• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Dijon, le 6 avril 2021

Essai S1000R 2021 : le maxiroadster BMW de course(s)

Essai S1000R 2021 : le maxiroadster BMW de course(s)

Aujourd’hui préféré aux sportives trop usantes et frustrantes sur route, le maxiroadster doit permettre de taquiner le virolo et le chrono à l’occasion, mais aussi d’aller chercher le pain voire le gamin à l’école (fermée, ah bon). Un programme chargé auquel s’attaque la nouvelle S1000R de BMW... Essai route et circuit.

Imprimer

Essai S1000R 2021 page 1 : BMW relooke son roadster

C’en est fini de la course à l’originalité pour BMW ! À l’instar de la sportive S1000RR (Euro5) lancée dès 2019 et du maxitrail très sportif S1000XR arrivé l’an dernier, la S1000R abandonne son look asymétrique en 2021 pour adopter un air bien plus consensuel, notamment au niveau du phare...

Le maxiroadster maxisportif bavarois change cette année, et cela se voit ! "Le projecteur de la nouvelle S1000R est doté de systèmes LED à la pointe de la technologie et se distingue par son design marquant et ses feux de croisement et de route optimisés". Distinctif, vraiment ?

Si la nouvelle face de la S1000R n’a plus rien à voir avec l’ancienne, elle possède de fortes similitudes avec celles de ses frangines G310R et F900R (et R1250R lors de sa mise à jour prochaine !). Plutôt flatteur pour les possesseurs des petites et moyennes cylindrées, la ressemblance pourra éventuellement chagriner les futurs acheteurs de la S1000R.

Tout comme la F900R, la S1000R peut disposer d’un éclairage de virage adaptatif qui entre en fonction à partir de 10km/h et de 7° d’inclinaison. Cette option Headlight Pro "apporte également des modules d’éclairage à LED supplémentaires et notamment la signature lumineuse en forme d’arc accompagnée du "R" caractéristique de la gamme Roadster BMW Motorrad". Une nouvelle tête donc, bien faite.

 Essai S10000R2021 : le maxiroaster BMW de course(s)

À l’arrière, "empruntés à la S1000RR et à la S1000XR, les clignotants arrière à LED intègrent la fonction de feu arrière/feu stop". Cette solution très élégante offre deux inconvénients : le manque de distinction entre les modèles de la série S (moui) et à plus forte raison sur le roadster prédestiné à un usage urbain, le fait que l’activation du clignotant orange est un peu moins visible que sur d’autres machines (la F900R par exemple qui dissocie stop et cligno).

Vue de profil enfin, "le style "tail up - nose down" (queue haute, nez bas, littéralement, NDLR) confère plus que jamais à la S 1000 R un impact visuel dynamique et accrocheur souligné par de nouveaux éléments de carrosserie", décrit BMW.

 Essai S10000R2021 : le maxiroaster BMW de course(s)

En nous présentant leur roadster - au beau milieu de notre douce France plutôt qu’au sud de l’Espagne, mesures sanitaires obligent -, les responsables de BMW Motorrad France soulignent par exemple la présence d’un habillage de boucle arrière désormais différent de la Superbike, ou le rappel du "R" sur le carénage... côté droit pour les occidentaux, le côté gauche étant réservé aux "Яusses" !?

Comme la R1250RT testée tout récemment par MNC et l’ensemble de la gamme BMW Motorrad, la S1000R est proposé dans sa version de base dans un seul coloris : le Rouge "Racing" affiché à 14 980 euros (les récentes Streetfighter V4 ou Super Duke R sont battues, pas la CB1000R), livré avec une selle monoplace et un capot arrière, la selle passager et ses repose-pieds associés demandant une petite rallonge de 55 euros.

Des S1000R à 15, 18 ou 26 milles euros

Comptez 325 euros supplémentaires pour disposer du coloris Gris "Hockenheim" et Jaune "Bolt" qui assortit par ailleurs la boucle arrière tubulaire à la couleur cuivre des carters moteur. Le seuil psychologique des 15 000 euros que la marque respectait jusqu’alors - en excluant de la dotation d’origine le quickshifter pourtant de plus en plus répandu, grrr... - est alors franchi.

 Essai S10000R2021 : le maxiroaster BMW de course(s)

Pour bénéficier de la peinture tricolore "Motorsport", il faudra cette fois débourser un peu moins de 18 000 euros : ce coloris bleu-blanc-rouge est obligatoirement associé au Pack M (jantes forgées, batterie lithium-ion, chaîne endurance, silencieux Akrapovic et selle sport) qui augmente la facture de 2825 euros.

Comptez aussi un peu moins de 18 000 euros (17 995...) pour bénéficier d’une S1000R rouge en finition Pro qui cumule les trois packs Dynamic, Confort et Connected (voir notre fiche technique et commercial pour le détail). Enfin, la S1000R peut monter jusqu’à 25 765 euros avec les packs Carbon, M Billet (pièces "racing" fraisées). Soit 11 000 euros d’option, le prix d’une F900XR... sans option !

 Essai S10000R2021 : le maxiroaster BMW de course(s)

Plus ou moins abordable selon le coloris et la finition donc, la S1000R se révèle relativement accessible malgré une selle postée à 830 mm du sol, soit seulement 1 cm plus bas que le maxitrail XR ! Les pilotes d’1,80 m n’auront aucun souci pour poser les deux pieds à plat.

Le recours à l’option selle basse (-20 mm, gratuite à la commande) pourra être envisagée chez les courts-sur-pattes, tout comme celui de la selle haute chez les grands (+ 20 mm, gratuit aussi). Avec la selle d’origine en effet, les grandes jambes sont un trop pliées.

 Essai S10000R2021 : le maxiroaster BMW de course(s)

Si la selle n’offre pas de réglage, le guidon lui peut être avancé de 10 mm au besoin (et rehaussé d’autant en option). Réglé par défaut, notre modèle d’essai demande à pencher le buste en avant pour se saisir du plat et large guidon. Fatigante à la longue en ville, cette position permet de lutter naturellement contre le vent sur route.

Sur "notre" S1000R quasiment "full options", la selle M est délibérément inclinée vers l’avant afin de mieux supporter le pilote lors de fortes accélérations sur circuit. Revers de la médaille sur route, le pilote glisse inexorablement contre le réservoir, sur la partie la plus fine et la moins rembourrée de l’assise. La S1000R ne se montre pas particulièrement confortable donc.

La nouvelle BMW est-elle efficace en ville, sur route et sur circuit ? C’est ce le Journal moto du net est parti vérifier à Dijon, dans ses environs et sur l’exigeant tracé de Prenois... pour la moto comme pour le pilote !

.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

 
  • Modèle : toutes options
  • Pneus : Michelin Power GP et Cup 2
  • Parcours : ville, route et voie rapide
  • Circuit : 1h40 d'accès à la piste
  • Km au départ : 1020 km
  • Roulage : 150 km
  • Conso moyenne : non mesurée
  • Problèmes rencontrés : RAS
 
 
 

POINTS FORTS S1000R 2021

 
  • Performances toujours excellentes
  • Nouveau look plus consensuel
  • Prix d'appel (mais sans quickshifter...)
 
 

 

POINTS FAIBLES S1000R 2021

 
  • Train avant lourd à faible allure
  • Agrément à bord perfectible
  • Coloris M indissociable du pack
 
 
 
Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !