• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 15 août 2010

GP République tchèque : et de sept pour Lorenzo !

GP République tchèque : et de sept pour Lorenzo !

Dimanche - 15h00. Pour la septième fois cette saison, Jorge Lorenzo s'empare de la victoire en MotoGP. Leader dès le premier tour, le n°99 n'a pas laissé une seule chance à Dani Pedrosa, Casey Stoner ou Ben Spies. La couronne se rapproche à grand pas pour le pilote Yamaha !

Imprimer

Dimanche - 15h00. Pour la septième fois cette saison, Jorge Lorenzo s'empare de la victoire en MotoGP. Leader dès le premier tour, le n°99 n'a pas laissé une seule chance à Dani Pedrosa, Casey Stoner ou Ben Spies. La couronne se rapproche à grand pas pour le pilote Yamaha !

Départ - Pedrosa prend un excellent départ mais Spies le suit à la trace, suivi de Lorenzo et Stoner. Dès le deuxième enchainement de virages, Lorenzo s'empare du commandement devant Spies ! Edwards est 5ème mais est rapidement doublé par Dovizioso. Derrière se trouvent Hayden et Rossi.

Au début du deuxième tour, Ben Spies est contraint de céder sa 2ème place à Pedrosa qui voit d'un mauvais oeil Lorenzo s'éloigner doucement... Une poignée de secondes plus tard, on découvre Loris Capirossi au milieu des graviers : le pilote Suzuki ne franchira pas la ligne d'arrivée !

Alors que Lorenzo, Pedrosa et Spies mènent la charge, Andrea Dovizioso chute : il occupait la 8ème place. Esquivant de justesse ses poursuivants, l'italien remonte sur sa RC212V une fois Bautista - dernier pilote - passé mais devra abandonner quelques boucles plus tard.

Devant, Lorenzo et Pedrosa se séparent discrètement de Spies, et bien plus clairement de Stoner. Pendant ce temps, Rossi se fraye un chemin dans le peloton : le Doctor double tour à tour son ancien coéquipier Edwards puis son futur - confirmation ce soir... - Hayden !

Le sixième tour est entamé et notre Randy de Puniet court après le Top 10 : Kallio et Melandri se battent quelques longueurs devant lui pour la 9ème place. Trop gourmand, Mika Kalio part à la faute dans le 7ème tour et offre la 10ème position à notre n°14 national.

Devant, Lorenzo et Pedrosa ne se quittent plus. Quatre secondes derrière, Spies est désormais menacé par Stoner. Après un court round d'observation, l'australien dépasse l'américain dans la 8ème boucle. Casey grimpe sur le podium pour la 6ème fois d'affilée, mais ne peut briguer une première victoire cette saison...

Lorenzo profite de la mi-course pour creuser un léger écart sur son compatriote Pedrosa : à onze tours de la fin, Jorge possède une grosse seconde d'avance sur Dani...

Au même moment, à plus de 20 secondes de la M1 n°99, Randy de Puniet se fait de nouveau remarquer : quatre semaines après être passé sur la table d'opération, le français pique sa 9ème place à un Melandri pourtant en pleine possession de ses moyens !

La bataille est bien moins animée aux avant-postes : Lorenzo poursuit son travail de sape et colle plus d'une demie seconde au tour au poleman Pedrosa. Stoner est à huit secondes et possède une pleine seconde d'avance sur Spies. Rossi quant à lui roule à 14 secondes de son coéquipier, et compte deux secondes d'avance sur Hayden.

Heureusement derrière, la lutte pour le Top 10 se poursuit : Barbera fait les freins à Melandri et s'empare de la 10ème place mais ne parvient pas à distancer le n°33. Les deux compères restent roue dans roue et grappillent du terrain sur De Puniet.

La fin de couse n'est qu'une succession de boucles que les pilotes de pointe enchainent avec une incroyable régularité. Derrière en revanche, notre Randy préféré est obligé de rendre les gaz et se fait passer par Melandri puis Barbera.

