• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Montpellier, le 28 avril 2021

Essai GoldWing Tour 2021 : Honda cajole ses clients et leur moitié

Essai GoldWing Tour 2021 : Honda cajole ses clients et leur moitié

Totalement refondue en 2018 par Honda, testée et comparée dans la foulée par MNC, la GoldWing a subi une paire de mises à jour : après l’amélioration de son comportement à basse vitesse en 2020, la marque ailée bosse pour 2021 sur les aspects pratiques de sa limousine à deux roues. Le passager va adorer...

Imprimer

Essai GoldWing 2021 page 1 : petite réno, grande évo

Honda peut être fier des résultats de sa dernière génération de GoldWing en France : un record de 1066 immatriculations l’année de son lancement (2018), puis 758 en 2019 et 823 l’an passé, soit un petit +10 % en 2020 obtenu grâce à une légère mise à jour... et malgré le coronavirus ? Chapeau.

L’an dernier en effet, la firme de Tokyo avait revu sa toute récente routière afin d’en améliorer le confort de suspensions et l’agrément à basse vitesse. Or cette année, la GoldWing 1800 subit de nouveaux changements d’ordre pratiques cette fois. MNC passe en revue ces modifications sur le modèle haut de gamme : "Tour" avec DCT...

En montant à bord de cette "nouveauté" 2021, Moto-Net.Com et les propriétaires de la dernière génération de GoldWing ne sont pas perdus. Et pour cause : du point de vue du pilote et à l’arrêt, rien n’a changé sur le vaisseau amiral et admirable de la flotte Honda !

 Essai GoldWing Tour DCT 2021 : Honda cajole ses clients et leur moitié

On retrouve notamment le vaste tableau de bord qui comprend un écran de 7 pouces permettant de profiter pleinement de la navigation par GPS (de série, avec un nouveau gyrocompas plus performant), entouré de deux analogiques - ou "anachroniques", selon les goûts - compteurs (régime moteur et vitesse) et complété de trois fenêtres LCD fournissant une foule d’informations toutes certifiées es-sen-tielles.

Pour contrôler les nombreux équipements montés d’origine sur la GoldWing Tour (système audio, connexion avec smartphone via Bluetooth, poignées et selle chauffantes, feux antibrouillard), le pilote commandant de bord dispose d’une impressionnante console qui surplombe habillement le guidon.

 Essai GoldWing Tour DCT 2021 : Honda cajole ses clients et leur moitié

Sur le guidon justement, le commodo gauche et ses innombrables boutons gèrent les mêmes fonctionnalités. Il permet en outre de régler la hauteur du pare-brise électrique, voire de changer de vitesses via les gâchettes de la version DCT conjointement équipée de l’exclusif airbag qui prive le pilote du large vide-poche central... mais peut lui sauver la vie ?

De la main droite, le motard active non seulement le démarreur, mais aussi le warning, il sélectionne les modes de conduite qui paramètrent à la fois le moteur, le DCT, l’antipatinage, la répartition du freinage (Av/Ar) et les suspensions électroniques. Faute de place à gauche, le commodo droit accueille aussi le régulateur de vitesse... que le Journal moto du net trouve plus facile à contrôler de l’autre main.

 Essai GoldWing Tour DCT 2021 : Honda cajole ses clients et leur moitié

Esthétiquement, les traits de la GoldWing - inspirés de feu la CTX1300 - et sa ligne basse ne bougent pas. Mécaniquement, le Flat-six compacté et dopé en 2018 (126 ch à 5 500 tr/min et surtout 170 Nm 1000 tours plus bas !) est conservé, tout comme la partie-cycle composée notamment d’un train avant "à l’allemande" (paire de triangles surmontés d’un amortisseur, cela vous parle ?).

À petit pas pour le pilote...

Les 390 kg tous pleins faits de "notre" GoldWing Tour DCT ne sont pas faciles à déplacer moteur coupé. Moteur démarré - clé dans la poche - et au point mort, le recours aux marches arrière et avant (respectivement bridées à 1,2 et 1,8 km/h) changent la donne ! Appréciables dans un garage au sol parfaitement plat, ces "modes manœuvre" deviennent indispensables sur les parkings en dévers.

Le centre de gravité placé extrêmement bas se "charge" de simplifier la prise en gants : la moto tangue légèrement à chaque coup de gaz mais les novices contreront facilement le phénomène. Grâce à son empattement gigantesque (près d’un mètre soixante-dix !), les évolutions à très basses vitesses se révèlent enfantines.

 Essai GoldWing Tour DCT 2021 : Honda cajole ses clients et leur moitié

La position de conduite est inchangée, donc toujours aussi décontractée. Les genoux sont assez écartés (alors que le réservoir ne contient que 21,1 litres) mais se plient à angle droit. À l’arrêt, les deux pieds touchent le sol sans peine. Quant aux bras, ils n’ont pas à s’étendre exagérément pour atteindre le guidon, même en braquant au maximum.

Une fois le premier rapport mode "D" enclenché, une rotation mesurée de la poignée droite permet de faire démarrer la moto sans à-coup. Faute de comparaison directe avec un modèle 2018, Moto-Net.Com ne peut malheureusement pas quantifier les progrès effectués.

 Essai GoldWing Tour DCT 2021 : Honda cajole ses clients et leur moitié

L’an dernier pour rappel, les motoristes de Tokyo avaient retravaillé l’injection PGM-FI et recalibré le double-embrayage afin de rendre les passages de rapports plus doux, notamment à faible allure. On retiendra que le maniement et le comportement de cette GoldWing 2021 en ville sont très satisfaisants.

À l’instar des voitures modernes, notre "limousine" à deux roues coupe automatiquement son moteur lors de pauses au stop ou feu rouge. Le redémarrage du six-cylindres s’effectue en un tiers de tour et le départ se fait en douceur, à condition bien sûr de ne pas essorer la poignée. Ce dispositif est désactivable, comme l’aide au démarrage en cote d’ailleurs.

.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

 
  • Modèle : modèle Tour DCT-Airbag
  • Pneus : Bridgestone Exedra G853
  • Parcours : ville, route et voie rapide
  • Km au départ : Non mesuré
  • Roulage : 210  km
  • Conso moy : Non mesurée
  • Problèmes rencontrés : RAS
 
 
 

POINTS FORTS GOLDWING TOUR 2021

 
  • Top-case plus volumineux
  • Passager - encore - mieux considéré
  • Agrément de conduite intact
 
 

 

POINTS FAIBLES GOLDWING TOUR 2021

 
  • Protection toujours perfectible
  • Tarif de plus en plus élevé
  • Version Bagger avec DCT obligatoire
 
 
 
Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !