• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 27 avril 2014

WSBK Pays-Bas (1) : Guintoli remporte la première manche

WSBK Pays-Bas (1) : Guintoli remporte la première manche

Parti comme un boulet de canon, Sylvain Guintoli a profité de l'intervention du drapeau rouge cinq tours avant la fin pour remporter la première course à Assen. Tom Sykes doit se contenter de la deuxième place, devant Jonathan Rea et Loris Baz... Alors que le warm-up - très - matinal s'est déroulé sur piste mouillée,  la première…

Imprimer

Parti comme un boulet de canon, Sylvain Guintoli a profité de l'intervention du drapeau rouge cinq tours avant la fin pour remporter la première course à Assen. Tom Sykes doit se contenter de la deuxième place, devant Jonathan Rea et Loris Baz...

Alors que le warm-up - très - matinal s'est déroulé sur piste mouillée,  la première course est lancée sur le sec. Les pilotes doivent toutefois se montrer prudents : dès le tour de formation, Fabien Foret se fait piéger par le profil bombé de la piste dont la partie centrale sèche vite mais les bords demeurent humides, voire inondés.

La Kawasaki n°9 ne peut donc prendre le départ de cette première manche déclarée sèche et qui ne sera donc pas interrompue pour raison météorologique. En cas de pluie, les pilotes choisiront de rentrer aux stands pour changer de roues, ou de poursuivre sur slicks jusqu'au bout...

Première course WSBK Assen

Loris Baz jaillit très bien de la grille à l'extinction des feux mais sa Ninja se cabre sur sa roue arrière, laissant passer Sylvain Guintoli, Jonathan Rea et Tom Sykes. Suivent Marco Melandri, Davide Giugliano, Chaz Davies, Niccolo Canepa, Toni Elias, Alex Lowes, Leon Haslam, Leon Camier, Eugene Laverty, Christian Iddon, Claudio Corti, etc.

Dès le premier tour, Giugliano se montre très offensif et dépasse Melandri. Mais l'Italien en fait trop et part à la faute dans le même virage que Foret ! La Ducati n°34 officielle glisse hors de la piste et Davide doit déjà abandonner.

Devant, Guintoli mène sa RSV4 d'usine à la perfection et prend irrésistiblement le large ! Sykes ne souhaite pas laisser filer le n°50... Il double la Honda n°65 au bout de la ligne droite et se lance à la poursuite de Sylvain. Baz occupe toujours la quatrième place à quelques longueurs de Rea.

Le peloton est rapidement largué, accusant 4 seconde de retard sur Baz et 6,5 sur Guinters au bout de trois boucles seulement. Melandri mène ce groupe de chasse mais doit se méfier de Davies qui le suit à la trace... et d'Elias qui passe la Ducati n°7 à l'entame du 4ème tour !

Derrière ses trois furieux se trouvent Alex Lowes sur sa GSX-R 1000, Niccolo Canepa sur sa 1199 Panigale (configuration Evo), Leon Haslam sur la seconde Fireblade SP et Eugene Laverty sur la seconde Gex... Moins rapides que les quatre hommes de têtes, ils ne sont certainement pas moins impressionnants !

Devant, Sykes élargit et sort momentanément de la piste. Le "Number One" perd sa deuxième place tandis que Guintoli entretient un rythme d'enfer  ! À l'issue du 5ème tour, le Frenchie compte trois secondes d'avance sur le britannique Rea et le Français Baz. Le champion et leader du championnat - Sykes, who else ? - pointe à 4,5 secondes de Guinto'.

En arrière plan, Lowes et Laverty hissent leurs GSX-R devant la Panigale Evo de Canepa, et pointent donc respectivement aux 8ème et 9ème places. Iddon sur la Bimota et Camier sur la BMW (de Barrier) complètent le podium des Evo.

Loris Baz passe à l'attaque dans le 8ème tour : le "Guépard savoyard" se protège du retour de son coéquipier Sykes en doublant Rea. Dans le même tour, Eugene Laverty perd l'avant de sa Suzuki : ses mécanos vont avoir un peu de boulot ce midi !

Tom Sykes ne fait qu'une bouchée de Johnny puis de Loris... Bazooka tente de suivre son chef de file mais sa Kawasaki le rappelle à l'ordre en ruant sauvagement. Sykes se trouve à cinq secondes de Sylvain, et laissent ses deux compagnons se battre entre eux.

Rea fait les freins à Baz au tout début du 10ème tour : les deux hommes se frictionnent lors de la mise sur l'angle dans le premier virage du tracé ! La lutte est également superbe à 15 secondes de là : Melandri retient comme il peut Elias, Davies et Haslam qui ne cessent d'échanger leurs positions pour le plus grand bonheur des spectateurs !