Marco et Hector n'en restent d'ailleurs pas là : ils dévorent avec une étonnante facilité le pauvre Marco Simoncelli, qui s'accrochait depuis de nombreux tours à sa 8ème place. Même Randy parvient à se débarrasser de la Honda n°58, bien lente en cette fin de course.

Jorge Lorenzo entame le dernier tour avec une avance colossale de 5 secondes sur Dani Pedrosa, 10 sur Casey Stoner, 13 sur Ben Spies, 18 sur Valentino Rossi, 25 sur Nicky Hayden et 31 sur Colin Edwards ! La dernière boucle n'est qu'une formalité pour le n°99, dont l'avance au championnat enfle encore.

Le dernier virage est en revanche fatal pour Bautista, qui perd l'avant en essayant de dépasser Simoncelli : aucune Suzuki ne termine cette course. Randy de Puniet quant à lui termine à une courageuse 10ème place.

Fort de cette 7ème victoire, Lorenzo totalise désormais 235 points, soit 77 de plus que Pedrosa. Suite à la chute de Dovizioso, Stoner profite de son sixième podium consécutif pour occuper la 3ème place du provisoire.

GP République Tchèque : Elias remporte une 4ème victoire en Moto 2

Comme toujours, la course de Moto2 aura été spectaculaire. Elias s'impose finalement devant Iannone, Takahashi et Cluzel ! Le japonais offre un nouveau podium à Tech 3 et le français nous a régalé : il s'est très bien défendu après avoir drôlement attaqué !

Départ - Elias prend les commandes de la course devant Tomizawa. Mais c'est Cluzel qui a surement pris l'un des meilleurs départs : il se glisse de sa troisième ligne à la 3ème place devant Aegerter, Corsi, Rolfo, etc.

Peu avant la fin du premier tour, Tomisawa pique la tête de la course à Elias, bientôt suivi de Corsi ! Dans la 2ème boucle, c'est au tour de Cluzel de mettre la pression sur les épaules du leader du championnat. Rolfo, Talmacsi, Redding, Aegerter, Debon, Iannone, Nieto et Simon comptent eux aussi moins de deux secondes de retard sur Tomisawa !

La bataille est de toute beauté, d'autant plus belle que dès le 3ème tour, Cluzel grimpe provisoirement sur le podium ! Tomisawa perd deux places en l'espace de quelques virages : Jules est 2ème derrière Corsi mais doit se méfier de Debon... L'espagnol prend d'ailleurs les commandes dans le 4ème tour devant le français et l'italien.

Survolté, Iannone double quatre adversaires en moins de temps qu'il faut pour le lire... Mais l'italien et sa Speed Up ont beau être rapides, ils n'arrivent pas à se débarrasser de Cluzel et de sa Suter !

À une seconde des deux hommes de tête, Elias et Rolfo n'ont pas déclaré forfait : ils signent leurs meilleurs temps en course dans le septième tour et tentent de se séparer de Debon et Talmacsi. Corsi, Takahashi - et sa Tech 3 -, Simon et Bradl se battent pour la 5ème place.

Finalement décroché par Iannone, Cluzel est doublé par Elias dans la 8ème boucle. Puis dans le tour suivant, Rolfo boute le français hors du podium. Jules ne se déconcentre pas pour autant et se colle au dosseret de la Suter n°44.

À la mi-course, l'homme le plus rapide sur la piste est Elias : à huit tours de la fin, l'espagnol se loge dans l'aspi de Iannone et laisse Rolfo et Cluzel se battre pour la 3ème place. Plus loin, Takahashi occupe une belle 5ème place, mais doit contenir les assauts incessants de Debon, Talmacsi, Simon et Corsi ! De Rosa, coéquipier du japonais au sein de l'équipe française Tech 3 doit faire de même au second plan : l'espagnol est 11ème juste devant Tomizawa, Nieto, Luthi, Aegerter, Faubel, etc !

