• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
DU NEUF EN 2009
Paris, le 2 décembre 2008

Le Mondial du deux-roues 2009 se veut rassembleur et dynamique

Le Mondial du deux-roues 2009 se veut rassembleur et dynamique

Si les années paires comblent les fans de ballon rond et autres sports avec le Mondial de foot et les JO, celles impaires ravissent les motards français grâce au Mondial du deux-roues. Que nous réserve l'édition 2009 ? Présentation et interviews vidéos.

Imprimer

À l'issue du Mondial du deux-roues 2007 (lire notre Dossier spécial Mondial 2007), AMC Promotion, l'organisateur, se félicitait du "succès confirmé" de son Salon international de la moto et du cycle : "la fréquentation et l’intérêt du public ont en effet été confirmés par une progression par rapport à la précédente édition, avec 383 487 visiteurs et 2 592 journalistes venant de 48 pays", recensait l'équipe de Thierry Hesse, qui organise également le Mondial de l'automobile.

Néanmoins, on observait chez certains visiteurs, exposants et autres professionnels quelques signes de lassitude, de mécontentement, voire carrément de rejet, avec notamment l'absence pure et simple du groupe Piaggio - de ses scooters, bien sûr, mais aussi de ses marques Aprilia et Moto Guzzi ! - ou celle de nombreux petits accessoiristes...

Rassembler les motards et les scooteristes

Parmi les principaux reproches, étaient fréquemment cités une durée trop longue du salon et - donc - des tarifs prohibitifs pour les exposants, un certain manque de vie, l'absence d'un parking visiteurs digne de ce nom, un Hall 2.2 aux allures de foire, etc.

Thierry Archambault, Thierry Hesse et Claude Michy - Le prochain Mondial du deux-roues se veut rassembleur et dynamique

Ayant remporté haut la main l'appel d'offres pour l'organisation du prochain Mondial du deux-roues, Thierry Hesse et son partenaire surprise Claude Michy - le monsieur "GP de France Moto", entre autres grands événements sportifs - ont donc décidé de relever le défi en proposant un salon de Paris qui puisse, espérons-le, rivaliser avec ceux de Cologne ou de Milan...

Pour cela, le salon change tout d'abord de nom : "la signature Mondial du deux-roues reste, mais il s'appellera désormais le Salon de la Moto et du Scooter", souligne Thierry Hesse, parfaitement conscient de la mutation du marché du motocycle en France.

"Qu'on soit urbain, passionné de sportives ou amateur de grosses cylindrées, tout le monde doit trouver sa place", insiste le commissaire général. Aussi, le Mondial 2009 se veut unificateur, et ce à tous les niveaux : attirer des visiteurs de tous genres, mais aussi regrouper l'ensemble des constructeurs - hum, sans exception -, des accessoiristes et des équipementiers qui avaient, peu à peu et par la force des choses, désertés le Hall 1 puis le Hall 2...

Plus court... mais plus intense ?

Plus marquant encore que l'abandon du pompeux "international" et le remplacement du mot "cycle" par "scooter" dans sa dénomination - le Mondial du Cycle reste d'actualité et se déroulera du 2 au 4 octobre.

Le Mondial 2009 proposera, sur une durée totale plus courte, "deux salons en un" : le "Salon de la Moto Grand Public (version longue)" dans le Hall 1 d'une part, et le "Salon de la Moto Professionnel (version courte)" dans le Hall 2.2 d'autre part !

Thierry Archambault, Thierry Hesse et Claude Michy - Le prochain Mondial du deux-roues se veut rassembleur et dynamique

Ainsi, le Hall principal ouvrira ses portes au public du vendredi 2 octobre - de 17h à 22h pour le grand public - au jeudi 8 octobre 22h. Par rapport à la précédente édition, c'est donc un week-end entier qui se trouve supprimé de la programmation.

Interrogé sur ses craintes de ne pas pouvoir battre son record du nombre de visiteurs - comme c'est de rigueur à chaque nouvelle édition pour tous les salons ! -, Thierry Hesse reste serein : "arithmétiquement, (avec 1/3 de jours en moins d'ouverture, NDLR), il est certain qu'il sera difficile de faire mieux, mais avec au moins 300 000 visiteurs, nous resterons toujours le 3ème salon français", rappelle le commissaire général.

