• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP 2010 - BRNO
Paris, le 16 août 2010

Déclarations, classements et analyses du Grand Prix de République tchèque

Déclarations, classements et analyses du Grand Prix de République tchèque

Chaque lundi suivant un Grand Prix, retrouvez désormais les déclarations des principaux acteurs de la catégorie reine, les classements de la course et du championnat et l'analyse des performances des stars du MotoGP par l'équipe de Moto-Net.Com !

Imprimer

Magistrale, incontestable, impériale, inéluctable : les qualificatifs ne manquent pas lorsqu'il s'agit de décrire la septième victoire de Jorge Lorenzo, hier à Brno (lire MNC du 15 août 2010 : Et de sept pour Lorenzo !). Dani Pedrosa et Casey Stoner n'ont rien pu faire dimanche dernier, et on les voit mal inverser la tendance à court terme. Lorenzo est aujourd'hui le maître incontesté du MotoGP !

Mais attention : Ben Spies est de plus en plus à l'aise sur la M1 et les deux champions Valentino Rossi et Casey Stoner ont décidé de changer d'arme l'an prochain. Espérons au moins que tout cela élèvera le spectacle sur la piste d'un de plusieurs crans !

Jorge Lorenzo, Yamaha - Fiat (1er) : "Je ne m’attendais pas à çà aujourd’hui après mes problèmes d’hier et ma chute, je pensais que ça aurait été plus difficile. Une fois devant, je pensais que Dani me rattraperait et je savais qu’il fallait essayer d’attaquer à ce moment là. Je pensais qu’il essaierait de me doubler mais je me sentais bien, j’ai attaqué très fort et j’ai petit à petit réussi à le distancer. Je sais que j’avais dit que je ne courrais plus que pour le Championnat mais lorsqu’il y a une opportunité de gagner il faut la saisir ! Remporter une septième victoire cette saison est fantastique, merci à toute l’équipe qui a très bien travaillé après les difficultés que nous avions rencontrées hier. Nous avons un test important demain, nous espérons qu’il nous aidera pour la dernière partie du Championnat et nous irons ensuite à Indianapolis, une piste que j’adore".

L'analyse Moto-Net.Com : Avec sept victoires et trois 2èmes places, Jorge Lorenzo étouffe littéralement la concurrence et le championnat 2010 : il n'a laissé échapper pour l'instant que 15 petits points... Une performance digne de Rossi Himself lors de ses meilleures années : 2002 sur RCV et 2005 sur M1.

Victime d'une dérobade de sa roue avant dans la phase finale des qualif', le doute aurait pourtant pu s'installer dans la tête du Majorquin... Mais contrairement à d'autres pilotes, Lorenzo n'est pas du genre à tergiverser ! En tête du Grand Prix du premier au dernier tour, le n°99 de Yamaha n'a jamais hésité et a essoré la poignée comme personne.

Jorge avait déjà décroché la victoire à Brno en 125 et 250, mais n'était jamais monté sur le podium en MotoGP : il complète donc une collection de plus en plus fournie... Prochain arrêt Indianapolis, où il a terminé 3ème en 2008 et 1er l'an dernier. Et sinon derrière qu'est-ce qu'il se passe ?

Dani Pedrosa, Honda - Repsol (2ème) : "Je suis content d’être de retour sur le podium après ma chute lors de la dernière course à Laguna Seca. J’ai pris un bon départ et j’étais premier dans le premier virage, puis j’ai freiné trop tôt dans le premier virage à gauche parce que je m’inquiétais de la température de mes pneus et Ben et Jorge sont passés devant. J’ai fait tout mon possible lorsque j’étais deuxième derrière Jorge, j’ai pu rester derrière lui pendant quelques tours mais je n’ai pas réussi à être aussi rapide qu’hier et bien que j’ai essayé d’adapter mon pilotage pour aller plus vite, Jorge a progressivement creusé l’écart. Ce n’est pas le meilleur résultat pour nous mais un podium est toujours positif et nous pouvons continuer à avancer maintenant. Après le test de demain nous irons à Indianapolis, j’avais été assez fort là-bas l’an dernier malgré une erreur en course alors j’espère être de nouveau compétitif pour la prochaine course"