À sept tours de la fin, alors que le leader du championnat vient de s'emparer de la tête du Grand Prix, voilà que Roberto Rolfo se réveille ! Roby double son compatriote Iannone et menace Elias ! Dommage que Cluzel n'ait pas réussi à suivre le n°44 italien...

Notre Jules national est d'ailleurs rapidement mis sous pression par Takahashi : le pilote nippon profite de la large piste de Brno pour croiser ses trajectoires avec celles de Cluzel qu'il finit par doubler, cinq tours avant la fin. Entre temps, Rolfo a du abandonner sa 2ème place - et la course - sur pépin technique : qui de Takahashi ou Cluzel grimpera sur le podium ?!

Devant, Elias continue de cravacher sa Moriwaki et creuse un écart d'une seconde sur Iannone. On imagine le dilemme de l'italien : aller chercher Elias, ou assurer une 2ème place qui lui permet de grimper à a 2ème place du championnat ?

Derrière les deux hommes de tête, Yukio Takahashi ne connait pas les même tourments et ouvre en grand, ce qui lui permet de se débarrasser de Jules Cluzel à moins de trois tours du baissé du drapeau damier. Notre frenchie ne doit pas mollir : Simon, Talmacsi et Debon sont sur ses traces !

Franchissant la ligne d'arrivée pour l'avant dernière fois, Iannone se retourne et s'aperçoit que Takahashi est dans son aspi. L'italien est sous pression... et élargit au freinage du premier long pif-paf. Le pilote nippon en profite pour monter sur la deuxième marche du podium !

Elias remporte le GP de République tchèque avec 3 secondes d'avance sur Takahashi et Iannone. Jules Cluzel arrache une superbe 4ème place à Simon, Talmacsi et Debon. Au championnat donc, Elias accroit son avance : il compte désormais 161 points, contre 106 pour Iannone et 101 pour Luthi. Cluzel est 6ème avec 74 points.

GP de République tchèque : Terol écrase la concurrence en 125

Sur une piste moitié trempée, moitié sèche, Nicolas Terol a effectué un superbe retour à la compétition : absent du GP d'Allemagne, il remporte le GP de République tchèque avec 20 secondes d'avance. Marquez termine seulement 7ème, mais reste en tête du championnat...

Départ - Bon départ de Vasquez tandis que Marquez s'empare de la 2ème place, devançant tous ses rivaux au championnat. Terol met la pression sur le leader dès la partie basse du circuit, bien plus sèche que les premiers virages du tracé...

Particulièrement à l'aise dans ses conditions "mixtes" Nicolas Terol s'empare du commandement dès la deuxième boucle : absent du GP d'Allemagne, l'espagnol doit marquer de gros points pour rester dans la course au titre. Pendant ce temps, Alexis Masbou se répand à la fin de la ligne droite et doit abandonner, très déçu...

Prudent, pour ne pas dire un peu lent, Marc Marquez rétrograde en 4ème place à la fin de ce deuxième tour. Bradley Smith, en 5ème position, tourne presque une seconde plus vite que l'espagnol et ne tarde pas à le ramarrer.

Devant, les trois hommes de tête courent en solitaire : à la fin du troisième tour seulement, Terol possède déjà plus de 4 secondes d'avance ! Nos petits français Rossi et Zarco roulent ensemble à 16 secondes du leader, en 17ème et 18ème position.

Smith ayant subitement baissé de rythme, ce sont Folger puis Rabat qui dépassent Marquez. Le n°93 Derbi se retrouve à la 6ème place à 12 secondes de Nico la Terreur : Marc ne remportera pas de sixième victoire d'affilée ce midi à Brno !

Alors que le festival Terol se poursuit, les deux coéquipiers du team Derbi Tuenti Racing - Marc Vazquez et Pol Espargaro - se regroupent à la fin du premier tiers de course. Au même moment, Zarco crée l'événement en rentrant aux stands pour troquer ses pneus pluie contre une paire de slicks !

