• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 18 avril 2016

Les motards se mobilisent contre le contrôle technique des 2 et 3-roues

Les motards se mobilisent contre le contrôle technique des 2 et 3-roues

Plusieurs dizaines de milliers de motards ont battu le pavé tout le week-end contre le contrôle technique  à la revente d'une moto ou d'un scooter, prévu par le gouvernement pour le second trimestre 2017. Réagissant à l'appel de la FFMC, les manifestants protestaient aussi contre toutes les mesures répressives récemment décidées,…

Imprimer

Plusieurs dizaines de milliers de motards ont battu le pavé tout le week-end contre le contrôle technique à la revente d'une moto ou d'un scooter, prévu par le gouvernement pour le second trimestre 2017. Réagissant à l'appel de la FFMC, les manifestants protestaient aussi contre toutes les mesures répressives récemment décidées, à l'image de l'interdiction d'accès à Paris aux motos d'avant 2000

"Je contrôle, tu contrôles, ils s'enrichissent"

Selon l'antenne parisienne de la Fédération française des motards en colère, "plus de 13 000" motards et scootéristes étaient au départ de la manifestation dimanche 17 avril à Vincennes (75). A Lyon, l'association a décompté "3000" manifestants, "2000" à Toulouse et "bien d'autres encore" annonce la FFMC, qui avait programmé en tout quelque 70 manifestations ce week-end. 

Contrôle technique : la mise au point de la Sécurité routière

La Délégation à la sécurité et à la circulation routières (DSCR) a publié un long communiqué de presse, appelé "Mise au point sur la future obligation de contrôle technique des deux-roues motorisés à la revente", à la veille des manifestations prévues par la FFMC. Dans ce texte sciemment envoyé à tous les médias juste avant les manifs, et qui met plusieurs fois en doute les propos de la FFMC contre le contrôle technique, la Sécurité routière explique que cette" mesure élémentaire de protection du consommateur - protection au sens fort du terme puisqu'il s'agit de son intégrité physique - est déjà en vigueur dans 17 États de l'Union européenne sur 28".

Elle s'imposera à "tous les États membres via la directive européenne 2014/45/UE du Parlement et du Conseil du 3 avril 2014, au plus tard le 1er janvier 2022", rappelle l'instance gouvernementale, qui projette de son côté "de transposer cette directive avant mai 2017".

Comme dans les meetings politiques, le communiqué de la DSCR joue ensuite la carte de la discréditation de son adversaire, ici identifié comme la FFMC. "Contrairement aux affirmations de la FFMC, il n'a jamais été question d'un contrôle périodique mais d'un contrôle, effectué par un organisme agréé, uniquement au moment de la revente d'un véhicule", attaque la Sécurité routière, avant de poursuivre en expliquant que ce contrôle concernant "environ 600 000 transactions annuelles, soit un cinquième du parc roulant en France, ne sera pas uniquement visuel comme l'affirme la FFMC".

Plus loin, la DSCR invite "à mettre en perspective" les résultats du rapport Maids concernant les accidents dus à défaillance à moto (0,3% des cas) sur lesquels s'appuient la FFMC. "Les statistiques de l'ONISR (l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière) démontrent que ce chiffre doit être mis en perspective d'une accidentalité routière très largement multifactorielle. En réalité, si l'anomalie technique est seule responsable de l'accident mortel dans 0,3% des cas, elle est en cause, associée à d'autres facteurs, dans 5% des accidents mortels. Ce chiffre est sous évalué car dans beaucoup de cas l'état des véhicules après un accident permet rarement de déceler l'anomalie technique responsable".

Promettant que le coût du contrôle technique sera "contenu" (on entend parler de 50 à 70 € tout de même !), la DSCR assure pour justifier sa décision que le "bilan des procès verbaux délivrés lors des contrôles des forces de l'ordre centré sur la conformité technique des deux-roues motorisés sont édifiants". Parmi les critères vérifiés lors de ce contrôle, la signalisation, le freinage, les émissions polluantes, l'état général du véhicule (entre autres l'usure des pneus), ainsi que sur la "bonne conformité du certificat d'immatriculation en relation avec le véhicule" seront examinés. Par ailleurs, la vitesse des cyclomoteurs sera mesurée via un céléromètre afin de vérifier qu'ils ne soient pas débridés.

Une mobilisation forte mais sans excès, à l'image du nombre de signatures encore assez peu élevé récoltées par la pétition en ligne lancée par la FFMC contre le contrôle technique : 38 832 à ce jour, bien loin des 100 000 ambitionnées par l'association… 

De nombreux deux-roues présents sur les manifs portaient des autocollants affichant un net refus de ce qui est vécu comme un nouvel impôt déguisé : "Stop au contrôle technique", ou encore "Je contrôle, tu contrôles, ils s'enrichissent", pouvait-on lire ça et là, de manière à rappeler que l'inutilité d'un contrôle technique quand plupart des usagers 2-roues inspectent et entretiennent déjà leur véhicule régulièrement.

Parmi les arguments de nouveau avancés par la FFMC contre le contrôle technique, dont la mise en place à la revente avait été annoncé lors du CISR du 2 octobre 2015, les résultats du très sérieux rapport MAIDS figurent en tête de liste.

Publiée en 2004 (12 ans, déjà...), cette étude europénne complète et hyper bien documentée indique que seulement "0,3%" des accidents de deux-roues sont liés à une défaillance technique. Logique puisque les intervalles de révision des 2-roues sont très serrés (de 6000 à 10 000 km) et que pratiquement tous les usagers se livrent a minima à un contrôle visuel avant de prendre le guidon.