L'analyse Moto-Net.Com : Parti à la faute à Laguna Seca, Dani Pedrosa n'avait pas le droit à l'erreur hier à Brno. Or le petit Asimo ne s'est pas planté cette fois ! Conscient que son rythme ne lui permettait pas de suivre son compatriote, Dani a préféré assurer la 2ème place plutôt que de repartir au tapis, et céder 20 nouveaux points à Stoner.

Deuxième du championnat avec 158 points, le pilote du HRC profite d'ailleurs de la bourde de son coéquipier Andrea Dovizioso (chute au quatrième tour alors qu'il remontait sur Spies 3ème) pour asseoir son statut de "Numero Uno" chez Honda.

Vainqueur de deux courses cette saison - mais aussi en 2009, 2008 et 2007 ! -, Dani va-t-il connaitre un déclic pendant les tests à Brno aujourd'hui ou lors des prochaines épreuves et obtenir de nouvelles victoires ou - au moins - défier Lorenzo ? À Jerez et au Sachsenring, le n°26 nous avait prouvé qu'une âme de véritable bagarreur sommeillait en lui... Pourvu que le réveil sonne dès le dimanche 29 août à 14h, heure d'Indianapolis !

Casey Stoner, Ducati - Marlboro (3ème) : "Ce sont des points en plus et nous remontons vers le haut du classement. Nous étions assez loin en course mais nous sommes remontés jusqu’en troisième position, sans pour autant rattraper les deux premiers puisque nous n’avons jamais réussi à nous en rapprocher depuis le début de la saison. Nous avons commencé le week-end doucement et nous avons progressivement gagné en vitesse. Je pense que nous avons trouvé quelque chose hier après-midi en qualifications et je voulais vraiment vérifier ça pendant le warm-up. Malheureusement la piste était mouillée et nous avons abordé la course dans l’incertitude. Nous avons vraiment eu de la chance. Nous avons fait un mauvais début de course parce que mon train avant menaçait de glisser, il y avait trop de poids à l’avant, mais mes temps au tour se sont améliorés au fur et à mesure que le réservoir se vidait. Nous sommes donc contents de ce nouveau podium mais je pense que nous aurions pu être plus proches de la tête de la course ce week-end. Je n’ai pas couru à Indianapolis l’an dernier et je n’y ai donc été qu’une fois alors nous verrons comment ça se passera. Nous avions été assez rapides il y a deux ans. Nicky était sur le podium l’an dernier alors j’espère que la machine fonctionnera bien et nous verrons bien si nous pouvons nous battre pour le résultat que nous visons."

L'analyse Moto-Net.Com : Avec ce sixième podium consécutif, Casey Stoner nous prouve qu'il est de retour... mais pas à son plus haut niveau malheureusement ! Toujours handicapé par son train avant fuyant, le champion 2007 est contraint d'employer la même stratégie que son futur coéquipier Pedrosa : engranger le maximum de points en espérant un malheur miracle...

Fort de cette 3ème place - sa quatrième de la saison -, Casey grimpe d'une case au classement provisoire : il est désormais 3ème, quatre points devant Andrea Dovizioso. S'il veut aller chercher Pedrosa (39 points plus loin), l'australien - à qui Ducati doit 20 victoires sur 28 en MotoGP - va justement devoir renouer avec la victoire !

Absent du GP d'Indianapolis l'an dernier - un mal alors inconnu le rongeait -, Casey Stoner a soigneusement noté que cette piste correspondait plutôt bien aux caractéristiques de sa Ducati. L'Advance Australian Fair pourrait-il retentir dans deux semaines ? Wait and see...

