• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
SBK MAGNY-COURS
Paris, le 11 octobre 2006

Entre bastons et miracle !

Entre bastons et miracle !

La dernière manche du Mondial Supersport et Superbike avait lieu dimanche à Magny-Cours. Devant leur public, les français ont fait preuve d'un sens de l'attaque aigu, à l'instar de l'ensemble de la meute. Retour sur un après-midi pas comme les autres...

Imprimer

L'épreuve d'Afrique du Sud annulée, c'est de nouveau la France qui accueille la dernière manche du Superbike et surtout du Supersport. Surtout, car en 1000 cc, Bayliss est d'ores et déjà couronné depuis Imola (lire Moto-Net du 4 octobre 2006) alors qu'en 600 cc, Sébastien Charpentier se bat comme un lion depuis sa blessure pour conserver son titre !

Pendant les essais, le charentais domine largement. Lors de la première journée, il boucle un tour presque une seconde plus vite que Curtain, son rival pour le titre 2006. "On lui a mis un bon coup sur la tête et il ne s'en est pas remis !", expliquera Sébastien au lendemain de la course (lire notre interview, Moto-Net du 9 octobre 2006)...

Le lendemain, Général Séb enfonce définitivement le clou en signant une pole record (1' 42.506) qui relègue l'australien quatre places derrière à 1,3 s. Sofuoglu, Parkes et le "franco-espagnol" David Checa complètent la première ligne.

En tête du deuxième rang se classe donc Kevin Curtain devant Fujiwara, Nannelli et Roccoli. Chambon obtient quant à lui une belle 10ème place pour la dernière course de sa carrière, suivi trois places plus loin par un nouveau coéquipier - et remplaçant en 2007 - Fabien Foret. Yoann Tiberio se qualifie à une délicate 20ème place devant Perret 23ème, Leblanc 24, Duterne 34 et Metro 36.

Les vidéos Moto-Net.Com
Magny-Cours, 08/10/2006 - Régis Laconi, 15ème au championnat cette année, regrette de ne pas pouvoir briller devant son public à Magny-Cours... Vidéo Moto-Net.Com.

En Superbike, un certain suspense demeure malgré l'écrasante suprématie du Roi Bayliss : qui de Haga ou Toseland décrochera le titre de vice champion du monde ? Séparés de deux points seulement, la lutte pour obtenir une bonne place sur la grille a été tout aussi serrée.

Finalement, derrière un Corser à l'esprit tranquille - il roulera l'an prochain aux côtés de Haga sur la R1 officielle -, Toseland signe le deuxième meilleur temps de la Superpole. Lanzi et Muggeridge s'intercalent entre l'anglais et Noriyuki Haga, dont compte le chrono accuse tout de même 8 dixièmes de plus que celui de James. Mais sur pneus course, la différence est moins flagrante...

Sur la deuxième ligne se trouvent Bayliss, qui roule pour la première fois sur la piste nivernaise, Neukirchner et Kagayama. Gimbert s'offre la dernière place de la troisième ligne, juste devant le grand animateur de l'épreuve d'Imola : Alex Barros. Sur sa ZX-10R, Laconi se classe 15ème (voir notre interview vidéo).

Première course Superbike

Après seulement un tour, la première manche de Superbike est arrêtée par la présence d'huile sur la piste. Le temps de s'occuper de la vilaine tache et les pilotes repartent pour 23 tours. Corser, ravi de cette interruption car il bénéficie "de plus de grip" que lors du tout premier tour, prend la tête de la course devant Toseland, Bayliss, Muggeridge, Kagayama, Lanzi et Xaus.

Haga, très mal parti, remonte comme une flèche dès les premiers tours : "j'ai fait une erreur lors d'un freinage mais la moto marchait très bien, j'ai pu attaquer fort et remonter sur les leaders", explique le japonais à l'issue de la course.

Bien décidé à terminer la saison en deuxième position, Toseland déboîte Corser dans le quatrième tour, poussant dans ses derniers retranchements sa Honda Ten Kate. Mais Troy Corser ne s'avoue pas vaincu pour autant et reste dans la roue du britannique...

