• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
PISTÉS SUR LA PISTE
Paris, le 21 décembre 2016

Moto GP : des capteurs électroniques pour identifier les pneus en 2017

Des capteurs pour identifier les pneus en 2017

La Commission Grand Prix met en place un inédit système d'identification des pneus utilisés par les pilotes MotoGP, retransmis en direct à tous les teams et à la télévision. Par ailleurs, d'autres aménagements réglementaires concernant les pneus ont aussi été décidés pour la saison 2017.

Imprimer

C'est une nouveauté intéressante pour les téléspectateurs comme pour les équipes MotoGP : les pneus Michelin seront automatiquement identifiés par voie électronique à partir de l'an prochain et cette information sera délivrée en direct à tous les teams et aux diffuseurs TV, qui pourront l'afficher pendant leurs retransmissions des 18 Grands Prix prévus en 2017.

"La détection des pneus se fera par technologie sans fil, l’information passera par l’ECU unique et sera transmise au système de chronométrage qui fonctionne avec une version mise à jour du logiciel unique", explique la Commission Grand Prix qui a validé cette initiative par le biais d'un vote électronique le 15 décembre.

Grâce à ce nouveau système, plus besoin de scruter attentivement les flancs des pneus pour déterminer si le pilote utilise un slick tendre, médium ou dur : cette information sera désormais automatiquement rendue publique sans risque d'erreur. Les stratégies d'équipes pourront ainsi être plus facilement peaufinées lors des essais, avec un accès informatisé au choix de pneus de chaque pilote. 

Allocation des pneus en 2017

La Commission a aussi entériné une modification de règlement visant à accorder un pneu slick tendre supplémentaire aux deux pilotes qui participent à la QP2 après avoir été repêchés en QP1. Une motion de bons sens dans la mesure où ces pilotes étaient auparavant désavantagés, car souvent en manque de pneus tendres pour claquer un chrono en QP2 suite à leur première séance de qualification.

"Le total des pneus mis à disposition de ces pilotes demeure inchangé", précisent en revanche les dirigeants des Grands Prix avant de corriger l'un des points ratifiés lors de leur précédente réunion : suite au retrait des pneus intermédiaires, le nombre de pneus pluie arrière à disposition de chaque pilote passe de cinq à six. "Le rapport issu de la réunion tenue par la Commission Grand Prix à Madrid le 2 novembre dernier annonçait que le nombre maximal de pneus pour temps sec et pour la pluie demeurait inchangé, ce qui était incorrect. Le nombre maximal de pneus pluie a été modifié pour passer de cinq à six pneus arrière pluie.", rectifie la Commission.

Comme en 2016, la direction de course peut par ailleurs valider une allocation additionnelle de pneus avant et arrière dans des circonstances exceptionnelles, notamment "au cas où toutes les séances et les qualifications aient eu lieu sur piste mouillée", précise le réglement.

.

  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

Bilan annuel de la sécurité routière : la mortalité routière se stabilise en 2016

L'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) vient de publier ses premières estimations qui font apparaître une stabilité globale de la mortalité routière en 2016, notamment chez les motards.
Interview Pierre Audoin (Indian/Victory) : la notoriété d'Indian a fait un réel bon

Avec 773 et 360 immatriculations, Indian et Victory affichent des hausses de +15,7% et +15% sur le marché moto français. Pierre Audoin, responsable des marques américaines en France, établit pour Moto-Net.Com leur bilan 2016 et dévoile les objectifs d'Indian en 2017 suite à l'arrêt de Victory. Interview.
Interview Eric Antunes (KTM) : nos 1290 Super Duke ont surperformé

Avec 7218 immatriculations, KTM affiche un bond de +22,3% sur le marché moto français (+29,4% pour Husqvarna). Éric Antunes, président de la marque autrichienne en France, établit pour Moto-Net.Com son bilan 2016 et dévoile ses objectifs pour 2017. Interview.
Interview Guillaume Vuillardot (Suzuki) : une évolution fondamentale de stratégie

Avec 7760 immatriculations, Suzuki affiche une chute de -22,1% sur le marché moto français. Guillaume Vuillardot, directeur commercial de la marque japonaise en France, établit pour Moto-Net.Com son bilan 2016 et dévoile ses objectifs pour 2017. Interview.
Interview Maxime Loiseau (MV Agusta) : la stratégie de la direction italienne en 2017 est de vendre moins, mais de vendre mieux

Avec 388 immatriculations, MV Agusta affiche une chute de -38,3% sur le marché moto français. Maxime Loiseau, responsable de la marque italienne en France, établit pour Moto-Net.Com son bilan 2016 et dévoile ses objectifs pour 2017. Interview.
Marché français moto et scooter : le bilan annuel 2016

Le marché français du motocycle est en hausse pour la troisième année consécutive : 151 761 motos et scooters de plus de 50 cc ont été immatriculés en 2016 (+7,5% Vs 2015). Enthousiasmants, ces résultats spectaculaires sont toutefois à modérer... Chiffres, graphiques et analyse : voici le bilan annuel complet de Moto-Net.Com.
Pas de salon de la moto à Paris cette année : quelles pistes pour 2018 ?

Le prochain Salon de la moto de Paris, qui aurait dû se tenir en fin d'année, n'aura pas lieu. Les constructeurs examineront vendredi une proposition de l'organisateur pour un salon au Bourget en mars 2018, qui si elle n'est pas retenue pourrait ouvrir la voie à un salon mixte auto-moto sur le modèle du salon de Bruxelles. Quels sont les enjeux dans un contexte économique difficile ? Qu'en pensent les principaux constructeurs ? Explications.
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.