Chris Iddon perd l'avant de sa BB3 à grande vitesse et doit abandonner. Camier hérite de la deuxième place des Evo mais n'en profite pas longtemps... Badovini, sur la deuxième Bimota récupère la 11ème place au scratch (2ème Evo) devant Salom, Scassa et Camier.

Alors que Melandri se fait doubler successivement par Davies puis Elias, son coéquipier Guintoli occupe toujours la tête de la course mais a été dépossédé de la moitié de son avance par Sykes : au 14ème tour, le Ninja Anglais tourne presque une seconde plus vite que sa cible...

Rea et Baz se trouvent à deux petites secondes de Sykes. Les n°65 et 76 ne se disputent plus et parviennent à rouler dans le même rythme que le n°1. Eux aussi remontent sur Guinters en cette fin de course ! Derrière, Melandri reprend la 7ème place à Davies. Elias et son Aprilia privée se trouvent une seconde devant Marco et sa machine d'usine.

À cinq tours de la fin, Sebestyen (dernier de la course) se fait doubler par Guintoli. Sykes passe le retardataire moins de deux secondes plus tard, puis vient le tour de Rea et Baz. Deux superbes duels pour la première place et la troisième se profilent gentiment...

Malheureusement le drapeau rouge vient tuer le suspense ! Le moteur de la 1190 RX EBR a rendu l'âme dans la chicane finale et met fin à cette première course, remportée par Sylvain Guintoli ! Tom Sykes, qui comptait sur les derniers tours pour disputer la victoire au Froggie, doit se contenter de la deuxième place mais reste en tête du championnat.

Le poleman Loris Baz et sa Kawasaki s'inclinent face à Johnny Rea et sa Honda. "JR" offre à son équipe batave un nouveau podium à domicile : c'est la tradition depuis 2010 ! Canepa et sa Ducati Evo intègrent le Top10 et rejoint le parc fermé en tant que premier pilote Evo.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en juin 2020

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en juin 2020. En attendant notre analyse complète du premier semestre, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Quartararo a-t-il enfreint le règlement des essais privés avec une moto non conforme ?

La Fédération internationale de motocyclisme (FIM) auditionnera plusieurs pilotes soupçonnés de ne pas avoir respecté les règles encadrant les séances d'essais privés en amont du Grand Prix d'Espagne prévu le 19 juillet. Fabio Quartararo ferait partie de la liste suite à ses tours de piste au Paul Ricard sur une R1 préparée... Explications.
Pilotes et équipes 11 commentaires
[Vidéo] C'est en soudant que l'on devient champion de vitesse moto

Kenan Sofuoglu est à la Turquie ce que Valentino Rossi est à l'Italie : un flamboyant champion, un formidable ambassadeur de la vitesse moto, un précieux formateur et un fin communicant. La preuve avec cette nouvelle vidéo tournée sur son circuit privé en compagnie de ses poulains Razgatlioglu et Oncu...
[Vidéo] Road : le film sur Joey "King du TT" Dunlop et les siens

C'est le 2 juillet 2000 que s'est tué Joey Dunlop lors d'une course sur route en Estonie. Moto-Net.Com rend hommage à cette légende du Tourist Trophy via le film Road, documentaire qui relate l'histoire de Joey, son frère Robert et ses neveux William et Michael... Séquence émotion.
Portraits 1 commentaire
Voxan repousse d'un an sa tentative de record du monde en moto électrique

L'ancien constructeur de motos françaises Voxan, réorienté vers la mobilité électrique depuis son rachat par Venturi en 2010, dévoile une version avancée de son prototype Wattman avec lequel Max Biaggi tentera de dépasser les 330 km/h en juillet 2021, un an après l'échéance initiale. Un nouveau retard dans l'épopée Voxan...  Explications.
Horizons 3 commentaires
Nouvelles fonctionnalités pour l'assistant à la conduite Coyote

Les boîtiers et l'application Coyote évoluent à l'approche des chassés-croisés de l'été : signalement des personnels autoroutiers, mise à jour des routes repassées à 90 km/h et nouvelles alertes de virages dangereux. Le leader européen des systèmes connectés d'aide à la conduite déploie également son propre assistant vocal... Explications.
Radars 1 commentaire
L'expérimentation des 80 km/h peut-elle prendre fin ?

Nous sommes le 1er juillet 2020, soit exactement deux ans après le début de "l'expérimentation" du 80 km/h sur les routes. Cette limitation de vitesse - qui a coûté de nombreux points et encore plus d'euros à tous ceux qui ne conduisent pas le nez rivé sur le compteur mais le regard loin devant ! - a-t-elle porté ses fruits en termes de mortalité routière ? Pas sûr...
Radars 2 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...