Les manches Superbike et Supersport de Magny Cours 2006 sur Moto-Net

Un Troy en cachant souvent un autre, Bayliss est en troisième position mais ne semble pas en mesure de battre son compatriote. En revanche, Haga a tôt fait de rejoindre le trio de tête ! Dans le 9ème tour, le pilote Yamaha s'empare de la troisième place et augmente la pression sur les deux hommes de tête, déjà en pleine bagarre !

Les manches Superbike et Supersport de Magny Cours 2006 sur Moto-Net

S'ensuit donc une deuxième moitié de course enflammée entre les deux lieutenants de Bayliss. "Il y a eu quelques touchettes de temps à autres, mais nous y sommes habitué maintenant", témoignera James à l'arrivée.

Les manches Superbike et Supersport de Magny Cours 2006 sur Moto-Net

Derrière Bayliss, Kagayama, Walker et Lanzi réalisent des courses en solitaire. Même Barros, qui nous avait habitué cette saison à se frayer un chemin dans le peloton - et notamment lors des deux dernières courses en Italie -, passe relativement inaperçu sur la piste nivernaise.

Il faut attendre une quinzaine de secondes après le passage des premiers pilotes pour apprécier une superbe bagarre entre Laconi, Fabrizio, Neukirchner, Nakatomi et Abe. Malheureusement, Gimbert a déjà abandonné sur "problème de frein".

Les manches Superbike et Supersport de Magny Cours 2006 sur Moto-Net

Au final, après de superbes dépassements, glisses et autres contacts, Toseland franchit le premier la ligne d'arrivée. Haga est dans sa roue, suivi de quelques longueurs par le champion 2005 Troy Corser. Bayliss se classe quatrième de cette première épreuve, loin devant Kagayama, Walker, Barros et Lanzi.

Les manches Superbike et Supersport de Magny Cours 2006 sur Moto-Net

Course Supersport

Sur la ligne départ, Sébastien Charpentier sait qu'il s'apprête à courir l'une des courses les plus importantes de sa carrière... Même si la victoire seule ne lui suffira pas pour le titre - Curtain compte 18 points d'avance ! -, le charentais souhaite avant tout briller devant son public, qui ne l'avait pas vu courir l'an dernier (lire Moto-Net du 10 octobre 2005).

Sébastien effectue donc un départ prudent derrière son coéquipier Sofuoglu. Le charentais ne craint rien de la part du turc, dont les consignes de course sont claires depuis quelques courses : s'intercaler entre Séb et Kevin pour favoriser le retour du champion du monde au classement général... Une méthode qui fonctionne et que les deux pilotes Ten Kate vont consciencieusement appliquer !

Les manches Superbike et Supersport de Magny Cours 2006 sur Moto-Net

Derrière les deux Honda, Broc Parkes joue les perturbateurs en attendant que Curtain remonte de sa 5ème place. Seulement voilà, le 4ème concurrent est un candidat sérieux : David Checa ! Quasiment "chez lui", l'espagnol du GMT 94 donne bien du fil à retordre au leader du provisoire, notamment dans le freinage d'Adelaïde !

Plusieurs fois, la R6 "Stock" de David perd momentanément l'avant, voire les deux roues ! "J'ai bien cru que j'allais tomber mais la moto s'est relevée toute seule !", avouera Checa en attestant de la difficulté d'exploiter au maximum ces machines. Nannelli lui aussi fait preuve d'un pilotage hors pair sur sa Ducati et remonte sur les deux Yam.

Les manches Superbike et Supersport de Magny Cours 2006 sur Moto-Net

Devant, à l'issue du 7ème tour, Sébastien Charpentier prend la tête de la course. Parkes reste dangereux malgré sa condition physique toujours limitée mais Curtain est résolument à la peine. Après tout, même en laissant la dernière manche à Séb, le pilote Yamaha n'a besoin que de 8 petits points pour être couronné, ce que la 5ème place lui offre largement.

