• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MISANO - COURSE MOTOGP
Paris, le 11 septembre 2016

GP de San Marin - Moto GP : Pedrosa revient au top

GP de San Marin - Moto GP : Pedrosa revient au top

Dani Pedrosa (Honda) devient le huitième vainqueur de la saison MotoGP lors du Grand Prix de San Marin, renouant pour la première fois avec la victoire en 2016 devant Valentino Rossi (Yamaha), Jorge Lorenzo (Yamaha) et Marc Marquez (Honda).

Imprimer

Départ : Jorge Lorenzo réalise le holeshot devant Valentino Rossi et Maverick Viñales, tandis qu'Andrea Dovizioso taxe Marc Marquez et que Dani Pedrosa gagne une place pour sortir du premier virage au sixième rang derrière son chef de file. Dovizioso se rate et se fait aussitôt dépasser par Marquez, conscient que les Yamaha Boys font le forcing pour s'échapper. 

Tito Rabat chute, ce qui fait que Marc VDS n'a plus de pilote en piste puisque Jack Miller a déclaré forfait ce matin en raison de ses douleurs à la main droite. Rappelons qu'Andrea Iannone a également déclaré forfait pendant le week-end, et que Loris Baz avait jeté l'éponge en laissant sa place à Javier Fores. Très pressant sur Lorenzo, Valentino Rossi force le passage par l'intérieur sur son coéquipier, avant de réaliser le meilleur chrono pour se forger une demi-seconde d'avance sur Lorenzo. Le majorquin n'avait sans doute pas imaginé ce cas de figure, lui dont la pole record annonçait une tentative d'échappée solitaire comme l'officiel Yamaha les affectionne !

Marquez cherche l'ouverture sur Viñales et la trouve après deux tentatives assez musclées, suivi dans la foulée par la Ducati de Dovizioso. Pedrosa, en embuscade juste derrière, passe à son tour Maverick Viñales, puis Andrea Dovizioso. Cal Crutchlow (7ème) est décroché par ce second groupe, à 5 secondes du leader. Sam Lowes chute et abandonne : c'est le métier qui rentre pour le remplaçant de Bradley Smith, qui devrait encore piloter la Yamaha Tech3 au GP d'Aragon.

A 20 tours de l'arrivée, Valentino Rossi a porté son avance à 1,2 sec sur Lorenzo, qui souffre pour suivre la cadence de son coéquipier. Marc Marquez en profite pour refaire son écart sur le champion en titre, alors que Dani Pedrosa - avec la RCV ancienne version, sans ailerons - oublie le trio Viñales-Dovizioso-Crutchlow. "Pedro", record de la piste à la clé, recolle progressivement son coéquipier : à 15 tours de l'arrivée, les "Quatre Fantastiques" se tiennent en moins de deux secondes ! 

Le retour des Quatre Fantastiques

Le n°26, seul pilote des quatre leaders à avoir opté pour le pneu tendre à l'avant (voir ci-dessous), ne fait qu'une bouchée de Marquez dans sa superbe remontée : c'est le Pedrosa des grands jours qui exprime tout son immense talent à Misano ! Quelques tours plus tard, "Pedro" prend tout aussi facilement le meilleur sur Lorenzo, tandis que Viñales doit laisser passer Dovizioso à cause d'un infime écart en dehors de la piste... La direction de course est décidément impitoyable ce week-end ! Dani Pedrosa - parti 8ème ! - poursuit son incroyable remontée vers Valentino Rossi, qui ne pensait sans doute pas être rattrapé à ce stade après avoir mené la quasi-totalité de la course !

Mais "Pedro" sent la victoire à sa portée à huit tours de l'arrivée, bien aidé par son pneu avant tendre avec lequel il se sent pour la première fois très bien, comme il l'a confié avant la course. Un tour plus tard, il plonge à l'intérieur et n'hésite pas à tasser le héros local de la course pour lui subtiliser la première place ! Le Docteur ne peut répliquer, mais reste tapi dans le sillage de la Honda officielle. Jorge Lorenzo, troisième, est à 1,7 sec du leader, tandis que Marc Marquez, quatrième, a décroché : le leader du championnat est à 5 secondes de la tête de course mais loin devant Viñales, Dovizioso et Pirro, excellent 7ème.