Juste avant la mi-course, notre Rossi national (Louis) s'immisce dans le Top 15 ! Johan Zarco signe alors l'un des meilleurs tours en course et double aisément Vazquez et Espargaro... sur lesquels il comptait un tour de retard !

Seul en tête, Terol calque son rythme sur ses deux poursuivants (des boucles en 2' 18 environ) et entretient ses 20 secondes d'avance. Au contraire, Esteve Rabat accélère et fond sur les Derbi qui occupent les deux autres marches du podium.

Seul en 7ème place, Marquez doit littéralement se battre contre sa Derbi, dont les pneus n'adhèrent plus sur une piste quasiment sèche ! L'espagnol glisse de l'avant, de l'arrière, mais reste sur ses roues. Cinq secondes derrière lui, Smith reprend du poil de la bête et pourrait bien pimenter la fin de course...

Zarco a beau être 24ème... il double Terol dans la ligne droite ! Le pauvre espagnol croit perdre la tête, et la sort de sa bulle pour mieux voir les indications de son panneauteur. Rassuré, il laisse filer le français.

À trois tours de la fin, le suspense monte d'un cran : Rabat monte sur le podium au déficit de Vazquez, et Espargaro n'est qu'à quelques longueurs ! Au même moment, Smith menace désormais directement Marquez. À la faveur d'un léger écart de l'espagnol, l'anglais s'empare facilement de la 7ème place.

À deux tours de la fin, Efren Vazquez charge lourdement son train avant en entrée de virage pour doubler Rabat : s'en est trop pour la Derbi qui part se reposer sur une rangée de pneus... Espargaro se retrouve donc seul face au bouillant Rabat.

Le pilote Derbi n°44 s'applique et conserve finalement sa 2ème place sur un podium tchèque 100% espagnol : Terol s'impose avec 20 secondes d'avance sur Espargaro et Rabat. Derrière, l'allemand Folger devance d'un souffle le local de l'étape Kornfeil et le britannique Smith. Marquez termine donc 7ème, ce qui lui permet de conserver la tête du championnat : 166 points devant Espargaro (151) et Terol (143).

Louis Rossi franchit la ligne d'arrivée en 14ème position et marque ses deux premiers points au championnat ! Zarco termine à la 19ème place, mais a volé la vedette aux hommes de tête en fin de course grâce à ses slicks : ses sponsors auront surement apprécié.

GP de Rép. tchèque : Pedrosa décroche la pole position

Samedi - 15h45. Après avoir dominé la seconde séance d'essais libres ce matin, Dani Pedrosa persiste et signe la pole position à Brno. Tombés dans les dernières minutes, Lorenzo et Rossi partiront derrière un autre pilote Yamaha : Ben Spies !

Contrairement à Jorge, Valentino mais aussi Marco (Simoncelli), Nicky (Hayden) et Hector (Barbera), Dani n'a pas flanché lors des qualifications du GP de République tchèque cet après-midi. Son pneu avant fermement cloué à la piste - quoique à l'accélération...! -, le n°26 du team Honda Repsol a hissé sa RC212V en haut de la feuille des temps, obtenant ainsi sa troisième pole de la saison.

À quatre minutes de la fin pourtant, on voyait bien cette première place sur la grille revenir à un pilote Yamaha... Or il ne s'agissait pas d'un pilote officiel ! En effet, à ce moment précis, alors que Lorenzo juchait sa M1 sur un mur de pneus et que Rossi glissait directement vers la voie des stands, Ben Spies figurait en pole provisoire !

Le rookie - champion du monde en titre de WSBK tout de même -, partira finalement de la deuxième place aux commandes de sa Yamaha préparée par le team français Tech 3. Le Texan monte pour la première fois - et certainement pas la dernière... - sur la première ligne, au beau milieu des ténors de la catégorie.

Juste derrière la Yamaha n°11 se loge sa sœur n°99 : tombé lors de son ultime tentative, Jorge Lorenzo pourrait se contenter demain de gérer son avance au championnat... Mais l'espagnol n'étant jamais monté sur le podium tchèque depuis son arrivée en catégorie reine, on peut s'attendre à une bagarre sans merci. Gare à l'excès de zèle !