Ben Spies, Yamaha - Tech 3 (4ème) : "J'ai pris un bon départ et suis resté avec Jorge et Dani pendant quelques tours, j'étais confortable. Mais après sept tours environ, j'ai commencé à avoir des problèmes de train avant que je n'avais pas rencontré de tout le week-end. C'est dommage : je sais que je n'aurais jamais pu me battre contre Jorge qui pilote si bien, j'aurais peut-être pu rester près de Dani. Je ne dis pas que j'aurais pu le battre mais j'aurais pu le défier. J'avais une seconde d'avance sur Casey quand j'ai commencé à avoir mes problèmes mais j'ai du ralentir, ce qui était frustrant car il m'a vite rattrapé. Je ne pouvais pas le suivre donc quand il est passé, je l'ai laissé filer. Je ne suis pas mécontent car sans ce petit souci, j'aurais facilement pu me battre pour le podium. C'aurait été pour moi un beau tremplin pour atterrir chez moi à Indianapolis, mais je suis vraiment satisfait de mes dernières performances. De nouveau, j'étais le premier pilote satellite, je ne peux pas me lamenter d'une 4ème place".

L'analyse Moto-Net.Com : Entre la 2ème place de Yuki Takahashi en Moto2 et cette 4ème place de Ben Spies en MotoGP, Hervé Poncharal et son Team Tech 3 ont connu un weekend tchèque fort satisfaisant. Bien sûr, "Speez" estime qu'il aurait pu mieux faire avec un train avant plus docile, que le podium était à sa portée.... mais ses performances n'en demeurent pas moins exceptionnelles !

Deuxième meilleur temps des qualifications, le texan devançait samedi ses camarades sur Yamaha officielles, tous deux partis à la faute. Quatrième de la course le lendemain, il se classe une nouvelle fois premier rookie, premier pilote satellite et se taille lui-même un rôle de "cinquième" mousquetaire aux côté de Lorenzo, Pedro, Stoner et Rossi !

Surtout, le n°11 pointe à la septième place du classement provisoire, à 20 points seulement de la 3ème place... À l'issue de leurs premières mi-saisons, James Toseland et ses homologues du Mondial Superbike venus se frotter aux cadors de la "catégorie reine" en auraient rêvé : Spies l'a fait ! Pilote officiel Yamaha l'an prochain, il courra pour le titre... Un titre qu'aucun champion de WSBK n'a décroché jusque maintenant.

Valentino Rossi, Yamaha - Fiat (5ème) : "Nous sommes vraiment déçus ce soir car nous espérions réaliser une belle course et j'avais confiance : nous pouvions nous battre aux avant-postes aujourd'hui. Tout semblait aller parfaitement, hier nous avions un bon rythme mais nous n'allions pas aussi vite aujourd'hui et nous n'avons pas pu rester avec les leaders. Nous sommes tristes mais demain nous aurons l'opportunité de faire de nouveaux tests et d'essayer de comprendre ce qui n'a pas fonctionné, ce qui nous aidera à être meilleurs à Indianapolis".

L'analyse Moto-Net.Com : Débarrassé de ses béquilles, le Champion du Monde en titre boitait encore dans son box de Brno. Mais après son incroyable retour à Laguna Seca (3ème) et sa belle bagarre face à Stoner au Sachsenring (5ème), on attendait beaucoup du n°46 ce weekend !

Comme son meilleur ennemi Lorenzo, Rossi s'est fait surprendre par sa M1 adorée - ou par ses pneus Bridgestone plutôt ?! - dans sa chasse au chrono samedi après-midi. Ainsi, Vale s'est montré incapable de s'approcher de son meilleur chrono de l'an dernier : en 2009, le Doctor avait signé la pole en 1' 56.145, temps qui demeurera la référence pour l'année prochaine...