"Et puis comme souvent, il faut savoir composer entre intensité et durée : 2009 sera plus intense que long", complète Claude Michy.

La guerre des salons continue...

Soulevé par David Lecat, responsable des ventes du produit Moto de Bridgestone France, le "problème" du déroulement, la même année, de deux salons en France (Mondial de Paris et JPMS de Lyon) est bien noté par les organisateurs du Mondial. Mais ces derniers renvoient la balle aux exposants... "Dans la vie il faut faire des choix", lâche le boss d'AMC Promotion avant de remarquer : "on aimerait bien, comme c'est le cas en automobile, pouvoir discuter de ça avec une "chambre syndicales des équipementiers et accessoiristes". Malheureusement, les voix restent éparses". En ce qui concerne les Journées professionnelles de la moto et du scooter - qui se dérouleront à Lyon les 8, 9 et 10 février 2009 -, "nous avons tenté de voir ce qu'on pouvait faire ensemble", témoigne Claude Michy, "mais les rencontres n'ont pas abouti".... Pour l'instant ! Car "les portes restent ouvertes pour 2011", conclut Thierry Hesse... Affaire à suivre !

Au sein du Hall 1 et comme il est d'usage depuis des années, camperont donc les constructeurs et leurs nouveautés, ainsi que les principaux équipementiers et prestataires de service du monde de la moto... et du scooter ! À moins que certaines grosses enseignes ne puissent être présentes, comme l'anticipe David Lecat de Bridgestone (lire encadré ci-contre) ?

Le Hall 2.2 quant à lui, accueillera le "second" salon : "plus professionnel, permettant aux pros de rencontrer leurs clients et prospects, mais tout de même ouvert au public", précisent les organisateurs. Et ce rendez-vous tâchera de ne pas revêtir l'image "foire-à-tout" véhiculée par certains marchands lors de l'édition 2007...

"Nous souhaitions clairement que ce phénomène soit enrayé", déclare Thierry Archambault, président délégué de la CSIAM (Chambre syndicale internationale de l'automobile et du motocycle), qui a semble-t-il enregistré plusieurs plaintes de visiteurs et d'exposants.

Exit les marchands, les occasions et le "Village Ecotechnic"

"Nous mettons le paquet pour faire venir ou revenir des exposants qui nous avaient un peu boudé pour des raisons de durée et de coûts", signale de son côté Thierry Hesse : "trois jours, c'est ce qui leur convient", affirme le boss d'AMC qui proposera des tarifs en baisse ("120 € le m2 contre 150 précédemment") et diminuera de moitié le montant du premier acompte.

Finalement, la présence des "petits" exposants du Hall 2.2 se limitera aux samedi 3, dimanche 4 et lundi 5 octobre. Les visiteurs du week-end pourront donc voir davantage de choses que les autres, mais il leur faudra supporter plus de monde dans les allées... Le lundi pourrait donc être le meilleur créneau !

Quoique les salons fermeront leurs portes à 19h ce jour-là, contre 20h les samedi et dimanche et 22h les autres jours ! Et puis le lundi, aucune soirée spectacle n'est prévue...

Des animations et des spectacles

Car bien qu'il s'en défende (voir notre interview vidéo), la patte de Claude Michy sera nettement perceptible au Mondial 2009, puisque des "animations exceptionnelles et inédites seront organisées au Stadium (Hall 6) et en extérieur", annonce l'organisation !

Claude Michy - Le prochain Mondial du deux-roues se veut rassembleur et dynamique

Au programme donc, trois grandes soirées à la Porte de Versailles à 20h30 : thèmes "Supermotard" le vendredi 2 octobre, "Course des Champions et Stunt " le samedi 3 et "Superquader" le mardi 6 octobre.

Installés dans des tribunes qui devraient avoisiner les 4 000 à 5 000 places, les spectateurs pourront voir défiler les cadors du Supermot', les stars de la moto françaises - Charpentier, Pichon, Bayle et autres, en fonction des calendriers - et des invités prestigieux : "Shumi ? Pourquoi pas !", lance d'ailleurs l'organisateur du GP de France.

