• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
AUDACE
Paris, le 5 décembre 2013

Projet moto Geco : l'audace à la française !

Projet moto Geco : l'audace à la française !

Le projet Geco (du nom du lézard d'Asie Gecko connu pour son adhérence exceptionnelle sur tout type de surface !) est l'une des attractions phares du salon moto de Paris. MNC détaille cette moto révolutionnaire avec son génial créateur, Eric Offenstadt.

Imprimer

Ce projet, particulièrement fou au regard du conservatisme existant en matière de développement de châssis moto, est né en 2011 à l'initiative d'Eric Offenstadt, dit "pépé" par certains et surnommé "le sorcier" par de nombreux autres.

Cet homme (qui pose pour MNC devant sa moto sur la photo ci-contre) possède un parcours des plus intéressants : ancien pilote moto et auto dans les années 60, concessionnaire Honda et Kawasaki en 1972 et prolifique concepteur de cadres, disques de frein, jantes magnésium et autres systèmes de suspensions révolutionnaires (HO 500 de Grand Prix en 1976, moto BUT en 1978, etc.). Bref, un "Géo Trouvetou" talentueux et indissociable de l'histoire de la moto française.

Une de ses "quêtes" est de concevoir une moto dont les éléments de liaison au sol, en l'occurrence les pneus, évoluent en permanence à la même vitesse, indépendamment des mouvements de suspension... Interrogé par Moto-Net.Com, Eric Offenstadt estime que la capacité de freinage pourrait alors être accrue "de 30%", tout en réduisant d'environ "40%" l'usure des pneumatiques.

On vous laisse imaginer l'intérêt d'un tel système pour les finances du motard lambda, sa sécurité et les performances pures dans le cadre d'une compétition moto, aussi bien en endurance qu'en vitesse !

"Les liaisons au sol d'une moto n'ont quasiment plus progressé depuis 70 ans, depuis l'avènement de la fourche hydraulique et du bras oscillant", explique le "sorcier". "Or c'est en faisant évoluer ces liaisons qu'il est possible de gagner en adhérence (...). Il faut pour ça repenser la géométrie des motos de fond en comble !".

Un projet inspiré de la course automobile

En réalité, cette idée aurait germé suite à une conversation avec Andy Scott, responsable technique des boîtes de vitesses de F1 chez Hewland. A cette époque, l'ingénieur explique précisément à Éric Offenstadt le principe de l'homocinétique, appliqué de longue date en automobile sur les cardans des tractions avant, notamment.

Derrière ce terme compliqué se cache un principe simple : deux éléments (en l'occurrence des roues) censés se déplacer à la même vitesse doivent tourner... à la même vitesse ! En clair, l'idée est que les parties en mouvement restent synchrones, indépendamment de l'état de la chaussée et de l'assiette de la moto.

Ce phénomène, le "sorcier" a pu en mesurer l'incidence, notamment en 1995 durant le développement d'une suspension à double bras tiré pour le compte d'Aprilia, mais aussi plus tard lorsqu'il travaillait à améliorer la cinématique des suspensions pour le compte de White Power (WP).

Cette somme de connaissances et d'expériences acquise tout au long de ces 50 dernières années l'amène aujourd'hui à tenter de mettre au jour cette moto à géométrie homocinétique : la Geco.

Techniquement, les bases du prototype sont rapidement jetées : un châssis tubulaire en aluminium relié à de grosses platines latérales, un bras oscillant court de forme triangulaire et surtout une traque minutieuse des masses non suspendues. Éric Offenstadt met à profit ses connaissances en matière de trains avants non conventionnels en optant pour une suspension avant à roue tirée à flexibilité variable.

La Geco sur les épreuves d'endurance françaises en 2014 ?

Le projet prend véritablement forme suite à la rencontre décisive d'Arnaud et Olivier Gomez, constructeurs de voitures de course au sein de leur société GCA, qui mettent leurs moyens techniques à la disposition d'Eric.

Vient ensuite le soutien de nombreux acteurs, notamment celui de la Mutuelle des Motards, sous la forme d'un chèque de 10 000 euros accordé à l'association Loi 1901 Progeco Moto qui porte ce projet.

