• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
CONTENU PARTENAIRE
Paris, le 4 mars 2021

Moto électrique : quel est le coût réel ?

Moto électrique : quel est le coût réel ?

Vous entendez beaucoup parler des motos électriques et autres solutions de mobilité urbaine, mais leur prix d'achat vous a toujours freiné ? Il faut dire que ces véhicules écolos sont loin d'être abordables au départ ! Mais il ne faut pas se fier au seul prix d'achat pour estimer le véritable coût d'un véhicule. Est-ce vraiment si intéressant ? On vous explique si la moto électrique vaut réellement le "coût" et pourquoi !

Imprimer

La moto électrique, chère à l'achat

C'est vrai, les véhicules électriques sont comparativement plus chers à l'achat que leurs homologues thermiques. Si on se réfère au seul prix d'achat, bien sûr… Car dans un budget véhicule, c'est souvent ce qui est le plus visible. Mais on oublie souvent dans cette comparaison de prendre en compte les coûts engendrés par la possession et l'usage du véhicule, à multiplier par le nombre d'années d'usage.

Moto électrique : quel est le coût réel ?

Ce qui est vrai pour la voiture électrique l'est aussi pour la moto électrique : l'assurance, la carte grise, le carburant, l'entretien sont des postes de dépenses importants dont l'impact à court, moyen et long terme devrait compter lors du choix du véhicule.

Des économies de carburant avec la moto électrique

C'est l'avantage le plus évident : la moto électrique permet de se passer d'essence, dont les prix ne cessent de grimper. Avec la moto thermique 125cc, ce sont près de 2100 € d'essence par an en moyenne pour environ 10 000 km qui s'envolent littéralement en fumée, en compagnie des gaz d'échappement. Si vous conduisez votre moto thermique pendant 10 ans à ce rythme, ces 21 000 € d'essence pourront venir s'ajouter à son prix d'achat ! Et encore, si vous avez une conduite sportive, que vos pneumatiques sont fatigués ou que la prise au vent est importante, il faudra compter bien plus… ainsi que l'entretien des pièces mécaniques, la vidange régulière, etc. qui ont un impact sur la consommation de carburant.

À côté de cela, l'électricité consommée par une moto électrique 125cc sur la même distance pendant un an revient… 14 fois moins cher ! L'absence de pièces mécaniques en mouvement, d'huile de moteur, de filtre à air, etc. signifie aussi moins d'entretien, et donc, pas d'augmentation de la consommation. Passages chez le garagiste moins fréquents = économies d'argent ! En plus d'être moins fréquente, la révision des véhicules électriques est également moins chère, et la durée de vie de leurs moteurs est bien plus longue, puisqu'il n'y a pas de frottement des pièces mécaniques.

Il faut aussi savoir que les plus petites cylindrées électriques et leurs petits frères les scooters électriques peuvent être conduits sans permis, à partir de 14 ans. Leur moteur est certes bridé par rapport à un thermique, mais il permet d'atteindre rapidement les 45 km/h avec une autonomie de 70 kilomètres et en silence, ce qui est parfait pour des trajets interurbains. Éviter les embouteillages, se rendre au travail, aller faire quelques courses, livrer des repas le soir ou déposer une personne à son rendez-vous est ainsi très facile. Une très bonne alternative aux transports en commun et aux petits scooters bruyants et polluants qui agacent tant les riverains.

Le bonus écologique

Oui, le choix d'une moto électrique a un coût, qu'on le fasse par conscience écologique ou par esprit d'économie. Mais le geste, s'il est bénéfique à la planète et à la santé de tous, est aussi encouragé par l'État. À titre d'exemple, si vous faites immatriculer un véhicule électrique, vous êtes exempté de taxe régionale (qui se calcule en multipliant la puissance du moteur par le coût d'un cheval fiscal, variable par région). En 2021, la modification des tarifs de carte grise a aussi vu l'abattement de 50% de cette même taxe sur les vieilles (10 ans, c'est relatif) motos thermiques disparaître, ce qui n'encourage pas à les conserver longtemps. De plus, le malus écologique (eco-taxe) pour les véhicules polluants peut peser lourd dans la balance !

Pour favoriser la transition vers l'électrique, l'Etat propose un bonus écologique pour les scooters et motos électriques dont la batterie ne contient pas de plomb, et ce, quels que soient vos moyens financiers. Ce bonus, sous la forme d'une subvention de 100 à 2400 € en fonction de la puissance en watts du véhicule (à partir de 2000 W, et jusqu'à 10 000W), est accordé à tous les ménages qui font l'acquisition d'une moto électrique et fait donc baisser son prix d'achat.