Cerné par les deux Yamaha Fiat sur la grille, Casey Stoner a effectué une session plus que discrète, ne bouclant qu'un tour à chaque sortie, sauf lors de la dernière où l'australien a enchainé pas moins de trois tours d'affilée... Le n°27 de Ducati est le dernier pilote à s'être glissé - plusieurs fois - sous la barre des 1'58.

Cinquième meilleur temps, à un peu plus d'une demie seconde de Pedrosa, Valentino Rossi comptait visiblement faire beaucoup mieux cet après-midi et pestait férocement en se relevant de sa glissade dans le dernier virage. L'italien devance son jeune compatriote Andrea Dovizioso sur la deuxième ligne.

En tête du troisième rang, Colin Edwards achève de prouver que la M1 est la meilleure moto du plateau, les quatre M1 figurant dans le Top 7 ! Derrière le n°5 se logent Nicky Hayden et Hector Barbera, tous deux victimes de perte de l'avant en entrée de virage pendant les qualifications.

Suivent sur la 4ème ligne Loris Capirossi (Suzuki), Randy de Puniet (Honda) et Marco Simoncelli (Honda). En assurant demain, notre Randy national peut espérer intégrer le Top10, mais sa jambe droite tout juste rafistolée ne pourra pas lui permettre de viser au-delà...

Notons enfin qu'Alvaro Bautista, parti à la faute ce matin lors de la FP2, n'a pas participé aux qualif' mais espère pouvoir prendre le départ demain après-midi. Restez connectés !

Résultat des qualifications MotoGP du GP de République tchèque 2010

  1. 26 - Dani PEDROSA - 1'56.508
  2. 11 - Ben SPIES - 1'56.846
  3. 99 - Jorge LORENZO - 1'56.865
  4. 27 - Casey STONER - 1'56.868
  5. 46 - Valentino ROSSI - 1'57.059
  6. 4 - Andrea DOVIZIOSO - 1'57.117
  7. 5 - Colin EDWARDS - 1'57.222
  8. 69 - Nicky HAYDEN - 1'57.635
  9. 40 - Hector BARBERA -1'57.960
  10. 65 - Loris CAPIROSSI -1'57.981
  11. 14 - Randy DE PUNIET - 1'58.089
  12. 58 - Marco SIMONCELLI - 1'58.169
  13. 36 - Mika KALLIO - 1'58.182
  14. 33 - Marco MELANDRI - 1'58.430
  15. 15 - Alex DE ANGELIS - 1'58.522
  16. 41 - Aleix ESPARGARO - 1'58.700
  17. 19 - Alvaro BAUTISTA - DNS

GP de Rép. tchèque : Lorenzo assomme la concurrence en FP1 !

Vendredi - 15h00. C'est sous un ciel menaçant que Jorge Lorenzo a signé le meilleur temps de la première session d'essais libres du Grand Prix de République tchèque, qui a lieu ce week-end à Brno. Le majorquin relègue son plus proche rival, Dani Pedrosa, à plus d'une demi seconde...

De retour de vacances à Punta Cana (République dominicaine), le pilote officiel Yamaha n°99 n'a pas mis longtemps à se remettre dans le bain du MotoGP... "C'est toujours difficile de reprendre le boulot après les vacances et cette piste est si différente de Laguna, si large et si longue, que ça m'a pris quelques tours de plus pour prendre mes marques !", remarque-t-il pourtant.

Fini les vacances !

C'est au cours de sa seconde sortie - il n'en a pas fait de troisième, la pluie ayant pris tout le monde de court dix minutes avant la fin de la séance - que Lorenzo a bouclé l'autodrome tchèque en 1'57.215.

Un temps canon pour une première journée, qui situe Jorge à une seconde de la pole signée l'an dernier par Valentino Rossi (1' 56.145 pour rappel). Le message est clair : les vacances sont terminées et Lorenzo reste le patron !

