• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ÉTAPES 1-2-3
Nador (Maroc), le 20 septembre 2022

Rallye des Pionniers Dakhla Classic 2022 : c'est parti !

Rallye des pionniers Dakhla classic 2022 : c'est parti !

Nous y voilà... Jeudi 15 septembre à Nador (Maroc) : les concurrents auto et moto de la neuvième édition du Rallye des Pionniers s’apprêtent à affronter plus de 3300 km de pistes marocaines et autres traversées d’oueds et hors-pistes désertiques. Compte rendu des trois premières étapes.

Imprimer

Pascal François, boss de TL’O ci-dessous, est finalement récompensé de tous ses efforts : le Rallye des pionniers s'apprête à débuter, après reports et suspension suite au Covid19. C’est en souhaitant une belle aventure aux participants que l'organisateur de cette course raid(e) conclut son briefing pré-course.

 

Du côté des motos, ils ne seront finalement que 19 au départ en raison de plusieurs désistements… Comme celui de Julien Didier, musicien professionnel qui a dû abandonner le Team Trois Diapasons et ses 125 Ténéré du siècle dernier. Julien - à droite ci-dessous - est appelé sur une tournée aux États-Unis qui le contraint à se mettre "aux diapasons" de sa carrière professionnelle.

Jérémie Bazile et Marc Troussard - à gauche ci-dessous - se retrouvent donc seuls à tenter cette aventure un peu dingue, voire carrément frappée : prendre le départ d'un rallye-raid à destination de Dakhla - extrême sud du Maroc - avec des motos de 1988 à moteur deux-temps (!), avouez que ça laisse songeur !

Pour ce qui est de l’assistance, le choix est fait de s'engager en catégorie "Motul Desert Bikers" (équivalent des malles-moto). Dix autres concurrents adoptent ce soutien géré de main de maître par Sylvain Couteau, qui a déjà fait ses preuves au Dakar, l’Africa Éco Race et le rallye Do Sertoes (Brésil). Les malles des pilotes sont déplacées chaque jour sur le bivouac, leur paddock est installé et des outils ainsi que des produits Motul sont à disposition. Le tout ensuite à manier ensuite par soi-même... faute d'assistance !

Le départ est fixé au vendredi matin à 7 heures. Guillaume Morin, multiple vainqueur du Rallye des Pionniers et tenant du titre, ouvrira le bal au guidon de sa Yamaha 660 XTZ "Baja Nevada". La course débute par sa plus longue étape : près de 500 kilomètres à parcourir, dont près de 170 km de spéciale chronométrée.

Étape 1 : Nador-Boudenib

Les premières motos s'élancent comme prévu dès 7h00 sur la plus longue liaison routière : 261 kilomètres de bitume. De quoi faire chauffer les pneus… et finir de roder le moteur de ma 125 Ténéré ! Près de quatre heures de route sont nécessaires pour atteindre le départ de la première spéciale : la pause s'impose au bout de deux heures avec les 125 2-temps. Mais jusqu'ici tout tourne rond pour les deux Ténéré du team 3 Diapasons !

Des virages sympas - façon rallye routier - apparaissent au passage d'un un col, avant de laisse de nouveau place à de très longues lignes droites entrecoupées de quelques grandes courbes pour rejoindre Matarka, première spéciale du rallye des pionniers Dakhla Classic 2022.

Soudain, le moteur de la Yamaha n°5 de Marc Troussard serre brutalement, juste avant la bifurcation donnant sur le départ de la spéciale ! Plus d’eau dans le radiateur mais pas de fuite apparente : un joint de culasse ? Affaire à suivre.... Toujours est-il que c'est l'abandon d'étape.

Pour le reste du plateau, les choses sérieuses commencent : cette première spéciale est plutôt roulante et assez rapide. Quelques crevasses bien signalées sur le road book, mais pas de difficultés majeures.

Classements de la première étape

Les classements sont effectués d’après un temps de référence à atteindre, tandis que des points de pénalité sont appliqués en cas d'erreurs de parcours, notamment si les points de passage obligatoires (waypoints) ne sont pas validés. James Simonin ci-dessous, organisateur du Hard Défi Tour, remporte la spéciale au classement général moto avec sa Husqvarna 450 Rally "Usine Réplica".