Naturellement, l'organisation de tels événement entraîne des charges, "à partir desquelles s'établissent les montants des tickets d'entrée", explique Claude Michy, car "il y a des notions d'évacuation de la fumée, de normes de sécurité à respecter. Mais nous essaierons de maintenir un tarif raisonnable".

À la louche, l'auvergnat prévoit "des prix inférieurs à 50 € pour une entrée salon/soirée". Devant les mines un brin déçues des journalistes, Claude Michy relativise : "ce n'est pas plus qu'un concert et ça dure plus longtemps". À méditer !

À creuser également pour M. Michy, la "bonne idée" suggérée par Moto-Net.Com de proposer aux visiteurs un billet couplé Mondial 2009 - GP de France... "On va essayer de créer un certains nombres de clubs avantages effectivement", nous confie-t-il dans son interview vidéo !

La moto résiste mieux que l'auto !

Il n'est pas question ici de crash test, bien évidemment ! "La moto résiste mieux à la crise que l'auto, mais l'année 2009 sera difficile", estime Thierry Archambault, président délégué de la CSIAM. Interrogé sur la pratique commerciale qui se développe dans l'automobile d'offrir un deuxième véhicule gracieusement en cas d'achat d'une grosse berline, M. Archambault a répondu à l'AFP : "j'espère qu'on n'en arrivera pas à ce genre de pratique, dont il est ensuite difficile de sortir, pour les deux-roues". Quant à l'effet de cette crise sur le nombre d'entrées, M. Hesse - également organisateur du Mondial de l'automobile - reste confiant : "on peut avoir des surprises, cette année avec l'auto nous avons fait près de 1,5 million d'entrées. Les gens veulent se changer les idées !"

Il faudra attendre fin mars pour être définitivement fixé sur tous ces tarifs. Mais on sait d'ores et déjà que les valeurs des billets d'entrée pour le Mondial du deux-roues resteront inchangées en 2009 : 12 euros (6 € pour les 12-18 ans et gratuits pour les moins de 12 ans).

Pour ce prix, les visiteurs pourront déambuler dans les allées du Hall 1 et 2.2 mais aussi dans le fameux Stadium où ils pourront suivre sur grand écran, par exemple, les exploits de Mike di Meglio au GP du Portugal qui se déroulera ce week-end.

Davantage d'essais

De même, l'accent devrait être mis sur les essais : quad, tout-terrain mais aussi de route, les organisateurs ayant noté que "les constructeurs souhaitaient faire tester leurs motos et scooters en milieu urbain", et plus en catimini derrière les Hall, entre les piliers du périph'.

Les démonstrations devraient également être plus nombreuses : outre celles habituelles de la FFM qui espère accueillir ses spectateurs "avec de vraies tribunes", des freestylers, stunters ou responsables de la sécurité routière devraient se relayer sur l'espace qui accueillait en 2007 le mort-né "Village Ecotechnic".

Thierry Hesse - Le prochain Mondial du deux-roues se veut rassembleur et dynamique

"C'était pour nous une grande déception en termes de fréquentation", remarque à ce sujet Thierry Hesse. Arguant que le public - contrairement aux médias et professionnels - n'était pas sensible à ce sujet, les organisateurs laissent donc le soin aux constructeurs de communiquer sur l'intégration du monde du deux-roues dans "la politique globale de respect de l'environnement".

À l'origine également de cette désaffection sans doute, on peut avancer l'isolement topographique du village... D'où "une meilleure signalétique, davantage de communication via les médias et notre site officiel (en ligne courant janvier, NDLR) et la mise en place d'un système de navettes pour relier les lieux d'exposition et les animations", assure Claude Michy.

Ce dernier aurait par ailleurs repéré "un terrain de 8 000 à 10 000 m2 bitumé, entre l'héliport et l'Aquaboulevard", pour y dresser une véritable aire de stationnement pour les visiteurs. L'expérience du GP de France et de son parking de 13 500 places paiera-t-elle ?

On note enfin la disparition du "Pôle occasion" (lire Moto-Net.Com du 7 octobre 2007 ), "peut-être touché par les "marchands" du Hall 2.2", reconnaît AMC Promotion, qui n'exclut pas un retour de cette zone de vente d'occasions en 2011. En 2007, ce pôle avait permis la vente de "plus de 500 véhicules, soit près du double que lors de sa première édition".