Dani Pedrosa reste sur son gros rythme et creuse progressivement l'écart sur Rossi : 4 dixièmes, 8 dixièmes, puis une seconde et même une seconde et demie à l'entame du dernier tour ! La messe est dite : le Docteur sait qu'il ne reviendra pas et ses nombreux fans dans les tribunes, désapointés, le comprennent aussi !

Arrivée : "Pedro" franchit pour la première fois de la saison la ligne d'arrivée en vainqueur avec 2,8 sec d'avance sur Rossi, 4,3 sec sur Lorenzo et 9,5 sec sur Marquez, à qui le podium échappe comme à Silverstone. Pour la quatrième fois consécutive, Rossi - marqué à l'arrivée par la déception de ne pas avoir gagné - grapille des points au leader du championnat : son retard sur Marquez passe de 50 à 43 points alors qu'il reste cinq courses à disputer. Cette réduction ne mérite évidemment pas de sabrer le champagne ce soir à Tavullia, mais elle est suffisante pour entretenir l'espoir, aussi mince soit-il...

La passion n'excuse pas tout...

Toute l'équipe de MNC salue la belle victoire de Dani Pedrosa, quatrième pilote Honda à s'imposer cette année après Marquez, Miller et Crutchlow : ce qui signifie que 50% des vainqueurs en 2016 pilotaient des RCV. Pas si mauvaises les Honda, finalement ?! Sur le podium, Valentino Rossi est acclamé avec une ferveur inouïe, comme s'il avait à la fois remporté la course et trouvé un remède contre le cancer ! A contrario, son coéquipier Jorge Lorenzo est sifflé et hué par un public presque entièrement acquis à la cause du n°46... Le majorquin, impassible, conserve le sourire malgré ce rejet aussi désolant qu'inaproprié. La passion n'excuse pas tout... 

Autre motif de mécontentement : le déclassement de Cal Crutchlow, plusieurs minutes après l'arrivée, en raison d'un dépassement des limites du circuit ! Le britannique voit sa huitième place attribuée à Pol Espargaro, victime supplémentaire du zèle dont a fait preuve la direction de course tout le week-end envers les pilotes ayant posé les roues sur les dégagements bitumés en dehors des vibreurs. Ce comportement a entraîné des situations confuses, comme le rétrogradage de six places infligé à Fabio Quartararo en Moto3 alors que Tom Lüthi n'a reçu aucune sanction pour la même faute en Moto2... A noter que Dani Pedrosa est lui aussi sorti des limites du tracé san-marinais après avoir doublé le héros local, Valentino Rossi, sans susciter le courroux de la direction de course...  

Dernière minute : la FIM annule la pénalité de Cal Crutchlow

Les commissaires de la Fédération internationale de motocyclisme (FIM), qui avaient sanctionné Cal Crutchlow avec une pénalité de +1,5 seconde pour avoir roulé "plusieurs fois hors de la piste dans le virage 1", viennent de revenir sur leur décision : "après la course, les chronométreurs ont avisé les commissaires que les differences de temps du britannique dans ce secteur n'étaient pas évidentes au moment où la pénalité avait été prononcée", explique la FIM.

Sur la base de cette analyse, après avoir visionné la vidéo et entendu les responsables du team, il est donc "évident" que le pilote du team Honda LCR n'a tiré "aucun avantage", admet la FIM en précisant que "la pénalité est donc annulée". Un nouveau classement a été publié dans lequel Cal Crutchlow retrouve sa 8ème place à l'arrivée devant Pol Espargaro.

Le point pneumatique à Misano

Michelin s'est de nouveau fait épingler par plusieurs pilotes ce week-end en raison du manque de constance de ses pneumatiques, inégaux en performances selon Rossi, Viñales et Lorenzo. Pour autant, les cracks ont confié que ce genre de "ratés", bien qu'assez fréquents cette saison (Lorenzo s'en plaint régulièrement), n'étaient pas l'apanage du Bibendum : "avec bridgestone aussi cela se produisait", confiait Rossi en coulisses samedi soir. 

Pour la course, tous les pilotes optent pour la solution la plus dure (soit le médium ce week-end). Valentino Rossi et Jorge Lorenzo s'élancent avec un médium à l'avant, tout comme Andrea Dovizioso, Cal Crutchlow et Pol Espargaro. Marc Marquez opte pour sa part pour un dur à l'avant, comme Maverick Viñales et Aleix Espargaro. Dani Pedrosa est l'un des rares à opter pour un tendre à l'avant : seul Michele Pirro a aussi choisi cette option. Un choix gagnant pour le n°26, qui prouve de nouveau que les gommes tendres Michelin sont tout à fait capables de tenir la distance.