Passablement irrité, Valentino donnait rendez-vous à ses fans dès le lendemain, pour une course qu'il sentait bien. Malheureusement pour eux, le grand Rossi leur a fait faux bond : reléguée au second plan en début de course puis isolée en 5ème place par la suite, la Yamaha n°46 est quasiment passée inaperçue. Une certaine Ducati n°46, en revanche, a beaucoup fait parler d'elle. Mais on ne la verra que l'an prochain. Patience donc...

Marco Melandri, Honda - Gresini (8ème) : "Après un weekend à oublier, nous avons fait une course décente. La dernière partie était bonne mais le départ n'a pas été très positif. Nous avons beaucoup lutté sur les gommes neuves et je ne pouvais pas égaler le rythme du groupe devant moi, donc j'ai perdu beaucoup de terrain. Puis au fur et à mesure que le réservoir s'est vidé et que la température des pneus est montée, la moto est devenue moins difficile à piloter et je me suis senti plus à l'aise. Cependant je ne suis pas complètement satisfait car j'ai encore beaucoup de soucis avec l'électronique, qui rend mes dépassements difficiles. Nous devons encore beaucoup travailler et avec l'aide de Honda, je suis sûr que nous pourrons progresser demain".

L'analyse Moto-Net.Com : Une heure avant le départ de la course de MotoGP, Toni Elias remportait celle de Moto 2. Pour Fausto Gresini, cette victoire représentait le 100ème podium gravi par l'un de ses pilotes en Grand Prix Moto. Mais tandis que son poulain espagnol se hisse vers le titre - le premier - en Moto 2, ses étalons italiens pédalent davantage dans la polenta...

Nouveau venu dans la catégorie, Marco Simoncelli n'a toutefois pas à rougir de ses prestations : 11ème à Brno, 11ème au classement provisoire et 2ème rookie sur cinq, "Sic" a flirté à Silverstone et au Sachsenring avec le Top 5 mais ne tient visiblement pas à brûler les étapes.

Les résultats de son coéquipier et homonyme Marco (Melandri) sont bien plus décevants ! Cinquième chez lui au Mugello : voici pour l'instant la meilleure place revendiquée par le Champion du Monde 250 (en 2002) et vice-champion de MotoGP (en 2005) !

Courageux sur la Ducati en 2008, intrépide sur la Kawasaki Hayate en 2009, le célèbre n°33 pensait sûrement se faciliter la tâche en reprenant le guidon d'une RC212V qui l'avait menée vers la cinquième place du championnat en 2007. Il n'en est rien ! Marco semble perdu sur la Honda 2010 : électronique, pneus et suspensions, entrée, vitesse et sorties de courbe, rien ne va jamais parfaitement. Rendez-lui la RC211V !

Randy de Puniet, Honda - LCR (10ème) : "C’est tout simplement génial ! Je ne pouvais sincèrement pas espérer réaliser un week-end aussi réussi. Trois semaines (quatre en fait, le temps passe vite, NDLR !) seulement après mon opération, je suis de nouveau au guidon de ma moto et je me bats pour le Top 10. Cette performance aurait été impossible sans toute l'attention des personnes qui m'ont entouré ces derniers temps : le personnel médical, ma famille, mes amis et bien entendu les membres de l'équipe. La huitième position était à ma portée, mais j'ai perdu quelques précieux dixièmes derrière Melandri et ça devenait périlleux ensuite de tenter des dépassements sur les autres pilotes. J'ai finalement doublé Marco, puis avec Barbera dans ma roue, on est revenu au contact de Simoncelli. Mais à sept tours de l'arrivée, j'étais à bout de forces et ils ont fini par me dépasser. J'ai serré les dents comme rarement pour finir la course et l'on ne peut être que satisfait de la manière dont se conclut ce week-end. Je vais maintenant pouvoir bénéficier de deux semaines pleines pour poursuivre ma rééducation et j'espère pouvoir obtenir un nouveau résultat encourageant à Indianapolis".