Autre démonstration du caractère discutable du contrôle technique pour les motos et les scooters : le retrait de cette initiative en Belgique, qui a fait machine arrière sur ce sujet faute d'efficacité. Autant d'arguments réfutés par la Délégation à la sécurité et à la circulation routières (DSCR) dans un communiqué de presse de "Mise au point" envoyé la veille des manifestations (lire encadré ci-contre).

Si la mise en place du contrôle technique à la revente des motos et des scooters paraît officiellement actée, le gouvernement annonce son entrée en vigueur pour le "second trimestre 2017", beaucoup craignent désormais qu'il ne s'agisse qu'une d'une première étape vers des vérifications périodiques ensuite programmées tous les 2 ou 4 ans, comme en automobile…

Le contrôle technique pour les motos est "une évidence" pour la Sécurité routière

Ce parallèle avec la voiture semble d'autant plus vivace que le délégué interministériel à la sécurité routière n'a eu de cesse de répéter ces derniers jours que "le contrôle technique a été instauré pour les voitures en 1992, alors qu'elles ont 4 roues et une carrosserie", martèle Emmanuelle Barbe pour qui le prolonger aux motos est "une évidence"…

Comme cela était craint de longue date, le gouvernement est donc parvenu à troquer la fin des 100 ch contre la mise en place du contrôle technique, pour l'instant cantonné aux opérations de revente. Pour l'instant...

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Tuono V4 1100 Factory 2019 : électrostimulation pour le roadster Aprilia 

La Tuono V4 1100 connaît une nouvelle évolution en 2019 : sa version haut de gamme "Factory" est équipée d'inédites suspensions électroniques Öhlins ! Moto-Net.Com a essayé rapidement le maxi roadster Aprilia (maxi sportif et maxi jouissif !) sur de jolies petites routes italiennes... Andiamo !
Roadster 3 commentaires
Essai RSV4 1100 Factory : opération gros volume chez Aprilia !

Les 4-cylindres en V italiens se sentent décidément à l'étroit dans un simple litre : la RSV4 1100 Factory franchit comme la Panigale V4 ce volume symbolique pour tutoyer les 220 ch ! Cap sur le somptueux circuit du Mugello (Italie) où le Journal moto du Net a testé ce week-end la "Super(be)bike" Aprilia et ses spectaculaires ailettes... Essai MNC.
Sportive 8 commentaires
Essai Suzuki GSX-S750 A2 : la moto A2 mi-mesure

Suzuki étend sa gamme de motos A2 avec une version de son roadster GSX-S750 bridée à 47,5 chevaux. De quoi satisfaire les attentes les plus sportives des nouveaux permis, jeunes et moins jeunes puisque tous passent désormais par la période probatoire de deux ans limitée à 35 kW. Essai.
Essai Ryker 900 Rally : Can-Am se plie en trois

Moins intimidant, moins lourd et moins cher : le nouveau Ryker de Can-Am (groupe BRP) se serre la ceinture pour rajeunir et élargir l'audience de ces engins atypiques à trois-roues accessibles avec le permis voiture. MNC est allé au Portugal vérifier la pertinence de cette démarche... Essai.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

24H Motos 2019 : débriefing après la course

Grâce à la victoire de Jérémy Guarnoni, David Checa et Erwan Nigon aux 24H Motos, la Kawasaki SRC n°11 prend les commandes du championnat du monde d'endurance EWC devant  la Suzuki n°2 du SERT (3ème au Mans) et la Yamaha n°13 de Wepol Racing (4ème). Débriefing d'après-course avec les déclarations des pilotes et des teams managers.
Kawasaki remporte les 24H Motos du Mans et prend la tête du championnat du monde EWC

Vainqueur des 24 Heures Motos devant la Honda n°111 et la Suzuki n°2 au terme d'une course irréprochable, la Kawasaki SRC n°11 passe en tête du championnat du monde ! Le rêve d'Erwan Nigon commencerait-il à prendre forme ?
24 Heures Motos 2019 6 commentaires
Sébastien Gimbert prendra sa retraite après le Bol d'Or 2019

Deuxième à l'arrivée ce week-end au Mans, Sébastien Gimbert disputait ses 20èmes et dernières 24 Heures Motos... mais pas sa dernière course de 24 heures, puisque le pilote français roulera de nouveau sur la Honda n°111 au Bol d'Or 2019, quelques jours après avoir fêté ses 42 ans. Explications.
Essai Tuono V4 1100 Factory 2019 : électrostimulation pour le roadster Aprilia 

La Tuono V4 1100 connaît une nouvelle évolution en 2019 : sa version haut de gamme "Factory" est équipée d'inédites suspensions électroniques Öhlins ! Moto-Net.Com a essayé rapidement le maxi roadster Aprilia (maxi sportif et maxi jouissif !) sur de jolies petites routes italiennes... Andiamo !
Roadster 3 commentaires
Le Freedom Tour Harley-Davidson 2019 à Grenoble ce week-end

Le Freedom Tour 2019, destiné à faire essayer aux motards une moto de la gamme Harley-Davidson, sera à Grenoble (38) du 27 au 29 avril. Explications.
Pré-commandes ouvertes pour la moto électrique Harley-Davidson LiveWire

Les pré-commandes de la nouvelle moto électrique Harley-Davidson LiveWire sont ouvertes depuis hier : les premiers clients européens seront livrés à l'automne 2019. Explications.
Quelle moto prépare Suzuki avec son nouveau trail sur base de V-Strom ?

Une photo "volée" par nos confrères de Road Trip confirme l'existence d'un nouveau trail en préparation chez Suzuki, sur l'excellente base de la vieillissante V-Strom. Quelques caractéristiques peuvent être interprétées comme un retour de la célèbre DR800 "Big DR" des années 1990... MNC explore les pistes.
Trail 6 commentaires

Abonnement MNC Premium


En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

  • En savoir plus...