Pour Patrick Jacquot, PDG de la Mutuelle des Motards, ce soutien s'imposait comme une évidence tant ce projet "peut faire avancer la sécurité de tous les motards. C'est un pari osé, aux répercussions potentiellement énormes".

L'assureur, qui expose la Geco sur son stand au Salon de Paris, n'est pas le seul à croire en ce projet : de nombreux autres donateurs apportent leur soutien, comme l'astronaute Patrick Baudry, parrain de "coeur" du projet Geco, ou encore Christophe Guyot, manager du team d'endurance GMT94.

Très intéressés par cette initiative et les potentielles avancées technologiques qui pourraient en découler, Yamaha Motor France a de son côté fourni une YZF-R1, tandis que Beringer s'occupe du freinage (couplé), Soben des suspensions et que Michelin a mis à disposition des pneumatiques et son circuit de développement.

A travers un appel aux dons largement suivi, Eric Offenstadt a en outre séduit quelque 400 cotisants, qui ont apporté plus de 20 000 euros sur les 35 000 collectés à ce jour. Les lecteurs de MNC séduits par ce projet peuvent lui apporter leur soutien via le site internet mis en place autour de cette originale Geco.

Car la route est encore longue avant de réunir les quelque 100 000 euros nécessaires pour effectuer une saison d'endurance complète, ce qu'espèrent pouvoir concrétiser prochainement les acteurs de cette belle aventure.

Pour 2014, le "sorcier" et son équipe aimeraient ainsi pouvoir participer à quelques épreuves phares de la saison, comme le Bol d'Or ou les 24H Moto du Mans afin de démontrer le bien-fondé de leur technologie. MNC leur souhaite bonne chance !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Reprendre la moto avec l'aide des motards de la gendarmerie

Pendant que la France passe progressivement du rouge à l'orange et au vert à la faveur du déconfinement, les bleus organisent des journées de reprise de la moto pour ne pas voir tout en noir...
Les assureurs ne souhaitent pas rembourser les deux mois de confinement...

Suite à la demande d'UFC-Que Choisir visant à obtenir le remboursement de 2,2 milliards d'euros aux assurés auto (50 euros) et moto (29 euros) en raison des économies liées au confinement, la présidente de la Fédération française de l'assurance (FFA) a pris sa plus belle plume pour répondre à l'association que oui, mais non... Explications.
Annulation des Grands Prix MotoGP de Grande-Bretagne et d'Australie

Le championnat du monde des Grands Prix moto 2020 ne fera pas étape sur les circuits de Silverstone (Royaume-Uni) et de Phillip Island (Australie) suite à l'annulation pure et simple des GP de Grande-Bretagne et d'Australie à cause du Covid-19... Explications.
Prix du nouveau scooter 3-roues Yamaha Tricity 300

Dévoilé à Milan cet automne, le nouveau scooter Tricity 300 accessible aux titulaires du permis auto rejoint la gamme 3-roues Yamaha aux côtés du scooter Tricity 125 et de la moto Niken.
Nouveau casque Arai Concept-X : chic et classique

Le nouveau casque moto Concept-X est la réponse du manufacturier japonais Arai à l'actuelle mode du néo-rétro. Développé sur la base du Renegade-V, ce casque intégral en fibres évolue dans un segment "vintage chic" avec un prix de 579,99 euros. Présentation.
La stratégie du réseau Kawasaki face au coronavirus

Comment le réseau de concessions moto Kawasaki réagit-il à la crise du Covid-19 ? Quelles sont les actions mises en place pour relancer l'activité depuis le déconfinement ? Réponses dans notre entretien MNC avec Antoine Coulon, responsable marketing de Kawasaki France. Interview.
La stratégie du réseau Honda moto France face au coronavirus

Deux options sont possibles face à un obstacle en tout-terrain : ralentir pour l'enrouler ou mettre plein gaz pour le survoler. Offensif et proactif, Honda France opte clairement pour la seconde stratégie afin d'aider son réseau à surmonter les conséquences du Covid-19. Entretien MNC avec Fabrice Recoque, directeur de la division moto de Honda France. 
Pratique 4 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, d'annonces gratuites, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...