Résultats du Grand Prix MotoGP de San Marin 2016

[MAJ] : classement modifié après l'annulation de la pénalité de Cal Crutchlow

  1. 26 Dani PEDROSA SPA Repsol Honda Team Honda 43'43.524
  2. 46 Valentino ROSSI ITA Movistar Yamaha MotoGP Yamaha +2.837
  3. 99 Jorge LORENZO SPA Movistar Yamaha MotoGP Yamaha +4.359
  4. 93 Marc MARQUEZ SPA Repsol Honda Team Honda +9.569
  5. 25 Maverick VIÑALES SPA Team SUZUKI ECSTAR Suzuki +15.467
  6. 4 Andrea DOVIZIOSO ITA Ducati Team Ducati +19.676
  7. 51 Michele PIRRO ITA Ducati Team Ducati +22.936
  8. 35 Cal CRUTCHLOW GBR LCR Honda Honda +25.702
  9. 44 Pol ESPARGARO SPA Monster Yamaha Tech 3 Yamaha +27.155
  10. 19 Alvaro BAUTISTA SPA Aprilia Racing Team Gresini Aprilia +33.968
  11. 9 Danilo PETRUCCI ITA OCTO Pramac Yakhnich Ducati +39.206
  12. 6 Stefan BRADL GER Aprilia Racing Team Gresini Aprilia +39.967
  13. 8 Hector BARBERA SPA Avintia Racing Ducati +42.997
  14. 50 Eugene LAVERTY IRL Pull & Bear Aspar Team Ducati +49.450
  15. 45 Scott REDDING GBR OCTO Pramac Yakhnich Ducati +54.879
  16. 68 Yonny HERNANDEZ COL Pull & Bear Aspar Team Ducati +1'05.072
  17. 53 Tito RABAT SPA Estrella Galicia 0,0 Marc VDS Honda 5 tours

Non classés

  • 22 Alex LOWES GBR Monster Yamaha Tech 3 Yamaha (21 tours)
  • 12 Javier FORES SPA Avintia Racing Ducati (13 tours)
  • 41 Aleix ESPARGARO SPA Team SUZUKI ECSTAR Suzuki (11 tours) 

Classement provisoire du championnat MotoGP 2016

  1. Marc MARQUEZ Honda SPA 223
  2. Valentino ROSSI Yamaha ITA 180
  3. Jorge LORENZO Yamaha SPA 162
  4. Dani PEDROSA Honda SPA 145
  5. Maverick VIÑALES Suzuki SPA 136
  6. Andrea DOVIZIOSO Ducati ITA 99
  7. Andrea IANNONE Ducati ITA 96
  8. Cal CRUTCHLOW Honda GBR 93
  9. Pol ESPARGARO Yamaha SPA 89
  10. Hector BARBERA Ducati SPA 81
  11. Eugene LAVERTY Ducati IRL 69
  12. Aleix ESPARGARO Suzuki SPA 60
  13. Scott REDDING Ducati GBR 55
  14. Danilo PETRUCCI Ducati ITA 50
  15. Alvaro BAUTISTA Aprilia SPA 47
  16. Stefan BRADL Aprilia GER 43
  17. Jack MILLER Honda AUS 42
  18. Bradley SMITH Yamaha GBR 42
  19. Michele PIRRO Ducati ITA 32
  20. Tito RABAT Honda SPA 27
  21. Loris BAZ Ducati FRA 24
  22. Yonny HERNANDEZ Ducati COL 13
  23. Alex LOWES Yamaha GBR 3
  24. Javier FORES SPA

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Triumph Speed Triple 1200 RR : le bilan de notre essai en vidéo

C'est l’une des bonnes surprises pour 2022 : le retour d'une grosse sportive chez Triumph ! Dérivée du tout nouveau maxiroadster maxisportif d’Hinckley, la Speed Triple 1200 RR se veut moins radicale et plus chic qu’une Superbike. MNC a pu tester cette nouvelle moto atypique, sur route et sur circuit. Essai !
Essai X-Ride 650 (17 et 21 pouces) : attention à la Mash !