Salon de la Moto et du Scooter Hall 1, "version longue"

  • Journées presse et professionnels : jeudi 1er et vendredi 2 octobre de 9h à 19h
  • Grand public : vendredi 2 de 17h à 22h
  • Samedi 3 et dimanche 4 de 10h à 20h
  • Lundi 5 de 9h à 19h
  • Du mardi 6 au jeudi 8 de 10h à 22h

Salon de la Moto et du Scooter Hall 2.2, "version courte"

  • Journées presse et professionnels : vendredi 2 octobre de 9h à 19h
  • Grand public et professionnels : vendredi 2 de 17h à 22h
  • Samedi 3 et dimanche 4 de 10h à 20h
  • Lundi 5 de 9h à 19h

Salon du Cycle Hall 3

  • Journées presse et professionnels : vendredi 2 octobre de 9h à 19h
  • Grand public : vendredi 2 de 17h à 22h
  • Samedi 3 et dimanche 4 de 10h à 20h

Soirées spectacles au Stadium Hall 6

  • Soirée Supermotard : vendredi 2 octobre 20h30
  • Soirée Course des Champions et Stunt : samedi 3 à 20h30
  • Soirée Superquader : mardi 6 à 20h30

Tarifs

  • Entrée Mondial : 12€
  • Entrée 12-18 ans : 6€
  • Entrée 12-18 ans : Gratuit
  • Soirées : à déterminer...

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marché moto et scooter : les constructeurs font leur bilan 2021

En complément de notre analyse complète, les principaux constructeurs de moto et scooters dressent avec MNC leur bilan 2021. Ventes records en France, pandémie qui s’éternise, évolutions des réseaux, gammes et clientèles, titre de Quartararo, défis futurs... Voici le point de vue des pros.
Marché moto 2021 (2/11) : Retour au deux-temps en France

Jamais depuis la crise - financière - de 2008 il ne s’était vendu autant de motocycles en France : en 2021, 133 403 gros cubes et 61 149 petites 125 cc ont trouvé preneurs, sans oublier 9983 scooters à trois roues. Le second semestre n’a toutefois pas été aussi flamboyant que le premier. Comme au bon vieux temps ?
Marché moto 2021 (3/11) : Le classement des constructeurs en France

Plus impacté que ses rivaux par le coronavirus en 2020, Honda a formidablement rebondi en 2021, au point de prendre la tête des ventes de motocycles en France : une première après un quart de siècle de domination Yamaha ! BMW continue de battre des records, Kawasaki baisse encore et Triumph intègre le Top "Five". MNC établit le Top 20 des constructeurs.
Marc Marquez remonte sur sa Honda... CRF, bientôt sur sa RCV ?

Bonne nouvelle : handicapé par un trouble de la vision depuis la fin de la saison dernière, Marc Marquez a fait ses premiers tours de roues en Motocross ! Prochaine étape pour le pilote du HRC : remonter sur une moto de vitesse, avant de retrouver sa RCV pour les essais hivernaux MotoGP ?! Explications.
MotoGP 2022 6 commentaires
Sponsor : Valentino Rossi ramasse la Mooney en Grands Prix moto

La bien-nommée société italienne de services bancaires Mooney sera finalement le contributeur principal des teams MotoGP et Moto2 de Valentino Rossi, après des mois de tractations chaotiques avec le sulfureux sponsor-titre initial : la compagnie pétrolière d'Arabie saoudite Aramco. Explications.
Le nouveau pneu moto Dunlop Roadsmart 4 prêt à prendre la route

Le pneu Dunlop Roadsmart 3 commence à s'user : vive le Roadsmart 4 ! Le manufacturier renouvelle son best-seller pour motos routières et sport-GT avec le plein de technologies, mais toujours dans une optique d'associer performances, longévité et régularité. Présentation.
 
Essai longue durée du casque modulable HJC i90

MNC a testé pendant deux ans le casque modulable HJC i90 et son rapport qualités/prix intermédiaire dans la gamme ouvrable du fabricant coréen. Essai longue durée.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...