L'analyse Moto-Net.Com : Ra-vi... Notre pilote français est enchanté de son weekend en République tchèque et ses fans peuvent l'être tout autant : finir 10ème d'une course de MotoGP quatre semaines à peine après s'être fait opérer d'une fracture du tibia-péroné, n'est ce pas formidable ?

L'acte est d'autant plus formidable - ou "inconscient" qualifiera plutôt ma belle-mère -, que le n°14 du team LCR s'est battu comme un lion pour essayer de battre le somnolant Melandri - il fallait le voir monter et descendre subitement de régime pendant la course - et le fougueux Barbera !

Au final donc, Randy décroche cinq points inespérés qui lui permettent d'en totaliser désormais 75 au total. Devant lui, Ben Spies s'envole (+13 points à Brno, soit 90 au total) mais derrière, les poursuivants demeurent encore loin (Melandri 61 pts, Edwards 57, Simoncelli 54, etc).

Espérons que Randy de Puniet puisse rapidement reprendre son rythme de croisière lors des prochaines courses - au pied du Top 5, qu'il a les capacités de franchir ! - : il devrait ainsi conserver sa 8ème place et signer sa meilleure saison en catégorie reine. Gazzz Randy !

Bautista, Suzuki (DNF) : "Ma chute alors que j'allais doubler Simoncelli a été une grosse déception car en prenant le départ de la course, je ne savais pas dans quelle condition j'allais la terminer. J'étais donc heureux de me sentir suffisamment fort pour tenter le dépassement. Les premiers tours ont été difficiles car sur tout le weekend je n'avais eu que 40 minutes d'essai sur le sec et j'avais besoin de prendre mes repères. La douleur était horrible mais j'ai commencé à attaquer et je me suis retrouvé à mi-course au milieu d'un groupe, à me battre pour la 8ème place, ce qui n'était pas trop mal. Après la première moitié de la course, mon corps s'est senti fatigué mais j'attaquais quand même au maximum. Doubler mes adversaires était difficile car j'étais déjà au max physiquement. J'aurais aimé finir cette course : c'est la troisième consécutive que je ne tremine pas. La fin de course n'a pas été trop mauvaise, par rapport aux autres pilotes mon rythme était bon. J'espère effectuer un weekend complet la prochaine fois aux États-Unis et poursuivre mes progrès en MotoGP".

L'analyse Moto-Net.Com : Ce week-end, les pilotes amochés étaient nombreux. On pense bien entendu à Valentino Rossi et à Randy, mais aussi à Nicky Hayden, tombé lourdement sur son poignet gauche lors des qualifications, mais suffisamment courageux et résistant pour terminer 6ème de la course...

Néanmoins, la palme de la ténacité revient sans doute à Alvaro Bautista : privé d'essai qualif' par un violent highside à 140 km/h le samedi matin - "j'ai beau être matinal, j'ai mal !" -, l'espagnol s'est élancé de la dernière place sur la grille dimanche après avoir roulé 40 minutes sur le sec vendredi, et effectué cinq tours sur le mouillé lors du warm-up !

Parti prudemment, l'espagnol et sa GSV-R ont progressivement fait tomber leurs chronos. Le terrible n°19 est ainsi remonté sur De Angelis - qu'il a doublé -, puis sur Espargaro - qu'il a doublé -, et enfin Simoncelli... qu'il a devancé à l'entrée de l'avant-dernier virage - un très court instant - avant de se répandre sur l'asphalte.

Heureusement, sa chute - un "lowside"cette fois-ci - a été sans gravité pour Alvaro... Quoique son amour propre a du en prendre un sale coup : voilà trois courses que sa Suzuki n'a pas franchi la ligne d'arrivée. Percuté en début de course - levier d'embrayage endommagé -, son coéquipier Loris Capirossi n'a pas non plus rapporté de points à la firme d'Hamamatsu... L'épreuve d'Indianapolis sourira-t-elle plus aux Jaunes ? Réponse dans deux semaines, sur Moto-Net.Com !