À plus d'une demi-seconde se hisse son compatriote Dani Pedrosa. Malheureux lors de la dernière épreuve à Laguna Seca - chute alors qu'il menait la course -, le petit Asimo et sa RCV tiennent à être dans le coup dès le début... et le sont presque : ils devancent d'un souffle le champion du monde en titre, Valentino Rossi.

Le Docteur - qui marche sans béquilles mais boitille toujours - a mené une bonne partie de la session mais doit, au final, de nouveau s'incliner face à son coéquipier. En sera-t-il de même demain, à l'issue d'une séance qualif' complète cette fois-ci ?

"C'est dommage que la pluie soit arrivée car nous n'avons pas pu gravir la dernière marche", regrette Vale, "mais j'espère que nous pourrons encore progresser demain".

Quatrième ce vendredi, Andrea Dovizioso est le dernier pilote à être passé sous la barre des 1'58. Le pilote Honda n'est qu'à 11 millièmes de son coéquipier Pedrosa, dont il vise ouvertement la deuxième place au championnat. La lutte promet d'être belle entre les deux pilotes Repsol !

Deux américains, Nicky Hayden et Colin Edwards, s'emparent des 5ème et 6ème places et devancent l'australien Casey Stoner, l'italien Marco Simoncelli et le troisième américain Ben Spies.

Notre représentant Randy de Puniet échoue quant à lui à la 16ème place avec un temps de 2'00.184... Pas si mal pour un pilote qui passait sur le billard pour une fracture du tibia-péroné il y a une vingtaine de jours !

Classement complet des 1ers essais libres MotoGP du GP de République tchèque

  1. 99 - Jorge LORENZO - 1'57.215
  2. 26 - Dani PEDROSA - 1'57.756
  3. 46 - Valentino ROSSI - 1'57.821
  4. 4 - Andrea DOVIZIOSO - 1'57.873
  5. 69 - Nicky HAYDEN - 1'58.286
  6. 5 - Colin EDWARDS - 1'58.497
  7. 27 - Casey STONER - 1'58.532
  8. 58 - Marco SIMONCELLI - 1'58.840
  9. 11 - Ben SPIES - 1'58.970
  10. 19 - Alvaro BAUTISTA - 1'59.204
  11. 65 - Loris CAPIROSSI -1'59.216
  12. 41 - Aleix ESPARGARO - 1'59.254
  13. 36 - Mika KALLIO - 1'59.289
  14. 33 - Marco MELANDRI - 1'59.510
  15. 40 - Hector BARBERA -1'59.910
  16. 14 - Randy DE PUNIET - 2'00.184
  17. 15 - Alex DE ANGELIS - 2'01.098

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Triumph Speed Triple 1200 RR : le bilan de notre essai en vidéo

C'est l’une des bonnes surprises pour 2022 : le retour d'une grosse sportive chez Triumph ! Dérivée du tout nouveau maxiroadster maxisportif d’Hinckley, la Speed Triple 1200 RR se veut moins radicale et plus chic qu’une Superbike. MNC a pu tester cette nouvelle moto atypique, sur route et sur circuit. Essai !
Essai X-Ride 650 (17 et 21 pouces) : attention à la Mash !

Mash, marque française de motos construites en Chine, grimpe une marche supplémentaire via un monocylindre de 644 cc qui propulse notamment un attirant Scrambler en 17 pouces : la X-Ride 650. MNC l'a brièvement testé, ainsi que le prototype de présérie dans son inédite configuration trail en 21 et 18 pouces.  Essai.
Essai vidéo Honda NT1100 2022

Cap sur Tarragone (Espagne), ses routes sinueuses et ses villages pittoresques pour découvrir la nouvelle Honda NT1100. Cette moto routière inédite, extrapolée de l'Africa Twin, tiendra-t-elle toutes ses promesses ? Réponses dans notre bilan vidéo en complément de notre essai complet à lire sur MNC. 
Routière 2 commentaires
Essai Z650RS : Kawasaki lance sa petite Rétro Sport et confort !

