• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
AUDACE
Paris, le 5 décembre 2013

Projet moto Geco : l'audace à la française !

Projet moto Geco : l'audace à la française !

Le projet Geco (du nom du lézard d'Asie Gecko connu pour son adhérence exceptionnelle sur tout type de surface !) est l'une des attractions phares du salon moto de Paris. MNC détaille cette moto révolutionnaire avec son génial créateur, Eric Offenstadt.

Imprimer

Ce projet, particulièrement fou au regard du conservatisme existant en matière de développement de châssis moto, est né en 2011 à l'initiative d'Eric Offenstadt, dit "pépé" par certains et surnommé "le sorcier" par de nombreux autres.

Cet homme (qui pose pour MNC devant sa moto sur la photo ci-contre) possède un parcours des plus intéressants : ancien pilote moto et auto dans les années 60, concessionnaire Honda et Kawasaki en 1972 et prolifique concepteur de cadres, disques de frein, jantes magnésium et autres systèmes de suspensions révolutionnaires (HO 500 de Grand Prix en 1976, moto BUT en 1978, etc.). Bref, un "Géo Trouvetou" talentueux et indissociable de l'histoire de la moto française.

Une de ses "quêtes" est de concevoir une moto dont les éléments de liaison au sol, en l'occurrence les pneus, évoluent en permanence à la même vitesse, indépendamment des mouvements de suspension... Interrogé par Moto-Net.Com, Eric Offenstadt estime que la capacité de freinage pourrait alors être accrue "de 30%", tout en réduisant d'environ "40%" l'usure des pneumatiques.

On vous laisse imaginer l'intérêt d'un tel système pour les finances du motard lambda, sa sécurité et les performances pures dans le cadre d'une compétition moto, aussi bien en endurance qu'en vitesse !

"Les liaisons au sol d'une moto n'ont quasiment plus progressé depuis 70 ans, depuis l'avènement de la fourche hydraulique et du bras oscillant", explique le "sorcier". "Or c'est en faisant évoluer ces liaisons qu'il est possible de gagner en adhérence (...). Il faut pour ça repenser la géométrie des motos de fond en comble !".

Un projet inspiré de la course automobile

En réalité, cette idée aurait germé suite à une conversation avec Andy Scott, responsable technique des boîtes de vitesses de F1 chez Hewland. A cette époque, l'ingénieur explique précisément à Éric Offenstadt le principe de l'homocinétique, appliqué de longue date en automobile sur les cardans des tractions avant, notamment.

Derrière ce terme compliqué se cache un principe simple : deux éléments (en l'occurrence des roues) censés se déplacer à la même vitesse doivent tourner... à la même vitesse ! En clair, l'idée est que les parties en mouvement restent synchrones, indépendamment de l'état de la chaussée et de l'assiette de la moto.

Ce phénomène, le "sorcier" a pu en mesurer l'incidence, notamment en 1995 durant le développement d'une suspension à double bras tiré pour le compte d'Aprilia, mais aussi plus tard lorsqu'il travaillait à améliorer la cinématique des suspensions pour le compte de White Power (WP).

Cette somme de connaissances et d'expériences acquise tout au long de ces 50 dernières années l'amène aujourd'hui à tenter de mettre au jour cette moto à géométrie homocinétique : la Geco.

Techniquement, les bases du prototype sont rapidement jetées : un châssis tubulaire en aluminium relié à de grosses platines latérales, un bras oscillant court de forme triangulaire et surtout une traque minutieuse des masses non suspendues. Éric Offenstadt met à profit ses connaissances en matière de trains avants non conventionnels en optant pour une suspension avant à roue tirée à flexibilité variable.

La Geco sur les épreuves d'endurance françaises en 2014 ?

Le projet prend véritablement forme suite à la rencontre décisive d'Arnaud et Olivier Gomez, constructeurs de voitures de course au sein de leur société GCA, qui mettent leurs moyens techniques à la disposition d'Eric.

Vient ensuite le soutien de nombreux acteurs, notamment celui de la Mutuelle des Motards, sous la forme d'un chèque de 10 000 euros accordé à l'association Loi 1901 Progeco Moto qui porte ce projet.

Pour Patrick Jacquot, PDG de la Mutuelle des Motards, ce soutien s'imposait comme une évidence tant ce projet "peut faire avancer la sécurité de tous les motards. C'est un pari osé, aux répercussions potentiellement énormes".

L'assureur, qui expose la Geco sur son stand au Salon de Paris, n'est pas le seul à croire en ce projet : de nombreux autres donateurs apportent leur soutien, comme l'astronaute Patrick Baudry, parrain de "coeur" du projet Geco, ou encore Christophe Guyot, manager du team d'endurance GMT94.

Très intéressés par cette initiative et les potentielles avancées technologiques qui pourraient en découler, Yamaha Motor France a de son côté fourni une YZF-R1, tandis que Beringer s'occupe du freinage (couplé), Soben des suspensions et que Michelin a mis à disposition des pneumatiques et son circuit de développement.