Résultats du Grand Prix de République tchèque 2010

  1. 99 - Jorge LORENZO
  2. 26 - Dani PEDROSA
  3. 27 - Casey STONER
  4. 11 - Ben SPIES
  5. 46 - Valentino ROSSI
  6. 69 - Nicky HAYDEN
  7. 5 - Colin EDWARDS
  8. 33 - Marco MELANDRI
  9. 40 - Hector BARBERA
  10. 14 - Randy DE PUNIET
  11. 58 - Marco SIMONCELLI
  12. 41 - Aleix ESPARGARO
  13. 15 - Alex DE ANGELIS

Non classés

  • 19 - Alvaro BAUTISTA
  • 36 - Mika KALLIO
  • 4 - Andrea DOVIZIOSO
  • 65 - Loris CAPIROSSI

Classement général provisoire

  1. Jorge LORENZO - Yamaha - SPA : 235
  2. Dani PEDROSA - Honda - SPA : 158
  3. Casey STONER - Ducati - AUS : 119
  4. Andrea DOVIZIOSO - Honda - ITA : 115
  5. Valentino ROSSI - Yamaha - ITA : 101
  6. Nicky HAYDEN - Ducati - USA : 99
  7. Ben SPIES - Yamaha - USA : 90
  8. Randy DE PUNIET - Honda - FRA : 75
  9. Marco MELANDRI - Honda - ITA : 61
  10. Colin EDWARDS - Yamaha - USA : 57
  11. Marco SIMONCELLI - Honda - ITA : 54
  12. Hector BARBERA - Ducati - SPA : 48
  13. Loris CAPIROSSI - Suzuki - ITA : 36
  14. Aleix ESPARGARO - Ducati - SPA : 32
  15. Mika KALLIO - Ducati - FIN : 31
  16. Alvaro BAUTISTA - Suzuki - SPA : 25
  17. Hiroshi AOYAMA - Honda - JPN : 18
  18. Alex DE ANGELIS - Honda - RSM : 11
  19. Roger Lee HAYDEN - Honda - USA : 5
  20. Kousuke AKIYOSHI - Honda - JPN : 4
  21. Wataru YOSHIKAWA - Yamaha - JPN : 1

.

.

.

Les derniers essais MNC

Essai trail X-Cape : Moto Morini "s'é-Chine" avec succès !

Moto Morini - sous capitaux chinois depuis 2018 - revient aux affaires avec un inédit trail de 649 cc plein d'ambitions et de qualités, comme MNC a pu le découvrir lors d'un bref galop d'essais organisé en Corse par l'importateur français SIMA. Test du nouveau X-Cape. 
Essai GSX-S1000GT : une Suzuki pour mettre du Gaz et se mettre au Tourisme

Le Sport GT ne séduit plus les motards ? Faux, répond Suzuki en lançant en 2022 la remplaçante de sa GSX-S1000F ! Une moto aux gènes de bonne vieille Superbike et de récent maxiroadster, aux lignes futuristes, au système embarqué sophistiqué et aux orientations Grand Tourisme. MNC teste la GSX-S1000GT... sous la pluie.
Suzuki GSX-S1000GT : le bilan de notre essai en vidéo 

Les premiers exemplaires de la GSX-S1000GT ne sont attendus dans les concessions françaises que pour les fêtes de fin d'année. Mais MNC a déjà testé cette importante nouveauté Suzuki 2022 qui entend concurrencer la meilleure vente de moto Sport GT, l'une des dernières aussi, la Ninja 1000 SX... Essai !
Essai veste moto RST Adventure-X avec airbag intégré In&Motion