Trois ans après la Z900RS, Kawasaki revisite plus succinctement sa Z650 afin de compléter son offre vintage. Très proche de la Z650 d’origine et accessible aux permis A2, la Z650RS (Rétro Sport) propose un look délicieusement "Zeventies", une conduite plus décontractée... et un tarif de néo-rétro chéro. Essai !
Roadster 2 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

L'Europe impose des limiteurs de vitesse pour 2022 et veut éteindre le thermique en 2035

La Commission européenne rend obligatoire les systèmes d'adaptation intelligente à la vitesse (ISA) dans les nouvelles voitures à partir de l'été 2022 et prône l'abandon de toutes motorisations thermiques - y compris hybrides - dès 2035. Deux décisions qui s'appliqueront tôt ou tard à la moto...
Sécurité routière 7 commentaires
Spidi présente ses nouvelles collections et ambitions en France

MNC a rencontré la nouvelle équipe de distribution de Spidi France lors de la présentation de sa collection d'équipements moto 2022. Objectif : reconstruire une force de vente pour mieux faire connaître l'offre de vêtements et de chaussures XPD de la marque de Sarego (Italie).
Triumph Speed Triple 1200 RR : le bilan de notre essai en vidéo

C'est l’une des bonnes surprises pour 2022 : le retour d'une grosse sportive chez Triumph ! Dérivée du tout nouveau maxiroadster maxisportif d’Hinckley, la Speed Triple 1200 RR se veut moins radicale et plus chic qu’une Superbike. MNC a pu tester cette nouvelle moto atypique, sur route et sur circuit. Essai !
Une série limitée, un concept et un projet pour les 120 ans de Royal Enfield 

Royal Enfield a dévoilé trois nouveautés au salon Eicma 2021 : une série limitée 120th Anniversary de ses Interceptor et Continental GT 650, le concept SG650 d’un futur custom, et un projet consistant à recréer sa toute première moto de 1901. Happy Birthday ! Janmadin mubaarak ho !
Les caractéristiques de la Moto Guzzi V100 "Mande-l'eau" !

Moto Guzzi dévoile au salon EICMA de Milan (Italie) la plupart des caractéristiques de sa nouvelle V100 Mandello, première moto du constructeur de Mandello del Lario propulsée par un V-twin à refroidissement liquide. Présentation.
Routière 2 commentaires
Vidéo embarquée de la Triumph Speed Triple 1200 RR à Ascari

Moto-Net.Com a été convié par Triumph à tester le tout nouveau Speed Triple 1200, dans sa version RR : un inédit et inattendu Café Racer basé sur le Speed RS, avec semi-carénage tout mignon à phare tout rond, aux demi-guidons bien bas et en avant, et aux suspensions Öhlins électroniques ! En piste.
[Vidéo] Une Yamaha R1 GYTR pour le dernier tour de Valentino Rossi

Valentino Rossi était la vedette de l'événement "One more lap" organisé par Yamaha au salon de la moto EICMA de Milan 2021, où le jeune retraité des Grands Prix s'est vu offrir une superbe YZF-R1 entièrement équipée des meilleures pièces du catalogue Genuine Yamaha Technology Racing (GYTR).

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2021

Covid : premiers reports

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
Intersaison : Tests MotoGP

Courses 2021

GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 16 mai : GP de France
GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande11 juillet : GP de Finlande
GP moto d'Autriche 8 août : GP de Styrie
GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
GP moto des Amériques 3 octobre :  GP des Amériques
GP moto du Japon3 octobre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande17 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie24 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie24 octobre : GP de Malaisie
GP moto de San Marin 24 octobre : GP d'Emilie Romagne
GP moto du Portugal 7 novembre : GP d'Algarve
GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence
GP moto d'Argentine  Annulé : GP d'Argentine


SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...