A travers un appel aux dons largement suivi, Eric Offenstadt a en outre séduit quelque 400 cotisants, qui ont apporté plus de 20 000 euros sur les 35 000 collectés à ce jour. Les lecteurs de MNC séduits par ce projet peuvent lui apporter leur soutien via le site internet mis en place autour de cette originale Geco.

Car la route est encore longue avant de réunir les quelque 100 000 euros nécessaires pour effectuer une saison d'endurance complète, ce qu'espèrent pouvoir concrétiser prochainement les acteurs de cette belle aventure.

Pour 2014, le "sorcier" et son équipe aimeraient ainsi pouvoir participer à quelques épreuves phares de la saison, comme le Bol d'Or ou les 24H Moto du Mans afin de démontrer le bien-fondé de leur technologie. MNC leur souhaite bonne chance !

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Duel Honda X-Adv Vs Yamaha Tmax : moto, scooter ou les deux ?

Un esprit scooter dans un corps de moto. Ou inversement ? Avec d'un côté le Honda X-Adv 750 et de l'autre le Yamaha Tmax 530, les motards à la recherche d'un deux-roues pratique et au look sportif ont le choix. Moto-Net.Com les oppose rien que pour vous dans un essai comparatif : duel !
Tous les Duels 20 commentaires
Essai Quadro Qooder 2018 : la 4ème dimension !

Le Quadro Qooder - anciennement Quadro4 - possède quatre-roues et un guidon, mais ce n'est pas un quad. Il s'incline en courbes et se conduit avec le permis B (voiture), mais ce n'est pas vraiment un scooter... Amélioré pour 2018, ce drôle d'engin mélange les genres au profit de sensations étonnantes ! Essai.
Scooter 4 commentaires
Duel 35 kW : Kawasaki Z900 Vs KTM 790 Duke, récré A2 !

KTM renforce son offre dans le segment concurrentiel des roadsters de moyenne cylindrée avec son inédite 790 Duke à moteur bicylindre. Pour la jauger, le Journal moto du Net l'oppose à la meilleure vente française de la catégorie : la Kawasaki Z900. Duel MNC spécial permis A2, en version bridée à 47,5 ch (35 kW).
Essai 959 Panigale : Moto-Net.Com relève le Challenge Ducati 2018

Quelle moto choisir pour débuter en compétition ? Le Journal moto du Net ne s'était jamais posé la question... Et n'a pas plus réfléchi lorsque Ducati lui a proposé de participer à sa première course, au guidon d'une 959 Panigale et face à des Panigale V2 et V4, S1000RR ou RSV4. Défi relevé !

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Le marché moto continue de progresser en octobre 2018

Le dixième mois de l'année 2018 s'est montré aussi positif que le précédent pour le marché français : 13 025 motocycles ont été immatriculés en France en octobre, soit une nouvelle hausse de +13,3% par rapport à mois d'octobre 2017 déjà loin d'être mauvais. MNC dresse le bilan complet.
Bilans mensuels 2 commentaires
Suzuki vise la victoire à Valence

Avec quatre podiums sur les cinq dernières courses (et huit au total cette année), les pilotes officiels Suzuki en MotoGP arrivent à Valence le couteau entre les dents : Alex Rins espère décrocher sa première victoire, tandis qu'Andrea Iannone rêve de sortir par la grande porte avant sa saison chez Aprilia... Explications.
19/19 - GP de Valence 2 commentaires
Lorenzo aimerait quitter Ducati après une belle course

Avant de rejoindre Marc Marquez au HRC l'an prochain, Jorge Lorenzo aimerait conclure son aventure Ducati avec une belle course ce week-end au GP de Valence. Explications.
19/19 - GP de Valence 6 commentaires
La FFMC ne participera pas officiellement aux blocages du 17 novembre avec les Gilets jaunes

La Fédération française des motards en colère (FFMC) n'appellera pas officiellement à se joindre aux actions de blocages initiées par le mouvement des Gilets jaunes le 17 novembre contre la hausse du prix de l'essence. Explications.
Lobbying 64 commentaires
Les actions locales de la FFMC le 17 novembre avec les Gilets jaunes

Alors que la Fédération française des motards en colère (FFMC) n'appelle pas officiellement à se joindre aux actions des Gilets jaunes le 17 novembre, plusieurs antennes locales organisent ou participent aux blocages contre l'augmentation des carburants. Explications.
Lobbying 11 commentaires
Viñales veut la troisième place de Rossi au classement général MotoGP 2018...

L'ambiance sera particulièrement tendue ce week-end dans le box Yamaha du GP de Valence MotoGP : Valentino Rossi n'a plus que deux petits points d'avance sur Maverick Viñales suite à sa chute en Malaisie et les deux pilotes sont remontés comme des pendules... Explications.
19/19 - GP de Valence 7 commentaires
Stoner et Ducati, cette fois c'est vraiment fini

Le feu couvait depuis cet été mais c'est désormais officiel : Casey Stoner ne sera plus pilote essayeur chez Ducati l'année prochaine. Explications.
MotoGP 2019 7 commentaires

Abonnement MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net, je lis toutes les infos réservées et je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc.

 

  • En savoir plus...