Mash, marque française de motos construites en Chine, grimpe une marche supplémentaire via un monocylindre de 644 cc qui propulse notamment un attirant Scrambler en 17 pouces : la X-Ride 650. MNC l'a brièvement testé, ainsi que le prototype de présérie dans son inédite configuration trail en 21 et 18 pouces.  Essai.
Essai vidéo Honda NT1100 2022

Cap sur Tarragone (Espagne), ses routes sinueuses et ses villages pittoresques pour découvrir la nouvelle Honda NT1100. Cette moto routière inédite, extrapolée de l'Africa Twin, tiendra-t-elle toutes ses promesses ? Réponses dans notre bilan vidéo en complément de notre essai complet à lire sur MNC. 
Routière 2 commentaires
Essai Z650RS : Kawasaki lance sa petite Rétro Sport et confort !

Trois ans après la Z900RS, Kawasaki revisite plus succinctement sa Z650 afin de compléter son offre vintage. Très proche de la Z650 d’origine et accessible aux permis A2, la Z650RS (Rétro Sport) propose un look délicieusement "Zeventies", une conduite plus décontractée... et un tarif de néo-rétro chéro. Essai !
Roadster 2 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Triumph Speed Triple 1200 RR : le bilan de notre essai en vidéo

C'est l’une des bonnes surprises pour 2022 : le retour d'une grosse sportive chez Triumph ! Dérivée du tout nouveau maxiroadster maxisportif d’Hinckley, la Speed Triple 1200 RR se veut moins radicale et plus chic qu’une Superbike. MNC a pu tester cette nouvelle moto atypique, sur route et sur circuit. Essai !
Le Dakar 2022 intègre le championnat du monde des rallyes-raid auto et moto

La 44ème édition du Dakar, du 1er au 14 janvier 2022 en Arabie saoudite, effectue un changement de cap important :  le "Roi des Rallyes" intègre pour la première fois les championnats du monde de rallye-raid, mais toujours avec ASO comme promoteur. Explications.
Une série limitée, un concept et un projet pour les 120 ans de Royal Enfield 

Royal Enfield a dévoilé trois nouveautés au salon Eicma 2021 : une série limitée 120th Anniversary de ses Interceptor et Continental GT 650, le concept SG650 d’un futur custom, et un projet consistant à recréer sa toute première moto de 1901. Happy Birthday ! Janmadin mubaarak ho !
La moto électrique Voxan Wattman fait sauter le compteur... de vitesse !

Le groupe Venturi, propriétaire de Voxan, poursuit la reconversion de l'ancienne marque française de motos en porte-étendard de la performance électrique avec son prototype Wattman taillé pour les records de vitesse. Son pilote vedette, Max Biaggi, est monté à plus de 450 km/h ! 
Les caractéristiques de la Moto Guzzi V100 "Mande-l'eau" !

Moto Guzzi dévoile au salon EICMA de Milan (Italie) la plupart des caractéristiques de sa nouvelle V100 Mandello, première moto du constructeur de Mandello del Lario propulsée par un V-twin à refroidissement liquide. Présentation.
Routière 2 commentaires
Vidéo embarquée de la Triumph Speed Triple 1200 RR à Ascari

Moto-Net.Com a été convié par Triumph à tester le tout nouveau Speed Triple 1200, dans sa version RR : un inédit et inattendu Café Racer basé sur le Speed RS, avec semi-carénage tout mignon à phare tout rond, aux demi-guidons bien bas et en avant, et aux suspensions Öhlins électroniques ! En piste.
[Vidéo] Une Yamaha R1 GYTR pour le dernier tour de Valentino Rossi

Valentino Rossi était la vedette de l'événement "One more lap" organisé par Yamaha au salon de la moto EICMA de Milan 2021, où le jeune retraité des Grands Prix s'est vu offrir une superbe YZF-R1 entièrement équipée des meilleures pièces du catalogue Genuine Yamaha Technology Racing (GYTR).

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2021

Covid : premiers reports

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
Intersaison : Tests MotoGP

Courses 2021

GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 16 mai : GP de France
GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande11 juillet : GP de Finlande
GP moto d'Autriche 8 août : GP de Styrie
GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
GP moto des Amériques 3 octobre :  GP des Amériques
GP moto du Japon3 octobre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande17 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie24 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie24 octobre : GP de Malaisie
GP moto de San Marin 24 octobre : GP d'Emilie Romagne
GP moto du Portugal 7 novembre : GP d'Algarve
GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence
GP moto d'Argentine  Annulé : GP d'Argentine


SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...