MNC a testé pendant un an la veste Adventure-X du manufacturier anglais RST (groupe Bihr) dans sa configuration avec airbag autonome intégré. Quelles sont les forces et les faiblesses de cet équipement trail et de son coussin gonflable fourni par In&Motion ? Réponses dans notre essai longue durée.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les déclarations des pilotes MotoGP après le GP d'Émilie Romagne 2021 

Retrouvez les déclarations et résultats après le mouvementé Grand Prix d'Émilie Romagne à Misano, où Fabio Quartararo est devenu champion du monde MotoGP 2021 grâce à sa 4ème place et la chute de son rival Pecco Bagnaia. 
GP d’Emilie Romagne 2 commentaires
Fabio Quartararo est désolé pour Bagnaia, mais "c'était mon jour" !

Quelques heures après avoir coiffé sa première couronne mondiale au GP d'Émilie Romagne, Fabio Quartararo était encore terrassé par l'émotion... L'officiel Yamaha devient à 22 ans le premier pilote français champion du monde en catégorie reine des Grands Prix moto au terme d'une saison MotoGP rondement menée ! Déclaration et analyse MNC.
Fabio Quartararo est champion du monde MotoGP 2021 ! 

Fabio Quartararo n'a pas craqué sous la pression, à l'inverse de son dernier rival pour le titre Francesco "Pecco" Bagnaia, parti à la faute en tête du Grand Prix d'Emilie Romagne. La chute de l'officiel Ducati concrétise l'évidence : #ElD1ABLO est le patron de la saison 2021 et coiffe sa première couronne mondiale en Grands Prix moto à 22 ans ! Compte rendu et résultats.
GP d’Emilie Romagne 22 commentaires
Essai GSX-S1000GT : une Suzuki pour mettre du Gaz et se mettre au Tourisme

Le Sport GT ne séduit plus les motards ? Faux, répond Suzuki en lançant en 2022 la remplaçante de sa GSX-S1000F ! Une moto aux gènes de bonne vieille Superbike et de récent maxiroadster, aux lignes futuristes, au système embarqué sophistiqué et aux orientations Grand Tourisme. MNC teste la GSX-S1000GT... sous la pluie.
Essai trail X-Cape : Moto Morini "s'é-Chine" avec succès !

Moto Morini - sous capitaux chinois depuis 2018 - revient aux affaires avec un inédit trail de 649 cc plein d'ambitions et de qualités, comme MNC a pu le découvrir lors d'un bref galop d'essais organisé en Corse par l'importateur français SIMA. Test du nouveau X-Cape. 
Le scooter électrique BMW CE 04 bientôt en concession... et au commissariat ?

Unique "maxiscooter" à avoir converti plus de 4000 Français à l’électrique, le BMW C Evolution va être relayé en début d’année prochaine par le futuriste CE 04. Les Parisiens peuvent déjà le croiser dans un showroom éphémère et au salon Milipol Paris, façon "police" du film Le Cinquième Élément !
Un salon de la moto à Paris en 2022, marchand, francilien et branché ?

Annulé en 2020 à cause de la pandémie de Covid-19, le Mondial de la Moto à Paris Porte de Versailles pourrait être de retour en 2022. Une majorité de filiales françaises y serait favorable, mais sous certaines conditions car selon la CSIAM, les grands salons d’antan sont terminés... Explications et réflexions.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2021

Covid : premiers reports

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
Intersaison : Tests MotoGP

Courses 2021

GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 16 mai : GP de France
GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande11 juillet : GP de Finlande
GP moto d'Autriche 8 août : GP de Styrie
GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
GP moto des Amériques 3 octobre :  GP des Amériques
GP moto du Japon3 octobre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande17 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie24 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie24 octobre : GP de Malaisie
GP moto de San Marin 24 octobre : GP d'Emilie Romagne
GP moto du Portugal 7 novembre : GP d'Algarve
GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence
GP moto d'Argentine  Annulé : GP d'Argentine


SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...