Du côté des "Motul Désert Bikers", Antoine Grand’Eury raffle la mise sur sa KTM 450 Rally : il se classe troisième au général derrière Sébastien Tocaben et sa KTM 450 Rally. Jérémie Bazile sauve l’honneur du Team 3 Diapasons : sa 125 Ténéré termine 6ème des "Motul Desert Bikers" et 11ème au scratch, sur 16 classés.

Étape 2 : Boudenib-Zagora

Après l'étape la plus longue, place à la plus dure ! Cette difficulté grandissante rappelle que le Rallye des Pionniers entend faire revivre l’esprit des anciens Dakar en suivant certaines pistes du "Roi des Rallyes"... à l'époque où il traversait encore le Maroc, bien sûr !

Pas de parcours de liaison pour cette deuxième étape : le départ de la spéciale est donné à la sortie du camping "chez François" de Boudenib, où s'est installé le bivouac. Pratique ! Et c’est parti pour 340 kilomètres chronométrés…

Les bornes en question sont du genre conséquentes : de la piste férocement caillouteuse ou sablonneuse, ponctuée de franchissements et de "dunettes" grossissantes. Le tout en suivant au mieux le road book pour valider les waypoints de l'itinéraire : chaud !

La validation de ces fameux waypoints se fait automatiquement grâce à un "mouchard" GPS installé sur les motos. Ce système, nommé Stella, permet de suivre et vérifier l'itinéraire des concurrents mais aussi de les localiser rapidement et précisément pour leur envoyer les secours en cas de problème. Sécurisant.

D'autant que cette deuxième étape se montre justement sélective : le désert ne s’apprivoise pas facilement et l’effectif des pilotes moto du rallye des pionniers Dakhla classic 2022 va s'affaiblir…

Le Team 3 Diapasons dans le dur…

Notamment suite aux déboires du dernier guerrier du Team 3 Diapasons : Jérémie Bazile casse la fourchette de sélection de sa Yamaha 125 Ténéré, abîmée par un violent rétrogradage durant une tout aussi violente réception d’un saut. Une cabriole pas vraiment prévue en réalité, mais déclenchée par une vitesse trop élevée - mais oui, elle trace la petite 125 - à la sortie d’une rivière asséchée remplie de gros cailloux.

Rageant, car Jérémie venait de parcourir les deux premières heures de spéciale à plus de 70 km/h de moyenne sur sa petite huitième de litre 2-temps.  Pas beaucoup moins vite que les "grosses", au final… Retour au guidon plusieurs heures plus tard, après une séance de mécanique "à l'ancienne" à Erfoud (ville où moto et pilote ont été évacués).

Arrivé au bivouac dans la soirée, Jérémie ponctionne les pièces endommagées sur la 125 Ténéré de Marc Troussard pour reprendre le rallye le lendemain dans de bonnes conditions. Échange de "bons procédés" logique dans la mesure où Marc a finalement déclaré forfait définitivement…

Classements de la deuxième étape

L'étape est remportée par Sébastien Tocaben ci-dessous sur KTM 450 Rally devant la Yamaha 660 XTZ de Guillaume Morin, par ailleurs premier pilote "Motul Desert Biker". La troisième position du général revient de nouveau à Antoine Grand’Eury sur sa KTM.

"C’était l’étape la plus difficile", (r)assure le directeur de course Jonathan Petit lors du briefing au bivouac. "Demain, ce sera juste un peu de dunettes mais rien de très méchant". A confirmer concrètement dimanche, après une spéciale de près de 300 kilomètres…

Étape 3 : Zagora – Foum-zguid

Le départ est donné à une trentaine de kilomètres du bivouac à l'hôtel "Le Tinsouline". D'après les pilotes à pilotes à l‘arrivée à Foum-zguid, cette troisième journée n'est pas beaucoup moins dure que la veille ! La forte chaleur - proche des 40°C par endroits - accentue encore la difficulté du terrain… Une belle étape cependant, de l'avis unanime.

Les décors - superbes - étaient variés, avec un début de parcours très caillouteux, limite trialisant. Puis les pistes sont devenues très sablonneuses, au point d'inciter l'organisation à prudemment mettre en place un détour pour contourner les dunes de l’erg de Chegaga. Direction enfin le lac d’Iriki, lieu mythique des Dakar d’antan !

