +7.922
  5. Francesco BAGNAIA Ducati +8.591
  6. Jack MILLER Ducati +9.086
  7. Aleix ESPARGARO Aprilia +9.371
  8. Johann ZARCO Ducati +11.439
  9. Joan MIR Suzuki +11.625
  10. Pol ESPARGARO Honda +14.769
  11. Alex RINS Suzuki +16.803
  12. Jorge MARTIN Ducati +16.915
  13. Takaaki NAKAGAMI Honda +19.217
  14. Valentino ROSSI Yamaha +22.300
  15. Luca MARINI Ducati +23.615
  16. Enea BASTIANINI Ducati +23.738
  17. Iker LECUONA KTM +23.946
  18. Franco MORBIDELLI Yamaha +24.414
  19. Maverick VIÑALES Yamaha +24.715

Non classés 

  • Lorenzo SAVADORI Aprilia 25 Tours
  • Danilo PETRUCCI KTM 26 Tours
  • Alex MARQUEZ Honda 26 Tours

Classement provisoire pilotes MotoGP 2021 

Classements provisoires constructeurs et teams MotoGP 2021

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Bravo à MM , ses larmes pendant le tour d'honneur ou lors de l'interview de Simon Crafar , montrent qu'il revient de loin et sa victoire est méritée .... Bravo à Fabio qui a su se préserver du naufrage des Yamaha ce week end , et engranger de précieux points ... Bravo à Oliveira dont le talent n'a d'égal que la compétitivité de sa KTM , à surveiller de très près à Assen et en Autriche ... Dommage pour Zarco qui a sauvé les meubles mais qui visiblement était handicapé en deuxième partie de course... Bravo aussi à Aleix Espargaro qui sait (enfin) tirer d'excellentes prestations de son Aprilia , encourageant !
Bestof: 
1
Quelle course ! Quel courage et quel talent ! Un énorme plaisir de voir ce très grand champion retrouver son potentiel physique et se mêler à la lutte en tête. Mention spéciale à tous ceux qui l'ont enterré, à un en particulier dont les pronostics m'ont toujours plié de rire. Bonne opération pour Fabio qui renforce sa position au classement dans une course où les Yamaha sont à la rue. Dommage pour Johann, mais son rythme pendant les essais ne reflétait pas sa pole.

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.
Essai MP3 530 hpe Exclusive : Piaggio remodèle son best-seller

Meilleure vente de scooter Piaggio en France, le MP3 500 connaît une importante évolution en 2022. Un plus gros moteur, un nouveau look et des fonctionnalités inédites (caméra de recul !?) doivent permettre au MP3 530 hpe Exclusive de séduire les scootomobilistes avides de nouveautés... à tout prix ?
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les nouvelles Moto Guzzi V100 Mandello à partir de 15 499 euros 

La V100 Mandello - nouveau roadster refroidi par eau de Moto Guzzi - est enfin disponible au prix de 15 499 euros en standard et de 17 999 euros en version "S", plus perfectionnée. Présentation.
Les têtes couronnées du MotoGP sont tombées au GP d’Aragon 2022

Marquez, Mir, Quartararo... Aucun champion MotoGP n’a franchi la ligne d’arrivée en 2022 à Aragon : le n°93 Honda a abandonné, le n°36 Suzuki était forfait et le n°20 Yamaha a chuté. "El Diablo" perd gros au championnat face à Bagnaia, A. Espargaro et Bastianini, tous montés sur le podium espagnol !
Horaires et enjeux du GP du Japon MotoGP 2022

Horaires, enjeux et programme du GP du Japon Moto GP, 16ème manche du championnat du monde 2022, qui n'a pas eu lieu depuis 2019 en raison de l'annulation des éditions 2020 et 2021 pour cause de Covid...
La Crossfire 125, haut de gamme Brixton, disponible en France à 3999 euros

Les jeunes motards et "motomobilistes" qui craquent pour la Svartpilen 125 mais n’ont pas les 5299 euros exigés par Husqvarna peuvent se tourner vers une machine austro-chinoise très proche de la Vitpilen en termes de look et philosophie, mais bien moins chère : la Crossfire 125 de Brixton Motorcycles. Présentation.
La Mash X-Ride Trail en 21 pouces à 5599 euros 

Le trail X-Ride 650 "21" débarque dans les concessions Mash avec ses roues en 21 et 18 pouces, un an après avoir été testé - et apprécié ! - par Moto-Net.Com sous forme de prototype de présérie. Présentation.
YZF-R1 GYTR 2023 et pièces GYTR Pro : la compé-client de Yamaha est prête

Pour viser la victoire en compétition ou l’humiliation des copains en journée piste, de nombreux français sélectionnent l’YZF-R1. Outre ses qualités d’origine, la Superbike de Yamaha est appréciée des pistards pour son généreux catalogue GYTR (Pro) qui contient 400 pièces et même une moto, prête pour la saison 2023 !
Monster SP : le roadster de Ducati monte en gamme en 2023

Après l’exclusive Streetfighter V4 Lamborghini - à 63 000 euros, mamma mia  ! -, Ducati présente un nouveau modèle 2023 quatre fois plus abordable... et quatre fois moins performant et sensationnel ? Sans doute pas, car la Monster SP dispose de solides atouts ! Présentation et vidéo.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...