Ce qui est encore plus intéressant, c'est que ce bonus écologique est cumulable avec d'autres aides, les spécifiques comme celle accordée par la municipalité de Paris pour pousser ses concitoyens à abandonner leur voiture ou moto thermique, et la plus générale prime à la conversion. En mettant votre vieille moto thermique à la casse, vous pouvez compter près de 1000 € de plus. Et si vous êtes à Paris par exemple, vous pouvez vous voir offrir entre 400 et 1500 € supplémentaires en fonction de votre statut de particulier ou de professionnel quand vous optez pour la moto électrique.

La moto électrique, un geste pour la planète

D'accord, la nature ne vous offrira pas de bonus financier si vous lui rendez service. Mais c'est un effort qui n'a pas de prix : en choisissant de passer à la moto électrique, vous faites un geste pour tous sur le long terme. Vous participez à l'effort global de lutte contre la pollution et le réchauffement climatique, et vous contribuez dans le même temps à améliorer votre santé et celle de nos futurs descendants. En plus du confort engendré, cela aura un fort impact sur les dépenses de santé à l'avenir, ce qui au final bénéficiera à tout le monde.

Passer à l'électrique n'est pas si difficile : la moto électrique vous apporte tous ses aspects pratiques et économiques qui se ressentent au quotidien. De plus, l'exemple du confinement total nous a offert un aperçu d'un futur plus propre. En immobilisant la majorité des véhicules polluants au garage pendant des mois, on a vu tout d'un coup revenir oiseaux, animaux sauvages et air pur dans les villes. Moins de bruit, moins de pollution, moins de rejets de CO2 et de monoxyde de carbone, moins de pics de chaleur, moins d'embouteillages et moins de stress… et si ce futur était à portée de choix ?

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.
Essai MP3 530 hpe Exclusive : Piaggio remodèle son best-seller

Meilleure vente de scooter Piaggio en France, le MP3 500 connaît une importante évolution en 2022. Un plus gros moteur, un nouveau look et des fonctionnalités inédites (caméra de recul !?) doivent permettre au MP3 530 hpe Exclusive de séduire les scootomobilistes avides de nouveautés... à tout prix ?
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Réactions des pilotes MotoGP au renversant Grand Prix de Thaïlande 2022

Imaginez... Vous passez un week-end entier à régler méticuleusement votre moto sur le sec, tout en attendant fébrilement la pluie, mais cette garce n’apparaît que le dimanche après-midi ! En inondant la piste, l’eau a non seulement redistribué les cartes à Buriram, elle relance le championnat MotoGP avant Phillip Island, Sepang et Valence... Déclarations.
Nouvelle S1000RR 2023 : dans l’inspiration de la M1000RR et innovante

La BMW S1000RR 2023 évolue après sa révision complète de 2019 et profite des avancées de son aînée M1000RR : les ailettes, notamment, sont de sortie. Un peu plus puissante et toujours aussi légère, la Superbike BMW profite aussi d’assistances inédites contrôlant les glisses de l’arrière. Du jamais vu !
Brixton en quête de triomphe chez les gros cubes avec sa Cromwell 1200

125cc, 250, 500 et aujourd’hui 1200 : la cylindrée des motos Brixton ne cesse d’augmenter ! Avec sa charmante Cromwell 1200, la petite marque de l’importateur autrichien KSR compte faire une entrée remarquée chez les gros cubes aux lignes vintage, bien aidée par son prix ultra serré : 9999 euros. Présentation.
Nouveaux coloris pour les Honda CB1000R, CMX500 Rebel et Monkey en 2023 

Alors que de nombreux motards attendent le retour des Hornet et Transalp - aussi "fracassant" que celui de Marquez ? hum -, Honda temporise à nouveau en dévoilant de nouveaux coloris sur son maxiroadster CB1000R, son custom "mid-size" CMX500 Rebel et sur son mini Monkey.
Pratique 2 commentaires
Zéro Motorcycles veut court-circuiter les maxitrails avec sa DSR/X

Avec ses 137 km d’autonomie sur voie rapide et environ 3 heures nécessaires à la recharge, la DSR-X est loin d’être une grande voyageuse. Mais pour un usage quotidien, le maxitrail de Zero Motorcycles pourrait bien donner du fil - électrique ! - à retordre à ses rivaux thermiques. Présentation et vidéo.
Trail 4 commentaires
Bluroc (ex-Bullit) se jette à l’eau avec son inédite Tracker 125

C’est une grande première pour Bluroc : la petite marque belge de motos propose une 125 cc dont le monocylindre est refroidi par eau ! Avec ses 15 chevaux et une partie-cycle plus affûtée, la Tracker doit donc mettre à l’amende ses frangines Legend, Hero ou Spirit... et ses rivales ? Présentation.
Arabie saoudite, Inde et Kazakhstan : trois nouveaux Grands Prix MotoGP !

Le promoteur du championnat du monde MotoGP, Dorna Sports, révèle la signature d'accords avec l'Arabie Saoudite, l'Inde et le Kazakhstan pour y disputer des Grands Prix dès 2023. Explications.
MotoGP 2023 5 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...