C'est alors que l'insoupçonnable arrive : dans le tour suivant, la R6 de Curtain est couchée dans les graviers ! "Je ne sais pas trop ce qui c'est passé, je roulais avec Checa et j'essayais de creuser un peu l'écart car nous avions failli nous toucher plusieurs fois... J'étais dans le long gauche quand j'ai perdu l'avant et je suis tombé". Adieu veau, vache, cochon et titre 2006 pour le quadra australien !

Général Séb creuse imperturbablement l'écart sur son coéquipier et la suite, nous la connaissons : il s'administre la sixième course de l'année et remporte magistralement le titre pour la deuxième fois consécutive (lire notre interview vidéo du double champion du monde et Moto-Net du 9 octobre 2006) !

Loin derrière lui, Kenan obtient son 6ème podium de suite - le record de l'année -, suivi à plus de 7 secondes par un Parkes décontenancé... Mais Broc n'a rien à regretter : même si "en pleine forme, j'aurais pu courir avec Sébastien et Kenan", une victoire du pilote Yamaha n'aurait pas permis à Curtain de conserver sa 1ère place.

Nannelli s'octroie une très belle 4ème place tandis que Checa 5ème réalise sa meilleure performance de la saison. Il en est de même pour Leblanc qui termine pour la première fois de l'année dans les points (13ème).

Au championnat, Charpentier (194 points) devance finalement Curtain (187) de 7 points. Le duo devance leurs coéquipiers respectifs : Sofuoglu (157) de loin le meilleur rookie de l'année et Parkes (145). Tiberio termine 7ème, Chambon 15ème, Lagrive, Berger et Foret respectivement 23, 24 et 25ème et Leblanc 36ème.

Les manches Superbike et Supersport de Magny Cours 2006 sur Moto-Net

De son côté, David Checa finit 11ème mondial mais assure surtout à son team une place au sein du top10, qui acquiert de ce fait un statut de "permanent du Championnat du monde Supersport". Dès l'an prochain, l'équipe de Christophe Guyot engagera une deuxième moto pilotée par Sébastien Gimbert aux côtés de celle de son compère en endurance David Checa... Un duo de choc à suivre de très près en 2007 !

Classement général final SSP :

Pilote Team Points
1 Charpentier S. Winston Ten Kate Honda 194
2 Curtain K. Yamaha Motor Germany 187
3 Sofuoglu K. Winston Ten Kate Honda 157
4 Parkes B. Yamaha Motor Germany 145
5 Harms R. Stiggy Motorsports Honda 117
6 Roccoli M. Yamaha Team Italia 96
7 Tiberio Y. Megabike Honda Team 80
8 Stigefelt J. Dark Dog Stiggy M. Honda 70
9 Vizziello G. Yamaha Team Italia 69
10 Fores J. SLM Racing Yamaha 49
11 Checa D. GMT 94 Yamaha 44
12 Nannelli G. Megabike Honda Team 43
13 Fujiwara K. Megabike Honda Team 39
14 Sanna S. Parkalgar Honda 32
15 Chambon S. Gil Motor Sport Kawasaki 31
23 Lagrive M. Intermoto Klaffi Honda 18
24 Berger M. Gil Motor Sport Kawasaki 17
25 Foret F. Yamaha Motor Germany 16
36 Leblanc G. Vazy Racing Team Honda 3
- Enjolras J. Tati Team Beaujolais Yam -
- Duterne S. Tati Team Beaujolais Yam -

Seconde course Superbike

La dernière course Superbike de l'année voit les quatre premiers pilotes de la première manche - Corser, Toseland, Haga et Bayliss - dominer les débats : seul Muggeridge parvient pendant les dix premiers tours à devancer le nouveau champion du monde. Mais le pilote Honda est contraint de laisser passer son compatriote, bien décidé à remporter une 13ème victoire cette saison.