Team 3 Diapasons : fin de l’aventure

Le Team 3 Diapasons continue à souffrir, hélas : Jérémie Bazile jette à son tour l’éponge. La boîte de vitesses de sa 125 Ténéré est devenue trop capricieuse depuis sa casse d'hier : continuer n'est plus possible. Échec et mat pour la sympathique formation Team 3 Diapasons et la revanche du (mono)cylindre à trous…

L'aventure s'arrête avec la déception de ne pas avoir pu mener au bout ce challenge un peu fou, soutenu par plusieurs partenaires : Yamaha Europe avec le soutien d’Eric de Seynes, EMC suspensions, Philippe Papazian (Philippe Moto), DEV moto, AEB, etc.

Classements de la troisième étape

  • Premier : Antoine Grand’Eury (KTM 450 Rally), premier Motul Desert Biker
  • Deuxième : Guillaume Morin (Yamaha 660 XTZ), deuxième Motul Desert Biker 
  • Troisième : Sébastien Tocaben (KTM 450 Rally), premier Open

Au cumul des points, Guillaume Morin occupe la première place avec 422 points, deuxième Sebastien Tocaben (430 points) et troisième Antoine Grand’Eury, 457 points.

La quatrième étape nous conduira à Icht... Restez connectés !

.

.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.
Essai MP3 530 hpe Exclusive : Piaggio remodèle son best-seller

Meilleure vente de scooter Piaggio en France, le MP3 500 connaît une importante évolution en 2022. Un plus gros moteur, un nouveau look et des fonctionnalités inédites (caméra de recul !?) doivent permettre au MP3 530 hpe Exclusive de séduire les scootomobilistes avides de nouveautés... à tout prix ?
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Brixton en quête de triomphe chez les gros cubes avec sa Cromwell 1200

125cc, 250, 500 et aujourd’hui 1200 : la cylindrée des motos Brixton ne cesse d’augmenter ! Avec sa charmante Cromwell 1200, la petite marque de l’importateur autrichien KSR compte faire une entrée remarquée chez les gros cubes aux lignes vintage, bien aidée par son prix ultra serré : 9999 euros. Présentation.
Horaires et enjeux du GP de Thaïlande MotoGP 2022

Annulé ces deux dernières années, le Grand Prix moto de Thaïlande redémarre ce week-end sur le Chang International Circuit à Buriram avec un invité surprise sur la Suzuki : Danilo Petrucci ! Horaires et enjeux du GP de Thaïlande MotoGP, 17ème course du championnat du monde 2022 après laquelle il ne restera que trois épreuves pour savoir qui sera champion du monde MotoGP 2022... Attention au décalage horaire : demandez le programme en heure française !
Arabie saoudite, Inde et Kazakhstan : trois nouveaux Grands Prix MotoGP !

Le promoteur du championnat du monde MotoGP, Dorna Sports, révèle la signature d'accords avec l'Arabie Saoudite, l'Inde et le Kazakhstan pour y disputer des Grands Prix dès 2023. Explications.
MotoGP 2023 5 commentaires
Zéro Motorcycles veut court-circuiter les maxitrails avec sa DSR/X

Avec ses 137 km d’autonomie sur voie rapide et environ 3 heures nécessaires à la recharge, la DSR-X est loin d’être une grande voyageuse. Mais pour un usage quotidien, le maxitrail de Zero Motorcycles pourrait bien donner du fil - électrique ! - à retordre à ses rivaux thermiques. Présentation et vidéo.
Trail 4 commentaires
Nouveaux coloris pour les Honda CB1000R, CMX500 Rebel et Monkey en 2023 

Alors que de nombreux motards attendent le retour des Hornet et Transalp - aussi "fracassant" que celui de Marquez ? hum -, Honda temporise à nouveau en dévoilant de nouveaux coloris sur son maxiroadster CB1000R, son custom "mid-size" CMX500 Rebel et sur son mini Monkey.
Pratique 1 commentaire
La Mash X-Ride Trail en 21 pouces à 5599 euros 

Le trail X-Ride 650 "21" débarque dans les concessions Mash avec ses roues en 21 et 18 pouces, un an après avoir été testé - et apprécié ! - par Moto-Net.Com sous forme de prototype de présérie. Présentation.
Bluroc (ex-Bullit) se jette à l’eau avec son inédite Tracker 125

C’est une grande première pour Bluroc : la petite marque belge de motos propose une 125 cc dont le monocylindre est refroidi par eau ! Avec ses 15 chevaux et une partie-cycle plus affûtée, la Tracker doit donc mettre à l’amende ses frangines Legend, Hero ou Spirit... et ses rivales ? Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...