Les manches Superbike et Supersport de Magny Cours 2006 sur Moto-Net

Cependant, Corser et surtout Toseland ne l'entendent pas de cette oreille et s'efforcent durant la première moitié de course de creuser l'écart sur un Haga en délicatesse avec sa gomme arrière. "Pour la deuxième manche, nous n'avons touché à rien, malheureusement la performance de mon pneu arrière n'a pas été aussi bonne et après deux ou trois tours, j'ai su qu'il serait très dur de gagner", regrette Nitro Nori.

Les manches Superbike et Supersport de Magny Cours 2006 sur Moto-Net

Les premiers tours donnent aussi des frissons au public français puisque leurs deux chouchous Gimbert et Laconi se tirent la bourre pour la 10ème place avec Walker et Neukirchner ! "Je ne sais pas si quelqu'un s'en est rendu compte, mais je suis sorti de piste et j'ai dû éviter Chris d'un millimètre !", témoignera le mosellan.

Les manches Superbike et Supersport de Magny Cours 2006 sur Moto-Net

Reparti avec un pneu inexploitable (voir notre interview vidéo), Régis est contraint de rentrer aux stands dès le 14ème tour pour repartir en dernière position avec une nouvelle gomme. Gimbert de son côté poursuit sa lutte contre le jeune Max Neukirchner puis Alex Barros...

Bayliss quant à lui avait besoin d'un peu de temps et d'un petit changement de dernière minute avant le départ, "augmentant mon ressenti dans les milieux de virages", pour briguer une nouvelle victoire. "On en apprend beaucoup pendant la course", assure Troy !

Au 13ème tour, le Kangourou double Haga et fond sur la Suzuki n°1. En l'espace de deux tours, le phénomène Ducati avale la seconde et demi qui le sépare du duo de tête. "C'était ma première visite à Magny-Cours et nous avons progressé doucement tout le week-end", déclarera simplement le n°21 rouge.

Les manches Superbike et Supersport de Magny Cours 2006 sur Moto-Net

La fin de la course est à l'image de son début : sauvage ! On ne compte pas les amorces de chutes de la part des concurrents lors des freinages, ni le nombre de contacts, notamment entre Muggeridge, Pitt et Lanzi ! Mais Bayliss est indéniablement un ton au-dessus des autres - qui en doutait ? - et prend le commandement trois tours avant le baisser du drapeau à damiers.

Corser, dopé par la fuite de son compatriote et souhaitant "quitter Alstare sur une note optimiste", double à son tour Toseland qui assure pour sa part un deuxième podium consécutif.

Les manches Superbike et Supersport de Magny Cours 2006 sur Moto-Net

À l'instar de son titre 2006, la victoire de Bayliss est nette et sans bavure. Troy Corser se réconcilie définitivement avec le podium en réalisant sa meilleure prestation depuis Monza (lire Moto-Net du 9 mai 2006) tandis que Toseland conserve sa deuxième place au classement général face à un Haga démuni.

La passation de pouvoir est respectée lors d'un podium pour le moins évocateur, puisque y figurent dans l'ordre les champions 2006, 2005 et 2004 !

Au championnat, la bonne affaire du week-end est conclue par Corser qui grâce à ses 36 points coiffe Pitt et Barros au poteau ! Laconi termine à la 15ème position, soit quatre places et 80 points devant Gimbert.

Les manches Superbike et Supersport de Magny Cours 2006 sur Moto-Net

Côté constructeurs, Ducati est logiquement couronné. En définitive, le constructeur italien compte 36 points d'avance sur Honda (414) et Yamaha (401). Suivent Suzuki (372), Kawasaki (229) et Petronas (19) qui a décidé d'arrêter la compétition, laissant Fogarty sans monture pour l'an prochain...

Classement général final SBK :

Pilote Team Points
1 Bayliss T. Ducati Xerox 431
2 Toseland J. Winston Ten Kate Honda 336
3 Haga N. Yamaha Motor Italia 326
4 Corser T. Alstare Suzuki Corona Extra 254
5 Pitt A. Yamaha Motor Italia 250
6 Barros A. Klaffi Honda 246
7 Kagayama Y. Alstare Suzuki Corona Extra 211
8 Lanzi L. Ducati Xerox 169
9 Walker C. PSG-1 Kawasaki Corse 158
10 Nieto F. PSG-1 Kawasaki Corse 2 139
11 Fabrizio M. D.F.X. Treme Honda 125
12 Muggeridge K. Winston Ten Kate Honda 123
13 Abe N. Yamaha Motor France-Ipone 112
14 Xaus R. Sterilgarda - Berik 103
15 Laconi R. PSG-1 Kawasaki Corse 103
19 Gimbert S. Yamaha Motor France-Ipone 23

20

Foret F. Alstare Eng. Corona Extra 19

.

.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.
Essai MP3 530 hpe Exclusive : Piaggio remodèle son best-seller

Meilleure vente de scooter Piaggio en France, le MP3 500 connaît une importante évolution en 2022. Un plus gros moteur, un nouveau look et des fonctionnalités inédites (caméra de recul !?) doivent permettre au MP3 530 hpe Exclusive de séduire les scootomobilistes avides de nouveautés... à tout prix ?
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Tout savoir sur la nouvelle Honda CB750 Hornet à 7800 euros

La nouvelle CB750 Hornet dévoile ses lignes agressives et son inédit bicylindre au salon Intermot de Cologne (Allemagne), ainsi que toutes ses caractéristiques et ses ambitions. Le point sur ce nouveau roadster forcément piquant : présentation, prix et mise en concurrence MNC.
Salon Intermot en vidéo : quelles nouveautés Moto Guzzi pour 2023 ?

Moto-Net.Com se trouve à Cologne pour le salon Intermot et arpente les allées à la recherche des nouveautés moto 2023 ! Sur le stand Moto Guzzi cette année, la V100 Mandello déploie ses petites ailes et son gros V-twin liquide : inédite et innovante, elle inaugure une nouvelle ère pour l’Aigle...
Salon Intermot en vidéo : quelles nouveautés Suzuki pour 2023 ?

Moto-Net.Com se trouve à Cologne pour le salon Intermot et arpente les allées à la recherche des nouveautés moto 2023 ! Sur le stand Suzuki cette année, c’est la V-Strom 1050 DE qui trône en haut du podium, aux côtés des GSX-RR de MotoGP... Le nouveau bicylindre en ligne des futures SV et V-Strom attendra Milan ! Non, pas 1000 ans...
Salon Intermot en vidéo : quelles nouveautés BMW pour 2023 ?

Moto-Net.Com se trouve à Cologne pour le salon Intermot et arpente les allées à la recherche des nouveautés moto 2023 ! Sur le stand BMW Motorrad cette année, la nouvelle S1000RR dévoilée il y a quelques jours sur MNC est en pole position à domicile mais la R1300GS n’est pas entrée en piste.
Nouveaux coloris et indicateur de pression pour les Honda Goldwing 2023 

La GL1800 Goldwing - fleuron de la gamme moto Honda - enfile de nouvelles robes grises et noires pour 2023, tandis qu'un indicateur de pression des pneus est intégré de série. Présentation.
GP de Thaïlande 2022 : après le naufrage de Quartararo, un déluge pour Zarco

Les fans français de MotoGP ont assisté, médusés, au naufrage de Fabio Quartararo durant le GP de Thaïlande 2022. Hors des points, notre champion n’a plus que deux longueurs d’avance sur Pecco Bagnaia qui doit son podium à Johann Zarco. Les critiques pleuvent sur le n°5 Ducati... Explications.
Thailande 2 commentaires
Arabie saoudite, Inde et Kazakhstan : trois nouveaux Grands Prix MotoGP !

Le promoteur du championnat du monde MotoGP, Dorna Sports, révèle la signature d'accords avec l'Arabie Saoudite, l'Inde et le Kazakhstan pour y disputer des Grands Prix dès 2023. Explications.
MotoGP 2023 5 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...